Le rugby est-il le seul sport collectif impacté par la perte de licenciés en France ?
Le rugby perd des licenciés mais c'est le cas aussi ailleurs.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Comment se comporte le rugby par rapport aux autres sports collectifs en France ? Connaissent-ils aussi une perte de licenciés ?

La campagne électorale pour la présidence de la Fédération française de rugby bat son plein. Florian Grill, président de la Ligue régionale Île-de-France, est un des principaux adversaires à la réélection de Bernard Laporte. Il estime que ce dernier n'est pas l'homme de la situation pour permettre au rugby français de se remonter la pente. Il avance ainsi le chiffre de 45 000 licenciés perdus depuis le début du mandat de l'ancien sélectionneur du XV de France en 2016.

Si on se fie aux chiffres de l’institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire au 30 juillet 2019, le rugby totalisait 397 755 licences et autres titres de participation (ATP) en 2018. Par rapport à l'anncée précédente, c'est + 0,2 % selon l'INJEP. Or, il y avait plus de 469 000 licenciés en 2016 selon l'INSEE soit -15.27 % par rapport à 2018. Du côté du clan Laporte, on avait déjà contesté les chiffres de licenciés annoncés par l'ancienne administration sans pour autant nier la baisse des licenciés. 

La FFR a-t-elle vraiment perdu la moitié de ses licenciés en deux ans ? [DESINTOX]La FFR a-t-elle vraiment perdu la moitié de ses licenciés en deux ans ? [DESINTOX]

On avancerait également que le rugby ne serait pas le seul sport collectif à avoir perdu des adhérents. Qu'en est-il ? Si on s'intéresse aux chiffres des autres sports collectifs (licences et ATP) en France sur les dernières années, que constate-t-on ? 

  • Basketball : 710 970 en 2018/2019 VS 624 517 en 2019/2020 soit -12.11 %
  • Football :  2 131 165 en 2017 VS 2 108 811 en 2018 soit -1,05 %
  • Handball : 527 841 en 2018 VS 490 998 en 2019 soit - 6.98 %
  • Volley-ball 136 425 en 2017/2018 VS 144 259 en 2018/2019 soit + 5.88 %
  • Hockey sur glace : 21 724 en 2017 VS 21 969 en 2018 soit + 1,1 %
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • adourAB
    5100 points
  • il y a 5 mois

Plus on apprend tôt à plaquer et à être plaqué, plus on diminue le risque physique. Au judo on commence pendant des heures à apprendre à tomber, justement pour acquérir les bon réflexes et éviter de se blesser. Faut accentuer les techniques de placage dans les écoles de rugby, et non attendre que le jeune soit adolescent.

Pas de surprise avec les plus ou moins fake news etalees par les pseudo docteur Tut-Tut et joueurs depressifs... Et les mauvais resultats de notre selection nationale (qui semblerait se requinquer heureusement).

C'est idem aux US avec le foot US, parce que les gens voient des concussions partout. C'est clair qu'il y en a chez les pros, mais franchement chez les gamins, c'est quand meme raisonable. La surmediatisation de ce sport a cree un monstre. Jusqu'a la fin des annees 90, il y avait plein d'accident a en croire les urgentistes (oui, il faut parler avec ce type de sources les journalistes, parce qu'avant les statistiques, ils etaient les seuls a le savoir). Selon eux, ils avaient des accidents beaucoup plus graves qu'aujourdhui: en particulier des fractures de nuques sur melees ecrasees, etc.. Plusieurs par an et touchant toutes les divisions, alors que les nouvelles regles semblent avoir fait disparaitre ce probleme. On en entendait jamais parler car les medias se foutaient de ce sport. Aujourdhui c'est different et ces memes medias ont trouve un filon en donnant des cauchemards a la menagere francaise de plus de 40 ans qui est persuadee que son petit Mozart va mourir sur un terrain de rugby.

La meme menagere francaise ne se pose aucune question quand elle met son meme futur petit Mozart sur des skis dans les Alpes ou sa petite princesse a l'equitation... Allez regarder les resultats publies par Equisure (assurance specialisee en equitation, ils sont en ligne): par an l'equitation fait plus de 700 morts en Europe et plus de 6000 blesses (avec une proportion non insignifiante de fracture de la colonne vertebrale)... Apres le surf... en Aquitaine par ete ce sont 40 personnes qui finissent en fauteuil roulant a vie... Et ces 3 sports ne touchent pas que la poignee de pro, mais des amateurs et debutant.... Mais attention, le rugby ou lala...

Je ne jette pas la pierre a ces sports, mon fils de 11 ans joue au rugby, fait du skate, du ski et du surf, ma fille de 16 ans pareil sauf le rugby. Mais il y a un besoin de recadrage et la Fede et les universites devraient faire des etudes serieuses avant de faire des annonces dans tous les journaux.

J'ai joue au rugby toute ma jeunesse, jusqu'en junior Reichel et selections regionales, j'ai eu une petite concussion. Apres le rugby, j'ai fait de la boxe et ne serait ce qu'en sparring, j'ai fait des petites concussions presque toutes les semaines (dont une avec perte de connaissance), je me suis perce le tympan une fois, j'ai eu la retine gauche dechiree (une fois aussi) et je me suis pete le nez (logique, mais je l'avais deja pete au rugby 3 fois avant).

Hier c'est Bonfils qui nous saoule avec ses concussions (franchement, je preferais l'intervention de Stephane Delpuech - avec qui j'ai ete selectionne en cadet et qui etait un sacre client - qui avouait que si c'etait a recommencer, il le referait)...

Ces annonces font de tres gros degats a notre sport. Oui, il y a des accidents, comme je le disais avant, il y en a des pires ailleurs. La question est: qu'est ce que vous voulez faire? La vie est une succession de risque. Croyez vous que faire grandir vos droles dans un cocon va en faire des individus meilleurs? Quand je vois une rafale de gamins le nez colle a leur telephone portable ou passant tout leur temps libre sur la PlayStation a se bourrer de Springles et sodas avec uniquement quelques amis virtuels rencontres en ligne, qui vraisemblablement font tout pour developper un diabetes precoce, de l'obesite et finir depressifs et qui finiront par se mettre une balle dans la tete parce qu'ils ont jamais connu de vrais copains... ne vaut il mieux pas risquer une ou 2 petites commotion?

Surtout que comme je le disais, a petit niveau et chez les jeunes, le risque de commotion est quand meme statistiquement tres tres faible.

@Yuldebegles

"C'est idem aux US avec le foot US, parce que les gens voient des concussions partout. C'est clair qu'il y en a chez les pros, mais franchement chez les gamins, c'est quand meme raisonnable"...suite à vos propos , je vous donne un lien qui date de 2015 sur les décès de jeunes au Foot US...et n'oubliez pas pour parler de rugby , vous avez arrêtez jeune...https://www.lepoint.fr/sport/etats-unis-les-ravages-du-football-americain-chez-les-jeunes-08-10-2015-1971665_26.php

  • Jak3192
    57034 points
  • il y a 5 mois
@Yuldebegles

Tu as ton avis,
c'est le tien et tu le partages avec toi même et qqs autres surement...

Par delà le fond de ton post,
c'est la forme qui dérange, moi et probablement qqs autres.

Ici on est plutôt dans le "feutré"
c'est pour cela qu'on a encore la possibilité d'échanger entre internautes et ne pas se retrouver avec un site exclusivement d'info (vois tu le rapport ?)

Autre chose,
je te cite (dernière ligne de ton pamphlet):
"Surtout que comme je le disais, a petit niveau et chez les jeunes, le risque de commotion est quand meme statistiquement tres tres faible."
Là mon gars, tu t'avances probablement un peu...
Peux tu préciser combien de joueurs de petit niveau (Honneur et en dessous ? Fédérale ?) ont un suivi médical REEL ?
Combien de d'équipes de jeunes au fin fond d'un patelin lambda ont ce MEME suivi médical en cas de doute ?
Tu parles là d'une manière générale et j'espère en toute honnêteté que ta réponse me contredira.
Mais je sais pas pourquoi,
je doute fort

Mon expérience:
il y a qqs années, lors d'un tournoi (de très bon niveau), à la fin d'un match, un des gamins que j'encadrai ne semblait pas dans son état normal.
Un mome plutôt "hors norme" question rugby: d'une explosivité impressionnante, dur au mal, plaqueur invétéré préférant plaquer, plutôt que de porter la balle...
Bref un tout bon question inclusion dans le jeu.
A ce moment là, j'ai arrêté de le faire jouer: il était pour moi KO debout.
J'ai demandé à ses parents de lui faire passer des tests auprès de médecin patenté pour vérifier si il n'y avait pas une forme de commotion (je suppose que tu parles de "concussion" dans ton post ?) suite à ce match, ce tournoi....
Le résultat est tombé le lendemain: interdiction de toute activité physique pendant au moins 3 semaines, avant un nouveau test pour vérifier l'état de l'enfant.
Ça calme les enthousiasmes.
Ce môme à l'époque avait 11 ans. Il est toujours vivant (j'espère) et joue probablement toujours au rugby.
Détail "amusant": ce gamin jouait toujours avec un casque.

Encore une anecdote: je connais 4 gamins d'une quinzaine d'années qui ont arrété le rugby ces 2 dernières années.
Ces gamins ont un physique plutôt ... "généreux", sans être gros ils sont costauds, bien gaulés, et ne déparrent pas sur un terrain de rugby.
Motif de l'arrêt: "maman ne voulait plus que j'y aille."

Tout cela pour dire la chose suivante:
tes remarques du genre (je le fais à la louche pour aller à l'essentiel): "le rugby c'est pas un sport de tarlouze, et il faut rentrer dans la tronche de l'adversaire, et ils sont bien mieux là que de ..."
me laisse plutôt dubitatif sur la perception que tu as de cette balle activité.
F(er)ais tu de même si tu encadres des petits ou des jeunes ?

Personnellement,
je préfère la "modernité" de la vision du rugby au travers d'une amélioration des règles visant à la sécurité des joueurs, de tous âges et de tout niveau,
à celle, "à l'ancienne", que tu sembles prôner: dézinguer l'autre. Je fais référence là à plusieurs de tes posts écrits plus bas.

Mais c'est ton avis et je te laisse.

Dernière chose,
pense à la forme de tes commentaires,
plus qu'au fond
Etre vindicatif et annoncer des vérités qui ne sont que les tiennes (même si partagées par qqs uns) ne sont pas très bien accueillie ici.

Sinon bienvenu sur ce formidable site

@Jak3192

L'ami, j'encadre des gamins - le miens inclu - de 10-12 ans. Ca fait plus de 3 ans et jusque la en jouant tous les weekend, je n'ai vu aucune concussion, ni chez nous, ni chez les autres equipes. Je ne dis pas qu'il n'y en a pas, mais d'un point de vue statistique, c'est faible. Mon fils joue avec casque mais pas pour eviter les concussions (ca ne sert a rien pour cela), mais j'ai remarque que ca lui enleve une apprehension qu'il avait quand il ne le portait pas et ca lui evitera des petites abrasions et risque d'oreilles en choux fleur. Ce qui evite les risques de chocs a la tete sont a mon avis le developpement d'une bonne technique de plaquage: yeux ouverts et premier contact a l'epaule. Je me tue a l'expliquer aux gamins et educateurs. Meme sans changer la regle, tu evites la majorite des accidents pouvant conduire a des concussions.

Apres, c'est marrant mais en voulant me contredire tu valides le commentaire de depart que je faisais sur le fait que les parents ne veulent pas mettre leurs droles au rugby ou les en retire du fait de cette image fausse vehiculee au sujet de risques statistiquement faux a petit niveau (non pro). Donc je te rejoins dessus. Bravo.

Ces memes parents ne se posent aucune quesiton quand ils vont faire faire du cheval, du ski, du surf a leurs petit, qui sont beaucoup plus dangereux (dixit les assurances, pas moi, qui sont tres expertes en statistique de risque).

Apres l'ami, la forme et le contenu sont le reflet de ma personne et de ma liberte a exprimer ma pensee. Si tu ne les apprecies pas ca me fait ni chaud ni froid. Je ne souffle pas dans le sens du vent. Le fond de mon commentaire etait de justifier les besoins d'une etude serieuse faite par la FFR et des universites independentes, parce qu'aujourdhui on change des regles sur des effets d'annonce, on fait du buzz mediatique sur des perceptions, plutot que des etudes. A mon avis c'est une erreur et ce qui est sur c'est que ca porte prejudice a notre sport.

  • Jak3192
    57034 points
  • il y a 5 mois
@Yuldebegles

Pour reprendre une phrase de ton post:
" ..., je n'ai vu aucune concussion, ni chez nous, ni chez les autres équipes. Je ne dis pas qu'il n'y en a pas, mais d'un point de vue statistique, c'est faible."
Pfou...
1. une "concussion" (commotion ?) ne se voit pas. Si ce n'est quand le joueur quel que soit son âge, semble plutôt ailleurs. Et c'est là ou ça devient drôle: y a t il des médecins lors des matches / tournoi qui peuvent vérifier ? Et donner un avis ?
2. et "d'un point de vue statistique, c'est faible", c'est un peu court comme argument, s'il n'y a pas justement de statistique.

