Top 14 / Pro D2. L'ancien président de Bayonne Philippe Neys dévoile les dessous d'une fusion annoncée
Top 14 / Pro D2. Philippe Neys dévoile les dessous d’une fusion annoncée.
L'ancien président de Bayonne Philippe Neys dévoile les dessous de la fusion entre le Biarritz Olympique et l'Aviron en évoquant les mensonges des dirigeants.
Depuis quelques jours, le Pays basque est en ébullition en raison du retour sur le devant de la scène de la fusion© entre l’Aviron Bayonnais et le Biarritz Olympique. Devenu un marronnier au même titre que la course aux jouets à Noël, le passage du bac ou bien les soldes, le rapprochement entre les deux clubs basques prendre cette fois-ci une toute autre tournure. Ce qui diffère cette année, et qui exaspère les supporters, ce sont les différentes annonces des dirigeants de chaque camp. Lesquels ont nié en bloc, Manuel Mérin parlant « science-fiction » avant d’évoquer le projet avec les joueurs alors que son vis-à-vis Serge Blanco se refusait à répondre à la question. Il en est cependant un qui ne s’est pas gêné pour parler, l’ancien président de l’Aviron Philippe Neys : « Bien sûr qu’ils ont menti, lance ce dernier via Rugbyrama. Il semblerait que la fusion soit faite mais que rien ne soit annoncé officiellement. »

S’il n’a pas été en place très longtemps, il connaît très bien les deux hommes et surtout la situation financière des clubs. Car ce qui pousserait tout ce beau monde à agir, ce sont bien des comptes dans le rouge et la perspective d’une sanction de la part la DNACG. Afflelou parti, et avec lui sa lettre de garantie qui lui permettait d’échapper à d’éventuelles sanctions, Bayonne serre les fesses. Selon Neys, Manuel Mérin se serait donc tourné vers le mécène de Biarritz Serge Kampf après avoir tout fait pour « sauver sa tête à la présidence » en rachetant les actions d’Alain Afflelou et de Philippe Ruggieri, ancien président du directoire de l'Aviron Bayonnais. Sauf que le mécène ne semble plus décidé à éponger les dettes de son club, plus mal embarqué que son voisin. « Je pense que c’est encore plus grave pour le BO car l’avenir était plus près de la Fédérale que de la Pro D2. » Quand on sait que l’Aviron présente « un déficit de 2,2 millions d’euros au terme de la saison 2013-2014 » (Source : Sud-Ouest), on comprend que les deux clubs souhaitent unir leur force après avoir repoussé la fusion pendant des années.

Des semaines tendues au programme

Et si cela doit se faire, il ne reste pas beaucoup de temps, sans parler des nombreux obstacles à franchir. Le premier concerne les supporters, qui demandent de la transparence, et leur colère face à une union qu’ils ne souhaitent pas. Une pétition a d’ailleurs été lancée sur internet. Ils veulent avoir leur mot à dire puisqu’ils participent activement à la vie de leur club à leur façon. Des rassemblements sont prévus avant sans doute de voir des banderoles dans les tribunes.

Les autres obstacles sont d’ordre administratif comme le souligne Sud-Ouest. À l’heure actuelle, « aucun dossier de fusion ou de création d’une nouvelle entité professionnelle n’a été déposé auprès de la LNR » alors que tout doit être bouclé avant le 30 juin et l’annonce du calendrier pour la saison 2015-2016. Or difficile de parler de budget, de sponsors et d’effectif avant de savoir si l’Aviron jouera en Top 14 ou en Pro D2. Sans parler du fait que la DNACG va devoir valider tout ça après le passage d’un commissaire indépendant à la fusion.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Lauburu et Fred98 ont parfaitement résumé mon point de vue.
Quand le rugby devient un jeu de dupes, où l'on vante une fausse volonté de regroupement identitaire pour faire passer un projet immobilier plus vaste que le simple cadre sportif... et occasionnellement passer l'éponge sur des mauvaises gestions mortifères des deux clubs.

Si ce projet là aboutit, sur ce qu'on en sait, cela va seulement créer un amalgame mort-né ( sans le consentement des supporters qui méritent plus de respect) qui va se traîner difficilement en proD2 pour exploser finalement... Le rugby basque de haut niveau en sortira exsangue (mais peut être avec un beau grand stade?)

comme ça ils pourront s’entraîner ensemble pour les mornifles!!!!!!!!!!!!!

D'ailleurs quid de l'avenir du grand club basque si l'aviron venait à descendre ? budget démesuré sans aucune garantie de monter directement au risque de finir en fed3 l'an prochain via la dnacg ? ça me parait un risque élevé pour sauver leur pomme.

  • Fred98
    2001 points
  • il y a 4 ans

Ce qui blesse dans cette affaire, c'est la méthode et le timing utilisés par les protagonistes. Cachoteries et mensonges à tous les étages. Consternant de voir que Blanco et Merin choisissent cette solution, non pas pour créer un club Basque (ou si peu...) mais surtout pour éponger les trous financiers qu'ils ont eux mêmes creusé; en gros, pour masquer leurs mauvaises gestions. Comment laisser faire de telles pratiques alors que des "😜etits" clubs se défoncent pour tenir des budgets moindres. Comment accepter une telle décision au moment même ou, comme par hasard, le BO n'a aucune chance de remontée. Comment ne pas remarquer que derrière tout ça, comme le dit très bien "Lauburu", il se prépare une opération financière immobilière douteuse. Comment accepter les mensonges et surtout avoir confiance en ces deux présidents après cette opération dissimulée aux sponsors, partenaires et supporters des deux clubs. N'en déplaise à certains, ce sont ces derniers qui permettent aux clubs de survivre. Pour que les valeurs et l'intégrité de ce sport soient respectés, j'espère que la DNACG ne validera pas la création de cette nouvelle entité et que l'Aviron se maintiendra en TOP14 sous la forme actuelle et en trouvant un autre moyen de financement. Il faudra aussi penser à changer les équipes dirigeantes de ces deux clubs qui les ont précipité dans le gouffre financier. Le CAB arrive à gérer son budget alors que c'est le plus petit, pourquoi les autres n'y arriveraient ils pas ? Il ne faut pas avoir les yeux plus gros que le ventre, voilà tout. Bon courage aux supporters des deux clubs et participez au ménage afin d'assainir tout ça !

@Marc Lièvre Entremont :

Oui bien sur qu'il faut un peu de sous. Evidemment, je parlais simplement qu'une fusion qui peu être à l'époque paraissait peut être aberrante (Je pense pour l'UBB) est aujourd'hui presque anodine/naturelle ou logique.

La fusion c'est pas le soucis, je pense que c'est la raison qui peut le devenir. Le faire pour un enjeux sportif oui, pour un enjeux uniquement financier bof.

@Indy : Cauldounet : Prouver n'importe quoi ? Je fais juste un retour rapide historique, en quoi c'est n'importe quoi ?
Alors je pouvais difficilement être supporter du SF quand il végétait en série ou du CASG en fédérale car je n'étais soit pas née, soit minot...
De plus c'est un résonnement caduc, doit on forcément être un supporteur ou un féru depuis sa naissance pour regarder un peu ce qui se fait en arrière ?
Je suis pas mal jeune, et j'ai commencer à aimer le rugby en 2007. Oui la coupe du monde m'a permis de me confronter à ce sport. J'ai pas la chance d'être née dans une famille de rugbyman appréciateur de foie gras du sud ouest. Je supporte donc le Sf depuis 2007. Le début des sales années à se battre au fond du classement. Tu pense qu'un mec qui supporte depuis 40 ans à plus de légitimité que moi ? Tu n'imagine pas la ferveur et la passion qui m'habite quand j'ai fait mes 2 heures de transport pour être à jean bouin.
Le stade français n'en déplaise à ceux qui n'aime pas le rose à une véritable histoire. Seul club à avoir gagné un titre sur les 3 siècle différents. L'un des plus vieux club. Résumer tout à Guazini c'est simplement de la bétise. Si tu pense que seul les petits clubs de cloché ont le mérite, tu es juste au siècle dernier.


