TOP 14 : quelle équipe a utilisé le plus de joueurs sélectionnables en équipe de France cette saison ?

TOP 14 : quelle équipe a utilisé le plus de joueurs sélectionnables en équipe de France cette saison ?
TOP 14 : quelle équipe a utilisé le plus de joueurs sélectionnables en équipe de France cette saison ?
Clermont ? Toulon ? Montpellier ? Pau ? Toulouse ? Qui a utilisé le plus de joueurs sélectionnables avec les Bleus cette saison ?

C'est une question posée par de nombreux amateurs de rugby : à quoi servent les JIFF ? Ces derniers sont censés favoriser l'émérgence de talents issus de la formation française en Top 14 et Pro D2. Pour - à terme - favoriser le XV de France et alimenter son réservoir. Problème : les équipes professionnelles jouent du système, intégrant toujours plus jeunes des joueurs étrangers au sein des centres de formations. Résultat : des Fidjiens ou des Géorgiens sont JIFF... mais ne peuvent porter le maillot tricolore.

Top 14 - Quel club a aligné le plus de JIFF en moyenne cette saison ?Cette saison, toutes les équipes du Top 14 ont respecté - parfois avec justesse - les quotas de JIFF imposés par la LNR. Et si les quotas avaient concernés... les joueurs sélectionnables avec la France, en aurait-il été de même ? Maintenant que la saison est terminée, établissons le classement des équipes ayant le plus utilisé de potentiels internationaux :

C'est donc Clermont qui arrive en tête, avec trente-trois joueurs ayant joué au moins une rencontre en Top 14, de Benjamin Kayser (21 matchs) à Corentin Astier et Alexandre Nicoué (1 match). Un chiffre qui s'explique par les nombreuses blessures ayant frappé l'effectif, mais aussi la volonté des Clermontois de faire jouer des Français : le club auvergnat est d'ailleurs régulièrement le plus représenté en équipe de France.

La Rochelle (32 joueurs) et le duo UBB - Agen (31 joueurs) complètent le podium. Le dernier de ce classement ? Oyonnax, avec seulement dix-sept joueurs, ce qui n'a pas empêché le club de l'Ain de respecter les quotas de JIFF grâce à plusieurs joueurs non-sélectionnables, mais ayant passé au moins trois saisons dans un centre de formation de l'Hexagone (Ceccarelli, Taieb, Vepkhvadze, Seuteni, Tian). Champion de France, Castres est à égalité avec le finaliste, Montpellier, avec vingt-sept joueurs.

Mais ces données sont-elles utiles, alors qu'elles prennent en compte les joueurs n'ayant disputé qu'une ou deux rencontres de championnat cette saison ? Parfois même, quelques minutes seulement ? Voyons un peu ce que ce graphique donnerait si le nombre de feuilles de matchs cumulées par les joueurs sélectionnables était établi comme critère.

Champion de France, Castres est en plus l'équipe qui fait le plus confiance à ses joueurs sélectionnables ! Avec 460 feuilles de matchs cumulées, le club tarnais arrive largement en tête. Une explication ? Christophe Urios semble faire dans la qualité, plutôt que dans la quantité. Il utilise six joueurs sélectionnables de moins que Franck Azéma ? Oui, mais il les fait jouer beaucoup plus : Tichit, Rallier, Kotze, Stroë, Jacquet, Samson, Babillot, Radosavljevic, Kockott, Combezou, Vialelle, Battle et Dumora comptent tous vingt matchs au minimum. Mais seul Babillot a été convoqué cet été par Jacques Brunel...

Déjà deuxième au nombre de joueurs utilisés, La Rochelle reste cramponné à cette place de dauphin. Et c'est le Stade Toulousain qui monte sur la troisième marche du podium. Vient ensuite le LOU, pourtant avant-dernier au nombre de joueurs sélectionnables alignés au moins une fois. Comme Christophe Urios, Pierre Mignoni fait donc dans la qualité avec Lacombe, Ivaldi, Clément, Lambey, Puricelli, Michalak, Pélissié, Couilloud ou Regard à plus de vingt matchs.

En fin de classement, on trouve logiquement Oyonnax, qui n'a pas refait son retard. Brive et Pau complétant le "podium" des mauvais élèves.


Seuls les matchs de Top 14 - phases finales et Access Match inclus - ont été prises en compte, d'où l'absence de certains joueurs ayant participé à une ou deux rencontres de Champions Cup / Challenge Cup. Les joueurs français et formés en France, mais portant/ayant porté le maillot d'une autre équipe nationale en senior ou chez les U20 (Bardy, Taieb, Tadjer, Malié, Marques, Trussardi...) ne sont pas comptabilisés. Pas plus que les étrangers résidant depuis plus de trois ans en France, mais ne s'étant pas déclaré favorable à porter le maillot de l'équipe de France, contrairement à Paul Willemse ou Alivereti Raka.

Agen :

Talonneurs : Martinez (2), Jammes (4), Barthomeuf (8)

Piliers : Joly (22), Ahaouche (1), Phélipponneau (14), Béthune (21), Tufele (3)

2ème-lignes : Braendlin (13), Marchois (23), De Marco (14)

3ème-lignes : Erbani (18), Miquel (20), Ghirard (2), Farré (17), Tanga (20)

N°9 : Verdu (13), Rubio (3), Abadie (14)

N°10 : Russell (2), Vincent (9)

Centres : Conduché (2), Hériteau (21), Fouyssac (20)

Ailiers/Arrières : Lu. Tolot (1), Laporte (16), Metge (5), Denos (2), Saurs (4), Lo. Tolot (9), Lamoulie (18)

Bilan :

  • 31 joueurs, et un cumul de 341 présences sur les feuilles de matchs
  • Joueur le plus utilisé : Arthur Joly (22 matchs)

UBB :

Talonneurs : Dufour (12), Lamothe (5), Pélissié (22), Maynadier (11)

Piliers : Poux (10), Poirot (14), Clerc (9), Taofifenua (19), Païva (6)

2ème-lignes : Cazeaux (21), Aliouat (11), Gayraud (7)

3ème-lignes : Goujon (19), Tauleigne (11), Roumat (9), Diaby (22), Woki (15)

N°9 : Doubrère (7), Serin (17), Lesgourgues (13), Gimbert (5)

N°10 : Jalibert (11)

Centres : Barraque (7), Dubié (19), Rey (9), Lonca (11), Uberti (5)

Ailiers/Arrières : Ducuing (21), Etcheverry (2), Cros (5), Domvo (2)

Bilan :

  • 31 joueurs, et un cumul de 357 présences sur les feuilles de matchs
  • Joueur le plus utilisé : Mahamadou Diaby (22 matchs)

Brive :

Talonneurs : Da Ros (18), Martin (1), Acquier (13)

Piliers : Bamba (5), Jourdain (16), Brugnaut (10), Devisme (11)

2ème-lignes : Lagrange (8), Ledevedec (15)

3ème-lignes : Herjean (12), Sanconnie (13), Hirèche (23)

N°9 : Delarue (1), Cazenave (19)

N°10 : Ugalde (25), Hervé (1), Bézy (6)

Centres : Petre (4), Mignardi (24), Le Bourhis (16)

Ailiers/Arrières : Laranjeira (22), Romanet (2), Namy (10), Megdoud (8), Germain (18), Lapeyre (18)

Bilan :

  • 26 joueurs, et un cumul de 319 présences sur les feuilles de matchs
  • Joueur le plus utilisé : Matthieu Ugalde (25 matchs)

Clermont :

Talonneurs : Kayser (21), Beheregaray (17)

Piliers : Falatea (3), Chaume (15), Simutoga (6), Falgoux (20), Slimani (13)

2ème-lignes : Vahaamahina (7), Jedrasiak (19), Astier (1), Barjaud (10), Iturria (8)

3ème-lignes : Lapandry (12), Chouly (15), Lemardelet (2), Ruaud (8), Cancoriet (15), Gerondeau (8)

N°9 : Parra (14), Cassang (5), Hutteau (4)

N°10 : Lavernhe (8), Lopez (10)

Centres : Septar (4), Penaud (12), Lamerat (14), Fofana (11), Rougerie (13)

Ailiers/Arrières : Raka (7), Nicoué (1), Grosso (17), Nakaitaci (6), Spedding (14)

Bilan :

  • 33 joueurs, et un cumul de 340 présences sur les feuilles de matchs
  • Joueur le plus utilisé : Benjamin Kayser (21 matchs)

Castres :

Talonneurs : Rallier (25), Firmin (9)

Piliers : Tichit (27), Kotze (25), Montès (12), Stroë (27)

2ème-lignes : Samson (21), Jacquet (24), Lassalle (16), Moreaux (8)

3ème-lignes : Caballero (17), Babillot (24), Bias (10), Jelonch (19), Delaporte (7)

N°9 : Kockott (27), Domenech (7), Radosavljevic (26)

N°10 : Le Bourhis (4)

Centres : Vialelle (21), Combezou (26)

Ailiers / Arrières : Battle (27), Jaminet (2), Palis (2), Dumora (25), Bérard (10), Caminati (11)

Bilan :

  • 27 joueurs, et un cumul de 460 présences sur les feuilles de matchs
  • Joueur le plus utilisé : Antoine Tichit (27 matchs)

La Rochelle :

Talonneurs : Orioli (6), Maurouard (11), Bourgarit (17)

Piliers : Pelo (11), Atonio (24), Boughanmi (15), Corbel (10), Mousset (5), Aouf (3), Priso (19), Tufele (3)

2ème-lignes : Lamboley (14), Tanguy (12), Demotte (12), Jolmes (8)

3ème-lignes : Sazy (22), Alldritt (10), Gourdon (14)

N°9 : Balès (24), Goillot (12)

N°10 : Sinzelle (22)

Centres : Noble (7), Doumayrou (12), Aguillon (19)

Ailiers / Arrières : Retière (8), Roudil (14), Barry (17), Boudehent (10), Lacroix (10), Camou (4), Rattez (20), Bouldoire (4)

Bilan :

  • 32 joueurs, et un cumul de 399 présences sur les feuilles de matchs
  • Joueur le plus utilisé : Uini Atonio et Alexi Balès (24 matchs)

Montpellier :

Talonneurs : Geli (14 matchs), Ruffenach (19), Giudicelli (5)

Piliers : Fichten (20), Guillamon (9), Watremez (19), Haouas (20)

2ème-lignes : Delannoy (8), Maximim (5), Willemse (21)

3ème-lignes : Galletier (19), Kornath (3), Picamoles (20), Devergie (14), Camara (6), Ouedraogo (25)

N°9 : Paillaugue (11), Guigue (2), Sanga (22)

N°10 : Darmon (6)

Centres : Vincent (1), Dumoulin (19), Reilhac (9),

Ailiers / Arrières : Martin (11), Ngandebe (11), Fall (20), Michel (9)

Bilan :

  • 27 joueurs, et un cumul de 348 présences sur les feuilles de matchs
  • Joueur le plus utilisé : Fulgence Ouedraogo (25 matchs)

LOU :

Talonneurs : Ivaldi (25), Lacombe (22)

Piliers : Menini (19), Ric (17), Kaabeche (2), Choirat (12), Clément (21)

2ème-lignes : Lambey (21)

3ème-lignes : Puricelli (23), Cretin (19), Cotte (5), Bruni (6)

N°9 : Pélissié (20), Couilloud (21), Michalak (22), Delord (1)

N°10 : Beauxis (15)

Centres : Seguret (1), Barassi (1), Belan (17), Regard (26)

Ailiers / Arrières : Palisson (19), Mignot (8), Buttin (18)

Bilan :

  • 24 joueurs, et un cumul de 361 présences sur les feuilles de matchs
  • Joueur le plus utilisé : Thibaut Regard (26 matchs)

Oyonnax :

Talonneurs : Gélédan (24)

Piliers : Debaty (13), Laclayat (2), Raynaud (23), Vartanov (18)

2ème-lignes : Fabbri (14)

3ème-lignes : Barba (3), Sobela (20), Tauleigne (3)

N°9 : Gondrand (26), Audy (6)

N°10 : X

Centres : Veau (14), Lasmarrigues (7)

Ailiers / Arrières : Ikpefan (24), Codjo (19), Etienne (20), Giresse (1)

Bilan :

  • 17 joueurs, et un cumul de 237 présences sur les feuilles de matchs
  • Joueur le plus utilisé : Jérémy Gondrand (26 matchs)

Stade Français :

Talonneurs :  Gau (8), Panis (7), Da Silva (5), Sempéré (13), Bonfils (12)

Piliers : El Ansari (4), Felsina (3)

2ème-lignes :  Cerqueira (9), Gabrillagues (19), Flanquart (21), De Giovanni (20)

3ème-lignes : Burban (12), Chapuis (1), Francoz (4), Ugena (10), Nicolas (1), Macalou (17)

N°9 : Coville (19), Bouhraoua (7), Daguin (15)

N°10 : Plisson (24)

Centres : Yobo (22), Danty (19), Lafond (1), Millet (8)

Ailiers / Arrières : Camara (13), Arias (18), Martial (9), O’Connor (20)

Bilan :

  • 29 joueurs, et un cumul de 341 présences sur les feuilles de matchs
  • Joueur le plus utilisé : Jules Plisson (24 matchs)

Section Paloise :

Talonneurs : Bouchet (13), Lespiaucq (25), Bianchin (1), Rey (13)

Piliers : Domingo (23), Charlet (8), Corato (3), Hamadache (24), Hurou (2), Moïse (1)

2ème-lignes :  Metz (18), Pierre (22)

3ème-lignes : Puech (14), Pesenti (15), Gunther (8)

N°9 : Le Bail (1), Tomas (26), Daubagna (25)

N°10 : Fajardo (2), Hastoy (7)

Centres : Nicot (13), Fumat (17)

Ailiers / Arrières : Pourailly (13), Planté (5), Colombet (1)

Bilan :

  • 25 joueurs, et un cumul de 300 présences sur les feuilles de matchs
  • Joueur le plus utilisé : Julien Tomas (26 matchs)

Racing 92 :

Talonneurs : Szarzewski (17), Chat (17), Tuugahala (1), Baubigny (5)

Piliers : Colombe (2), Gomes Sa (16), Ben Arous (12), Ducalcon (8)

2ème-lignes :  Palu (20)

3ème-lignes : Abadie (1), Chouzenoux (21), Lauret (17), Nyanga (22), Claassen (15), Le Roux (15)

N°9 : Chauveau (10), Iribaren (22), Machenaud (15), Gibert (8)

N°10 : Talès (18)

Centres : Chavancy (16), Pauvert (1), Paris (2), Vakatawa (14), Bienvenu (1)

Ailiers / Arrières : Dupichot (22), Dulin (10), Andreu (12), Thomas (15)

Bilan :

  • 29 joueurs, et un cumul de 355 présences sur les feuilles de matchs
  • Joueur le plus utilisé : Teddy Iribaren - Yannick Nyanga (22 matchs)

RCT :

Talonneurs : Etrillard (24), Soury (16), Guirado (14)

Piliers : Fresia (22), Setiano (17), Delboulbès (12), Gros (1), Chiocci (19)

2ème-lignes :  Rebbadj (11), Taofifenua (17), Suta (10), Vernet (3)

3ème-lignes : Monribot (15), Lakafia (20), Gahetau (5)

N°9 : Meric (8), Escande (17), Tillous-Borde (14)

N°10 : Wisniewski (8), Carbonel (5), Belleau (21), Trinh-Duc (15)

Centres : Bastareaud (16)

Ailiers / Arrières : Clerc (10), H. Bonneval (15)

Bilan :

  • 25 joueurs, et un cumul de 335 présences sur les feuilles de matchs
  • Joueur le plus utilisé : Anthony Etrillard (24 matchs)

Stade Toulousain :

Talonneurs : Roumieu (14), Marchand (20), Mauvaka (1)

Piliers : Castets (6), Neti (9), Pointud (13), Baille (12), Brennan (1), Aldegheri (24)

2ème-lignes :  Verhaeghe (16), Manukula (1), Maestri (20)

3ème-lignes : Tolofua (7), Madaule (23), Galan (13), Cros (22)

N°9 : Meric (5), Dupont (9), Bézy (16)

N°10 : Ntamack (6), Doussain (20)

Centres : Fritz (21), Fickou (17), David (13)

Ailiers / Arrières : Guitoune (11), Tauzin (1), Huget (19), Ramos (24), Médard (18)

Bilan :

  • 29 joueurs, et un cumul de 355 présences sur les feuilles de matchs
  • Joueur le plus utilisé : Thomas Ramos - Dorian Aldegheri (24 matchs)

Source pour les stats : OPTA + All Rugby