D'autre part et surtout,
tu oublies juste un truc qui est prépondérant dans ton raisonnement

Les activités auxquelles tu fais allusion (ski, surf, et même équitation)
sont référentes à des activités ou l'individu se mesure à "la nature".
Tu ne peux pas contrôler tous les évènements qui se déroulent,
surtout quand ça se passe mal.

Par contre, au rugby, et dans tous les sports ou seuls des êtres humains sont les seuls responsables, il devrait être normalement possible de limiter les risques corporels des sportifs, étant bien entendu que le risque zéro n'existe pas.

D'ou la nécessité de légiférer et de tenir compte des conséquences des actes de jeu autorisés qui créent problèmes pour à très court terme, les supprimer.

J'attendais une réponse éventuelle.
juste pour préciser ce dernier point:
soit tu fais le gugusse sur un terrain pour te mesurer à d'autres gugusses
soit tu fais le gugusse pour te mesurer à la nature.

Et entre les deux, tu travailles pas du tout dans le même contexte.

D'ou et c'est plutôt normal, enfin de mon point de vue,
qu'il y ait plus d'accident dans une pratique physique en milieu naturel que dans toute autre activité physique.

  • BoBoB
    7965 points
  • il y a 5 mois
@Yuldebegles

Tu utilises la paille dans l'oeil du voisin pour éviter de voir la poutre dans le tien.
C'est généralement l'argument de ceux qui n'en ont pas pour défendre l'indéfendable.
Perso, je préfère balayer devant ma porte.
Bref savoir qu'il y a 200 000 mort au curling à cause de la fonte des glaces ne m'intéresse pas par rapport à la discussion ici.
Je te suggèrerais bien de voir le film "Seul contre tous" mais quelque chose me dit que tu n'en feras rien. Fodrépa prendre le risque de renoncer à ses mythes.

@BoBoB

Sans parler de renoncer à ces mythes ce que dit Yuldebegles est vrai et fait réfléchir. Au delà de ce qu'il est nécessaire de changer chez nous pr s améliorer, il y a une véritable asymétrie entre la manière dont le rugby est traité ds les médias et la dangerosité de ce sport qui ne fait que décroître (au niveau amateur en tt cas) depuis 20 ans et qui n'a rien à voir avec des sports comme l équitation par exemple qui est selon une étude récente 5 fois plus accidentogene !! J entraîne des u14 et des u16 depuis 5 ans et je n'ai jms eu de blessé grave ou longue durée... je ne comprend d ailleurs pas que la fédé ne contre attaque pas plus vigoureusement. Cest a nous éducateurs de se fendre de mails aux parents pr relativiser les pbs que l'on a pu traverser l an passé et je ne suis pas sûr que ce soit notre rôle. Mais ça me paraît pourtant nécessaire..

@BoBoB

Les mythes sont ceux des etudes serieuses. Autrefois il n'y avait aucune statistique relevee, donc c'est sur que le jour ou tu commences a les recenser, tu vas avoir une augmentation significative. Aujourdhui on a des docteurs du sport qui n'ont jamais vu de vrai malade qui font des annonces a en veux tu en voila. Mais c'est bon, voyez le mal partout. Mettez vos gosses dans des cocons. Le fait est qu'on ne vit qu'une fois et que si on aime le rugby et qu'on veuille aller au bout de sa passion, il va y avoir des risques, blessures, echecs, malchance,... mais que si on a peur de tout comme vous, et bien on fait plus rien. Typique de la France frileuse et peureuse. Je me demande meme ce que vous foutez sur des sites de rugby. C'est tellement intolerable ces concussions et ces chocs... bouhou... je me demande pourquoi on regarde un sport ou le but est de battre l'adversaire par une domination physique et violente...

  • Jak3192
    57034 points
  • il y a 5 mois
@Yuldebegles

Vraiment,
toi,
t'es énorme
🤣

@Yuldebegles

Quel est ce sport où l'on doit battre l'adversaire par une domination physique et violente? Cela me semble plutôt intéressant.

@Team Viscères

le ping-pong?