  • Loyam
    37059 points
  • il y a 4 ans

Et qu'en est-il du rugby ?

  • La Caillasse
  • il y a 4 ans

Pourquoi ils sont aussi casse-pieds ? Je comprends pas. Les basques sont fiers d'appartenir aux Pays Basque. Ils sont basques avant tout. Me faites pas croire qu'ils seront si en colère que ça d'avoir une équipe du style 'Rugby Pays Basque" !

  • pepe31
    6777 points
  • il y a 4 ans

sans deconé, blanco qui ment?!

  • indy
    23083 points
  • il y a 4 ans

Cauldounet : On peut prouver n'importe quoi.... mais faisais tu partie des 14 supporters du Stade Français quand il végétait en séries ou des 60 spectateurs qui garnissaient Jean Bouin pour les matchs de Fédérale 2 du CASG pour parler d'histoire ?
.... j'ai eu fait partie de la seconde catégorie...
Ceci dit Guazzini a fait un truc absolument superbe avec les titres du SF dans la vitrine + le terrain du CASG... mais quelque chose montée de toutes pièces, rien qui puisse se rattacher à l'histoire de ces deux clubs.

Du coup si ça venait à se faire dax serait repêché par la place de Biarritz par ricoché si j'ai bien compris vu qu'au mieux il y aura un club en top 14 et au pire deux en prod2 pour n'en garder qu'un au final.

  • vevere
    45267 points
  • il y a 4 ans

Blancorléone est bien parti pour créer la première (future) franchise du TOP 14, devançant ainsi les désirs de (notamment) Mourad Boudjellal. Une franchise, c'est la mort du "rugby de clocher" et la porte ouverte à une future répartition des droits télé inégalitaire...à terme la mise en place d'une ligue fermée à l'américaine 🙁 🙁 🙁

Comme déjà dit hier, j'en vient à espérer (alors que je n'ai rien contre cette équipe) que l'AB sera relégué en fin de saison pour empêcher ce mec de mettre la carotte à tous les clubs qui se battent sportivement pour exister/se maintenir en PRO D2 ou TOP 14.

PS : pour que se soit clair, pour moi se sera Brive ou Castres qui accompagnera le LOU en PRO D2 😉

Cauldounet,

les clubs que tu sites se sont refait la cerise non pas avec les fusions mais avec l'apport d'argent en masse de la part d'un mécène.
Apres, c'est évident qu’une fusion peut apporter un peu de fraîche ... Encore faut-il que les dirigeants soient focalisé sur cet objectif.

Lauburu,

tu sais, même de l’extérieur, on se rend vite compte que ce n'est pas le rugby que l'on essaie de sauver dans cette affaire, mais plutôt les miches de certaines personnes...

Je suis pas mal partagé.

D'un coté je suis un peu contre car si demain on m'annonce que le SF doit fusionner avec le RM92 ... je serais vraiment pas jouasse...

Mais d'un autre coté il faut être réaliste et ne pas avoir la mémoire courte.

Premièrement, la vie c'est un choix, et le choix d’être dans l'élite durablement ET indépendant semble impossible. Ou peu probable. La vie n'est pas juste, donc soit tu reste indé et tu joue tes derby au mieux en prod2 au pire en fédérale (ce qui peut être une belle solution pour les amoureux du rugby cloché). Soit tu fusionne et à se moment là tu récupère un bassin économique important. Mais tu perds un peu de ton identité.

Mais perd ton vraiment de son identité ?
Petit cours d'histoire :

_ Stade français Paris Rugby (un des plus vieux club de france ... donc niveau histoire c'est pas des pignollins) est une fusion entre le Stade français (l'ancien) et le CASG Paris. Cela à t'il bousillé l'histoire du club ? Pas vraiment, le SF c'est 13 Brennus.

