FINALE TOP 14. Tevita Tatafu (UBB), le déménageur nippon qui pourrait mettre Toulouse sur les fesses
L'UBB comptera fortement sur son colosse du Pacifique pour faire reculer Toulouse. Screenshot : Canal Plus
En finale du Top 14, l’UBB comptera fortement sur son colosse du Pacifique pour faire reculer Toulouse. Qui sera, elle, toujours privée de Meafou.

Vendredi soir à Marseille, les expérimentés toulousains retrouveront donc les novices de l’UBB. Un dépucelage en règle que les hommes de Yannick Bru ne comptent néanmoins pas subir, eux qui savent aussi être sûrs de leurs forces.

D’autant qu’en terme de force pure, les Girondins comptent dans leurs rangs un garçon qui en a à revendre. Lui ? C’est Tevita Tatatu.

XV de France. Le joueur à craindre côté Japon : Tevita Tatafu, ce petit taureau furieuxXV de France. Le joueur à craindre côté Japon : Tevita Tatafu, ce petit taureau furieux

En bon numéro 8 d’origine tongienne qu’il est, le casqué de 125kg met tout le monde sur les fesses, c’est vrai. Mais à l’inverse de bon nombre de ses compatriotes, l’international nippon ne se contente pas d’attendre le ballon les mains sur les hanches, avant de compter sur ses qualités physiques.

Tatafu, cousin de son homonyme Bayonnais que le staff du XV de France a convoqué à Marcoussis la semaine passée, est une véritable plaque tournante de l’UBB. Il plaque à tour de bras, se déplace, gratte comme un chien truffier et rebondit sur ses adversaires la majorité du temps, en faisant tout avec la même intensité.

VIDEO. Fracture de l'ego pour Dan Biggar après le raffut surpuissant de Tevita TatafuVIDEO. Fracture de l'ego pour Dan Biggar après le raffut surpuissant de Tevita Tatafu

Mais bien évidemment, c’est la gonfle entre les mains que l’ancien table basse des Suntory Sungoliath déménage le plus. Surpuissant, massif, explosif et juste, Tatafu sait multiplier les charges qui font mal. En barrage face au Racing 92, il avait par exemple cassé pas moins de 6 plaquages, grâce notamment à des départs bien sentis derrière sa mêlée.

Tevita Tatafu, le déménageur nippon

Ainsi, le coup de maître du recrutement de l’UBB fera-t-il aussi mal à Toulouse qu’aux autres ? On se souvient qu’en mars, le fer de lance avait fait souffrir le martyre aux Stadistes grâce à ses charges surpuissantes, mettant par ailleurs le sécateur Jack Willis sur les fesses avec une facilité déconcertante.

TOP 14. Les finales délocalisées sont-elles synonyme d’exploit dans l’histoire du championnat de France ?TOP 14. Les finales délocalisées sont-elles synonyme d’exploit dans l’histoire du championnat de France ?

Celui qui a remplacé son frère Tom à l’UBB, symbolise en tous cas le surplus d’épaisseur qu’a pris le pack bordelais cette saison. Lui dont la régularité (22 titularisations en 26 matchs toutes compétitions confondues) impressionne tout autant. Peut-il encore augmenter le curseur, pour déjouer les pronostics face à un Toulouse ultra-favori mais privé de sa plus belle bête physique ? Réponse vendredi soir, devant 67 000 personnes…

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Manny va nous manquer, mais il y a Jack et Francois, ça va découper…

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos