De rugbyman à acteur de cinéma : Olivier Merle fouille dans ses souvenirs
Olivier Merle dans un court métrage intitulé "Le Manuscrit du Dôme".

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Confiné dans un village aubergnat, Olivier Merle est revenu sur ses vieux souvenirs avec les Sud Afs.

Celui qu'on surnommait l'Homme et demi après une tournée 1994 en Nouvelle-Zélande (1,98 m pour 135 kilos et chaussant du 51), est revenu sur ses souvenirs de matchs pour le journal La Montagne. Olivier Merle, grand artisan de la notoriété du rugby français à l'étranger, se remémore la finale du championnat en 1993 avec Grenoble, perdu contre Castres : "Je ne change rien au déroulement du match, je rajoute juste un truc : l’arbitrage vidéo !" À l'opposé, il aimerait oublier un match : contre les Springboks en 1997 au Parc des Princes. À cette époque, les premiers soupçons de dopage dans l'équipe Sud Af n'ont cessé d'enfler après la raclée infligée aux Bleus (10-52) : "Je peux dire que j’ai terminé sur une note amère, surtout quand on a su après que les Springboks ne tournaient pas à l’eau claire. J’aurais surtout aimé jouer ce match dans les règles ; on aurait pu le perdre, mais pas prendre une telle branlée (10-52). J’avais l’impression d’être un cadet face à des seniors. Les mecs, ils courraient comme des mobylettes et pendant 80 minutes." 

Ses hommes

Si Philippe Sella était un exemple de performance pour l'Homme et demi, il retient un certain Hervé Chaffardon, capitaine de Grenoble et membre des "mammouths". L'erreur d'arbitrage lors de la finale du championnat de France en 1993 face au CO restera dans les mémoires des supporters grenoblois. Zinzan Brooke ? Merle en parle comme le joueur parfait capable de taper un drop en Coupe du monde tout en étant exemplaire en dehors du terrain. Mais il n'oublie pas son ascension fulgurante, de ses premiers pas sur un terrain de rugby en 1989 à l'équipe de France en 1993, il retiendra François Anne, coach de l'ASM à cette époque : "Il m’a dit : tu pousses, tu sautes et on verra après." 

Son quotidien 

L'histoire retiendra que le seconde ligne au physique tranchant est dépositaire d'une marque de couteaux "La Merluche" : "Ce couteau, je l’ai dessiné et créé. Je le fais fabriquer sur le bassin de Thiers, la capitale du couteau en France. Bon, actuellement, c’est compliqué avec les fournisseurs, en raison de la crise sanitaire." Mais ce sont des talents d'acteur qui émergent du géant avec 5 tournages dont un assez cliché : "Chair fraîche" où il y joue un ogre. Il a tout de même joué avec Laetitia Millot que vous avez suivi dans Plus Belle La Vie. Les autres scènes sont également à l'image de son physique : rugbyman, "molosse bleu" dans le Prince oublié avec Omar Sy et "la masse" dans Arès (un film de science-fiction). 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Jak3192
    56911 points
  • il y a 3 mois

Mais juste une question...
Le surnom de "l'homme et demi"
n'est ce pas un qualificatif donné par le mésestimé Pierre Salviac ?

Un sacré bonhomme en tout cas
(Merle, pas Salviac)

  • AKA
    48984 points
  • il y a 3 mois

C' est vrai qu' il a une "gueule" pour le cinéma après le talent c' est autre chose 😁

Avec les 2 autres Olivier (Brouzet et Roumat) ça faisait de beaux arbres en 2ème ligne 💪

@Noir&Blanc

on avait une belle deuxième ligne a l'époque

Je me souviens d'un commentaire de Bala, lors d'un match du Tournoi, se plaignant du jeu au sol et de l'absence de Merle: "Moi, je vous dit qu'il nous manque un drôle d'oiseau dans ce nid-là!"

  • adourAB
    5100 points
  • il y a 3 mois

Maintenant beaucoup de joueurs font du cinema, mais sur le terrain.

@adourAB

Et on a même des hauts dirigeants qui se lancent dans le showbiz ! Je suis sûr que tu vois de qui je veux parler...

Confiné dans un village Aubergnat ! C'est de quel côté l'Aubergne ? Peut-être vers Castres dans l'Abeyron…

Médiatiquement, c'était le Chabal de l'époque, mais sur le terrain" l'Homme et demi" valait bien mieux que" l'Homme des cavernes".

@lelinzhou

entièrement raison !
Chabal ne faisait pas peur sur un terrain malgré 3 vidéos youtube qui font un mythe.
Pour la Merluche, peu s'y sont frottés et ceux qui l'ont fait s'en souviennent encore (surtout leurs corps). Il plongeait rarement dans un ruck mais quand il le faisait, c'était Obélix face aux Romains 💪

  • Ahma
    93805 points
  • il y a 3 mois
@amoureuxdubeaujeu

J'ai revu il y a quelque temps des images de l'époque, et ai trouvé cocasse la façon qu'avait parfois Merle de se poser tranquillement au-dessus d'un ruck, l'air placide, aux antipodes des arrivées kamikazes actuelles, et la prudence manifestée par ses opposants qui évitaient soigneusement de s'approcher.

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
News
Vidéos