Ecrit par vous !
INTERVIEW. Pierre Salviac balance sur le rugby français avant le crunch
L'ancien commentateur est connu pour son franc-parler.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Pierre Salviac, l’ancien commentateur des matchs de rugby sur France 2 connu pour son franc-parler, analyse la défaite du XV de France contre le Pays de Galles (19-24) et fait un bilan du rugby français actuel.

Quels enseignements tirez-vous du match France-Galles ?

Le seul espoir que j’avais pour la France, c’est que le match soit arbitré par Wayne Barnes. Et l’histoire me rappelait que lors du quart de finale de la Coupe du Monde 2007, contre les All-Blacks, Wayne Barnes n’avait pas vu ou voulu voir un en-avant français. Ce qui nous avait permis de nous qualifier. Ce même arbitre il y a deux ans, grâce à vingt-minutes au-delà du temps réglementaire, avait fait gagner la France. Donc je me disais que la seule chance que le XV de France avait de gagner dans le contexte actuel et, au vue des résultats, était l’arbitre. Et la France n’a pas eu besoin de l’arbitre car elle a offert la victoire aux Gallois.

Avez vous été surpris par la première mi-temps des Français ?

Je ne peux pas être surpris. J’ai commenté le rugby pendant quarante ans. Et des matchs gagnés par la France à la mi-temps j’en ai vu quelques-uns et perdus à la fin j’en ai vu beaucoup. C’est dans l’ADN du XV de France. Un match dure quatre-vingts minutes. Et pour le gagner, il faut avoir du talent, du physique et de la chance. En regardant le match et plus particulièrement la deuxième période, j’ai eu l’impression que les joueurs de l’équipe de France avaient fait leur apprentissage du rugby en lisant le rugby pour les nuls. Donc je n’ai pas été surpris. Puis même Brunel et Ibanez le disaient, la deuxième allait être compliquée. Tout le monde le savait. Et si je regarde les résultats des bleus et des Gallois, je ne pouvais pas me dire qu’ils allaient rester à ce niveau-là.

Selon vous, que s’est-il passé pour que la France passe d’ultra-dominatrice à dominée ?

Il s’est passé qu’à la fin c’est le Pays de Galles qui gagne. Ou plutôt la France qui perd. Quand une équipe est meilleure que l’autre, elle gagne. Le Pays de Galles est passé d’une charnière banale, du niveau de l’équipe de France, à une charnière bien supérieure. La problématique des Français, et je ne vois pas de progrès de ce côté-là, c’est la charnière. On a une charnière qui n’est pas du niveau international quand les autres l’ont. J’ai discuté avec plusieurs internationaux, j’ai discuté avec Jean-Pierre Elissalde, avec Xavier Garbajosa avant l’interview. Il y a des choses évidentes. Les Gallois font en sorte lorsqu’ils jouent au pied, ils s’arrangent toujours pour laisser le ballon en jeu, pour que ce soit l’adversaire qui le mette en touche. Comme ça ils récupèrent une touche dans le camp adverse. Ils ont la tactique du jeu au pied. Ce que les Français n’ont pas. C’est très important dans le rugby à XV, qui est « le rugby-football », ce qu’on a oublié en France. Donc à partir du moment où ils ont la possession dans la moitié de terrain française, ils sont dominateurs. Et ça nos techniciens ne l’ont pas remarqué. Donc nous sommes des hémiplégiques du rugby. Et les conséquences sont ce qu’on a vu vendredi dernier.

Quelle est l’origine du problème du rugby français ?

Le problème ce sont les centres formations. Tous les centres de formations font des formations polyvalentes. Alors que dans la merde dans laquelle nous nous trouvons, on devrait au moins avoir une académie de formation d’ouvreurs. Si on accepte l’idée que le rugby à XV tourne autour du demi d’ouverture. Actuellement en France, au poste d’ouvreur, nous n’avons que des seconds couteaux. Et personne n’en parle.

Donc la spécialisation de Romain Ntamack au centre est une mauvaise idée ?

Le problème est plus profond que la spécialisation de Ntamack. Puis sur le match France-Galles, on savait qu’on l’envoyait à l'abattoir. On n’a pas en France un joueur autant doué au pied qu’à la main. Et dieu sait à quel point c’est essentiel dans le « rugby-football ». Je suis un supporter du Stade Rochelais, j’ai vu successivement passer Zack Holmes et Iaia West, qui ne sont malheureusement pas Français, mais eux sont des ouvreurs de haut niveau. Ils ont le pied du pianiste. Et ça ne sert à rien de faire des procès à Brunel, à Novès ou à Saint-André. Tant qu’on n’a pas de joueurs comme cela. Les All-Blacks sont les meilleurs avant tout car ils ont les meilleurs ouvreurs. Puis, pour revenir à Ntamack, si on le met, autant faire les choses jusqu’au bout et mettre cinq voire sept internationaux U20.

Quels sont selon vous, les autres points à améliorer ?

On va commencer par le capitaine. Guirado n’a jamais été un leader et n’en sera jamais un. Il y a une erreur de casting. Et c’est un gros problème, on n'a pas de leader dans notre équipe. Puis, on sélectionne Picamoles et Fofana qui annoncent avant même le début du tournoi leur retraite internationale. Après, on va chercher un deuxième ligne sud-africain qu’on met titulaire pour le premier match, alors que Lambey, joueur issu de la formation française à fait la démonstration comme Thomas Jolmes, qu’on a de bons deuxièmes lignes français.

