Fédérale 1 : la poule Elite va (déjà) disparaître la saison prochaine
La Fédérale 1 évolue la saison prochaine !
La poule Elite de la Fédérale 1 - actuellement dominée par Provence Rugby - va disparaître après seulement deux saisons.

Provence Rugby et Albi seront-elles les deux dernières équipes à accéder à la Pro D2 via la poule Elite de la Fédérale 1 ? Les deux formations sont en tout cas en pole position pour retrouver le monde professionnel puisqu'elles occupent les deux premières places du classement de cette division intérmédiaire, créée il y a deux ans. Si le leader monte directement - comme Massy l'an dernier - le dernier billet pour la Pro D2 sera obtenu via des phases finales, desquelles Nevers était sorti vainqueur en 2017.

Pour rappel, seuls cinq clubs ont été jugés éligibles pour la montée, sur les onze engagés.

Fédérale 1 Elite : zoom sur les cinq clubs éligibles à la montée en PRO D2Or, selon les informations de Sud Ouest, "les présidents des clubs de Fédérale 1 ont voté l’abolition de ce système." Selon le journal, voici le système mis en place l'an prochain : 

  • quatre poules de douze équipes
  • les poules sont réparties par zone géographique
  • les poules contiennent trois équipes classées têtes de série
  • les têtes de série sont : les neuf équipes de la Poule Elite actuelle n'ayant pas réussi à monter + les deux relégués de Pro D2 + le vainqueur du Jean-Prat 2017
  • les deux premiers de chaque groupe qualifiés pour le championnat de France
  • les finalistes de ce championnat de France à huit équipes accèdent à la Pro D2 "s’ils apportent les garanties budgétaires nécessaires"
  • les demi-finalistes sont susceptibles de monter si les finalistes n'apportent pas ces garanties budgétaires
  • si les demi-finalistes n'apportent pas de garanties suffisantes, une équipe de Pro D2 sera repêchée

Ce nouveau système sera mis en place pour les trois prochaines saisons.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Le nouveau système ressemble quand même un peu à l'actuel la différence n'est que le nombre de clubs au départ, pour moi rien ne change et là encore à mon avis cela aboutit à un championnat faussé.
Pourquoi ne pas faire un championnat rien qu'avec des clubs qui ont l'ambition et les moyens financiers de passer pro ou bien faire un championnat avec les mêmes régles jusqu'au bout et tant pis si le champion et le finaliste ne souhaitent pas passer pro il n'y a pas de monter je dois reconnaitre que je préférerais cette solution.

La vérité ce n'est pas le pognon le problème... C'est la mégalomanie, l inconsistance et l irresponsabilite de certains dirigeants qui n assument pas

Lille ou tartanpion
Montauban est aussi passé par là... Quand tu prétends jouer à un certain niveau tu en acceptes et mesures toutes les contraintes ....
Stade aux normes... finances en adéquation avec la division ... à niveau égal avec le sportif
Dire que Lille méritait de monter sportivement.... Non
Avec des finances saines ... ils auraient eu un effectif très certainement moins compétitif

Vannes et soyaux Angoulême nevers sont de très bons exemple qui prouvent que la pro d2 n'est pas fermées aux clubs serieux à la fois financièrement et sportivement

Une autre question: que vont faire les clubs de fédérale 2 qui pourront monter. Si ils ont un budget limité, vont-ils prendre le risque d'affronter des grosses cylindrées avec des joueurs majoritairement amateurs et dont la préparation sera loin des clubs "élite".

@lolodemillau

Ce problème se pose à tous les niveaux de séries regionales à honneur
D honneur à federale etc etc

Une question qui aurait mérité d'être posée :
Pourquoi les présidents ont-ils voté cette abolition ?

Quel changement! Avant on faisait une poule et à la fin on faisait monter seulement les clubs jugés aptes financièrement, maintenant on fait une phase finale et on fait monter seulement les clubs jugés aptes financièrement.
Et le système est encore plus fermé qu'avant : en cas de club instable financièrement on repêche les demi-finalistes (donc seulement 4 clubs concernés) alors qu'avant on repêchait dans l'ensemble de la poule.
Il ne faut pas rêver, les clubs ne seront pas plus sains financièrement parce qu'on a remplacé une poule par une phase finale. Les seuls gagnants sont les clubs de ProD2 qui viennent d'augmenter leurs chances d'être repêchés.

Mais c'est magique, on a prononcé le mot "changement" donc tout le monde va applaudir et le monde du rugby va s'auto-congratuler. Pendant ce temps le fossé entre pros et amateurs va continuer de se creuser et les clubs situés entre les 2 vont continuer d'exploser en essayant de se faire plus gros qu'ils ne sont.

