Fédérale 1 Elite - La finale n'a pas encore rendu son verdict
Fédérale 1 Elite - Rouen a trois points de retard après le match aller.
80 minutes. 80 minutes pour rallier la Pro D2. 80 minutes comme récompense de neuf mois de travail. La Fédérale 1 élite rendra son verdict samedi 26 mai à 18h30.

Ce samedi à 18h30, c’est Bourg-en-Bresse qui partira qualité de favori après son succès (24-27) acquis à l’aller en terres normandes. Un succès qui va permettre aux joueurs de l’Ain de démarrer le match dans les meilleures conditions, chez eux, où ils n’ont plus perdu depuis deux ans et demi. En face, les Rouennais se présentent déçus mais pas abattus. En effet, la semaine dernière, ce sont eux qui ont terminé au mieux la rencontre en inscrivant deux essais dans les dix dernières minutes alors qu’ils étaient menés (10-24).

Car à Diochon tout avait commencé pour le mieux pour les joueurs de Richard Hill qui démarraient très bien le match et menaient 10-00 au bout d’un quart d’heure de jeu. De fil en aiguille la tendance s’inversait et c’est Bourg qui dominait les débats. À la faveur d’un début de seconde mi-temps parfait, les Violets prenaient la partie en mains et surtout le score. Toutefois, le doublé de l’arrière Richardot en fin de partie permettait à Rouen de garder espoir pour le match retour. Notre vestiaire était très animé et très positif. Il y a beaucoup de confiance dans le groupe”, confie Richard Hill dans les colonnes de Tendance Ouest.

Un très mauvais départ puis une phase retour en boulet de canon

Cette saison, tout juste auréolé du trophée Jean Prat, Rouen fait figure d’outsider dans cette poule élite de fédérale 1 en début de saison. Avec son gros projet et son manager hyper expérimenté, Rouen démarre très bien l’année par une large victoire face à Aubenas. Puis vient une série de trois défaites face à Provence rugby, Roval Drôme et Bourgoin. Puis Rouen ne parvient pas à enchaîner. La phase aller se termine sur une nouvelle série de 3 défaites (dont une à domicile). Au soir de la onzième journée de championnat, Rouen pointe à une triste neuvième place.

La phase retour est d’un autre acabit et hormis un accroc à domicile face au futur champion Aixois (13-15) et une courte défaite en déplacement à Limoges (22-23), Rouen assure parvenant même à s’imposer à l’extérieur par trois fois. Rouen termine la saison au quatrième rang et arrive en phases finales remonté et parvient à arracher sa place en finale grâce à une victoire acquise dans la douleur à Albi.  

A l’aube de se déplacer à Bourg pour le match le plus important de toute la saison, le manager anglais se montre très confiant comme à son habitude :Oui, ça va être un match difficile parce que Bourg-en-Bresse est invaincu à domicile depuis deux ans et demi. Mais je n'ai pas de soucis avec ça parce que nous jouons très bien à l'extérieur, surtout quand le public est contre nous. On est la meilleure équipe si on peut mettre en place notre jeu.

Retour en Pro D2 pour les Bressans ?

Côté bressan on ne change pas la formule qui a fait succès toute la saison, peu de communication et beaucoup de travail. Car en effet, après un échec aussi surprenant que décevant en demi-finale l’an passé battu par Chambéry, Bourg a vécu une intersaison compliquée entre départs importants et budget à la baisse. Alors que Bourg clamait jusqu’à présent ses envies de retrouver le monde professionnel, cette saison aucun objectif ne fut ciblé.

Bourg-en-Bresse entame la saison avec trois déplacements de rang pour un résultat de deux défaites et une victoire acquise à Albi. Toujours placé, Bourg ne parvient tout de même pas enchaîné et continue à se casser les dents hors de leurs bases. Entre le 10 décembre et le 10 mars, Bourg parvient enfin à enchaîner en accumulant 6 victoires (dont 5 à domicile!) passant de la sixième à la troisième place.  En fin de saison, Bourg profite de la sévère baisse de régime d’Albi pour se rapprocher de la place de dauphin avant de se l’approprier lors de la dernière journée avec une ultime victoire à Chambéry (16-26).

Lors de la demi-finale, Bourg s’était imposé à l’aller à l’extérieur (16-19) avant de l’emporter sereinement à domicile (28-16) aux dépens de Tarbes.  L’histoire va-t-elle pouvoir se répéter ? Toujours est-il que 5 ans et 1 jour après leur dernière montée en Pro D2, ils se verraient bien réaliser la même performance !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Attends avant de m'en resservir une, j'ai pas fini celle là !

Derniers articles

News
News
News
News
Transferts
Vidéos
News
Vidéos
Ecrit par vous !
News
Vidéos
Vidéos