Ecrit par vous !
Et si le Top 14 passait à un système de conférence ?
Et si le Top 14 passait à un système de conférence ?
En plein débat sur la surcharge du calendrier, et face aux enjeux toujours plus importants de sécurité des joueurs, des aménagements du championnat sont possibles pour limiter le nombre de matchs.

Dans un contexte d'augmentation du nombre de graves blessures dans le rugby, au premier rang desquelles les commotions, et après le décès de quatre jeunes joueurs ces derniers mois, la sécurité des joueurs se trouve légitimement au centre des débats. Prenant le sujet à-bras le corps, les instances dirigeantes semblent décidées à mettre en place de nouvelles mesures visant à protéger la santé des joueurs. Après la mise en place récente du protocole commotion et du carton bleu, ainsi que l'augmentation du nombre de remplacements autorisés dans un match de 8 à 12, d'autres mesures sont à l'étude comme l'abaissement de la ligne de plaquage, l'interdiction du plaquage à deux, ou encore la promotion d'un rugby d'évitement chez les jeunes.

Pour autant, une problématique reste non abordée dans le cadre de ces nouvelles mesures : celle du calendrier surchargé de l'élite du rugby français.

50 matchs par an

Au total, et dans le cas d'une année de coupe du monde, le calendrier compte 50 dates - hors matchs de préparation et matchs amicaux - sur une année civile comprenant 52 semaines. Ce calendrier surchargé et ce rythme effréné des matchs sollicitent de plus en plus le corps des joueurs et mettent en danger leur santé. "Les joueurs sont inquiets. Ils se posent vraiment des questions par rapport à leur santé, au rythme effréné, aux cadences et à l’augmentation des blessures. Le corps ne suit plus" résumait déjà en 2016 Robins Tchale-Watchou, président de Provale.

Au-delà des risques sur la santé des joueurs, ce calendrier pose question vis-à-vis des "doublons" (au nombre de 3 lors de la saison 2018-2019, sans compter les doublons "officieux" liés aux journées programmées durant des rassemblements du XV de France), ainsi que les "impasses" auxquelles sont forcées ponctuellement certaines équipes du fait de manque de profondeur d'effectif, posant question vis-à-vis de la régularité du championnat.

La convention, solution ou pas ?

La convention passée entre la Fédération et la Ligue Nationale de Rugby a bien permis des avancées, avec la mise en place de périodes de récupération pour les joueurs de la liste élite du XV de France, avec l'introduction notamment d'une intersaison élargie. Cette mesure ne concerne néanmoins qu'une infime partie du contingent de joueurs professionnels, au nombre de 484 en Top 14, rapporte all rugby. La solution évoquée d'une réduction de l'élite à 12 clubs, permettant d'alléger le calendrier de 4 dates, semble devoir se heurter à la fronde des présidents de clubs (baisse du nombre de matchs et des recettes billetteries liées, compétition accrue pour se maintenir ou accéder à l'élite) et des diffuseurs (diminution du nombre de matchs à diffuser).

Une autre solution permettant d'alléger le calendrier, tout en maintenant le nombre de clubs dans l'élite, serait toutefois possible, à travers l'introduction d'un système de conférence, sur le modèle d'autres compétitions comme le Pro 14 (ex-Ligue celtique) et le Super Rugby, ou encore du sport américain (NBA, NFL). Ce système pourrait être applicable au Top 14 dans son format actuel à 14 clubs, ou encore permettre un élargissement de l'élite à 16 clubs.

Système de conférence appliqué au Top 14 

Deux conférences de 7 équipes sont créées, les équipes étant réparties sur le base de leur classement de l'année précédente, la composition des deux conférences évoluant chaque année en fonction du classement de la fonction écoulée. En appliquant ce principe au Top 14 à l'issue de la saison 2017- 2018, les deux conférences pourraient être constituées comme suit :

Conférence A Conférence B
Castres (champion) Montpellier (finaliste)
Lyon (demi-finaliste) Racing 92 (demi-finaliste)
Toulouse (barragiste) Toulon (barragiste)
Pau (8ème) La Rochelle (7ème)
Clermont (9ème) Bordeaux-Bègles (10ème)
Stade Français (12ème) Agen (11ème)
Perpignan (vainqueur de la finale d'accession) Grenoble (vainqueur du barrage Top14 - Pro D2)

Chaque équipe jouerait alors 19 matchs de saison régulière :

  • 12 rencontres aller-retour au sein de chaque conférence
  • 7 matchs à domicile ou à l'extérieur contre une équipe de l'autre groupe

Les trois meilleures équipes de chaque conférence se qualifieraient ensuite pour les phases finales, sur le même modèle que le système actuel du Top 14, les deux premiers de chaque conférence accédant directement aux demi-finales, les équipes classées deuxièmes et troisièmes s'affrontant en barrages.