Quelles sont vos solutions pour retrouver le sommet ?

Il faut que les amateurs du rugby, s’inspirent du mouvement des « gilets jaunes », et qu’ils aillent enfiler un gilet jaune et manifester. Puis que Bernard Laporte organise un grand débat, dans lequel il convierait les amateurs de rugby, les techniciens professionnels, les entraîneurs et les joueurs pour que chacun donne son point de vue et amène des solutions. Et on se baserait sur certaines solutions pour grandir.

Le XV de France peut-il créer la surprise et s’imposer en Angleterre ?

Créer la surprise oui, car dans le sport quand tu crées la surprise tu peux battre tout le monde. Mais qu’une fois. Il faudrait un fait de jeu important et heureux pour que ce soit possible. Aujourd’hui on n’est pas armé pour gagner. La logique dit qu’on va perdre. Surtout quand on joue comme on le fait depuis quelques années.

BaptistePiquel
BaptistePiquel
Cet article est rédigé par BaptistePiquel, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • JR1915
    24792 points
  • il y a 1 an

Pour ce qui est du jeu au pied, avez vous constaté aussi la différence entre celui des Anglaises et celui des Françaises et le nombre d'essais des Anglaises amenés après un jeu au pied. Le problème n'est pas que chez les hommes.

  • AKA
    50005 points
  • il y a 1 an

Bon Papy a fait son caprice, de fait il ne pipe toujours rien à ce sport!!!

@AKA

Exactement ce que je me suis dis, merci

"Les All-Blacks sont les meilleurs avant tout car ils ont les meilleurs ouvreurs." Bah justement Barrett est le meilleur joueur du monde (pas Sexton) alors que son jeu au pied est pas le meilleur. C'est Smith qui prend le jeu de dégagement ou de pression la plupart du temps.
Il nous faut donc un bon demis de mêlé qui soit bon au pied...

  • Mich52
    3469 points
  • il y a 1 an

Salviac le GJ des commentateurs de rugby. Il postule et veux un RIC

  • Khris
    19611 points
  • il y a 1 an

Forcé de constater après avoir vu un vrai ouvreur aujourd’hui nous donner une leçon de jeu au pied et de rugby que Salviac à raison.

@Khris

C'est clair que le scénario du match, cette maîtrise éprouvée du jeu au pied comme une arme absolument létale aujourd'hui ne fait que confirmer ses propos.
Le rugby français a toujours eu une faille de ce côté-là, ce n'est pas nouveau.

  • Khris
    19611 points
  • il y a 1 an
@artillon

Non ce n’est pas nouveau, ce qui démontre la bêtise des tètes pensante du rugby français. C’est exactement la ou Salviac veut en venir.

Prépare-t-il la prochaine élection à la FFR ?

Personne n'a l'explication ultime, mais pourtant je crois vraiment que ce GROS passage à vide du rugby français est a mettre sur le dos de :
- Un manque évident de fraicheur physique ( nos internationaux font 40 matchs quand les Celtes et les sudistes en font 25 et les anglais une petite trentaine....)
- trop de joueurs étrangers , jusqu'en Fédérale 3 !!!! Rien contre les étrangers (ils auraient tort de se priver de cette possibilité de venir mieux gagner leur vie ...)
- Un noyau d'anciens joueurs cadres , qui n'ont de cadre que le nom et qui non seulement n'apportent plus rien à l'équipe mais qui malheureusement nuisent moralement et mentalement au groupe.
- Un staff qui n'a jamais vraiment fait ses preuves au plus haut niveau (et dieu sait si j'ai badé Bonnaire en tant que joueur...).
- L'arbitrage consanguin du rugby ( quand t'es déjà dans le dur et qu'en plus tu a toujours le même arbitre qui vient t'en rajouter une petite ......ça gave !!!)

  • Stache
    770 points
  • il y a 1 an

Il y a un truc que je ne comprends pas dans la technique individuelle des joueurs aujourd'hui :
- ou est passé le placage au short
- depuis quand on se fait des passes à à peine 1 m l'un de l'autre
- les avants qui font des changements de pied au lieu de foncer droit devant sur réception d'une passe
- quand je vois Tamis se faire chiffré dans ses relances dans ses 22
- regarder le petit coup pied à suivre de Fickou
sur son bout d'aile sa technique me fait peur
Ont-ils fait l'école de rugby ou commencé à 20ans.
Je trouve qu'il y a un manque criant de technique

Si je comprends bien, on a des charnières de 2iem division... c'est à dire que Parra et Lopez peuvent ridiculiser leurs adversaire en Coupe d'Europe ( qui est d'un petit niveau d'après ce que je comprends de ce personnage) et se retrouve trop mauvais sur les matchs internationaux ... ce n'est pas comme j'aurais pu bêtement le penser , parce que nous mettons 4 ou 5 joueurs dans les rucks quand en face ils ne sont que 2 , ou qu'on plaque à 3 un joueurs qui malgré tout arrive à passer les bras et a faire jouer derriere lui.... non surtout pas, c'est parce qu'on a une charnière de charlots

Je suis partagé.
Comme beaucoup d'amateurs/(anciens) joueurs de rugby, je ne supportais pas les commentaires souvent affligeants de Salviac. Les moins de 20 ans sont des petits veinards : Lartot est un génie à côté.
Mais à cette époque, l'EdF jouait bien mieux (malgré quelques accidents ici et là). Aujourd'hui qu'on ne l'entend plus, c'est l'EdF qui a un jeu affligeant. Misère !...