_ Racing métro 92 = fusion entre Racing Club de France (premier champion de france) et L'Us Metro. Là aussi la fusion fut une belle histoire.

_ UBB = Un bel exemple là aussi. Bègle bastion historique du rugby girondin, et Bordeaux centre économique et démograhique de l'aquitaine. Oser me dire que c'est pas une équipe sympa et alléchante. Qui pourrait bientôt compter parmi les grands.

_ RCT = Née de la fusion entre l'Étoile sportive varoise fondée en 1902 et de la fraction toulonnaise du Stade varois. Ce n'est pas eux qui domine depuis 3 ans l'europe ? Ha si.

Je peux je pense continuer pas mal de temps avec des équipes en top14/prod2 pour qui la fusion fut une réussite, une nécessite et aucunement une aberration pour l'histoire.

Ce que je retient surtout c'est que y'a pas mal de râleurs, qui veulent le beurre et l'argent du beurre, qui aimeraient rester dans un rugby de clocher réservé pour les gens du sud. La résistance au changement à son paroxysme.
Je leur dirait une chose (ce qui va m'attirer des pouces rouges 😉 ) : C'est 2015, le sport évolue. Je comprend que ca peine de voir son équipe descendre de division, mais c'est la réalité du sport. Rien ne vous empêche de suivre le rugby fédéral avec les derby de cloché comme vous aimez. Mais moi personnellement, l'histoire reste écrite et elle reste à écrire. Ce n'est pas une fusion qui va faire oublié ces deux clubs. D’ailleurs rien n’empêche les supporter de s'en saisir pour proposer une belle chose.


Et n'en déplaise aux "😜uristes" qui condamne que des villes comme Lilles ou lyon qui n'ont pas d'histoire rugby d’accéder aux hauteurs du rugby. Le rugby c'est un sport National et populaire, pas réservé aux villes du sud ouest. Je suis heureux de voir le rugby breton ou picard se développer.
Je suis un petit nouveau dans le monde de l'ovalie, cela ne m’empêche pas de savoir ce que bézier à fait. Je vous le dis, l'histoire reste.

Message pour tous ceux qui commentent sur la fusion sans connaître les enjeux locaux :

Je sais que le stéréotype présente le basque comme un individu du passé, têtu et attaché à sa terre. Mais on sait évoluer aussi (une franchise représentant l'Iparralde, pourquoi pas ?), on sait surtout voir quand deux margoulins nous prennent pour des idiots.

Cette fusion là, on n'en veut PAS DU TOUT. Il n'y a aucun projet sportif ou culturel comme certains le suggèrent à droite et à gauche. On nous vend un "club basque" à l'image de Bilbao en football, mais la réalité est bien différente : il s'agit avant tout d'un projet immobilier, qui consiste à construire un grand stade hors agglomération pour concurrencer Donostia pour les concerts et autres. Cela ravit les promoteurs immobiliers qui prostituent déjà notre région et les politiques qui du conseil général (JJ. Lasserre) aux maires des deux villes ont fait pression pour que ce projet aboutisse.

Ce n'est donc qu'une affaire d'argent, et d'intérêts personnels. Notre sport, nos valeurs, notre identité que nous défendons à travers nos associations de supporters sont tous bafoués.

Alors, de grâce, prenez toutes ces informations en considération quand vous donnerez votre avis sur le rugby basque. Et pour ceux qui tiennent lui, rendez-vous ce soir mercredi 13/05 à 18h15 au siège de l'Aviron pour soutenir les Socios qui rencontrent Manu Mérin.

Et je rajoute que je pense que les deux clubs ont intérêt à fusionner cette année, parce que pas sur que l'AB arrive à se maintenir dans l'élite indéfiniment quand on voit l'ambition de clubs comme Pau...

