Le Stade Toulousain engage Ralepelle, William Servat à la retraite ?
Ralepelle, ici à droite, portera le maillot toulousain la saison prochaine.
Après Hosea Gear, le Stade Toulousain vient d'engager un autre joueur de classe internationale. L'arrivée de Ralepelle pourrait pousser Servat sur le banc.
Le Stade Toulousain a résolu la moitié de son problème. A la recherche d'un demi de mêlée et d'un talonneur de niveau international, le club quadruple champion d'Europe vient d'engager le talonneur des Blue Bulls, Chiliboy Ralepelle. Suivi depuis de longs mois, le Bok de 26 ans remplacera numériquement son compatriote Gary Botha dans l'effectif stadiste. Le talonneur a refusé de prolonger son contrat avec les Bulls de Pretoria et débarquera en France en novembre prochain. Il est revenu sur les raisons de son départ :

J'ai toujours voulu jouer à l'étranger. J'ai le sentiment que venir en France me permettra de progresser, avec un jeu différent. Je ne peux que m'améliorer en jouant là-bas. Les Bulls sont comme ma famille, et ils vont me manquer mais je ne regrette pas ma décision de partir à l'étranger. Je pars l'esprit tranquille. C'était le bon moment.

Champion du monde des -19 ans en 2005, vice-champion du monde des -21 ans en 2006 (défaite face à la France), il connut sa première sélection avec les A la même année. Mais le joueur des Blue Bulls n'est jamais parvenu à s'imposer en équipe nationale. Il n'a comptabilisé que 21 sélections en sept ans. Sa venue s'inscrit dans la volonté de Guy Novès de recruter sur le marché international, après la signature d'Hosea Gear.

L'arrivée de l'international Springbok signifie-t-il la fin de carrière de William Servat ? Censé être à la retraite depuis l'été dernier, l'actuel entraîneur des avants du club rouge et noir avait repris du service devant la pénurie de talonneurs. Sur les ondes de France Bleu Toulouse, Guy Novès a en tout cas confirmé que le joueur ne prendrait pas de licence de joueur pour la saison 2013-2014 : « William Servat a terminé sa carrière de joueur définitivement. » Avec Ralepelle, Bregvadze et le jeune Christopher Tolofua, le club sera pourvu pour le poste de n°2. De son côté, René Bouscatel, le président du club toulousain n'est pourtant pas aussi équivoque que son entraîneur : « La décision n'a pas encore été prise, le sujet pas encore évoqué. » La venue de Chiliboy Ralepelle pourrait-elle mettre un terme au débat ? Réponse la saison prochaine.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • 6592
    31780 points
  • il y a 11 ans

Qu'est-ce qu'il faut pas lire...

Toulouse a toujours fait comme : ils prennent des types bons, et ils en font des très très bons.
Faisons-leur confiance, le passé plaide en leur faveur.

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos