VI NATIONS. Les 5 points à retenir de la victoire du Pays de Galles face à l'Italie (38-14)
VI NATIONS. Les 5 points à retenir de la victoire du Pays de Galles face à l'Italie

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Que fallait-il retenir de ce match plutôt chiant entre le Pays de Galles et l'Italie ? Pas grand chose mais on va essayer de trouver quand même.

Pays de Galles - Italie, Tournoi des VI Nations, 11 mars 2018.

Le Pays de Galles sans briller

Après un début de Tournoi en fanfare avec une large victoire face à l’Écosse, le Pays de Galles n’a pas réussi à confirmer en s’inclinant deux fois à l’extérieur, en Angleterre et en Irlande. De retour au Principality Stadium, on attendait la réaction des hommes de Warren Gatland. Résultat ? Le XV du Poireau a fait le job, sans plus. Un début de match très réussi (deux essais en 7 minutes !) leur a permis de vivre une partie plutôt tranquille, mais on n’a pas vraiment vu du grand rugby. Face à des Italiens comme d’habitude « valeureux », les partenaires de Toby Faletau ont eu besoin de 67 minutes de jeu pour aller chercher le bonus offensif. Ce résultat leur permet tout de même d’occuper la 2ème place du classement avant la dernière journée de la compétition.

Sergio Parisse, le crépuscule de l’idole ?

On ne dira jamais à quel point Sergio Parisse a été un grand joueur. Pendant plusieurs années, il était probablement même le meilleur N°8 du monde. Mais à 34 ans, le capitaine de la Squadra Azzura commence un peu à faire son âge. Son Tournoi a été particulièrement poussif, et face aux Gallois, il s’est illustré avec deux plaquages manqués qui ont permis aux Gallois de mener 14 à 0 après seulement 7 minutes de jeu. À un peu plus d’un an de la Coupe du monde 2019, on suppose que Conor O’Shea devrait continuer à compter sur le joueur du Stade Français, d’autant plus qu’il ne peut probablement pas compter sur un réservoir de talent très profond à ce poste. On espère quand même le voir retrouver son meilleur niveau d’ici là.

Minozzi, un futur crack ?

Avec Sebastian Negri, c’est un des rares italiens à avoir tiré son épingle du jeu depuis le début du Tournoi. À 21 ans, Matteo Minozzi impressionne les observateurs avec sa pointe de vitesse et ses appuis de feu. Liam Williams, qui n’est pourtant pas n’importe qui, en a fait les frais en se faisant littéralement déposer sur un exploit personnel du petit arrière italien d’1m75.

Il a fait un essai tout seul ♪ Il a fait un esssssai tout seul ♪ pic.twitter.com/0h3xFZnwrr

— greub (@greub1) 11 mars 2018

George North, la bête noire de l’Italie

Blessé puis remplaçant en début de Tournoi, George North retrouvait aujourd’hui une place de titulaire dans le XV gallois. Un retour gagnant puisque ce bon vieux George a signé un doublé. L’ailier de Northampton est particulièrement efficace contre la Squadra Azzura puisqu’il a inscrit 8 essais en 8 matchs contre les Italiens. Il compte 17 essais en 32 apparitions dans le Tournoi, et 32 essais internationaux au total. Et il n’a que 25 ans...

Le XV de France peut-il gagner à Cardiff ?

Après deux succès encourageants contre l’Italie et l’Angleterre, les Français auront l’opportunité la semaine prochaine d’enchaîner un troisième succès consécutif face au Pays de Galles. S’ils réussissent, les Bleus pourraient terminer à la 2ème place du Tournoi des VI Nations, ce qui constituerait leur meilleur classement depuis… 2011. Ce sera donc un vrai test pour l'équipe de Jacques Brunel. Et aussi un petit exploit, puisque la France n'a plus gagné au Pays de Galles depuis 2010, l'année du dernier Grand Chelem tricolore. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Snark
    6698 points
  • il y a 2 ans

Précisons que si l'équipe de France perd à Cardiff, elle finira 5e du tournoi si l’Écosse bat l'Italie. Quitte à envisager les éventualités... autant ne pas se voir trop beau.

25 ans, 32 essais, mais combien de commotions ? Pas sur qu'il puisse jouer jusqu'à 35 ans

Le grand Sergio a sans doute été le meilleur 8 de la planète rugby mais la fin de carrière ne sent pas bon. La CDM est encore loin

"les partenaires de Toby Faletau ont eu besoin de 67 minutes de jeu pour aller chercher le bonus offensif."
On a gagné contre l'Angleterre mais faut pas se voir trop beau, on l'a pas eu le BO contre l'Italie. Je sais que cette phrase ne vient pas d'un joueur ou du staff mais il faudra les prendre très au sérieux pour espérer finir 2ème

  • FRLab
    45643 points
  • il y a 2 ans

Pas sûr que d'avoir la Grinta et de défendre, même très bien comme hier, suffise pour gagner au Principallity. Heureusement qu'on a Yonel pour nous sauver la fin de match 😉 avec le légendaire dernier quart d'heure des diables rouges ça va piquer

Contrairement au Vélodrome, le Principallity de Cardiff était plein comme un oeuf !!!

@Amis à Laporte

J'espère qu'il s'est pas mangé de table de nuit

@Amis à Laporte

Mais tout à fait silencieux.

Derniers articles

News
News
News
News
Arbitrage
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News