Pourquoi la montée en puissance des Jaguares est-elle une mauvaise nouvelle pour le XV de France ?
Les Jaguares sont en forme cette saison. Crédit photo : Instagram @jeronimodfl

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Les Jaguares viennent de battre les Hurricanes pour la première fois, et confirment leur montée en puissance.

Les faits, d'abord. Après 14 journées de Super Rugby, les Jaguares n'ont jamais été aussi bien positionnés, et occupent la 4ème place du classement général. La franchise argentine, qui dispute sa quatrième saison au sein du championnat majeur de l'hémisphère sud, en a terminé avec une période d'acclimatation qui a pu surprendre. Les Pumas ne venaient-ils pas de terminer le Mondial 2015 au pied du podium ? Les Jaguares ne rassemblent-ils pas les meilleurs joueurs du pays ? Une équipe nationale (presque) au complet n'est-elle pas censée être plus forte que des franchises ou des provinces ?

Treizièmes puis dixièmes (sur 18) lors de leurs premiers pas en Super Rugby, les Jaguares ont pris leur temps, et ont fini par s'adapter au rythme de la compétition. La progression est régulière. La saison dernière, l'équipe basée à Buenos Aires battait pour la première fois une franchise néo-zélandaise (les Blues) et se qualifiait en phases finales (défaite contre les Lions en 1/4, 40 à 23). 

Ce week-end, les Argentins se sont offerts le scalp des Hurricanes, là aussi pour la première fois de leur histoire. Un succès acquis à Wellington !

Quesada à la place de Ledesma

Manager de la franchise lors des trois premières saisons, Ledesma est désormais en charge de la sélection nationale. Son remplaçant est également bien connu du public français, il s'agit de Gonzalo Quesada. Déçu par son aventure à Biarritz, l'ancien coach du Racing 92 et du Stade Français, passé par le staff du XV de France, est donc rentré au pays. Et ça marche. Outre la victoire chez les Hurricanes, les Jaguares se sont également imposés chez les Sharks et les Bulls.

L'équipe de Pretoria les devance au classement de la conférence sud-africaine, mais la qualification pour les phases finales ne devraient pas leur échapper. Une vraie montée en puissance, dans le sillage des cadres de la sélection.

Les Européens manquent-ils vraiment ?

Parmi ces cadres, plusieurs d'entre eux ont déjà annoncé leur départ après la prochaine Coupe du monde. Landajo, Garcia Botta et Lavanini rejoindront la Premiership, et Pablo Matera va découvrir le Top 14 avec le Stade Français. S'ils manqueront aux Jaguares, la nouvelle politique de la Fédération leur permettra de rester sélectionnable.

Depuis 2015, les expatriés ne pouvaient plus prétendre aux Pumas, mais les mauvais résultats de ces derniers ont forcé ce retour en arrière.

Isa, Sanchez, Imhoff, Cordero : quels expatriés pourraient jouer le Mondial avec l'Argentine ?Isa, Sanchez, Imhoff, Cordero : quels expatriés pourraient jouer le Mondial avec l'Argentine ?Conséquence directe : en 2018, cinq joueurs évoluant en Europe ont été convoqués par Mario Ledesma pour combler les manques, notamment en première ligne (Herrera, Cortes, Figallo). Une faiblesse qu'on retrouve en Super Rugby chez les Jaguares, qui souffrent aussi d'un petit réservoir à l'ouverture où Sanchez, Urdapilleta voire Fernandez manquent à l'appel.

En revanche, si Santiago Cordero et Juan Imhoff brillent avec Exeter et le Racing 92, pas sûr qu'ils soient si indiscutables dans leur pays, où Tuculet, Moyano, Boffelli et Delguy se partagent déjà le temps de jeu. 

Se sublimer lors du Mondial

Le staff tricolore a tout intérêt à surveiller cette équipe des Jaguares, qui devrait donc ressembler à 95% à celle qu'affronteront les Bleus le 21 septembre prochain. On le sait, les Pumas ont tendance à se sublimer lors de la Coupe du monde, et le tirage n'a pas été clément avec le XV de France. Avant d'affronter l'Angleterre et espérer sortir des poules, Guilhem Guirado et compagnie devront donc battre l'Argentine en ouverture du Mondial.

Si la France a battu l'Argentine en novembre - le seul adversaire du Tier 1 de l'hémisphère sud vaincu depuis 2015 - cette montée en puissance des Jaguares n'est donc pas vraiment une bonne nouvelle...

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

l'Argentine a toujours posé problème à l'équipe de France, pourquoi sa changerai
Quand on lit que notre niveau international a diminué alors que nos amis argentins ont progressé, verdict on va avoir du mal a gagner si on hausse pas notre niveau

  • Ahma
    93829 points
  • il y a 1 an
@Placeb35

Il y a eu diverses périodes : les Argentins ont battu les Français six fois sur sept entre 2002 et 2007 (après avoir perdu les huit précédents matchs), sur les dix dernières années le bilan est équilibré.
Rappelons quand même que contrairement à une idée très répandue, les Argentins ne sont pas en progrès, bien au contraire : ils n'avaient jamais été aussi mal classés depuis la création du classement World Rugby en 2003.

@Ahma

Il me manque le temps où tu avais Pichot, Corleto, Hernandez, Contepomi, Roncero, Ledesma, Albacete, Leguizamon, Lobbe sur le terrain.

  • Caesar
    1641 points
  • il y a 1 an

En fait il faut surtout nous méfier de notre plan de jeu inexistant, de l'absence de liant entre les lignes et de l'absence totale d'équipe type indiscutable.
A par ça tout va bien...

Resumons nous.Il faudra se mefier des:Argentins,Anglais,Australiens,Ecossais,Neo zelandais,sud africains;Japonnais,Fidjiens,Tongiens,Gallois,Irlandais,Samoans,Italiens,Canadiens,Russes,Uruguayens...

Bernie va aussi assouplir la règle pour permettre aux Français expatriés,eux aussi, de pouvoir jouer au Pays.
Allô ? Paris ? La liaison a dû être coupée... Allô ???

L'homme de la pampa, parfois rude...

Et certains pensaient que Quesada allait quitter cette franchise pour le racing .....

  • gjc
    5915 points
  • il y a 1 an
@Rchyères

Ces rumeurs m'ont toujours paru bidon.
Quesada serait fou de partir alors que les Jaguares marchent bien et qu'il a de grosses chances de reprendre les Pumas après Ledesma (dont il est aussi entraîneur adjoint). Lorenzetti va devoir attendre quelques années...

@gjc

Sans oublier qu'il a déjà coaché au Racing et que le club l'avait poussé dehors, pas sûr qu'y revenir fasse vraiment partie de ses priorités.

Jacques Brunel n'a pas encore sorti sa botte secrète. Nous avançons masqués depuis tout ce temps en faisant croire que nous ne savons pas jouer au rugby. Tout ceci fait partie du plan.

Derniers articles

News
News
News
News
Arbitrage
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News