Pour la relégation en Pro D2, les équipes classées dernières de chaque conférence pourraient être toutes les deux reléguées ou, dans le cadre d'un maintien du système actuel d'accession-relégation, pourraient s'affronter afin de déterminer laquelle serait directement reléguée et laquelle pourrait prendre part au barrage avec le perdant de la finale d'accession en Pro D2.

Système de conférence appliqué à un Top 16

Conférence A Conférence B
Castres (champion) Montpellier (finaliste)
Lyon (demi-finaliste) Racing 92 (demi-finaliste)
Toulouse (barragiste) Toulon (barragiste)
Pau (8ème) La Rochelle (7ème)
Clermont (9ème) Bordeaux-Bègles (10ème)
Stade Français (12ème) Agen (11ème)
Perpignan (vainqueur de la finale d'accession) Grenoble (vainqueur du barrage Top14 - Pro D2)
Brive (14ème) ou Montauban (demi-finaliste de Pro D2 Oyonnax (perdant du barrage Top 14 - Pro D2) ou Mont-de-Marsan (demi-finaliste de Pro D2)

Chaque équipe jouerait 22 matchs de saison régulière :

  • 14 rencontres aller-retour au sein de chaque conférence
  • 8 matchs à domicile ou à l'extérieur contre une équipe de l'autre groupe

Le système de qualification pour les phases finales et de relégation présenté plus haut s'appliquant de la même manière.

Les avantages et inconvénients du système de conférence

Avantages :

  • Calendrier allégé de 4/7 dates selon la solution choisie
  • Baisse du rythme des matchs pour les joueurs avec un impact positif sur leur santé
  • Baisse voire disparition des doublons
  • Maintien du nombre actuel de clubs dans l'élite, ou élargissement à 16 clubs permettant le retour de clubs historiques aujourd'hui dans les divisions inférieurs (Bayonne, Biarritz, Béziers, Brive...) ou arrivée de nouveaux clubs permettant le développement du rugby dans de nouvelles régions (Vannes, Nevers, Rouen,...)
  • Maintien de rencontres opposant l'ensemble des équipes du championnat (au contraire d'un système par poule)

Inconvénients :

  • Répartition de chaque conférence pouvant résulter en 2 poules aux niveaux hétérogènes et ne récompensant pas forcément les 6 meilleurs formations dans l'absolu
  • Baisse du nombre de matchs avec un impact sur les recettes billetteries des clubs et potentiellement sur le montant des droits TV, pouvant en partie être compensée par la réduction des effectifs rendue possible par l'allègement du calendrier.

Ce système de conférences possède ainsi de nombreux avantages par rapport à la formule actuelle du championnat. Il apporte une solution à la problématique de calendrier posée par la formule actuelle, tout en répondant à l'enjeu majeur de prise en compte de la sécurité des joueurs. A l'heure où le débat sur l'avenir du rugby français fait rage, la mise en place d'une telle réforme sur l'élite du championnat pourrait représenter une première avancée.

Julien Perrot
Julien Perrot
Cet article est rédigé par Julien Perrot, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Rangez les stylos, fermez les cartables, l'affaire est entendue, je propose:
Top 13 avec 4 poules de 3 et une équipe "libéro" qui tourne tous les week-end de match en jouant respectivement dernier, second et premier de chaque poule en alternance domicile/extérieur jusqu'à la fin de la phase régulière A/R.
Ensuite la meilleure équipe au classement global sera qualifiée pour les demies à domicile, la seconde tirera à pile ou face (ou à la courte-paille) avec la troisième et le gagnant du toss recevra le perdant (ou terrain neutre sur accord mutuel), finalement la dernière ira jouer chez le premier.
La denière équipe au classement général (ou goal average particulier en cas d'égalité) à l'issue de la phase régulière de Top 13 sera reléguée et remplacée par le vainqueur de Pro D2 en fin de saison régulière, et enfin l'avant dernière équipe de Top 13 jouera un match de qualification A/R contre le vainqueur des play-off de Pro D2. Le vainqueur assurera son maintien/montée en Top 13 en équipe "libéro".
Et hop 😀

@San Atonio

Un peu simpliste quand même.