@Kad Deb

Pour compenser le départ de Salviac on nous a quand même offert Galthié.

qui choisir lartot ou salviac ??? ah roger couderc si il pouvait revenir !!!

@moulino64

Et Pierre Albaladejo à la place de galthie !

La prochaine fois allez demander son avis à Roger au PMU du coin, vous aurez pratiquement autant de réflexion et de consistance.

@Team Viscères

Tu as raison les critiques ne peuvent être faites que p
ar des gens compétents

@Team Viscères

Tout ce qu'il dit est intéressant, et même novateur concernant le jeu au pied et la formation des ouvreurs,le déficit récurrent à la charnière.
Ce n'est pas les propos de Magne ou d'autres, même si ces derniers sont intéressants aussi, il apporte encore une autre expertise peut-être un peu plus restreinte au niveau du jeu et de sa conception... Moins au niveau des structures fédérales, top 14 etc...
On ne va quand même s'affliger d'avoir un discours sur le jeu...
Non, ce n'est pas Roger au PMU du coin, rien à voir.
Le Roger du PMU ne parlerait que de joueurs, de Huget, Vahaamahina ou tartanpion...

@artillon

Désolé mais je vois pas ce qu'il y a de novateur que de signaler qu'on a pas de bons ouvreurs en France ... on se dit ca depuis 10 ans ce qui explique tous les tests et bricolages ... (Trin duc, parra, plisson, tales, lopez, jalibert, beauxis, michalak, belleau, doussain...) normal d'en essayer autant en 5 ans même ! ?

@artillon

Dans la gabegie actuelle on pourrait former des joueurs talentueux que ça ne changerait rien, ils couleraient avec le reste de l'équipe (même le vrai Carter n'aurait pas pu porter seul nos Bleus à bout de bras). De plus on arrive à être champions du Monde chez les minots avec Carbonnel et Ntamack, à défaut d'avoir des grands cracks on ne forme pas non plus des joueurs avec le niveau d'une Féd3 ukrainienne.
Et en terme de jeu, le seul point qu'il soulève c'est que notre jeu au pied est mauvais. Je n'ai rien lu sur la complémentarité de l'équipe, sur le projet de jeu, sur les mouvements offensifs, sur la tactique défensive, sur la cohérence entre les joueurs choisis et les options de jeu choisies (ou plutôt l'absence de tout ça). D'ailleurs il le dit clairement : pour gagner il faut du talent, du physique et de la chance. Mais pas de collectif, pas de plan de jeu ni de projet sur la durée. Quand Parra et Lopez se trouvent les yeux fermés à Clermont mais errent comme des âmes en peine sur le pré cet aprèm ce n'est quand même pas parce qu'ils ont égaré leur talent, leur physique et leur chance entre Clermont et Marcoussis.

@Team Viscères

Le plan de jeu, le collectif, c'est ton dada. Il en manque sûrement de tout ça.
Mais quand tu as des cerveaux comme Youngs ou Farrell dans ton équipe, et même s'ils n'étaient pas si brillants, tu aurais encore des bulldozers comme Vunipola, Lawes ou Wilson qui ne reculent jamais sur les impacts, tout est plus facile pour les autres.
Bien sûr que si, 3-4 génies dans une équipe permettent souvent d'élever le niveau général de tous.
Sans Wilko, les Anglais auraient-ils été champions en 2003 ? Je ne crois pas.
Un collectif c'est bien, mais des messies pour te guider, c'est bien aussi.
La vérité se trouve certainement entre les deux, inutile d'être aussi dogmatique.
Demain, l'EDF se trouvera peut-être 3-4 talents et avancera, saura créer des vocations, le niveau général s'élèvera. Je te l'accorde, avec un autre staff moins moisi.
Quant à Parra-Lopez, ils ne sont pas de grands talents non, malheureusement, mais de bons ouvriers dans une équipe complète qui possède de nombreux atouts à tous les postes. Et forcément, ça rend leur association plus fluide et plus naturelle.

@artillon

On retombe toujours dans le même truc... "sans grands joueurs, pas de champions du monde". On ne parle pas d'être champions du monde, juste de ne pas avoir peur de perdre contre l'Italie et de ne pas avoir peur de prendre 40 pions dès qu'on rencontre une vraie nation. On n'a pas besoin de 4 messies pour ça, juste de mettre en place quelque chose. Et ça on peut commencer à le faire dès aujourd'hui, alors que produire le prochain Wilko c'est il me semble un peu plus complexe et que le temps qu'il arrive à maturation même le Mondial 2023 sera passé.



Pourquoi tout le monde semble croire que c'est plus simple et plus prioritaire de trouver 4 joueurs qui seraient des références mondiales plutôt que de mettre en place un projet de jeu? Pourquoi tout le monde semble croire que sans avoir de projet de jeu et d'équipe, on va faire éclore des références mondiales?? Pourquoi quand un mec donne une interview pour dire que si on avait les 15 meilleurs joueurs du monde on serait plus fort, on a l'impression qu'il vient d'inventer le feu?

@Team Viscères

Mais bien sûr !.. D'ailleurs, pour reprendre l'exemple Carter, on a vu ce que ça donnait dans le club des Hauts-de-Seine...
La synthèse appelée de ses voeux par Artillon, c'est le handball français qui l'a réussie : une "identité" de jeu par tous reconnaissable (défense forte, bons gardiens, montées de balles rapides) et une incorporation souple des jeunes qui, tous, respectent cette "identité" et se mettent à son service... Bien sûr, on n'oublie pas une longévité des coachs, Constantini, Onesta, et un ancrage populaire dû à la pratique scolaire...
Novès avait raison de rappeler la nécessité de l'éducation au jeu, il était bien placé pour en parler... Impossible d'imaginer qu'en France il n'existe ni coachs compétents, ni président de fédé conscient des problématiques et enclin à la transcendance... On a juste pas les bons, qui exploitent un système de championnat vicié, des pôles fermés, et dépensent leur énergie à contractualiser un logo moche sur un maillot national...
Quant on entend Bernart-Salles ou Dana parler handball, équipes de France, jeunesse, on mesure le fossé avec les instances du rugby... Tout comme en se rappelant les propos d'Onesta sur la gestion des hommes, des egos, sur la philosophie du jeu, on regarde l'abîme d'où nous parviennent les éléments de langages si pauvres en notes du strawman Brunel...

@Team Viscères

Bonne analyse !

@Team Viscères

Est-ce que j'ai écrit qu'il fallait en priorité trouver ces 4 joueurs ? Pas du tout, mais il n'existe pas de grandes équipes sans grands joueurs.
De toute manière, au départ, je réagis sur ton post concernant les propos de Salviac sur le jeu au pied.
Certes, il ne parle pas de plan de jeu etc... mais il évoque bien une des failles majeures de notre jeu.
Moi j'aurais souligné en priorité notre incurie technique, la maladresse halucinante dans la manipulation du ballon qui est récurrente chez les Bleus.
Tu rejettes tout en bloc, comme tu rejettes Galthié qui fournit pourtant d'excellentes analyses dans un journal que tu exècres sûrement aussi. Mais qui es-tu pour penser que tu comprends mieux ce jeu que des ex-internationaux ? Galthié qui parle dans sa chronique du matin de la maîtrise du jeu au pied des Anglais. Hasard ?
A côté de la technicité de l'ex-9, oui je te l'accorde, Salviac fait pâle figure, et il n'était pas forcément un grand commentateur non plus. Mais il ouvre une piste de lecture... parmi d'autres. Tu peux en ouvrir d'autres.
Penses-tu vraiment que Brunel n'a aucun plan de jeu à proposer ?
Il en a proposé un, plus restrictif que contre Galles, et il s'est trompé, ou peut-être est-ce davantage les joueurs qui n'ont pas su lire les dangers proposés par l'Ang ? Qu'est-ce que j'en sais ?
La vérité est sûrement entre les deux. Ce n'est pas noir ou blanc.

@artillon

Donc pour me contredire quand je dis que Salviac ne balance que des lieux communs, tu en arrives à inventer que je critique les chroniques écrites de Galthié. Respect, je n'ai rien pu faire.

@Team Viscères

Parce que Roger du PMU du coin ne peut pas avoir de réflexion et de consistance ? Il a le droit de donner son avis d’autant que c’est un article « lecteur ». Ensuite sur le fond, ce qu’il dit est de l’ordre de l’evidence malgré des exagérations. Notre jeu au pied est pitoyable depuis 10 ans et rédhibitoire à ce niveau. Nous avons quelques bons 10 mais ils ne sont pas aussi complets que les références internationales (notamment au pied) ou bien ils se blessent en pleine progression. Ça fait des années qu’on fait le même constat, rien ne change.

@Un riz savant scie

Par contre oui j'ai été sévère avec Roger, parce qu'on doit en effet pouvoir trouver pas mal de Roger avec une analyse plus profonde.

@Un riz savant scie

C'est tellement vrai et évident que les arbitres font gagner des matchs, d'ailleurs les étrangers ils ne s'entrainent jamais et n'ont pas de plan de jeu ils se contentent de recruter des arbitres.

C'est tellement vrai que les autres ils gagnent juste parce que leurs joueurs sont forts individuellement, on n'est pas du tout dans un sport collectif où la synergie de l'équipe et le projet de jeu ont une utilité. D'ailleurs quand on fait un match de merde contre le Japon c'est parce qu'individuellement les Japonais sont bien plus forts que nous, tous les clubs s'arrachent les joueurs japonais.
Pareil pour le grand 10, il est impossible de jouer au rugby sans avoir Wilko, Carter, Sexton ou Russel. Toujours ces mêmes Japonais n'ont jamais su proposer un jeu plaisant où inquiéter des équipes mieux classées qu'elle parce qu'ils n'ont pas de grand 10.

Ce que je trouve génial c'est que depuis des années on fait le même constat "on gagne pas parce qu'individuellement nos joueurs sont pas bons", on en tire les mêmes conclusions, on obtient les mêmes résultats mais non on ne va surtout pas se dire à un moment que c'est parce que le postulat de base n'est peut-être pas si évident et juste que ça. En même temps ça serait probablement complètement con de parler de collectif, de cohésion, de jeu ou encore de construction sur la durée. Il n'y a probablement aucune nation qui le fait.

@Team Viscères

Complètement d'accord. En France on a cette profonde croyance dans le mythe de l'homme providentiel (dans tous les domaines) c'est assez terrible.

@Team Viscères

C'est tellement vrai que le rugby est avant tout un sport collectif peut le plus collectif, du moins plus collectif que le Foot. C'est tellement vrai qu'avant d'avoir des stars, et même si on avait ces stars, une vision de ce qu'on veux mettre en place, le système de jeu est primordial et est la première des choses à mettre en place. Les Ecossais avant d'avoir de bon joueurs ont toujours eu un système de jeu et puis chercher les joueurs pour le pratiquer, ils ont mis 10 ans pour avoir une équipe compétitive et le travail n'est pas fini, je pense réellement que l'Ecosse est sur la bonne voie avec beaucoup moins de moyens que la France, mais sommes nous capable de galérer 10 ans pour le faire je ne le crois pas.

@Latruffeduperigord

Pour l'instant on est déjà pas prêts à envisager de galérer pendant des années... On continue de croire qu'on est une grande équipe juste en déveine et que ça va tourner avec un peu de chance ou si Wilko se réincarne dans un bambin français.

@Team Viscères

Facile le poncif du collectif qui supplante l'individuel comme si les deux n'allaient pas de pair. Personne ne peut nier qu'on a des carences collectives rédhibitoires (en fait, où ne sommes-nous pas en carence ?) ça n'enlève rien au propos sur la qualité individuelle des mecs par rapport aux pointures internationales.

En attendant pour revenir au sujet des compétences individuelles, que tu le veuilles ou non, un mec qui tourne à 65% d'efficacité face aux perches et qui trouve des touches de 20 mètres, que le rugby soit un sport collectif ou pas ça ne change rien au fait que ça a voir avec ses qualités individuelles mentales, physiques et techniques.

Je ne savais pas que Salviac s'intéressait au rugby, quand on l'entendait commenter on avait l'impression qu'il regardait un match de foot.Et avec ses histoires d'ouvreur, il ferait mieux de la fermer.

Le cochon est tombé sur le chien et la cabane est dans le maïs!

J'ai vu "Salviac" dans le titre, j'ai zappé direct.

  • Stache
    770 points
  • il y a 1 an

Heureusement que ce commentateur tv ne s'occupe plus du rugby, car il ne comprenait rien.

  • Cabal
    640 points
  • il y a 1 an

Salviac le gilet jaune du rugby
Rébellion !!!
Un peu d’amertume non ?
Bref aucune nouveauté on est mauvais et c est tout

"Donc je me disais que la seule chance que le XV de France avait de gagner dans le contexte actuel et, aux vues des résultats, était l’arbitre. Et la France n’a pas eu besoin de l’arbitre car elle a offert la victoire aux Gallois."

Voila Salviac résumé en une seule phrase... Il est gentil, mais il n'est qu'un ancien commentateur. Et cela se voit. C'est pas à lui qu'il faut donner une tribune.

@Marc Lièvre Entremont

En fait il n'est même pas gentil...

Ah Pierre Salviac... ça me rappelle la grande époque de son blog Yahoo! pour ceux qui ont connu! Un grand moment de partage rugbystique (et de n'importe quoi)!

Ca illustre bien le personnage, quelques réflexions justes au milieu d'un paquet d'amalgames et de n'importe quoi (cf: les joueurs en gilets jaunes).

  • Val 38
    32327 points
  • il y a 1 an

C'est exactement le discours que je tiens et beaucoup me rient au nez. Je valide absolument tout, merci monsieur nous sommes au moins deux de cet avis.

@Val 38

Vous pensez vous aussi que les matchs se gagnent grâce aux arbitres, que les Blacks sont forts juste parce que leurs joueurs sont forts individuellement, ou encore qu'on ne sait pas jouer au rugby parce que notre capitaine est un mauvais leader?

  • Val 38
    32327 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

Les problématiques de nos équipes ne peuvent pas non plus ne se résumer qu à ça mais ça y contribue.

  • Val 38
    32327 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

Non pour les arbitres, les Blacks sont excellents parce qu'ils ont entre autre de bonnes charnières et oui nous manquons de leader, c'est un des fondamentaux du jeu d équipe, un élément fédérateur. J'accepte volontiers les contre propositions et arguments.

@Val 38

Les Blacks ne sont pas excellents parce qu'ils ont de bonnes charnières (même s'ils en ont), ils sont excellents parce qu'ils ont de bonnes équipes. Le jour où l'on comprendra qu'il vaut mieux une bonne équipe avec des joueurs moyens qu'une équipe sans cohésion avec de bons joueurs, où une équipe cohérente sans grand leader qu'une équipe déstructurée avec un grand leader, on décollera enfin des bas-fonds du classement WR. Sinon on continuera de s'enfoncer en attendant le messie...