  • Ahma
    94028 points
  • il y a 5 mois
@Le Haut Landais

Si on en croit Coluche c'est possible.

@Team Viscères

La boxe ?

  • Ahma
    94028 points
  • il y a 5 mois
@Il est pas un peu bizarre ce ballon...

L'escrime (avant la modification du règlement d'avril 1574).

@Ahma

modification qui changea a jamais l'essence de ce sport

@Il est pas un peu bizarre ce ballon...

La boxe en effet. Mais d'un certain degre en rugby aussi. Quand tu domines ton adversaire en lui mettant des gros plaquages d'une violence extreme, des deferlentes dans les rucks... bon en melee, on n'a plus le droit, mais quand tu pouvais soulever ton vis a vis et l'humilier,.. il s'instaure un dialogue non verbal ou tu commences a le dominer et lui commence a se soumettre. C'est facinant. C'est ce qui nous a fait gagner la semaine derniere contre l'Angleterre, c'est aussi ce qui s'etait passe avec eux contre l'Afrique du Sud. Et ils commencerent a balbutier leur rugby, faire des en avants, des decisions mauvaises inconcevables, alors qu'ils mettaient des trempes a tout le monde jusque la.

La dimension de combat dans ce sport est fascinante. C'est pourquoi on ne sait que faire pour ne pas le denaturer et en meme temps eviter les accidents. Dans les annees 80, 90, on ne pensait qu'a defoncer l'adversaire. C'est pour ca que Galthier veut un pack qui sera craint. Les dernieres 8 /10 annees, personne ne nous craignait et c'est pour ca qu'on n'arrivait a rien gagner. Apres de temps en temps on fait une commotion. Mais il n'y a pas d'alternative qui ne va pas rendre ce sport totalement ennuyeux.

Le public y va pour avoir des emotions, voir des types de 120kg se rentrer dedans a grande vitesse. Si c'etait pour voir des individus moyens et pas rapide jouer au toucher, le beach rugby rassemblerait 35000 personnes par rencontre.. CQFD

  • Ahma
    94028 points
  • il y a 5 mois
@Yuldebegles

La concussion, pour info, c'est une "malversation d'un fonctionnaire qui ordonne de percevoir ou perçoit sciemment des fonds par abus de l'autorité que lui donne sa charge".
Allez, je retourne vite profiter de mon cocon avant de me mettre une balle dans la tête.

  • Ahma
    94028 points
  • il y a 5 mois
@BoBoB

Ajoutons que même si le voisin a une poutre dans l'œil et qu'on n'a qu'une paille, ce n'est pas une raison pour l'y laisser.

@Yuldebegles

Combien d'enfants francais commencant le ruby a l'ecole de rugby vont reellement finir en top14? Meme si c'est tout le mal que je leur souhaite... Certains des cas de deces comme le jeune du Stade Francais (paix a son ame), sont aussi des aberrations dues aux doublons: le type a ete appele pour jouer en Espoir, du centre de formation, parce que les Espoirs jouaient en Top14 du fait des doublons dans le tournoi. Le type etait certainement un bon joueur, mais physiquement il avait l'air quand meme bien frele pour jouer 3eme ligne a ce niveau. C'est aussi ca le probleme.

Ce n'est pas forcément le nombre d'entrants qui contractent licence qui est la cause de la baisse du nombre de licenciés mais la durée moyenne de pratique qui s'est réduite comme peau de chagrin. L'équipe F.Grill avance un chiffre d'une durée moyenne de licence de 2,3 ans. Pousser à une moyenne de 3 ans signifie augmenter de 35% le nombre de licenciés. On se trompe peut-ètre de combat que de vouloir chercher à capter toujours plus de licenciés. Si le Rugby s'attelait à prolonger le bail d'une paire d'années de ceux qui y viennent naturellement, ce serait déjà pas si mal. Pour ce faire, peut-ètre se réinventer de l'intérieur, avoir comme objectif prioritaire voire unique de fidéliser les mômes, s'affranchir du " On a toujours fait comme ça" sont qqs pistes simples...

  • Jak3192
    57034 points
  • il y a 5 mois
@MARCFANXV

Cette question de fidélisation n'est sûrement pas propre au rugby.
Cela mériterait une étude plus approfondie

@MARCFANXV

Exactement ! Nous avons la chance en France d'avoir plein de sports. Faisons le maximum pour fidéliser les gamins qui aiment le rugby, qu'elle que soit la forme.

