Ecrit par vous !
Rugby amateur : Victime d’un coup de tête en fin de match, un arbitre porte plainte
En 2013, le club de Ciboure avait joué une finale face à Soustons.
Non renseigné
  • 0 Matchs joués
  • 0 Victoires
  • 0 Défaites
  • 0 Points marqués
  • 0 Points encaissés
Ce dimanche, à l’occasion d’un match de première série opposant les clubs de Ciboure et  de Saint-Pierre-du-Mont, l’arbitre a reçu un coup de tête de la part d’un des entraîneurs.

Défait une nouvelle fois cette saison (15-38), le club amateur de Ciboure ne pourra pas se maintenir et se dirige tout droit vers la seconde série. Mais au delà de l’enjeu, on retiendra surtout le comportement inadmissible de l’entraîneur cibourien, qui à la fin de la rencontre se serait dirigé vers l'arbitre du match et lui aurait assené un coup de tête.

À l’issue d’un match tendu où pas moins de cinq cartons ont été distribués dont deux rouges, la querelle aurait éclaté sur le chemin pour rejoindre les vestiaires. Projeté au sol, l’officiel se serait relevé immédiatement. Il a ensuite été escorté par des dirigeants du club basque jusqu’au club-house, avant de repartir avec le délégué de la rencontre.

Malgré la gravité des actes perpétrés par un membre du club, le président du CRC ne nie pas les faits, mais a tenu à relativiser : « Il y a eu une bousculade après le coup de sifflet final, c’est vrai. Mais l’arbitre n’a pas été blessé ». Avant de remettre les choses dans leur contexte en mentionnant un geste déplacé de la victime quelques secondes avant le coup de tête.

Une version des faits que nie fermement l’arbitre de la rencontre. Face à cette agression, il s’est vu d’ailleurs diagnostiqué trois jours d’ITT (incapacité totale de travail) et a logiquement déposé une plainte à la gendarmerie. Le comité Côte-Basque Landes s’est rapidement prononcé sur l’affaire et annoncé la réunion d’une commission de discipline, d’ici 10 à 15 jours afin d’étudier le dossier.

L'entraîneur encourt une peine qui va jusqu'à la radiation ! Sollicité à froid par nos confrères de Sud Ouest, l'homme « regrette vivement son coup de sang » et aurait envoyé un mail d'excuse le dimanche même.

arthurdelongevialle
arthurdelongevialle
Cet article est rédigé par arthurdelongevialle, référent du club Ciboure RC, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Jak3192
    53710 points
  • il y a 2 ans

Certains n'ont rien à faire dans le sport.
des cas qui relèvent de la médecine

  • mimi12
    72988 points
  • il y a 2 ans

La vie d'arbitre devient compliquer dans ce sport !

Pitoyable comment chacun dans ce club cherche à minimiser la situation , l'un invoquant la " non blessure ", l'autre " le coup de sang "!
Cela donne vraiment envie de venir jouer chez eux!

  • Zejack
    16746 points
  • il y a 2 ans

Faut pas agir sur un coup de tête.

  • Loyam
    37059 points
  • il y a 2 ans

Radiation à vie, naturellement. Puisque le club est sûr de descendre en division inférieure, sept points de moins pour la saison prochaine. Une forte amende. Le pénal forcément.
Et l'obligation pour l'"entraineur" d'arbitrer dix matchs la saison prochaine entre juniors et séniors, gratuitement, il va de soit, dans une région voisine, ou comité voisin, route à sa charge. En tant que dirigeant, il est sensé connaître les règles. Quitte à ce qu'il les apprenne durant son temps libre, le vendredi soir et le dimanche après-midi.

Le coach doit être radié c’est tout.

C'était arrivé dans la banlieue de Londres il y a 4-5 ans, un arbitre avait pris une droite après avoir sorti un carton jaune. L'arbitre avait fini le match même s'il était un peu sonné. Le joueur était venu s'excuser à la fin (et il avait l'air sincère).

Bref, le comité local lui avait donné 10 ans de suspension, la fédé a fait appel pour le radier à vie, interdiction d'aller au stade, y compris Twickenham etc. Si on veut donner l'exemple aux jeunes, pas d'autre choix.

(Sauf si l'arbitre a fait des trucs déplacés, mais même dans ce cas-là les deux doivent être punis.)

  • cahues
    114777 points
  • il y a 2 ans

Les plus optimistes vous diront que cela a toujours existé et le rugby pas pire qu'ailleurs.N’empêche qu'entre cet article et le précédent il me viens un sentiment de nausée vis a vis de notre sport.

  • oZbeck
    26125 points
  • il y a 2 ans

Radiation et un an d'arbitrage comme TIG, ça va calmer le bonhomme

  • Helmut
    2499 points
  • il y a 2 ans

C'est déjà assez soûlant et scandaleux d'entendre des joueurs insulter les arbitres voire plus alors si les coachs y vont aussi sans montrer l'exemple ...

  • Piekx
    6843 points
  • il y a 2 ans

Lamentable.

Petite correction : ITT c'est Interruption Temporaire de Travail et pas Totale de Travail

@Piekx

Petite correction => code pénal français en vigueur => ITT signifie Incapacité Totale de Travail, A ne pas confondre avec arrêt de travail (notion médicale). La notion d'ITT est purement pénale (notion de médecin légiste) et permet notamment de déterminer la qualification pénale des faits (contraventionnel / délictuel, moins de 08 jours, 03 mois ?). En l'espèce sur le cas présent, nous sommes en présence de violences volontaires sur une personne chargée d'une mission de service public. Le nombre de jours ITT permettra de déterminer plus finement la qualification de l'infraction et les peines encourues (cf Art 222-11 à 222-13 du CP je crois). Par exemple, la jurisprudence établit 05 jours d'ITT pour un nez cassé.

@Uruk_Hai_Jaw

oui et non : ITT = Incapacité Temporaire et Totale de travail (le mot travail n'est pas inclus mais est sous jacent)

@passelamain

Absolument pas. ici il faut bien prendre en compte qu'il s'agit de 03 jours d'iTT = Incapacité totale de travail (Cf 4ème paragraphe de l'article ci-dessus). Il suffit de vérifier sur légifrance et la code pénal. Ce dernier n'évoque pas de notion sous jacente "temporaire". Et après 22 ans de droit pénal je pense ne pas me tromper...

@Uruk_Hai_Jaw

Pour compléter ma réponse, l'article évoque un dépôt de plainte, donc pour un fait délictuel relevant du domaine pénal (tribunal correctionnel), donc je confirme l'Incapactité Totale de travail.

@Uruk_Hai_Jaw

Article 222-13 En savoir plus sur cet article...
Modifié par LOI n°2017-86 du 27 janvier 2017 - art. 171

Les violences ayant entraîné une incapacité de travail inférieure ou égale à huit jours ou n'ayant entraîné aucune incapacité de travail sont punies de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende lorsqu'elles sont commises.......

Le rugby c'est pas le far west ! Radiation pure et simple ! Quel message envoie-t-on à nos jeunes sinon ?

Il faut arrêter ça...

Derniers articles

Ecrit par vous !
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News