Un médecin spécialiste de la question du dopage évoque la prise de cocaïne à l'entraînement
Jean Pierre de Mondenard évoque la prise de cocaïne à l'entraînement.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Pour le médecin du sport et spécialiste de la question du dopage Jean Pierre de Mondenard le recours à la cocaïne serait une pratique répandue à l’entraînement.
Le rugby n’a pas fini d’être égratigné. Quand ce n’est pas un journaliste qui évoque la prise d’amphétamines dans les années 70 et notamment au sein du XV de France, voilà qu’un médecin du sport et spécialiste de la question du dopage, Jean Pierre de Mondenard, évoque dans le Figaro que le recours à la cocaïne serait une pratique répandue à l’entraînement. Des déclarations qui font suite aux révélations de l’ancien nageur Amaury Leveaux, champion olympique 2012 du 4x100m, dans sa biographie intitulée Sexe, drogue et natation à paraître à la fin du mois d’avril. Ce dernier n’y va d’ailleurs pas par quatre chemins lorsqu’il s’agit d’évoquer sa propre consommation et celle de ses anciens coéquipiers : « C’est pas un scoop », lance-t-il dans L'Équipe. Ce qui n’en est pas un non plus c’est que la cocaïne « stimule le système nerveux central […], permet de ne pas avoir faim, de ne pas être fatigué, de lutter contre la difficulté de l'effort. Elle donne au sportif le sentiment d'être invincible, d'être Superman, d'avoir la sensation que rien ne lui résiste. » Si cette drogue est répandue au sein de l’équipe de France de natation comme l’indique Amaury Leveaux, elle trouverait également sa place dans les vestiaires de rugby.

Il faut savoir qu’elle est seulement interdite en compétition. « Une subtilité de la réglementation que les sportifs connaissent parfaitement », confie Jean Pierre de Mondenard. Les risques d'une prise à l'entraînement sont donc moins élevés même si c'est bien évidemment illégal vis-à-vis de la loi. Ce que feraient certains rugbymen :

Dans le rugby, on sait que des joueurs prennent de la cocaïne la semaine pour être plus performants lors des séances de musculation et pour s'entraîner de manière plus intense. Le jour du match, ils sont négatifs car ils ont arrêté 48h ou 72h avant, le temps qu'il faut pour qu'elle ne soit plus visible dans le sang. Mais la charge de travail produite à l'entraînement leur permet d'être plus compétitifs sur la durée en match.»

La cocaïne est inscrite depuis 1971 dans la liste des substances interdites du Comité internationale olympique (CIO). On sait cependant depuis des siècles qu’elles améliorent les performances physiques. « Pour moi, c'est une aberration de ne l'interdire qu'en compétition. Il faudrait l'interdire tout le temps, » indique Jean Pierre de Mondenard.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • phil47
    16682 points
  • il y a 5 ans

Rien d'étonnant, si on se rappelle du célèbre troisième ligne anglais Lawrence Dallaglio qui avait été arrêté pour possession de coke et qu'il avait avoué de faire le dealer dans son entourage...Et son entourage s'est qui? Et notre cher pilier international français d'origine sud af pieter de villiers qui s'était fait prendre par la patrouille pour avoir consommé du speed!

si cette pratique est avérée il y un réseau de distribution "dans la place" qui fournit la "farine";donc c'est le boulot des "stups" de le démanteler ;

Pour compléter le commentaire de Thibaut Perrin, la cocaïne est un produit interdit par la loi, mais le CIO n'autorise pas les agences de lutte contre le dopage à contrôler cette substance chez les joueurs en dehors des compétitions. Donc en gros, bien qu'ils puissent recevoir des sanctions venant de l'Etat pour avoir utilisé et détenu une substance interdite, les joueurs ne peuvent pas recevoir de sanction venant des agences antidopage s'ils en ont pris à l'entraînement. Et comme la police ne doit pas aller tous les jours dans les centres d'entraînement pour vérifier si de la coke circule...

QU'ils prennent de la coke sa les regardes, mais le probleme c que sa fausse leurs performances sportive, jouer un match avec et jouer un match sans je pense que la difference doit se ressentir sur le physique et sur l'endurance .

  • TPhib
    49279 points
  • il y a 5 ans

La cocaïne est un produit classé stupéfiant et son usage est interdit. En acheter, en consommer, en détenir, en donner, en revendre, en produire, en transporter ou conduire après en avoir consommé sont autant d'infractions à la loi, passibles de sanctions lourdes devant les tribunaux, quelle que soit la quantité de produit incriminée. Après, il y a certainement une histoire de quantité. Et je pense aussi que si les joueurs sont pris en dehors des compétitions, ça ne concerne plus uniquement les agences antidopage et les Fédérations mais la justice comme dans le cas de Karmichael Hunt.

C'est le père d'Amaury Leveaux ? 😊

  • jumisao
    20538 points
  • il y a 5 ans

Je ne comprends pas. Comme d'autres ici, la 1ere chose qui me vient , c'est "quoi, mais c'est pas illégal de toute manière de prendre de la cocaine?". Je ne comprends même pas que cela soit , dans le sport, autorisé aux entrainements.

Encore une fois, on va voir et entendre des joueurs et coachs, et anciens,.. qui vont jouer les vierges effarouchées.

Si c'est le cas, pas bien compliqué de faire une descente de police. C'est quand un même un peu illégal comme drogue (même si elle circule assez facilement dans les milieux où il y a du fric)

  • grandpa
    11164 points
  • il y a 5 ans

J'avoue ne pas bien comprendre comment ça peut-être autorisé à l'entrainement.
Comme le dit Ekyrby, c'est pas totalement illégal la cocaïne ?
Ou ça a été légalisé par une loi passée à 3h du mat quand il y avait 4 pékins à l'assemblée ?