Quand la Fédération investira dans la formation des éducateurs et bénévoles (pour s'adapter aux nouvelles générations et apprendre les nouveaux outils), la durée moyenne augmentera naturellement. Tout le monde y trouvera plus de plaisir à s'investir.

Bon, quand les parents arrêteront de croire qu'un sport est une garderie, ça aidera aussi. Oui, j'imagine que si des gamins arrêtent, c'est parfois à cause de parents paresseux qui ne soutiennent pas leur petit, ne vont pas le voir, ne l'accompagnent pas, n'aident pas à organiser le goûter, etc. Ce n'est pas que la faute du rugby non plus.

Beaucoup de gamins pratiquent parce qu'un proche est investi dans le club. Quand la communauté diminue, l'école de rugby en subit les conséquences.

Par ailleurs, en parlant de se réinventer, j'aime beaucoup cet article sur le football belge qui apporte beaucoup d'idées : https://www.letemps.ch/sport/football-revolution-belge

@MARCFANXV

Bien vu je partage ton avis! La perte de licenciés est un pb majeur! On a toujours fait comme ça...La phrase bateau qui tue tout!!

Des débats de chiffres...Inutiles et inintéressants...C est un fait que le rugby a perdu des licenciés...
Alors résultat du XV de France, moyens des clubs, commotions...je ne sais pas mais c est certain que cela ne tourne pas ovale! Il suffit de discuter avec les parents d enfants pour comprendre leur crainte de laisser leur petit en U12, U14 ou les impacts sont un peu plus importants. Tant que nous ne protégerons pas les joueurs, tant que les arbitres seront un peu light, tant que la fede ne fera rien médiatiquement pour donner à minima le sentiment qu ils prennent le sujet des commotions au sérieux, tant que la formation des bénévoles ne sera pas encore meilleure sur les bonnes attitudes au contact à transmettre...cela ne sera pas évident! Rajoutons un petit zest de valeurs de l ovalie pour pimenter le tout et cela sera déjà un bon début! Mais promis, dès ce we, je serai malgré tout à l entraînement des petits pour leur transmettre ma passion! Qu importe les querelles de la haut

  • adourAB
    5100 points
  • il y a 6 mois

Le nombre de spectateurs augmente dans les stades.

Des chiffres fournis par l'INSEE, d'autres fournis par l'INJEP. Est-ce à dire que la FFR est incapable de connaître ou de communiquer le nombre de ses licenciés ?
pour mémoire "Les licences sont annuelles alors que les autres titres de participation sont définies comme "toute autre forme d'adhésion que la licence, le plus souvent dans le cadre d'une pratique ponctuelle ou de courte durée" Wikipedia.
À lire :
http://sport24.lefigaro.fr/rugby/actualites/licencies-de-rugby-dans-le-monde-la-france-degringole-la-chine-s-eveille-966886

@lelinzhou

Incroyable que tu ne rebondisses pas sur « impacté », toi le porte-étendard, que dis-je le thuriféraire, des belles lettres.

@Un riz savant scie

J'ai perdu tout espoir.

  • Ahma
    94028 points
  • il y a 6 mois
@lelinzhou

Tu pourrais au moins rebondir sur "thuriféraire", qui me semble ici peu pertinent.

@Ahma

Ah oui ?

  • Ahma
    94028 points
  • il y a 6 mois
@Un riz savant scie

Thuriféraire, qui fait dans la louange excessive et la flagornerie.
D'une c'est franchement péjoratif, de deux il n'y a aucun intérêt (au sens d'avantage personnel) à flatter bassement les belles lettres.

@Ahma

Pour moi ce terme a le sens de louangeur, de gardien acharné ; mea culpa si cela paraissait péjoratif.

  • Ahma
    94028 points
  • il y a 6 mois
@Un riz savant scie

Je ne vais pas mentir, je n'aurais pas su définir ce mot avant d'aller en vérifier le sens exact.

@Ahma

Comme dit le cerf à qui l'on présente un plat de paella: "Du riz fait raire". En un mot comme encens.

  • Ahma
    94028 points
  • il y a 6 mois
@lelinzhou

Je comprends, tu ne veux pas en faire un brame.

@Ahma

C'est harde !

  • breiz93
    55694 points
  • il y a 6 mois

Comme le dit SILKERIN, il y a un problème de moyens, de fric, de pèze, d'artiche, de fraîche, de blé, d'oseille, de brouzouf...
Mais ce n'est pas la seule cause, notre société est malade et le vivre ensemble n'est plus vraiment au goût du jour.
Pour autant c'est en allant au devant des jeunes que nous pourrons revaloriser notre sport et ses valeurs.

@breiz93

Je ne suis pas d'accord, c'est plutôt un problème de flousse.

@Un riz savant scie

J’ai joué de 96 à 2019 au rugby et j’ai aussi pratiqué la boxe anglaise pendant des années et je constate Dans ces 2 sports que les jeunes s’impliquent moins. Dès que tu les contraries ou tu les bouges un peu, il ne reviennent plus pendant des semaines soit jamais et parfois les parents viennent parce que leurs petits ce sont plaint ... Les mentalités changent, les gamins sont plus couvés. Des qu’il y a 3 gouttes de pluies ils restent à la maison. Les jeux vidéos Qui sont devenus monnaie courant etc etc . Donc il a aussi Un problème de mentalité à l’image de la société qui est de plus en plus individualiste .

On constate que les gens ne font plus de sport, ne vont plus au ski... Mais pourquoi? BIN PARCEQU'ON EST PAUVRES. Et oui, entre le materiel, la licence et les deplacements tout le monde ne peut pas sortir plusieurs centaines d'euros par an et vu "l'ambiance sociale" actuelle ca ne m'etonne pas que la plupart des sports perdent des adherents, c'est clairement une des economies les plus faciles à realiser. Le rugby semble souffir plus du fait sans doute des accidents et mis en lumière ces dernières annees, mais la tendance montre bien que tout le monde est impacte (surtout qu'on parle de chiffre brut, sans prendre en compte l'augmentation de la population).

@Silkerin

J'ai vraiment pas l'impression qu'il y ait moins de monde sur les pistes de ski. Bien au contraire.

@Silkerin

C'est trop reducteur de dire que c'est un probleme d'argent
Deja y'a de plus en plus de sports qui apparaissent et concurrencent les sports dits classiques
Ensuite les gamins font de moins en moins de sport de maniere generale, il preferent jouer a la play qu'aller faire un foot
Y'a aussi l'explosion des salles de sport et des applis de sport qui permettent de faire du sport sans prendre de licence, mais la ca concerne pas les petits

  • adourAB
    5100 points
  • il y a 6 mois

Faut comparer avec les chiffres des organismes années par années sur plusieurs années pour avoir la tendance et le début de la perte de licenciés. Comparer les chiffres d’une année de l’INSEE avec ceux de l’INJEP n’est pas représentatif. Les écoles de rugby ont dû affronter une forte campagne de dénigrement avec les commotions. Beaucoup dans des forums déclaraient refuser d’inscrire leurs enfants dans des écoles de rugby, des professeurs en médecine enfonçaient le clou. Les placages étaient dangereux pour les enfants déclaraient ils. Cela n’a pas dû favoriser l’envie des familles d’inscrire leurs enfants. On n’en parle plus.

  • Yonolan
    74616 points
  • il y a 6 mois
@adourAB

Désolé mais on en parle toujours et pas plus tard qu' aujourd’hui avec l'article sur Bonfils qui dit clairement que les chiffres annoncés sont faux...puisqu'il y a des commotions cérébrales non déclarées ... ce qui n'est pas rassurant avouez-le
Je ne pense pas que l'on puisse reprocher aux parents de se soucier de l'intégrité physique de leurs enfants et comme Ceven je n'ai pas le moins du monde le sentiment d'une campagne de dénigrement mais juste des réactions face à une Fédération qui dans un premier temps à chercher à minimiser les choses l'an dernier en nous expliquant que le rugby n'était pas plus dangereux que la ..pétanque puisqu'il y avait le même nombre de morts par an ( 1) en s'appuyant sur des données vieilles de ...9 ans

  • CEVEN
    170597 points
  • il y a 6 mois
@adourAB

"dénigrement" ?
Il ne s'est pas agi de dénigrer la pratique du rugby; mais d'alerter et informer sur les risques (dangers) de la pratique et la stigmatisation des attitudes de déni.

Tout ceci a conduit à une prise de conscience collective sur la nécessité de recadrer la pratique pour la rendre plus "safe"...
D'où la mise en test de nouvelles règles pour s'inscrire durablement dans cette voie.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News
News