6 Nations 2018 - Les 5 points à retenir de la victoire de l'Irlande sur l'Italie
6 Nations - L'Irlande Keith Earls n'a fait qu'une bouchée de l'Italie.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Ce qu'il faut retenir à chaud du match entre l'Irlande et l'Italie à Dublin ce samedi lors de la deuxième journée du Tournoi des 6 Nations.

Irlande vs Italie (56-19) du 10 février 2018

L'Irlande révise ses lancements

Au sortir d'une victoire étriquée au Stade France contre les Bleus, les Irlandais avaient à coeur d'envoyer du jeu devant leur public. Ce dernier n'a pas été déçu puisque les joueurs du Trèfle ont annoncé la couleur dès la première mi-temps en jouant tous leurs ballons. Ils n'ont pas hésité à se faire des passes dans leurs 22, refusant de se dégager ou bien de tenter les pénalités lorsqu'elles se sont présentées à eux. Préférant la touche et le défi, ils ont multiplié les temps de jeu et réviser leurs lancements. Tout n'a cependant pas été parfait avec plusieurs ballons tombés et des approximations. Mais c'est aussi le lot des équipes qui produisent.

Match plié en une mi-temps 

Henshaw (11e), Murray (14e), Aki (21e) et  Earls (35e) ont tous franchi la ligne de craie italienne avant la pause et ainsi permis à l'Irlande de décrocher le point de bonus offensif en l'espace d'une mi-temps. Le résultat d'un premier acte que l'on peut estimer à sens unique : 301m parcourus pour l'Irlande contre seulement 98 pour l'Italie, 132 passes contre 59 et surtout 14 défenseurs battus contre seulement 3 pour les Transalpins. Dominateurs en termes de possession (68 %) et d'occupation (72 %), ils n'ont rien laissé aux visiteurs. Le festival offensif s'est poursuivi en deuxième mi-temps avec le doublé d'Henshaw sur interception, la réalisation de Best sur ballon porté et les deux premiers essais de Stockdale dans le Tournoi après une attaque au large et une nouvelle interception en bord de touche.. 

Pas de bonus pour l'italie

Après une grosse défaite face à l'Angleterre lors de la première journée malgré une bonne première mi-temps, on avait espéré que les Italiens donneraient plus de fil à retordre à l'Irlande. Il n'en fut rien. Ils n'ont certes pas eu beaucoup de ballons mais ils surtout manqué de vitesse aussi bien dans les déblayages, que dans l'exécution et les soutiens pour mettre à mal à la défense irlandaise. Il a fallu attendre l'heure de jeu - et des changements côté irlandais - avec une situation où les 3/4 italiens se sont retrouvés face à des avants irlandais pour voir un essai de la Squadra. Un deuxième suivra par Gori grâce au bon travail de Minozzi mais il était déjà trop tard. Ce dernier ira aussi à dame en fin de partie, laissant entrevoir le bonus offensif. Mais un retour décisif d'Earls sur Bellini à la 80e les en a privé.

La charnière italienne souffre la comparaison

Déjà impériaux face au XV de France, Conor Murray et Johnathan Sexton ont enchaîné sur une nouvelle prestation de haut niveau. Ils ont parfaitement conduit l'attaque irlandaise, le second alternant les passes au pied et les systèmes pour mettre le feu dans la défense italienne. Marcello Violi et Tommaso Allan ont ainsi souffert la comparaison. Le premier n'a certes pas bénéficié de ballons rapides mais il a peiné dans l'alternance. Le second a trop souvent redonné la possession aux locaux par son jeu au pied trop long et sans pression.

Inquiétudes pour Furlong et Henshaw

Les Irlandais ont sans nul doute fêté la victoire comme il se doit, mais la bière a peut-être eu un goût amer dans bouche de Joe Schmidt. Déjà privé des piliers Bealham et Kilcoyne ainsi que des centres, Ringrose, Marshall ou encore Payne, le XV du Trèfle pourrait avoir perdu son numéro 3 Tadhg Furlong ainsi que le 13 Robbie Henshaw sur blessure. Le premier est sorti dès l'entame de la rencontre, visiblement touché à une jambe. Le second s'est blessé en marquant et semblait souffrir du coude ou de l'avant-bras. Deux absences qui pourraient se faire sentir si l'Irlande se retrouve en position de remporter le Tournoi, Grand Chelem à la clé.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Bernie a fixé de nouveaux objectifs ! Interdit de perdre contre l'Italie à Marseille sinon il fait mettre tout le monde en examen !

@Reminane

Tkt Brunel est sur le coup!

  • breiz93
    55519 points
  • il y a 2 ans

Dommage pour la squadra de ne pas avoir marqué le 4ème.

On reconnait la patte de Brunel ???

Je sors...

@Amis à Laporte

Nan, c'est "la faute à Bernie"

Faire tomber les ballons, le lot des équipes qui produisent du jeu et de la France. On parvient à faire des en-avants sur bras cassé en mêlée.

@Un riz savant scie

trop de muuuuuusscuuuuuuuuuuu

@Un riz savant scie

Pas évident de faire une passe avec un bras cassé

  • MILIOUZ
    10838 points
  • il y a 2 ans
@Le Haut Landais

Oh c'est moche!

@Le Haut Landais

Non plus qu'avec des moufles.

Derniers articles

News
News
News
News
Arbitrage
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News