Quel a été le meilleur arrière de la saison de Top 14 2013-2014 ?
Quel a été le meilleur arrière de la saison de Top 14 2013-2014 ?

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Avant la reprise du Top 14 dans deux semaines, nous vous proposons d'élire les meilleurs joueurs à leur poste respectif. Cette semaine place aux arrières.
Dans deux semaines, le Top 14 reprendra ses droits pour de longs mois de compétition acharnée. Avant de connaître le successeur du RCT, qui pourrait bien être le RCT lui-même, nous vous proposons de revenir sur l'exercice précédent en élisant les meilleurs joueurs poste par poste. Cette semaine place aux arrières. Avant de soumettre les joueurs à votre vote sans appel, voici le classement établi par les quatre rédacteurs du Rugbynistère, à raison de cinq points lorsque le joueur a été classé premier, quatre pour une deuxième place, etc.

Les meilleurs arrières de la saison de Top 14 2013-2014

1er - Delon Armitage et Scott Spedding (17 points)

Delon Armitage – 25 matchs joués en Top 14 (23 titularisations), 8 matchs de H Cup (6 titularisations), 5 essais, 3 pénalités
L'Anglais a une nouvelle fois marqué la saison de Top 14 grâce à sa régularité. Armitage, bien qu'un peu moins flamboyant que par le passé, c'est l'assurance d'avoir un joueur solide à son poste qui passe rarement à travers. Il a également rajouté une corde à son arc avec ses pénalités longue distance.

Scott Spedding – 25 matchs joués en Top 14 (25 titularisations)
Scott Spedding est l'un des joueurs indéboulonnables de l'Aviron Bayonnais comme en témoigne son énorme temps de jeu. S'il n'a pas marqué la saison dernière, il n'en reste pas moins un joueur explosif capable de créer des brèches dans la défense grâce à ses formidables relances et à sa densité physique.

3e - Gaétan Germain (13 points)

25 matchs joués en Top 14 (24 titularisations), 3 essais, 78 pénalités, 285 points
Le joueur du CAB a sans aucun doute été l'un des grands artisans du maintien de son équipe dans l'élite avec un total de 285 points, ce qui a fait de lui le meilleur réalisateur du Top 14 l'an passé devant Pierre Bernard et Jonny Wilkinson.

4e - Brice Dulin (6 points)

18 matchs joués en Top 14 (16 titularisations), 4 en H Cup (4 titularisations), 4 essais
Le lutin du CO est aujourd'hui l'un des rares arrières à pouvoir faire mal aux défenses et surtout à faire le spectacle malgré son petit gabarit, grâce à ses relances foudroyantes et sa vision du jeu. Le néo-racingman n'est également pas du genre à se défiler sous les ballons hauts et face aux gros.

5e - Darly Domvo (3 points) (voir plus bas)

Révélation de l'année : Darly Domvo

25 joués en Top 14 (20 titularisations), 3 essais
À 22 ans, l'arrière de l'UBB a marqué la saison 2013-2014 de Top 14 non pas par le nombre d'essais qu'il a inscrit mais par sa capacité à relancer. On se souvient notamment de ses chevauchées face à Biarritz ou encore face à Brive avec des essais à la clé. Domvo a su saisir sa chance puis s'imposer après la blessure de l'ancien All Black Bruce Reihana et les Girondins n'y ont pas perdu au change. En l'espace d'une saison, ce petit gabarit (1m85, 86 kilos) est entré dans une autre dimension. Avec Connor et Talebula, l'UBB possède l'une des plus belles lignes d'arrières du championnat.

Les grands absents et les déceptions

1 – Jérôme Porical

13 matchs joués en Top 14 (6 titularisations à l'arrière), 6 matchs joués en Challenge européen (6 titularisations)
Le joueur du Stade Français n'a pas réalisé une grande saison. On en veut pour preuve son faible temps de jeu (465 minutes). L'ancien catalan a souffert la comparaison avec son cadet Hugo Bonneval, lequel s'est illustré par sa capacité à faire avancer son équipe. À l'inverse, le néo-lyonnais, pourtant auteur de quatre essais et de 19 pénalités et 24 transformations, est presque passé inaperçu.

2- Maxime Médard

20 matchs joués en Top 14 (17 titularisations), 6 matchs joués en H Cup (6 titularisations) 8 essais
L'arrière international reste un joueur solide à l'arrière, mais contrairement à d'autres joueurs qui ont explosé l'année dernière, lui a semblé marquer le pas. Moins explosif qu'un Brice Dulin et sans doute trop prévisible, il a d'ailleurs été surtout utilisé à l'aile avec le Stade Toulousain (9 titularisations) mais aussi avec le XV de France (6 matchs joués, 6 titularisations en tant que numéro 11). Une polyvalence qui n'est finalement peut-être pas un atout pour lui.

3 - Lee Byrne

17 matchs joués en Top 14 (14 titularisations), 5 matchs joués en H Cup (5 titularisations), 4 essais
Le Gallois a joué la majeure partie des matchs de l'ASM, et si sa présence à l'arrière a été rassurante, notamment sous les ballons hauts, on attendait plus de lui. Capable de punir les défenses grâce à sa densité physique, il s'est lui aussi montré bien trop prévisible.

4 - Juan Martin Hernandez

12 matchs joués en Top 14 (9 titularisations), 5 matchs joués en H Cup (5 titularisations), 30 points
L'international argentin avait placé la barre tellement haut pas le passé qu'il est difficile de ne pas être déçu par sa dernière saison en Top 14. Joueur de génie capable des plus beaux gestes du rugby, ce demi d'ouverture n'a pas réussi à se faire à son replacement à l'arrière malgré quelques flamboyances.

5 - Jean-Marcellin Buttin

23 matchs joués en Top 14 (15 titularisations), 4 matchs joués en H Cup (3 titularisations), 2 essais
Voir le jeune joueur de l'ASM du côté des déceptions est un peu un crève-cœur. Jean-Marcellin Buttin est un joueur de talent capable de relances fantastiques, mais on attendait plus de lui malgré de belles performances en Coupe d'Europe. Il doit encore prendre de la bouteille pour être plus régulier.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Quand on voit le final de Scott Spedding on trouve ça très triste

Et à Toulon, ils vont faire comment avec Armitage et Halfpenny ? Ça a un goût le bouchon...

Personnellement, je mettrai plus Poitrenaud dans le classement des centres cette saison, c'est là qu'il sort ses meilleures prestations.

  • nout
    89 points
  • il y a 6 ans

Allez, va pour Armitage parce qu'il a tout gagner... compliqué d'en sortir un du lot. Gaetan Germain aurait peut-etre mérité une piece aussi.

Tout à fait d'accord, mais pour notre plus grand bonheur, il s'est réveillé pour les phases finales, et a fait des très gros matchs (notamment le barrage et la demie)

Le classement est normal d'après moi la déception est un peu Dulin qui n'a pas eu le même rendement en club qu'en équipe de France.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News