@Team Viscères

Et surtout des coaches qui soient au dessus du lot.
ton équipe tient la route à son niveau (que ce soit en départemental ou internationnal) en fonction de joueurs et de ce que le coach fait travailler.
C'est le coach qui fait la différence.
Pas les joueurs.
Si tu mets le meilleur entraineur du monde dans n'importe quel sport co dans un chamionnat niveau départemental, ya des chances qu'il soit champion du département.
Tu mets le même coach entraineur national, il aura des résultats internationnaux.
Le souci du rugby français c'est qu'il y a de vieilles gloires dans les joueurs et de mauvais coaches.
Meme si tu prends les meilleurs joueurs français (et il y en a, notamment chez le jeunes) mais que tu gardes les coaches actuels, tu te vautres.
Brunel, Elissalde, et consorts sont des brêles absolues.
A ce rythme,
on termine 6eme du tournoi.
Et ce sera normal.

  • Val 38
    32327 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

Pourquoi faudrait il se contenter de ou ou? Pourquoi ne pas avoir le leader, la charnière et les bons joueurs ? Je pense que c'est un tout. Nous avons des bons joueurs à qui on ne fait pas confiance ou qui sont mal encadrés mais nous avons des bons joueurs. Pour le leader, reconnaissez moi au moins que Guirado était absent aux cours.

@Val 38

Parce qu'aucun grand joueur ne pourra atteindre le très haut niveau dans une équipe sans projet de jeu, dont l'effectif est renouvelé à chaque match, où les joueurs ne tentent rien parce qu'à la première boulette ils sont crucifiés sur la place publique et mis au placard pour plusieurs saisons.

Parce que ça n'a aucun sens de se dire qu'une équipe se construit en empilant les bons joueurs. Quand des équipes font comme Toulon en empilant les stars, elles se font dégommer parce que c'est débile de fonctionner ainsi et que rien ne vaut la construction d'une équipe équilibrée. Mais bizarrement quand l'équipe de France est à la ramasse, on se dit que c'est juste parce qu'on n'arrive pas à empiler les grands joueurs. Le collectif primera toujours sur l'individuel, alors arrêtons de nous focaliser sur l'individuel comme si c'était la clé.

Parce qu'il faut arrêter de se fixer comme objectif de rivaliser avec les meilleurs, l'objectif c'est déjà de ressembler à quelque chose sur le terrain. Évidemment que sans grand leader et sans grand joueurs nous ne rivaliserons pas avec les Anglais, les Irlandais ou les Blacks. Mais actuellement notre problème ce n'est pas notre niveau quand on rencontre les 3 meilleurs du monde, c'est notre niveau quand on rencontre des équipes autour de la 10ème place. On se fixe des objectifs inatteignables, puis on s'étonne de ne pas les atteindre... On ne fixe jamais comme objectif au cancre de la classe de rentrer à Polytechnique, on ne fixe jamais comme objectif à un accidenté de la route de finir un Ironman.
Actuellement on est une mauvaise équipe. Alors au lieu de se demander ce qui fait la différence entre une bonne équipe et une très grande équipe on ferait bien de se demander ce qui fait la différence entre une équipe mauvaise et une équipe moyenne, puis entre une équipe moyenne et une bonne équipe.

Et oui, Guirado n'a aucun charisme. Mais si on pense qu'on se prend branlée sur branlée à cause de ça, on n'est pas près d'arrêter d'en prendre. Plutôt que de se dire qu'en maîtrisant notre jeu on aurait moins de temps faibles, on préfère se dire que ça serait bien d'avoir un mec charismatique pour se mobiliser dans les temps faibles...
Perso ça me rend dingue de voir qu'on peut disserter des heures sur les faiblesses du XV de France sans parler de jeu, ça me rend dingue de voir que des mecs prétendent avoir tout compris mais ne parlent jamais de jeu, ça me rend dingue de voir des mecs débiter des lieux communs mais être perçus comme des mecs qui ont tout mieux compris que les autres.

  • Val 38
    32327 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

Je pense que vous exagérez beaucoup mes propos. Il n est pas question de se voir champions du monde aujourd'hui et de fixer des objectifs inatteignables. Mais il va bien falloir revoir les fondamentaux si on veut renouer avec la victoire ne serait ce que d un match et ça passera par le projet de jeu et ce que nos joueurs seront capables de restituer. Rien de ce qui est testé ces dernières années ne fonctionne, ça ne peut pas être qu un problème de présidence ou de sélectionneur. Ceci dit il y a des lacunes sur nos postes clés qui sont censés animer le jeu. C'est un tout notemment le manque de préparation. Et je ne suis absolument pas adepte du tout ou rien, il n est pas question de tout mettre à la poubelle et de changer toute l'équipe. Mais il va bien falloir organiser une révolution. J'intervients assez souvent maintenant pour vous assurer que ça n est pas mon point de vue.

@Val 38

Mais c'est pourtant le propos de Salviac (d'où mon interrogation initiale quand vous déclarez plus ou moins vous retrouver dans ses propos) : on ne peut pas rivaliser avec les meilleurs parce qu'on a pas de grand 10 et pas de leader. Et cette première moitié je la trouve insupportable parce que non seulement je la trouve fausse mais surtout d'une paresse intellectuelle crasse, je mets ça au même niveau que les déclarations "on a encore perdu à cause de l'arbitre" qui fleurissent après les matchs. Il n'y a pas de réflexion de fond dans cette interview de Salviac, juste une accumulation de lieux communs et une posture "moi j'ai compris".
La deuxième moitié est elle vraie, mais elle n'apporte rien en ce moment et surtout on ne pourra pas la régler tant qu'on aura pas réglé le reste.