En même temps, ça me semble la solution la plus rationnelle pour les 2 clubs: déficit pour chacun, problème de compétitivité, il ne reste que le folklore et l'aura des 2 clubs, qui même si elle reste forte est en net déclin, car disons le: le rugby basque ne fait plus rêver personne. Alors un seul grand club, même si ça comporte des risques, à bien plus à gagner qu'à perdre, puisque actuellement ils se battent tous 2 pour ne pas perdre et non plus pour gagner.
Niveau effectif, ça fait 2 équipes en une, ça fait que chaque poste est bien plus garni et en prenant les meilleurs de chaque équipe (ça risque d'être 2/3 voire 3/4 de joueurs de l'AB, faut pas rêver), ça fait déjà une équipe plus compétitive. Sans même parler de l'apport financier qui devrait être bien meilleur s'ils réussissent leur coup, donc bas les pattes Blanco.

Demain si Clermont était dans le rouge depuis quelques saisons au niveau sportif et économique, et qu'il fallait fusionner avec Brive (évidemment c'est impossible et la situation est assez différente du Pays Basque mais c'est pour illustrer), je pense que je serais largement pour, quitte à perdre un peu de notre identité au profit de résultats sportifs plus satisfaisant!

En tout cas, d'un oeil extérieur, à part pour le côté historique je ne vois vraiment pas ce qui peut être très négatif dans cette fusion. Après, wait & see, c'est peut-être encore le feuilleton de l'année, mais je doute que d'ici 3/4 ans max la fusion ne se fasse pas!

Je reconnais que Blanco et Mérin ont pas été bons sur la communication par rapport à cette affaire, mais cette fusion, pour l'avenir du rugby dans le pays basque, il la faut, même si aujourd'hui je comprend que ça gonfle des supporters des deux camps.

Des explications et des excuses publiques pourraient déjà être une bonne chose vis à vis des publics respectifs !

L'aviron à pas besoin de tant de cachoteries et d'histoires dans une période cruciale de préparation pour les deux derniers matchs de la saison !!

Allez les gars

Un supporter biarrot pas chauvin

en gardant le silence, blanco et mérin ouvrent les portes a toutes les speculations et a toutes les declarations.....une petite pensée pour tous les salariés des 2 clubs, qui doivent se poser,avec une certaine inquietude, beaucoup de questions

Que le rugby du pays basque ne soit plus représenté au plus haut niveau c'est dramatique ! Son esprit festif va nous manquer terriblement ....et c'est rien de le dire!!!!!!

  • Tonton du Bled
  • il y a 4 ans

Assez de sentimentalisme. S'ils n'ont pas les reins solides, qu'ils laissent la place (sportivement et économiquement). Ces clubs ne sont pas irremplaçables même si je souhaite le meilleur à cette fusion.
Combien de clubs vivent au-dessus de leurs moyens ?

  • indy
    23083 points
  • il y a 4 ans

Un AB proche de la relegation + un BO pas dans les 5 en ProD2 cela ne donne pas un groupe capable de faire beaucoup mieux l'an prochain sauf à presque tout changer... et le temps est compté pour le faire.
Par principe je suis contre les fusions car 1+1 n'égale pas 2 et est plutôt proche de 1,2 au bout de 3 ans. Là avec deux clubs boiteux ne va-t-on pas créer un cul de jatte et de toutes façons une flopée de chômeurs ?

2 monuments du rugby dans des histoires de m.... a cause de quelques personnes qui n'arrivent pas a assumer leurs erreurs et leurs mensonges. Ca craint pour le rgby basque et c'est bien dommage...

et oui encore un chomeur de plus le pauvre indien deplumè du BO il va faire quoi ???

Encore des annonces qui n'en sont pas, le plus simple est d'atteindre la seule annonce officielle, c'est à dire celle de la FFR.

Tristesse, quand meme!! Disparition de deux clubs mythiques, dont la proximité etait justement fascinante et peu ordinaire dans le monde du sport en general...

Derniers articles

News
News
News
News
News
Transferts
Vidéos
News
News
News
Vidéos