Le Dr Mondenard est une sommité en matière de dopage, encore un pavé dans la mare;mais qui peut nous dire qui fournit cette cocaïne ?

@Pepe 31: tu regarderas la cocaine n'est plus détectable dans le sang au bout de 48h-72h. Par contre elle est détectable très longtemps dans les cheveux mais ce test n'est pas/peu utilisé.

Je trouve ça ouf que ce soit autoriser aux entrainements et interdit en match. C'est du genre: bon les gars on est lundi, à partir de mercredi on peut plus en prendre donc la on y va a fond, n'hesitez pas toutes les formes sont bonnes: fumées, injectées, en barre de chocolat ou coupé avec du fanta! Soyez fort! 😛

Ca expliquerait pourquoi le jeu Français est si triste... A l'entrainement ils s'amusent trop, du coup le jour du match, par effet de contraste....

C'est bien beau de prendre de la coke pour faire plus de muscu et avoir des gros bras mais si c'est pour pas savoir attraper un ballon dès qu'il y a trois gouttes de pluie et faire des matchs avec un niveau technique aussi élevé que lors de la demie de dimanche, je me dis qu'ils devraient arrêter la muscu et travailler les passes !

  • AKA
    49546 points
  • il y a 5 ans

Pepe31 tu est curé! LOL en effet ce monsieur est non seulement docteur mais en plus est un des + grands spécialistes sur le sujet : ancien docteur sur le Tour , a écrit des livres, tient des chroniques sur le sujet et surtout est très sérieux. Il vas quand même se mettre tous autour d' une table et arrêter de jouer les vierges effarouchés ( n' est ce pas Mr Simon vous qui êtes médecin)...

  • Arcteryx
  • il y a 5 ans

On appelle ça le secret médical et non pas la complicité. 😉

  • Minotop
    13882 points
  • il y a 5 ans

Euuuh, j'ai une question pour ceux qui ont quelques connaissance sur les drogues & fonctionnement de corps humain, mais la prise de cocaïne + stéroïde + amphétamine + antidouleurs + autres médoc (Si effectivement il y a prise de ces produits) ne serait pas quelque peu mortel ?

Je ne dis pas que tout le monde est sain car bisounours mais bon on commence à entendre que les sportifs de haut niveau prennent tous ce qui leur tombe sous la main... çà fait VRAIMENT beaucoup non?

  • Pianto
    36225 points
  • il y a 5 ans

C'est pas nouveau, les basques font ça depuis des siècles pour augmenter leur force et leur résistance, mais pas avec de la coke, ils hachent des gousses d'ail, se forment des petites lignes de poudre blanche et se font des rails à l'ail.

ça envoie du lourd mais c'est pas (encore) interdit.

Moi, ce qui me fatigue, c'est quand même ces gus "je sais tout" qui viennent donner des leçons sur le mode "on sait bien que...". Le dopage étant interdit, le gus qui sait est complice.

Si je suis pas étonné de la déclaration. .par contre je suis étonné que 48à 72h Après il n'y ait plus de traces

  • pepe31
    6785 points
  • il y a 5 ans

la cocaine disparait du sang en 48h alors qu'avec un poil de cul ils peuvent savoir si tu as fumé un joint 6 mois avant... il doit etre docteur comme moi je suis curé!!!

  • cahues
    122043 points
  • il y a 5 ans

Tout ce qu'avait annoncé ce Monsieur a propos cyclisme a été hélas confirmé, alors chacun fera sa propre analyse du sujet mais j'ai un pressentiment que les chiens ne vont pas tarder a aboyer...

Les drogues sont au sport (en général) ce que la bêtise est à l'homme !

Honnêtement, ça étonne quelqu'un ? Dans n'importe quel sport de haut niveau, où l'on demande aux sportifs des performances physiques de plus en plus complexes, la tentation de la drogue est facile et permet à court terme de répondre aux attentes du public et de l'entraîneur. Et pour contrer ce phénomène, on s'achemine vers le dépistage systématique avant les matchs, à l'instar des sports comme le Vélo...

Dommage quand même... 🙁

  • indy
    23083 points
  • il y a 5 ans

Pisqu'on vous dit que le dopage s’arrête a la porte des stades de rugby voyons ! .... comme le nuage de Tchernobyl a la frontière Française

  • kou2tronche
  • il y a 5 ans

Tiens? ça m'étonne...
Moi je ne mélange pas tous les sujets, la coke c'est pas utile au rugby si t'en prend pas pendant les matchs...
C'est les stéroïdes et les hormones de croissance qui sont réellement un danger.

  • Ekyrby
    6150 points
  • il y a 5 ans

Comment ça la prise de cocaïne n'est pas interdite aux entrainements? C'est pas complètement illégal de prendre de la coke?!

  • ced
    100335 points
  • il y a 5 ans

j'aime quand les langues se délient, ça va gueuler de partout, tous les joueurs vont dire que non, les présidents aussi, seuls les dupes ou les gens de mauvaises fois pourront les croire.

  • thiboo
    26445 points
  • il y a 5 ans

Le cas de Karmichael Hunt..

  • Nik
    516 points
  • il y a 5 ans

Bah pour le plus sudaf des francais, c'est assez connu que c’était pas un usage "récréatif et festif" son contrôle positif.

Contrairement a ce qu'un médecin ancien joueur du même club a prétendu d'ailleurs.

Rien de nouveau quoi

Sidérant !

la fameuse "ligne" des 22, voulai-je dire

la fameuse linge des 22?

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Transferts
News
News
Vidéos