  • Val 38
    32327 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

J allais oublier le plus important après le post ci dessous, je n'ai pas 100000 points à mon compteur, je ne suis pas le rugby depuis 1911 comme certains autres malgré tout je ne pense pas avoir une pensée paresseuse ni débile, c'est juste la mienne.

  • Val 38
    32327 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

Donc je reformule, il y a des commentaires et des pistes dans lesquels je me retrouve. Je suis un fervent mais modeste supporters et ce rôle me convient parfaitement. J'ai un avis sur tout un tas de disfonctionnement qui sont autant valables à l'échelle de mon club que j'adore qu à l'échelle de l'EDF et qui m animent plus ou moins. Je partage volontiers sur ce site et très volontiers avec vous. Il y a des failles, des erreurs et des choix que je ne supporte plus d entendre donc j'en parle. Ça me depite de voir d où on vient et où on en est. Tout n est pas tout blanc ou tout noir. Je respecte tout le monde et les avis de chacun et parfois même certains arrivent à me faire changer d'avis, qui sait...... je vous souhaite une bonne soirée et vous dis à bientôt.

  • Stache
    770 points
  • il y a 1 an
@Val 38

Cet ancien commentateur tv, ne disait que des conneries, le rugby est lui c'est une blague

@Stache

Là je confirme, c'est du salviac-bashing sans argumentaire et ça ne sert à rien.
Y'a beaucoup plus d'intérêt dans ce qu'explique Bitch Bucannon.

je rajoute que remettre Bastareaud alors que tout le monde a compris que le rugby efficace aujourd'hui était fait de vitesse, de mouvement et d'endurance, c'est une décision débile pour ne pas dire une faute professionnelle. Et je ne parle pas de mettre des centres aux ailes et des ailiers à l'arrière. C'est vraiment consternant.

Si Brunel avait pour 2 sous de jugeotte, il comprendrait que la coupe du monde c'est mort pour nous et qu'au lieu de se faire battre avec des gros lourdauds d'une autre époque, il faudrait titulariser des Dupond, des N'tamack ou des Penaud, à leur poste (faut-il le préciser), et préparer l'avenir.

Ah, et dégager Laporte et sa mafia me semble aussi une urgence absolue.

  • Val 38
    32327 points
  • il y a 1 an
@Stache

Parce que Guirado est un meneur de jeu, parce que nous avons des charnières ultra top qui distribuent et marquent ? Un peu de sérieux, quand une équipe ne gagne pas, le sélectionneur gicle, quid du capitaine ? Et tous ces joueurs inconstants, un mec comme Huget est congratule parce qu'il marque 1 essais alors qu'il est responsable de 2 ou 3 essais marqués par l équipe adverse, vous n êtes pas devant la télé ou quoi ? Quitte à faire du changement, et bien je suis d'accord, changeons tous ces gars qui gagnent et perdent toutes les 10 mn. Tant que tous ces gars seront sûrs d être appelés, ils ne se remetrons pas en question. On ne sait plus jouer, c'est un constat, même si ça sort de la bouche d un con, c'est une vérité. Je me fous du personnage, je dis qu'il a raison et que je suis d'accord avec son analyse.

- Quelles sont vos solutions?

- Bah comme j'aime critiquer mais que j'ai pas d'idées, je demande aux autres d'en proposer. Pis si ça marche pas, je pourrai continuer à travailler en critiquant le rugby français.

  • Val 38
    32327 points
  • il y a 1 an
@The Rogers

Developpe, ça m interresse. Tout le monde dit que c'est nase alors c'est nase. Ton commentaire apporte quoi ?

@Val 38

Il apporte ton commentaire a priori, c'est déjà ça.
Mon propos évoque simplement que Pierre Salviac est dans la critique dont il en a fait son métier. Par contre, son métier ne semble pas être de proposer des idées novatrices.
J'essaie de me faire un avis par moi-même en règle générale.. « tout le monde dit c'est naze alors c'est naze »... Étant le 2e commentaire, je suis devin?

@The Rogers

La critique inutile, c'est très français ! La critique constructive, beaucoup moins.

Il suffit de regarder un match à la télé avec des commentateurs anglais, tu as l'impression de comprendre le match grâce à eux. Ils t'offrent une analyse tactique au lieu de te balancer des banalités. Pour ceux qui écoutent en espagnol, les amis argentins sont une catastrophe aussi.

Comme tu veux échanger, voici mes idées que je te laisse avec plaisir démonter. Après cet échec cuisant face à l'Angleterre, j'avais besoin de me lâcher. Je me trompe sûrement sur plein d'aspects mais j'essaie quand même :
- La base, c'est s'inspirer des systèmes qui fonctionnent : le rugby anglais ou néo-zélandais, le handball français ou encore le football français. Oui, je crois que nous pouvons trouver des idées dans d'autres sports. Je suis favorable à des coachs étrangers aussi comme Wilkinson par exemple pour les demis d'ouverture. Et bien sûr, il faut toujours se remettre en cause pour toujours avancer. Attention, il ne faut pas repartir de zéro à chaque fois mais savoir évoluer avec son temps en gardant son identité (ce que le Stade Toulousain a oublié...). Un bon exemple en Top 14 est bien sûr La Rochelle qui fait preuve de beaucoup de créativité.
- Aujourd'hui, il est préférable d'avoir un groupe restreint. C'est d'ailleurs ce que font toutes les nations majeures. Oui, toutes ! La seule exception est la France. Cela permet d'avoir une ossature sur laquelle se reposer, ça ne peut que être bénéfique dans les moments durs mais aussi pour intégrer progressivement les jeunes. La concurrence à outrance, ça fait juste douter les joueurs (ou s'envoyer comme des fous en club et être donc fatigués en bleu). Il y a quelques années, on ne se plaignait pas d'avoir des internationaux inamovibles comme Ibanez, Marconnet, Servat, Pelous, Nallet, Bonnaire, Harinordoquy, Dusautoir, Jauzion, Rougerie, Clerc, Heymans & Co. Ou je me trompe ?
- Ca parait évident mais il faut aussi un système de jeu, adapté bien sûr aux qualités des joueurs et aux exigences du niveau international. Sur ce match, même si l'Angleterre nous a bouffé en première mi-temps, je dirai que c'était tactique et non physique. Donc oui, j'ai envie de dire que le staff a sa part de responsabilité. Ce système doit être partagé avec tous les clubs.
- Il est indispensable de réduire le nombre de matchs pour certains internationaux, notamment les vieux et certains gros très sollicités. Guirado, comme en son temps l'a été Dusautoir, est cramé. Il n'est pas devenu mauvais du jour au lendemain, il est juste fatigué physiquement et mentalement. Je mets aussi Maestri dans cette catégorie d'ailleurs. Tiens, par exemple, Vunipola a rappelé aujourd'hui que c'était dur d'enchaîner un poste aussi exigeant que pilier.
- Le capitaine ? Je trouve ce débat tellement inutile. C'est une responsabilité collective le leadership et non celle d'un seul joueur. L'équipe de France de handball en est le meilleure exemple, celle de foot aussi (Lloris est un bisounours !). Dusautoir n'a jamais été une grande gueule mais il montrait l'exemple sur le terrain avec les autres leaders du groupe.
- Il faut revoir le Top 14 en arrêtant de croire que c'est l'économie qui décide du futur. Si le rugby français n'est plus attractif, il n'y aura plus d'argent, c'est aussi simple que ça. Il faut donc soigner notre rugby national, le rendre attractif pour attirer l'argent et non le contraire (cf Montpellier). Le niveau est trop éloigné des standards internationaux basés sur le dynamisme et la vitesse. Une réduction du nombre de clubs me parait une première mesure indispensable. L'Angleterre a 12 clubs, je crois que ce serait un nombre plus correct pour nous aussi. Attention, il faut bien sûr valoriser la Pro D2 qui a un rôle très important notamment pour les jeunes (cf Bamba ou Ramos).
- Concernant la formation, il faut la changer. Je ne crois pas que tous les clubs investissent dans des centres pour le plaisir, ils veulent aussi des retombées économiques. La meilleure, c'est de garder ces espoirs. Peut-être les enlever du Salary Cap ? Considérer aussi les JIFF seulement des jeunes formés en France avant 18 ans ? Dans les catégories plus jeunes, je pense qu'il faut s'inspirer du rugby néo-z ou du football belge en remettant le jeu au coeur du projet. Que ce soit à l'entraînement ou en match, il faut du ballon et du plaisir. Il faut arrêter ces exercices trop cadrés et offrir plus de libertés aux gamins.
- Dernier point pour les jeunes, il faut améliorer le suivi ! Il faut arrêter de considérer tous ces gamins comme de la marchandise, ce sont des humains. Plus ils seront bien dans leur tête, meilleurs ils seront sur le terrain. S'ils sont mieux accompagnés, ils éviteront aussi les choix stupides de carrière. L'exemple récent de la prise de poids de Lambey ne fait que confirmer que Brunet est incompétent. Aujourd'hui, il faut savoir améliorer les qualités plutôt que de gommer les défauts. Bien sûr, c'est un équilibre à trouver entre les deux mais il faut faire attention à la personnalité du joueur et l'encourager. S'il faut parfois adapter sa tactique, comme par exemple pour Cooper qui ne sait pas plaquer mais est un attaquant hors-pair, c'est possible, non ? En tout cas, un joueur bien dans sa peau et dans son jeu sera toujours meilleur. Félicitations au staff de Clermont pour l'évolution de Iturria, c'est une belle réussite.
- L'arbitrage est important aussi ! Je crois qu'il faut y consacrer plus d'argent notamment dans leur formation. Cela permettra d'appliquer les règles internationaux au niveau national et d'augmenter le temps de jeu effectif. Je suis aussi favorable à 2 arbitres de champs pour un rugby plus propre.

Bon, je vais m'arrêter là, j'en ai déjà trop dit. Les idées ne manquent pas, beaucoup en parlent déjà ici ou là, il faut juste un peu de volonté et de solidarité entre tous les acteurs du rugby pour les mettre en place.

Dégageons Laporte et Simon, ça sera déjà un premier pas...

Yaka ! fokon ! ….mais c'est pas (tout) faux ...

Derniers articles

Vidéos
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
Blog
News