Le comité olympique sud-africain brise le rêve de 12 joueuses de rugby
L'Afrique du Sud 7s privée des Jeux Olympiques chez les féminines.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Qualifiée sur le pré pour les Jeux Olympiques, l'équipe féminine sud-africaine de rugby à 7 ne verra finalement pas Rio. Découvrez pourquoi.
Rêve brisée. Qualifiée sur le pré pour les Jeux Olympiques, l'équipe féminine sud-africaine de rugby à 7 ne verra finalement pas Rio. Pour rappel, un tournoi continental avait été organisé en septembre, récompensant le vainqueur par un billet pour les JO quand les équipes classées de la 2ème à la 4ème place se voyaient repêchées. Victorieuses en finale (31-5 face au Kenya), les Boks avaient donc fait le plus dur. Seulement, le Comité Nationale Olympique en a décidé autrement, comme le révèle Rugby Afrique. Pas convaincu par les performances des joueuses, l'organisme a décidé que les équipes qui se qualifieraient pour les JO en passant par les compétitions régionales ne seraient pas envoyées à Rio.

Responsable Afrique pour World Rugby, Jean-Luc Barthès précise : "Comme le rugby féminin ne s’est pas qualifié via le circuit HSBC (12e au classement final, ndlr) mais via la compétition africaine, il rentre dans ce cas de figure. Le Kenya, ayant terminé second, se trouve qualifié pour les JO et Madagascar , 5ème, va en repêchage". Cette décision passe également très mal auprès de la SARU. Son président, Oregan Hoskins, se dit "déçu" via la BBC et explique :

Nous avions mis en place un programme de deux ans avec nos meilleures joueuses, pionnières de la discipline en Afrique du Sud. Leur participation à un tel événement aurait inspiré de nombreuses jeunes athlètes.

Comme chez les hommes, le Kenya ira donc à Rio. La Tunisie, le Zimbabwe et Madagascar devront passer par les repêchages.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Mais serait-ce la plus grosse fumisterie du siecle?
Quelle enorme connerie!

C'est tout simplemenet lamentable ... où est la beauté du sport ? Ils estiment qu'elles n'ont aucune chance d'avoir de médaille ? Et alors qu'ils les laissent vivre leur rêve olympique, elles se le sont gagné leur tournois !
Je ne vois pas leur intérêt dans cette décision ... à moins que de ce fait ça libère des places pour d'autres athlètes ? Je ne sais pas comment ça marche, s'il y a une histoire de quotas ...

@Kad D\'hebbe

@ Kad d'hebbe.
Non ça ne libère pas plus de places pour d'autre athlètes. Non ce n'est pas une histoire de quotas. La comité olympique sud africain estime que la qualification continentale pour leurs équipes de sports co est trop facile. Du coup ils ont compliqué les critères des fédérations. C'est peut-être tout simplement pour limiter le nombre d'athlètes sudafricains aux JO et donc les frais.
Encore une fois, la situation n'est pas nouvelle, et la SARU le savait. Elle espérait juste une dérogation qu'elle n'a pas eu.
Ce n'est pas non plus une situation exceptionnel. Les USA sont specialistes de ce phénomène où les critères de sélection sont plus dures que celles imposés par le CIO ou les fédérations internationales. C'est une vue élitiste du sport: on vous envoie pour gagner des médailles et c'est tout. Mais c'est loin d'être le seul cas dans le monde.
Le seul truc bizarre dans cette affaire c'est que c'est le Comité Olympique qui a décidé et pas la fédération de rugby.

Pour tout ceux qui auraient un peu de mal à comprendre. C'est les fédérations (ici World rugby) qui sont responsables de gérer les modalités des qualifications aux JO.
Ici pour le rugby à 7, Worldrugby a choisi un mode en 3 étapes (c'est le même chez les filles et le garçons):
- Premier étape: le circuit des Wolrd Series de 2015 qui qualifiaient les 4 premières nations
- Deuxième étape: des tournois continentaux qualifiant seulement le vainqueur (la France a gagné sa place comme ça chez les filles et les garçons, et l'Afrique du Sud feminine avait donc gagné ce tournoi)
- Troisième étape: un tournoi mondial de répéchage que selectionne les places restantes.

A noter que le Bresil est qualifié d'office.

Donc ça c'est le côté Worldrugby et SARU. De ce point de vue là les Sud Africaines se sont qualifiées pour les JO.
Le problème c'est que ce n'est pas Worldrugby ou la SARU qui est responsable de l'inscription de l'équipe aux JO, c'est le CNO d'Afrique du Sud. Et c'est là que ça coince.
Le CNO d'Afrique du Sud a décidé que la compétition en Afrique c'était trop facile et que donc toutes les équipes nationales qui se qualifiaient suite à des compétitions continentales n'iraient pas aux JO. En gros ils disent: si on n'a pas de chances de gagner une médaille on envoie pas d'équipe. Du coup oui le CNO sud-africains appliquent un critère plus difficile que les critères officiels. Ils ont le droit. En athlé et en natation pour les grosses nations c'est souvent déjà comme ça (les USA ont des critères de sélection plus dures que ceux des fédérations d'athlé et de natation, la France le fait aussi d'ailleurs). Le truc particulier c'est que la SARU a donc envoyé son équipe faire la compétition africaine alors qu'ils connaissaient le critère du comité olympique. Donc clairement il y a un désaccord entre la SARU et le CNO, et les filles qui se sont fatiguées sur le terrain payent le prix. C'est triste surtout pour les joueuses.

A noter que les garçons ce sont eux qualifiés en finissant dans les 4 premiers et ont une vrai chance d'aller choper la médaille d'or.

  • olf
    3789 points
  • il y a 4 ans

question: les français se sont qualifié grace au tournoi hsbc????

@olf

non, par les tournois européens, et encore parce que les Anglais se sont qualifiés directement, et donc que la Grande-Bretagne était au JO.

Sinon c'était à la trappe !

  • Loyam
    37059 points
  • il y a 4 ans

Lamentable.

Dans la mesure, où les filles ont terminé première de cette compétition, elles doivent aller à Rio, point barre. D'autant qu'à la place, c'est les finalistes, qui iront au Brésil.

Inadmissible.

Je serais une sudaf, je changerais de nationalité et opterais grâce à n'importe quelle grand-mère, pour une équipe à VII, qui serait plus respectée, et à Rio, il va de soit.

  • BoboXV
    12617 points
  • il y a 4 ans

Je crois que la vérité est malheureusement plus sordide. Les pauvres joueuses sont otages de la lutte entre le comité olympique sud af' (majorité de noirs) et la Saru (blancs). Après je n'ai pas été voir si la composition des bokettes convenait aux quotas raciaux que prône l'ANC ou pas... Leur soi disant faiblesse n'est qu'un prétexte commode.

@BoboXV

Il y a de fortes chances que ce soit effectivement une décision politique de ce genre. Ca pue vraiment le conflit entre le Comité Olympique et la SARU qui dans l'affaire à dépenser pas mal de fric, et peut se le mettre très profond !

Sachant que les Kényanes sont encore moins fortes que les bokettes, ça va être une boucherie.

Mais qu'un Comité National Olympique sorte une loi pour pénaliser une équipe de son pays, c'est du jamais vu, non ?! (hors cas de dopage ou triche)
J'ose pas imaginer le tollé si le Comité National Olympique français décrète que France VII n'ira finalement pas à Rio ...

Dans les 2 articles, il est dit que le CNO (à la moindre faute de frappe, le CNO devient le CON : hasard ou coïncidence ....?) n'a pas été convaincu mais à aucun moment les critères de choix sont exposés : je serai curieux de savoir qu'est ce qui justifie une telle décision à leur yeux.

@Je plaque - bien que Porical

Je suis nageur et je suis resté passionné alors je parle en connaissance de cause : en natation, des minimas sont sortis par les JO pour se qualifier. Après, chaque pays est libre de mettre en place ses propres temps de qualification.
C'est effectivement le cas de la Fédé française qui a largement durci ces temps mais elle l'a fait AVANT les championnats de France, seul événement qualificatif pour les JO ! Elle a jamais disqualifié un nageur après qu'il ait fait les temps qu'elle avait elle même mis en place : précision d'importance vu la situation...

@Je plaque - bien que Porical

Juste pour relativiser : c'est très courant dans les sports individuels (athlé, natation,..) où des fédérations mettent des minima nationaux plus draconiens que ceux des fédérations internationales dans le but d'avoir des athlètes qui ne soient pas là que pour la gloire .L'exemple le plus frappant est celui de la natation française dans les années 2000.
Toutefois je n'aimerais pas être à la place de ces joueuses qu'on prive d'un beau hochet qu'elles ont mérité sur le terrain.

J'ai deux doctorats. Un en économie, un en communication et médias. Je peux travailler pour World Rugby ??

@artillon

Tu peux faire caissier, tout au plus.

@artillon

Je crois qu'il t'en manque un.

  • mche
    150990 points
  • il y a 4 ans
@artillon

Non. Tu peux être ministre, successeur de Macron, par exemple ou de Sapin.

Simple, le classement final a la fin des tournois HSBC déterminait qui aller aux JO ou non.
En l'occurence pas les sud af car 12ème

En revanche une place au JO était promise pour l'équipe remportant le tournoi "Africain" je suppose ou la elles ont fini première

Et ces enfoirés du comité olympique reviennent sur leur décision en se disant que non elles ne sont pas prises car ce tournoi n'avait pas le niveau du tournoi HSBC ....

Cela se passe de commentaires

Très déçu pour ces joueuses

  • Fenrir
    8270 points
  • il y a 4 ans
@boucherugby

je crois mais il est très possible que j'ai tort, qu'une place ait été promise mais que ce soit le comité national olympique sud af, qui a décidé unilatéralement de ne pas envoyer son équipe, et non le Comité International Olympique qui revient sur sa décision. Ca expliquerait pourquoi, suite à ce "forfait", pourquoi le 2ème est automatiquement qualifié et pourquoi les 3, 4 et 5 èmes vont au rattrapage... Mais je le répète je peux me tromper

@boucherugby

Ben d'un autre côté ça dépend qui participait au tournoi régional. C'est comme si World Rugby organisait un tournoi qualificatif pour la CDM en espérant que les grosses équipes y participent et se retrouve finalement avec l'Albanie, la Finlande, le Mexique, le Népal et l'Islande. Je comprendrais qu'ils soient un peu réticents à qualifier le vainqueur.

Si j'ai bien compris, les qualifications étaient via le circuit HSBC. Les Sud-Af on finit 12ème, place non qualificative.

Derrière, une place pour Rio avait été promise aux vainqueurs de compétitions régionales qu'à remporté l'Afrique du Sud pour al compétition Afrique. Mais le comité Olympique est revenu sur ce dernier point.

Le Kenya est arrivé second au HSBC d'où sa qualification malgré sa deuxième place au tournoi Afrique.


N'hésitez pas si je me trompe.

  • mche
    150990 points
  • il y a 4 ans
@Nique, Ken et Die

Oui!
Le Kenia n'a pas fini 2ème au tournoi HSBC, il était encore plus loin que l'Afrique du Sud.
Les Kénianes étaient simplement 2èmes au tounoi Afrique et prenent donc la place des premières, les Sud-Af étant privées de JO!

Je n'ai rien compris.

  • mche
    150990 points
  • il y a 4 ans

Elles se sont qualifiées sportivement et c'est le comité national olympique sud-af qui décide de ne pas les envoyer à Rio!
Encore une bande de gros gueletonneurs fumeurs de cigares bons pour la retraite depuis des lustres, de quoi motiver des filles qui ont certainement fait de gros efforts pour en arriver là!

Je comprends pas, les 1ère ne vont pas aux JO alors que les 2èmes oui ?

@La Gérasse

Ouh c'est vil ! Quel coup bas libre !

  • ced
    100335 points
  • il y a 4 ans
@La Gérasse

les tennismans Français sont persuadés que ce règlement est également applicable à leur sport

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Transferts
News
News
Vidéos