Affaire Bernard Laporte : comprendre les derniers rebondissements en cinq questions
Affaire Bernard Laporte : comprendre les derniers rebondissements en cinq questions.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Bernard Laporte est auditionné ce jeudi par l'Inspection Générale du Ministère des Sports. Pourquoi ? Et que risque-t-il ?

Pourquoi une enquête ?

La situation du président de la Fédération Française de Rugby est floue. En cause ? Ses liens avec Mohed Altrad et sa supposée intervention en faveur du MHR pour réduire les sanctions prononcées à l’encontre du club (amende de 70 000€ et terrain suspendu pour un match). Le JDD révélait il y a quelques semaines que Laporte aurait ainsi mis la pression sur la Commission d’appel de la FFR, chargée d’étudier le cas montpelliérain, les 29 et 30 juin dernier.

Laporte / Altrad : départ d'un membre de la commission, la démission de Laporte réclamée suite aux révélations du JDD

Qui va être interrogé ?

Selon L’Equipe, Bernard Laporte ne sera pas la seule personne interrogée par les inspecteurs de l’IGJS. Responsable juridique adjoint de la FFR, Florian Lajat sera de la partie. Comme Laurent Gabbadini (directeur général adjoint de la Fédération) et Christian Dullin, le secrétaire général. Le journal de préciser que l'Inspection Générale du Ministère des Sports mène des enquêtes administratives et non judiciaires : “les fonctionnaires de l’IGJS [...] n’ont pas de pouvoir de perquisition, ne peuvent pas organiser de confrontation sans consentement, ni saisir de matériel.” Le procureur de la République peut tout de même être saisi en cas d’entrave à l’enquête.

Qui sont les démissionnaires ?

Philippe Peyramaure a été le premier membre de la Commission d’appel de la FFR - censée avoir subi des pressions de Laporte - a présenté sa démission. Depuis, ils sont… sept à avoir quitté leur poste. Le dernier en date ? Maître Jean Ormières, absent lors de la fameuse commission mais “pris dans une situation qui le dépasse et qui pose problème à (sa) hiérarchie”, rapporte L’Equipe dans un autre article. Une chose est sûre : les trois membres ayant examiné l’appel du MHR (soit Peyramaure, Robert Malterre et le président Jean-Daniel Simonet) seront également interrogés par les inspecteurs. Autre point à souligner, révélé par le journal : un des sept membres démissionnaires - Peyramaure mis à part - sera lui aussi questionné.

Quels sont les éléments à éclaircir ?

Cette affaire est un véritable sac de noeuds, entre les révélations des uns et les enquêtes des autres. On sait que l’IGJS doit trancher sur une intervention de Bernard Laporte, mais quels sont les éléments à éclaircir ? Sur son site, Rugbyrama explique que les décisions concernant le MHR furent mises “en délibéré” le 29 juin, “pour vérifier certains points juridiques, dont l’automaticité de la révocation du sursis en cas de sanction pécuniaire.

Problème : L’Equipe rétorque qu’une telle vérification ne doit pas prendre “plus de cinq minutes”, citant le témoignage d’un ancien membre de la Commission. Alors, pourquoi reporter au lendemain, soit le 30 juin ? Autre point : la LNR aurait été prévenue de cette décision et de ce report selon Rugbyrama, par l’intermédiaire de sa Commission de discipline. Ce qui est démenti dans les colonnes de L’Equipe.

Un SMS clé pour débloquer la situation ?

Visiblement bien informé sur le sujet, le média termine en révélant qu’un SMS “émanant du service juridique de la FFR serait parti vers la Ligue” à l’issue de la séance du 29 juin. Le contenu du SMS ? La décision de la Commission (censée être rendue le 30) confirmant les sanctions initiales (et donc différentes des sanctions rendues le lendemain) prononcées contre Montpellier ! Si les inspecteurs mettent la main sur ce SMS, Bernard Laporte - qui a reconnu avoir appelé Jean-Daniel Simonet le 30 juin - pourrait avoir quelques problèmes...

FFR : Bernard Laporte reconnaît avoir appelé le président de la Commission d'appel... mais nie les pressions

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

N'oublions pas que si nous avons désormais Laporte à la Fédé, on avait déjà Goze à la LNR.

Ça fait vraiment plaisir un tel panier de crabes pour veiller sur nos chères institutions. Le rugby est promis à un bel avenir.

Mais le truc, c'est que ces mecs-là ont été élus. Ici comme ailleurs, on a les dirigeants qu'on mérite.

  • Jak3192
    58173 points
  • il y a 3 ans
@Pikeyboy

C'est terrible ce que tu dis mon pépére !
"on a les dirigeants qu'on mérite"
Y aurait donc que des tripoteurs qui accèdent aux fonctions suprêmes ?
2 reflexions:
- La démocratie est un mauvais système, mais il est le moins mauvais de tous les systèmes (WC)*
- Je vais me regarder la fin du film "Le Président"... Passage de l'affrontement Gabin / Blier à la fin du film, histoire de bien comprendre la vie.

* WC = ???
et ce n'est pas Water Closed
(y)

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@Pikeyboy

on a les dirigeants qu on mérite, je l aime bien cette formule... elle permet de faire croire a la population que c'est elle qui a mis au pouvoir l'heureux élu.
sauf que ça parle jamais de comment il ou elle a été élu, les petites règles qui font que ça change la donne, comme aux states avec le système des grands électeurs qui permet de n acheter que quelques votants par ci par là pour faire basculer tel ou tel scrutin.
et puis va dire ça à ceux qui subissent une dictature militaire ou autre...

@Pikeyboy

Et n'oublions pas qu'avant eux on avait de belles crapules aussi, et que leurs successeurs seront probablement de belles crapules. Respecter la tradition c'est important au rugby.

  • FRLab
    46642 points
  • il y a 3 ans

Quand on ne respecte pas l'Altrad addition on prend Laporte en commission...
C'est ça, non? 😉

  • Jak3192
    58173 points
  • il y a 3 ans

Merci Bernard !
Tu fais passer le rugby français pour un cloaque
Le fonctionnement de cette institution rappelle d'autres évènements sur le tripotage la magouille, l'entre soi...
D'un côté,
c'est drôle
D'un autre
dehors

  • oZbeck
    26165 points
  • il y a 3 ans
@Jak3192

Le cul de ma poule est plus propre croaaa moi

@oZbeck

Ce n'est pas très joli joli de parler de sa copine/femme ainsi

  • oZbeck
    26165 points
  • il y a 3 ans
@Le Haut Landais

En appuyant sur "Soumettre" me suis dit qu'il y en aurait bien un à me la faire, la gallinacé hein pas ma femme 😊

Sous peu, les temoins vont être placés sous protocole commotion par le docteur Simon et du coup ne pourront se souvenir de rien du tout...

@Gruntattitude

Un problème grave les commotions dans le rugby moderne

Enfin pour une histoire ou c'est censé n'être rien il y a beaucoup de démissionnaire.
ça fait genre "heu moi j'ai rien fait mais bon si je casse maintenant je prendrais moins cher que les autres..."
Ah la la la ces politicie....heu membres de la fédé on dirait des copains à Juppé 🙂
(mon avis politique s'arrêtera là)

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@schallerthomas17

c est vrai que ça fait beaucoup les rats qui quittent le navire... mais ces gens ont une activité à coté et ont peut etre pas envie que ça eclabousse sur elle. or en démissionnant, on peut considérer raisonnablement qu'ils rejettent ce qui s' est potentiellement passé dans cette commission.
bon sauf le premier d entre eux qui fait partie du trio mis en question dans le dossier...
mais je te rejoins, la majorité de la commission a déjà démissionné, ça pue.

en tout cas, on ne s'ennuie jamais avec le rugby français. On pourrait même se passer d'organiser les matchs (ce qui préserverait la santé des joueurs).

@Grand Sachem aux sages commentaires

Qu'en pense Serge, car il est ...

@Grand Sachem aux sages commentaires

Idée de génie, on finirait chaque saison invaincus!

@Team Viscères

et même les finales n'ont plus d'intérêt depuis que l'ASM ne les perd plus.

  • Aouan
    23541 points
  • il y a 3 ans

Sacré Bernard Tapie toujours dans les mauvais coups!

Ca devient de plus en plus nébuleux cette histoire, il n'existait rien mi-août et chaque jour amène une bizarrerie. Au-delà des démissions de la commission d'appel, des salariés de la FFR cherchent à partir et rapidement tellement l'ambiance est détestable.
Vouloir être élu, c'est bien, être élu, c'est parfait, ensuite il faut avoir quelques compétences pour pouvoir travailler, bénévolement, et les compétences deviennent acquises quand on écoute, pas quand on croit savoir.
C'est là le point faible de l'équipe en place, seul le pouvoir les intéressent.

Qui peut réellement penser que le coup de fil de BL (avéré) ne l'ai été que pour avoir des nouvelles ?

Derniers articles

News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Transferts
News
News
News
News