Ecrit par vous !
Julie Annery, droite dans ses rêves
Julie Annery, droite dans ses rêves.
Elle a fait ses armes à Bobigny, et continue de gravir les échelons. A 24 ans, la 3e ligne Julie Annery fait sensation avec l'équipe de France dans le Tournoi des 6 Nations.

Qui de mieux que Julie Annery pour mettre en lumière le rugby au féminin ? Formée à Bobigny, elle est actuellement sous contrat avec le Fédération, après avoir fait ses armes dans les tournois des World Series, maillot du 7 sur les épaules. Son actualité ? En plus de faire les beaux jours de l'équipe de France dans le tournoi des VI Nations, elle a récemment signé au Stade Français. « Ma principale motivation était de retrouver Assa Koita et Coumba Diallo, avec qui j'avais commencé à Bobigny, avoue-t-elle. Et j'avais besoin d'un nouveau projet en restant à proximité de Marcoussis. »

Si elle n'a disputé pour l'instant qu'un seul match avec les Pink Rockets, c'est parce que Julie a tout de même une vie bien chargée. En plus de ses études en management social, elle alterne les maillots. Voilà aussi pourquoi son corps lui a lancé un message il y a quelque temps. « Lors du stage avec France 7 à Faro, au Portugal, je me suis blessé à la cheville, explique la troisième ligne. J'ai été écarté des terrains pendant un mois et demi. »

Et la pétillante Julie Annery est revenu en force. Elle a retrouvé le grand XV de France, qu'elle avait perdu de vue pendant quelques temps. « Ça faisait longtemps et ça m'a fait du bien d'être convoquée. Mais même après tout ce temps, j'ai comme l'impression que je ne l'ai jamais quittée, cette équipe. »

Une belle éclosion

Il faut dire que la Balbynienne a bien pris ses marques. Dans le groupe lors des trois premiers matchs du tournoi, elle a été titulaire face à l'Italie et contre le Pays de Galles. Mieux, elle a inscrit un essai le 8 février dernier face aux Italiennes, celui du bonus et celui qui lui a permis d'être élue femme du match. « Beaucoup de gens me parle de ce titre, rigole-t-elle. Mais c'est surtout un titre qui revient au collectif. C'est très gratifiant, mais je pense que sans mes coéquipières je n'aurais jamais réussi à décrocher cette récompense. »

6 Nations féminin - Raffut, cad-deb, l'exploit de 80m de Cyrielle Banet contre l'Italie [RÉSUMÉ VIDÉO]6 Nations féminin - Le RÉSUMÉ VIDÉO de france - italieEt ses coéquipières, elle y tient. Surtout à Coumba Diallo. Face au Pays de Galles, elles ont joué toutes les deux ensembles pour la première fois en tant que titulaire. Un moment particulier pour Julie, qui considère Coumba comme un vrai moteur et un modèle dans sa carrière. « C'était vraiment notre première ensemble. La dernière fois, j'étais rentrée à sa place mais là, le fait de jouer ce match ensemble c'était le Graal. »

Modeste, drôle, pétillante et talentueuse, Julie Annery est en plus ambitieuse. La troisième ligne n'en oublie pas moins ses prochaines échéances. Alors qu'elle compte bien terminer ce tournoi des VI Nations dans les meilleures conditions, elle continuera à jouer à 7. « Mais le tournoi de Hong Kong a été annulé à cause des mesures prises dans le pays. Il y a aura donc certainement une opposition face aux Irlandaises. Mais il faudra surtout se focaliser sur le dernier TQO pour décrocher une qualification aux JO de Tokyo. » Et en plus des JO, Julie pense aussi à cette Coupe du monde en 2021 en Nouvelle-Zélande. « J'y pense tous les jours, explique-t-elle. Je sens que j'ai évolué, je suis devenue plus efficace, je vais plus vite, je suis meilleure dans les plaquages... »

Bref, Julie Annery est prête pour continuer à écrire les grandes heures du rugby féminin français !

Jessica Fiscal
Jessica Fiscal
Cet article est rédigé par Jessica Fiscal, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • ced
    99542 points
  • il y a 3 semaines

et en plus elle est magnifique, quoi de mieux comme symbole pour valoriser le sport féminin quand on voit son engagement sur un terrain

C'est une vraie source d'inspiration !

  • Kad Deb
    29661 points
  • il y a 3 semaines

Heureusement, elle est jeune, elle fait du rugby et pas du cinéma ! Imaginez l'affiche si elle avait été en vedette avec un certain acteur écossais prénommé Sean... Bon, Ok, je sors...
Mais juste avant de me terrer, rouge de honte, dans un trou de souris (verte), quelque mots pour dire mon admiration pour cette joueuse, excellente à VII comme en n°7 à XV (vous suivez ?). Vitesse, technique, engagement, vision du jeu au top. Puisse-t-elle poursuivre ainsi !

Une découpeuse!

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos