Les - 20 prennent l'eau en Angleterre
Les Bleuets n'ont pas tenu le coup physiquement.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Dominés physiquement en fin de rencontre, les Bleuets n'ont pas fait mieux que le XV de France en s’inclinant lourdement sur la pelouse de Worcester face à l'Angleterre.
Samedi dernier, les Bleuets n’ont pas fait mieux que leurs aînés en s’inclinant lourdement sur la pelouse de Worcester face à l'Angleterre lors de la troisième journée du Tournoi des 6 nations (40-10). Si le constat un peu moins alarmant qu’au sein du XV de France, la physionomie du match laisse entrevoir un lourd travail physique en vue des futurs Championnats du monde qui se tiendront en France en juin prochain. « Nous avons fini par exploser physiquement » a confié Fabien Pelous au Midi Olympique. Les tricolores avaient pourtant bien résisté tout au long du premier acte grâce au pied de Serin (6-3). Mieux « une occasion franche juste avant le repos » aurait même pu leur permettre de prendre le score à leur avantage.

Eux qui avaient joué les sparring-partners face au XV de France afin de se confronter au haut niveau, étaient finalement incapables de tenir la cadence contre leurs homologues anglais, défaits une semaine plus tôt par l’Irlande. En résultait une avalanche d’essais en fin de seconde période. Si le premier était le fait de l’arbitre du match M Bowden au retour des vestiaires, alors que la mêlée française avait explosé, les quatre autres parachevaient la domination locale dans le dernier quart d’heure de la rencontre. Entre-temps, l’ailier Lacroix avait sauvé l’honneur de la patrie peu avant l’heure de jeu avec une réalisation en coin suite à une bonne percée de Mallet.



« C’est logique quand à chaque impact, les Anglais gagnent 4 ou 5 mètres», explique le manager de l’équipe. La dure réalité est que les -20 n’ont pour le moment pas le niveau nécessaire pour tenir 80 minutes. « Le constat n’est pas nouveau, poursuit Pelous. On l’a fait depuis plusieurs années. Chez les jeunes, nous ne sommes pas aussi au point que les autres nations. » A quelques encablures du mondial, ce n’est pas très rassurant. Les deux matchs face à l’Irlande et à l’Ecosse vont également être riches d’enseignement en vue de la préparation aux Championnats du monde.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • PseudoKilo
  • il y a 7 ans

D’un autre côté, les -20 sont une excuse pour filer un salaire à Pelous, leurs résultats comptent peu.

Il reste que ça ne fait que deux joueurs.. C'est maigre ! Et puis où est Beauxis maintenant ? Ah oui, il coupe les oranges de Mc Alister avant les matchs. Merci Lionel ! 🙂

  • théo
    296 points
  • il y a 7 ans

Parra avait 19 ans lors du crunch de 2008 et Beauxis en avait 21 lors du quart de finale contre les All Blacks 🙂

Mais il me semble que cela fait longtemps que nos jeunes ont besoin de plusieurs années pour être prêts pour le haut niveau... En équipe de France, depuis combien de temps on a pas vu un jeune qui arrivait très jeune et qui explosait pour s'installer pendant une longue période ? Qui sera le plus jeune face à l'Irlande ? Vahaamahina du haut de ses 21 ans.. Et il va jouer 5 minutes pendant lesquelles il aura le temps de se faire manger une oreille par O'Brien ou Heaslip !

En France nous n'avons pas le même fonctionnement que les Gallois qui envoient tous leurs meilleurs jeunes, il faut à nos petits plus de temps pour s'adapter et ils n'arrivent souvent pas à maturation avant 25 ans. Alors est-ce vraiment inquiétant ?

Derniers articles

News
News
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
Vidéos
News
News
Vidéos
News
News
Vidéos