Fédérale 2. Les joueurs de Figeac et Cahors surpris par un contrôle antidopage après le derby
Les joueurs de Figeac et Cahors surpris par un contrôle antidopage inopiné.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Les joueurs de Figeac et Cahors surpris par un contrôle antidopage inopiné ce dimanche après le derby entre Figeacois et Cadurciens au stade du Calvaire.
Depuis que le rapport de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) a indiqué que le rugby est en France le sport le plus touché par le dopage (en fonction du pourcentage de cas positifs par rapport au nombre d'échantillons), cette discipline n'a jamais été autant scrutée. Beaucoup y sont allés de leurs commentaires - souvent par l'intermédiaire de livre - pour faire éclater la vérité au grand jour sans pour autant apporter des solutions pour que le dopage dans le rugby cesse. Car il existe bel et bien, et plus particulièrement dans les championnats amateurs et surtout chez les jeunes. Trois joueurs espoirs faisant partie des clubs du Racing Métro, d'Albi et du club amateur de Vierzon (Fédérale 2) avaient d'ailleurs été suspendus à titre provisoire en février 2014.Fédérale 2. Les joueurs de Figeac et Cahors surpris par un contrôle antidopage après le derbyDopage : trois joueurs de clubs français suspendus après des contrôles anormauxDu côté des pros, on est en effet trop contrôlés et surtout entourés pour risquer de s'adonner à de telles pratiques illégales. Sans parler des risques encourus. Il faut en effet rappeler que la détention de substances dopantes est un délit puni d'une peine d'un an d'emprisonnement et de 3 750 euros d'amende. Auxquelles s'ajoutent bien évidemment les suspensions. Et cela peut aller encore plus loin en cas de trafic puisque "les peines sont portées à 5 ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende". Les joueurs des équipes de Top 14 ou de Pro D2 sont habitués à la géolocalisation, aux contrôles inopinés au saut du lit et surtout avant ou après les matchs. Mais du côté de Figeac ce dimanche, on ne s'attendait certainement pas à voir quinze gendarmes et des agents de l'AFLD au sortir du match face à Cahors, perdu qui plus est sur le score sans appel de 35 à 0.

"Une première dans le département du Lot", rapporte La Dépêche ce mardi. Certains ont d'ailleurs cru à une blague. Pressés de rentrer aux vestiaires pour oublier la défaite pour certains ou fêter la victoire pour d'autres, le tout autour d'une bonne bière, 12 joueurs tirés au sort "ont été amenés à se soumettre à un test urinaire". Et ce après avoir vu leurs sacs fouillés par les forces de l'ordre. Pas simple lorsque l'on vient de jouer et que l'on n'a même pas encore bu. Il aurait plus simple de faire les prélèvements après la 3e mi-temps, mais ces derniers auraient été sensiblement différents. D'autres disciplines sont amenées à connaître ce type de contrôle à l'avenir.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Vous êtes sérieux??
Se sentir obligé de faire un article pour dire qu'il y a eu un contrôle antidopage c'est ridicule.
Vous avez un quota d'articles à faire par jour et vous saviez pas quoi mettre c'est sa?

  • Aouan
    23541 points
  • il y a 6 ans
@fabien81

Pas la peine d'être agressif....Même si j'avoue que l'article est peu intéressant, je m'attendais au moins à un verdict salé ou un genre de chute, mais non, même pas!

Cahors Figeac dopage..bon, je vais faire le tri dans ma cave.

  • FDB
    13625 points
  • il y a 6 ans

Contrôle on ne peut plus logique. Il faut arrêter de se cacher dans le rugby.

@Sapiac76 : j'ai saisi l'ironie, j'ai bon ?

  • straits
    19415 points
  • il y a 6 ans

Ah le dopage et ses incongruités.
Sans parler du canabis thérapeutique ou non, il n'est pas toujours très simple de s'y retrouver.
Le simple fait d'être sportif entraîne souvent l'impossibilité voire l'interdiction d'être malade (voir B. Lapeyre).
Pas d'Actifed, pas de cortico, pas de Sérétide ou autre bronchodilatateur. En cas d'HBP, prière d'aller pisser toutes les 5mn sans traitement autorisé...

Bref à 45 ans, heureusement que je ne joue plus car, avec tous mes médocs, j'aurais fait sauter la banque 🙂
D'un autre côté j'ai jamais atteint la Fédérale 🙂

  • straits
    19415 points
  • il y a 6 ans
@straits

Je rebondis sur ma remarque.
Sur l'Equipe.fr le Dr John Mahyew, médecin de l'équipe de Nouvelle-Zélande qui allait par la suite devenir le médecin personnel du joueur, indique qu'en 99, J.Lomu aurait du être autorisé à prendre de l'EPO pour sa survie. C'est maintenant autorisé pour des joueurs malades mais pas à l'époque.
Le dopage est donc un sujet délicat, mouvant et où tout n'est ni tout noir ni tout blanc.
Au passage, un grand hommage à ce joueur formidable, cet homme remarquable amoureux du rugby jusqu'à y avoir sacrifié sa vie.

Encadrés par 15 gendarmes? ??????

En ce drôle de week-end les priorités de la gendarmerie me dépassent un peu ...

Surtout que l'on sait qu'il y a de plus en plus de barbus intégristes qui se planquent dans villages...

  • pak
    2812 points
  • il y a 6 ans
@sapiac76

Ben justement, y'a plusieurs barbus sur la photo !

  • straits
    19415 points
  • il y a 6 ans
@sapiac76

Je ne comprends pas les pouces rouges car effectivement les priorités me semblent un peu curieuses. Un ou 2 képis auraient suffi, non ?
On a besoin des gendarmes ailleurs il me semble...

Le cannabis est un produit dopant. La dernière fois qu'un de nos 3/4 en a pris, il est devenu un super plaqueur.
Bon par contre, le super tampon offensif destructeur fut sur un gars de sa propre équipe qui venait de faire une percée et allait marquer (véridique)

  • vevere
    66335 points
  • il y a 6 ans
@le3e-ligne-rigolo

La société civile considère le cannabis comme une drogue "festive" car accessible (pour pas trop cher) à des millions de consommateurs. Le THC est aussi un puissant anti-douleurs...

  • vevere
    66335 points
  • il y a 6 ans

Le dopage existe en "Amateur" mais pas en "Pro" car trop contrôlés?

Sans déconner...vous croyez à ce que vous écrivez? Oo

A ce propos on n'a plus de nouvelle du "scandale" soulevé par une "journaliste" sur le dopage généralisé au RCT .....le terme de journaliste doit être usurpé dans cette pseudo affaire!!!

@michelange

Une regle de grammaire qui est souvent oubliee: Si le terme "Journaliste" est suivi de "Sportif", le terme "Journaliste" perd tout son sens.

  • 6592
    31780 points
  • il y a 6 ans

Mauvaise nouvelle pour les fumeurs de pétards.
Ils vont prendre 3 à 6 mois.

Quant à ceux qui se seraient laissé tenté par la petite poudre magique, ça sera 6 mois à un an.

@6592

tout a fait d'accord avec bougnette c'est pas vraiment un produit dopant essayez de jouer rien que 5 min défoncé!!

@6592

Pour le coup je pense qu'on pourrait se montrer intelligent et arrêter de considérer la marijuana comme un produit dopant. Tous les gens qui en ont déjà consommé vous expliquerons que c'est pas super pratique pour jouer au rugby après (a part si vous voulez rire un bon coup) mais niveau performance ça va pas être fou-fou.

@6592

j'avoue, dans mon equipe y en a quelques-uns dopés à la THC! 😀

Derniers articles

News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News