Rugby féminin : la FFR souhaite avoir 26 joueuses à XV sous contrat fédéral
L'équipe de France féminine à XV enchaîne les bons résultats.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Dans le cadre de sa grande réforme du rugby féminin, la Fédération française de rugby va proposer des contrats à plusieurs joueuses internationales.

La FFR lance une réforme du rugby féminin sur les quatre prochaines annéesJusqu'ici, elles n'étaient qu'une poignée à être sous contrat avec la Fédération française de rugby. Et cela concernait principalement les joueuses de l'équipe féminine à 7. Dans le cadre de sa grande réforme du rugby féminin annoncée en mars dernier, la FFR a annoncé ce jeudi qu'elle compte proposer à 26 joueuses internationales à XV un contrat fédéral à mi-temps. L'objectif étant de "favoriser leur épanouissement personnel, en vivant leur passion tout en ayant un projet professionnel". Elles sont en effet nombreuses à poursuivre des études ou à avoir une carrière qu'elles ne souhaitent pas ou ne peuvent pas nécessairement mettre de côté.

Suite aux très bons résultats des Bleues ces dernières années, avec notamment des Grands Chelems en 2018 et en 2014 ainsi qu'une victoire finale dans le Tournoi des 6 Nations en 2016, sans oublier une 3e place lors de la dernière Coupe du monde, la FFR a souhaité consolider les acquis et surfer sur cette dynamique. Après la professionnalisation du staff, c'est au tour des joueuses d'être engagées contractuellement avec la Fédération. Pour rappel, cette dernière s'est aussi attaquée aux championnats de France en réformant le Top 8 et les divisions inférieures.

Les objectifs de la FFR pour le rugby féminin :

  • Avoir une équipe de France forte et championne du monde à XV et championne olympique à 7
  • Profiter de la dynamique positive de développement du rugby féminin
  • Impacter culturellement le rugby féminin pour éviter de tomber dans les travers du rugby masculin
  • Mailler durablement le territoire, en s’appuyant sur des « locomotives régionales » et sur les futures académies
  • Structurer l’ensemble du rugby féminin dès le plus jeune âge
  • Adapter la pratique aux attentes des joueuses
  • Éviter la concentration des meilleures joueuses dans un ou deux clubs
  • Refonder l’ensemble de la filière haut niveau féminine (structures, joueuses, professionnalisation des encadrements, …)
  • Renforcer les liens avec le monde universitaire et les grandes écoles
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • AKA
    50525 points
  • il y a 2 ans

@BREIZ93 Moi aussi çà m' a fait grimper aux rideaux!!! Donc le rugby masculin a des "travers", en filigrane c' est ce que veux dire cette phrase! Et pour corriger ces "travers" ils pensent faire quoi?

@AKA

Si la FFR veut éviter que le rugby féminin connaisse les mêmes dérives que le rugby masculin, la meilleure solution c'est que la FFR n'aille pas mettre son nez dedans et leur foute la paix.

  • breiz93
    61412 points
  • il y a 2 ans
@AKA

Moi je connais bien les travers de porc!
Et à mon avis ce n'est pas ce qui manquer à la fédé.

@breiz93

Vi, et ça met des groins de sable dans les rouages.

  • Bagnar
    7002 points
  • il y a 2 ans

Pour avoir vu les françaises au Paris 7s, je suis fan de ces nanas ! Elles envoient du pâté sur le près !

Pourvu que ça dure 😉

  • breiz93
    61412 points
  • il y a 2 ans

"Impacter culturellement le rugby féminin pour éviter de tomber dans les travers du rugby masculin "....
Comment rester sérieux en lisant cet objectif de la FFR!
À moins, à moins que ce soit un coup de la Boucherie. Ah quels déconneurs ces bouchers.

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Ecrit par vous !
News