Christian Lanta : « On ne pouvait pas revenir »

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Dans une interview à Sud-Ouest, l'entraîneur d'Agen Christian Lanta revient sur les conditions de sa mise à l'écart et s'indigne qu'on ait pu douter de son intégrité.
Christian Lanta : « On ne pouvait pas revenir »
La belle histoire entre Agen et ses deux entraîneurs Christian Lanta et Christophe Deylaud s’est terminée en eau de boudin. Ecartés lors du match à Bayonne, pour cause de soupçons de conflit d’intérêt, les deux hommes, ainsi que le préparateur physique Alexis Déjardin, ont finalement refusé de revenir faire leurs adieux sur le banc de touche agenais lors de la dernière journée.

Une décision que Christian Lanta justifie dans une interview donnée à Sud-Ouest : « Quand on a un peu de déontologie, d’éthique personnelle, qu’on se respecte et qu’on tient à être respecté, on ne pouvait pas revenir ». Le duo d’entraîneurs avait été mis de côté par le conseil d’administration qui voulait éviter qu’ils lâchent le match à Bayonne, menacé alors de relégation, et futur club des deux hommes. « Qu’ils puissent remettre en cause notre intégrité, après douze saisons au SUA, j’en suis assez sidéré et je ne l’accepte pas. J’émets des doutes sur leurs compétences de dirigeants sportifs », s’insurge Christian Lanta.

Une mise à l’écart qui a blessé les deux entraîneurs : « Bien sûr qu’on a été touché ». Mais ils ont pu compter sur le soutien de beaucoup d'acteurs du rugby français. « On a eu tellement de témoignages de soutien de l’ensemble du rugby français que ça nous a renforcés », ajoute Christian Lanta. Les joueurs agenais avaient également, par la voix de leur capitaine Adri Badenhorst, démenti leur soi-disant volonté de voir le duo écarté pour le match à Bayonne.

Mais cet incident de parcours ne va « pas casser le lien », tissé au cours des douze années de présence de Lanta et Deylaud au club, entre 1998 et 2006 puis entre 2008 et 2012. Christian Lanta se dit « très fier d’avoir entraîné le SUA parce que c’est un grand club » et estime que « le bilan est positif ». Malgré le « regret de 2002 [Finale] et 2003 [demi-finaliste] où l'on n'a pas réussi à décrocher le titre ».

Les deux entraîneurs seront remplacés par Philippe Sella la saison prochaine. « Je veux lui souhaiter bonne chance dans ses nouvelles fonctions parce que je souhaite que le SU Agen reste dans l’élite », ajoute Christian Lanta en guise de conclusion.
Rémi
Rémi
Cet article est rédigé par Rémi, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News