@Team Viscères

Si tu poursuis suffisamment longtemps, la difference entre Top14/ProD2 sera tellement important qu'on arrivera a deux ligues fermees pros (avec passage possible de Top14 a ProD2) et le reste

@Le Haut Landais

Idéologiquement j'ai toujours été opposé à la fermeture entre le monde pro et amateur qui s'oppose au mérite sportif. Mais les dérives financières et le nombre de clubs ayant explosé ont fini par me faire penser que finalement ce ne sera peut-être pas si mal.

@Team Viscères

moi c'est l'inverse, je suis pour une séparation entre pro et amateurs. Si tu veux jouer en pro, tu l'annonces, tu montres que tu as les reins assez solides et tu t'inscris au plus bas niveau pro (ProD3 ou poule d'accession ou ce que tu veux).

Si tu veux rester amateur, tu plafonnes en Fed1.

Si je monte demain un club avec un budget de 100 millions, il me faut actuellement commencer en 4e série tandis qu'en Fed1 des clubs amateurs cotoient des machines de guerre.

@Team Viscères

Tu pourrais penser a un systeme de province mais les francais sont beaucoup trop attaches a leurs clubs. Je pense que les deux sont pourtant compatibles.

@Le Haut Landais

Allez, j'envoie un missile...
"Moi j'aurais bien vu une province: Bayonne - Biarritz - Dax (dans l'ordre alphabétique pour froisser personne)
et plus si affinité"
et une autre Province:
"Racing 92 - Stade Français
(et plus si affinité bien sur)"
😀😀😀

Je sais pas pourquoi,
mais je sens que je vais me faire laminer.

  • Ahma
    80705 points
  • il y a 1 an
@Jak3192

Plouf.

@Ahma

oui
plouf
dommage
mais ça viendra

Je la trouvais plutôt pertinente cette formule malgré ses défauts.
Je pense que l'écart entre certaines équipes est juste énorme. Pour voir des scores fleuves jusqu'à la deuxième phase, je trouve que le formule d'une poule intermédiaire avait davantage d'intérêt.
C'est certain que la situation actuelle où seuls cinq clubs de la poule Elite sont éligibles est assez absurde. Mais est-ce mieux si on fait monter un club qui financièrement va exploser pour ensuite le reléguer administrativement en Fédérale 3 ou le voir mettre la clé sous la porte ?
Enfin et surtout, je ne vois absolument pas en quoi revenir à l'ancienne formule va régler le problème d'écart de budget ?! Le "s’ils apportent les garanties budgétaires nécessaires" prouve déjà que ce sera le même bordel.

@clement6628

Justement, cette formule ne réglait rien au niveau financier, autant que la fédérale redevienne plus logique sur le plan sportif, parce qu'avec le concept de la poule Elite, on n'avait ni l'un, ni l'autre. Les problèmes financiers sont un autre débat, dé-corrélés de la formule du championnat , et pour qu'ils avancent, il faudrait avant tout que la Ligue y mette du sien, et je n'ai pas le sentiment que cela les intéresse plus que ça : quand on entend parler d'une Ligue fermée, on a plus l'impression que la mentalité est plus tournée vers "l'entre-soi" que vers l'ouverture.

@WallonForEver

Ah parce que tu trouves que l'ancienne Fédérale était plus logique sportivement ?
Je trouve l'idée d'une poule intermédiaire avec les gros et ambitieux plus logique que tous mélangés avec des écarts énormes. A l'image du National et de la CFA au foot.

@WallonForEver

La poule Élite n'avait pas pour but d'assainir financièrement la Fédérale mais d'assainir la ProD2.

@Team Viscères

Peut être que je me suis mal exprimer, mais ce n'est pas ce que j'ai voulu dire : je comprend tout à fait le but premier mais je ne le cautionne pas. Mettre un cadre pour éviter les abus et garantir plus d’équité est bien évidemment primordial, mais lorsque cela va à l'encontre du sportif, cela me fait hérisser le poil, car aujourd'hui c'est bien ce qui se passe.
Je repense à Lille qui avait gagné le droit d’accéder à la ProD2 et qui s'est fait exclure pour raisons financières et je trouve ça nul, surtout quand quelques mois plus tard, on assiste à l'opération "il faut sauver le soldat rose" ou tous les dirigeants du rugby se sont bouger dans l'histoire.
Au lieu d’assainir, il serait préférable d'aider, d'accompagner afin que ce soit le sportif qui reste le premier juge.

retour à la case départ.....

l'histoire est un éternel recommencement donc on aura les mêmes dysfonctionnements

Derniers articles

News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
News
Sponsorisé News
News
News