  • Chrom63
    1100 points
  • il y a 10 mois

Deux poules de 8 et le retour du challenge Yves Du Manoir comme au bon vieux temps. Le Du Manoir en période de doublon comme ça les clubs auraient leur quota de matchs à domicile dans la saison

Autre solution, réduire le nombre de clubs français dans les coupes européennes. Nous sommes le seul sport ayant toutes les équipes du championnat qui participent aux coupes d'Europe. Pour moi, une coupe d'Europe ça se mérite, un promu ne devrait pas y participer. Je mettrais 4 équipes dans chaque coupe. Cela éviterait la course à l'armement pour les 6 autres équipes, et l'apport de nombreux étrangers supplémentaires. Puis ça permettrait à d'autres pays que les 5 grosses nations (les italiens ne participent pas forcément à la Champion's Cup selon leurs résultats) de participer, et de développer le rugby ailleurs que chez nous. Soit on repasse à 16 équipes par coupe, soit à 24. On fait jouer les matches en semaine, en permettant aux équipes qualifiées d'avoir 35 à 40 joueurs pros sous contrat, le reste permettant de faire jouer les jeunes.

Concernant le format, à 16, 4 poules de 4, à 24 8 poules de 3, la dernière solution permettant de dégager encore quelques journées avec une équipe exempte. On qualifie les deux premiers pour faire des 1/8ème, puis le déroulement classique jusqu'à la finale. Alors certes, on condense les matches, mais en jouant en semaine, on libère 10 weekends ou on peut caler les matches sans faire de doublons. Pour les présidents qui crieraient à la perte de recettes, elle serait compensée par moins de joueurs à recruter donc moins de masse salariale. Et on redonne ses lettres de noblesse à la Coupe d'Europe qui doit servir de récompense suite à une belle saison.

Autre idée en parallèle, la fédé prend 40 joueurs sous contrat, qu'elle pourrait prêter aux clubs pour jouer la Coupe en semaine et le championnat quand ils ne se préparent pas aux joutes internationales. Ces joueurs ne rentreraient pas dans le quota de joueurs sous contrat des clubs, ça serait des supers jokers. Moins de matches pour eux aussi du coup, et ils ne joueraient que les gros matches comme les irlandais.

  • Nokian
    2574 points
  • il y a 10 mois

Moi quand je parle autour de moi d'une proposition semblable au système présenté, les gens sont unanimes sur le fait qu'il trouve ça dommage de pas voir toutes les équipes.. Et dans un sens ça perd son charme. Le top 12 semble plus correspondre aux attentes en ce sens.

Ce qui me semble poser problème avec n'importe laquelle des solutions exposées (conférence, Top12, etc...) est la baisse des recettes pour les billetteries et pour les diffuseurs. En clair, c'est l'argent, le fric, le flouze, la thune ... qui dictera le choix et non pas la santé des joueurs.
Il va bien falloir pourtant limiter cette course en avant : moins de matchs : moins besoin de joueurs, moins de doublons : moins besoin de joueurs non-sélectionnables, etc ...
Un inconvénient, mais qui existe déjà cela favorise les grandes centres économiques

@duodumat

En plus l'argument du fric est faussé parce qu'on nous montre toujours les pertes mais pas les gains. En commençant par permettre de réduire les effectifs pléthoriques, car qui dit moins de matchs dit moins de rotation et moins de blessés mais aussi absence de doublons, un Top12 permet aussi de réduire les dépenses des clubs. Il faut aussi faire la balance sur la billetterie/diffusion, il y aura moins de matchs mais avec des conditions favorables pour plus de spectacle les stades seraient davantage remplis et les droits ne chuteraient pas trop.

  • jimL
    40 points
  • il y a 10 mois

Le rugby des sous préfectures c’est le rugby de papa à terme seule les grandes métropoles / agglomération survivront. 14 provinces nord, est île de France , Paris , Normandie, Rhône Alpes , Bretagne, La Rochelle ( ouest ), bordeaux, pays basque , Toulon (paca), Languedoc/Roussillon , midi . Centre/Auvergne plus de descente et seuls les joueurs formés dans la région jouent .

@jimL

Oui en ligue fermée sans relegation, ce qui augmenter et l'attractivité de la ProD2 ou la il faudrait 2 poule de 16 afin de permettre a certain "vieux" bastions de renaitre.
La ligue fermer pour quelque starlettes etc...
Et la ProD2 pour retrouver le vrai rugby

Heu on revient à ce qui se faisait avant dans les 90's

@schallerthomas17

En attendant suffisamment de temps il est aisé de recycler des vieilles idées en les présentant comme des idées révolutionnaires. Et comme la majorité des gens l'acceptent sans se demander pourquoi ces idées ont été abandonnées à l'époque alors qu'elles sont si géniales, ce n'est pas étonnant que la recette soit autant appliquée.

J'avais imaginé un autre système sur une base de 24 Clubs Professionnels (à l'étage en dessous, 16 Clubs National Pro-Am cogéré par Ligue et FFR)
Le(s) Championnat Pro se déroule en 2 Phases.
Phase 1 : 4 POULES DE 6 (Classement en serpentin de l'année précédente...qui peut ètre éventuellement ètre rééquilibré géographiquement en piochant dans les 3 niveaux qui suivent.).
Les équipes se rencontrent en Matchs Aller/Retour soit 10 Matchs.
A l'issue de cette phase de Brassage, Classement général, et on passe à la phase 2 comme suit.
Phase 2 / 3 Poules de 8 de Niveau. Poule 1 = Pro1 // Poule 2😛ro2 // Poule 3😛ro3...
Pro1 = Les 2 premiers des Poules de Brassage.
Pro2 = les 3 & 4èmes des Poules de Brassage
Pro3= les 5 & 6èmes des Poules de Brassage.
Les matchs se jouent en Aller/Retour à l'exception des Matchs déjà joués entre équipes de mm niveau dans les Poules de Brassage (économie de 2 dates) qui sont entérinés pour la Phase 2.
Le principe est applicable sur les 3 divisions Professionnelles !
Ceci nous donne un Total de 12 Matchs pour la Phase 2.
On Arrive à un Total de 22 Matchs de saison régulière pour les 24 Clubs Pros...
A l'issue de la Phase 2 les 1/2 Finales (concernant donc les 4 premiers) des 3 Niveaux Professionnels en un mm lieu sur un w-end (samedi et dimanche)...Ce pourrait ètre 15heures 1/2 Pro3, 18heures 1/2 Pro2, 21heures 1/2 Pro 1....Le w-end suivant Finales au SDF sur le mm modèle...
A l'issue des Championnats seul le dernier du Prod3 descend en National remplacé par le Champion du National.
Les droits TV & dérivés générés par LNR sont partagés 100 % équitablement entre les 24 entités Pro sans distinction de niveau !
Avantages
* seul 1 Club sur 24 est concerné par descente du niveau Pro.
* on élargi l'assiette des Clubs Pros viables économiquement sur la durée (avec la réduction d'écuries engagées dans Championnats Pros + répartition égalitaire des droits)
* on économise 4 dates de saison régulière + barrages (= fin des doublons).
* on permet à des Clubs Pro de niveau médian de s'étalonner face à des grosse écuries sur la Phase 1 avec les avantages économiques induits (on pourrait retrouver sur cette Phase des derby type Colomiers/ST, CAB/ASM, ASBH/MHR etc... par exemple)
*les Championnats permettent une montée en puissance crescendo sur la saison (= Plage de repos des mecs en tournée de Juin sans impacter qualif des grosses équipes dont ils émanent généralement).
* fin des matchs escamotés sur la Phase 2 (un match lâché sur 12 n'a pas la mm "valeur" qu'un match lâché sur 26 !) et le gain en intérêt sportif compense largement les 4 dates perdues !
* Fin du stress de fin de saison pour 23 clubs sur 24 qui savent qu'ils repartent sur un mm niveau l'année suivante.( ce qui permet par extension d'envisager projets sur la durée = faire marcher la formation locale sans crainte de dégringolade de niveau, de moyens)
* Grandes Journées des 1/2 & Finales qui réunissent le monde des Rugbys Pros avec le côté festif qui accompagne le tout.
Bref, en résumé plus de moyens, plus d'enjeu, plus de jeu, plus de visibilité, plus de résultats (logiquement) pour les équipes nationales, plus d'équilibre et de rationalité pour l'univers Professionnel....

@MARCFANXV

@MARCFANXV
J'aime ton système. J'ajouterai aussi de jouer le tournoi sur 5 semaines au lieu de 7. Baisser le salary cap avec un suivi draconiens afin de limiter la triche. Pour la répartition des droits TV je ferais un système exclusivement calculé sur les centres de formations mais uniquement avec les joueurs sélectionnables.

@MARCFANXV

Possède-t-on vraiment autant de clubs capables de co-exister dans ce système de brassage? L'inflation de la bulle rugby fait qu'on a déjà du mal à créer des divisions de 14-16 clubs sans en avoir au moins un par an qui explose car ne pouvant pas suivre. Donc en trouver 24 qui peuvent participer ensemble à la phase de brassage sans avoir un gouffre monstrueux dans les moyens ça me parait compliqué, à moins de mettre un plafond pour limiter les budgets. Mais ça n'arrivera pas, on n'arrive déjà pas à freiner les poids lourds (salary cap contourné qui augmente tous les ans et qu'on essaie de massacrer un peu plus) au sein d'une division de 14 clubs...

@Team Viscères

La subtilité tient dans 24 Clubs professionnels sous l'égide de FFR ET répartition 100 % égalitaire des droits TV entre ces 24 Clubs !
Actuellement 80% des droits TV alloués au Clubs du TOP14 et 20 % aux 16 Clubs de Prod2. Et encore, pas de façon égalitaire à l'intérieur de chaque division avec cadeau aux clubs les + riches !!!!
Avec 24 entités Pro plutôt que 30 actuellement (donc moindre dilution des moyens) et moyens dégagés par LNR 100% mutualisés on rééquilibre les masses. N'importe quel mec un tant soit peu débrouillé de l'actuel Prod2 n'ira pas nécessairement illico chez un gros pour cirer banc ou ètre quatrième au poste !
En fait il y a aujourd'hui trop de Clubs pros eu égard aux moyens générés, une ligne de fracture de viabilité économique aux contours de la 10ème place du Prod2...
En réduisant la voilure du nombre de Clubs Pros et en rééquili brant les budgets on fait souffler un nouveau vent de vitalité sur la pratique dans son ensemble...
Sauf à envisager Ligue fermée, je vois pas de solution plus équilibrante !!!

@MARCFANXV

J'aime le principe du système égalitaire (je rappelle que je suis tchoutchoutier, donc forcément un peu gauchiste révolutionnaire) mais dans un sport pro où règne le fric je n'y crois pas, ça finit toujours avec les gros qui pressent les petits et encore plus quand ce sont les gros qui ont le pouvoir décisionnaire. C'est un peu comme quand tu demandes aux députés de voter pour baisser leur salaire, l'idée est belle mais le résultat est couru d'avance.

@Team Viscères

Les US pas forcément considérés comme adeptes de l'égalitarisme à tous crins appliquent pourtant dans leurs ligues majeures Professionnelles le principe de Draft qui tend à équilibrer le système dans sa globalité. Ce n'est peut-ètre pas pour rien ! S'il en va de la pérennité d'un système, les gros y trouvent aussi leur intérêt....Je parle bien de redistribution des dividendes LNR de façon équitable, ce qui n'empêchera pas d'avoir des gros et moins gros budgets via partenariats privés ou mécénat mais on réduirait (un peu) les lignes de fracture...Par effet, on redonnerait (un peu) d'intérêt sportif le système s'en trouve oxygéné dans son ensemble...

  • Jak3192
    50883 points
  • il y a 10 mois
@MARCFANXV

C'est une usine à gaz ton truc !
🙂

@Jak3192

Alors je résume
Phase 1 Brassage = 4 poules de 6 clubs
Phase 2 = 3 Niveaux Professionnels différents avec 8 équipes par Poule.
Si là tu piges pas, sorry je peux pas faire plus simple...

  • Jak3192
    50883 points
  • il y a 10 mois
@MARCFANXV

Si j'avais bien compris

c'était juste un petit chambrage...

Par contre,

1. faire des poules pour faire des poules....

ya que les fans rugby qui suivront.

2. Mais surtout:

comment veux tu trouver 24 équipes "compétitives" ?

Tu prends donc les 14 du T14, et les 12 suivantes de ProD2.

Déjà que les 2 qui accèdent en T14 ont méga du mal à survivre, prendre les 10 suivantes ça va être une boucherie de scores sur la phase 1...

Sur la base du classement actuel de Pro D2, les clubs d'Aurillac, Provence Rugby, Vannes, Carcassonne, Soyaux Angouleme, Nevers (je ne parle pas des autres ayant déjà connu la gloire d'un championnat élite) rempliront le stade à guichet fermé en recevant le ST, ASM, ASR, R92, RCT... et les autres

La buvette va fonctionner à plein 🙂

Par contre,

pas sur de l'intérêt sportif.

Les budgets des uns n'est pas le budget de autres, et donc le niveau des équipes... etc.

Faudra trouver un paquet d'oseille à ces club pour tenter de maintenir un début de cap.


En fait je retiens surtout la phase 2: tu proposes un Top 8...

@MARCFANXV

J’avais moi aussi pensé à un système similaire à celui que tu décris.
On pourrait même augmenter le nombre de clubs à 30 (ce qui fait peut-être un peu trop) et avoir deux clubs concernés par la descente.
Le fait que les joueurs jouent moins est sain mais les décideurs seront contre, surtout Canal qui a payé pour un certain nombre de matches par an.
Il faudrait donc attendre la fin du contrat actuel pour changer le format à moins d'être prêt à compenser Canal

@Le Haut Landais

Et oui Pognon+ ne l'entendra pas de cette oreille

la solution c'est la semaine de 6 jours

Vous enflammez pas les amis, Bernie et Goze ne toucheront jamais à la formule du championnat.
#POGNON!!!

@Marc Lièvre Entremont

Sauf si la nouvelle formule génère de plus gros bénéfices, genre une ligue fermée avec les plus gros clubs anglo-saxons

@Le Haut Landais

Trop risqué, vu comment ces gusses sont frileux au moindre gros changement.

@Marc Lièvre Entremont

Ça ne m’etonnerait Vraiment pas pourtant, les retombées économiques seraient bien plus importantes et c’est ce qui compte aux yeux des investisseurs, et ça convaincrait BL et ses amis

@Le Haut Landais

Il ne reste plus qu'à le convaincre, lui et Canal+.

Le Top 12 avec une seule descente mais sèche, demi et finales. [Quotas de joueurs français imposés + bonus comme en coupe d'Europe, celui du top 14 est absurde.] Le principe de la ligue fermée, c'est super pour libérer le jeu, mais quid de la méritocratie et de l'intérêt des ligues inférieures ? C'est bien tant que ton club y est, sinon c'est un scandale. Maintenant il y a des choses à redire sur les coupes d'Europe également. Au vu de l'impact sur la santé et du calendrier international, je trouve que leur existence est discutable (à la limite tu prends les champions Pro 14, Premiership et Top 12, puis ils se font des allers/retours). Comparez le nombre de matchs dans une saison de football américain... C'est surchargé, même en virant 5 dates de ligue domestique.

  • oli 30
    6035 points
  • il y a 10 mois
@nroyer1982

Ligue fermée implique la fin des clubs et le début des provinces. Il y aurait une province par région forte du rugby. Exemple: Création d'une province auvergnate (disparition en élite de l'ASM, Brive) ou encore création d'une province Basque (fin de Brive, Bayonne). On garderait les clubs tels qu'ils existent en catégorie jeune uniquement ou dans un sous championnat (équivalent du mitre 10 en nouvelle zélande).

@oli 30

Brive????? Non je rigole, je trouve ça très bien comme idée 🙂

  • oli 30
    6035 points
  • il y a 10 mois
@nroyer1982

ahah 😉

  • Bantry
    6380 points
  • il y a 10 mois

En lisant l'article j'ai un peu peur que la ffr ou lnr se mettent a penser que la solution miracle a la diminution du nombre de blessés est la diminution du nombre de matchs en top 14.
Mais au lieu de se tortiller l'esprit a faire un système toujours + compliqué a comprendre, mieux vaut simplement faire un top13 ou top12. Et puis on enleve les barrages en fin de saison en gardant les demi finales

les seule vrais mesures de fond à prendre sont promouvoir un rugby d'évitement et passer à un top12 en supprimant les barrages, le reste n'est que du rafistolage

@Florian Jauzion

Ça c'est dans la théorie, dans la pratique tu aura toujours des "brutes " en face de toi qui te rappelleront à l'ordre !

  • METI69
    5102 points
  • il y a 10 mois

Où l'on réinvente les poules, mais "conférence" ça fait nouveau monde.

  • CEVEN
    161099 points
  • il y a 10 mois
@METI69

En novlangue, le vocable attendu est "disruptif".
"Nouveau monde" appartenant déjà à hier ....

Suite du précédent commentaire.
Sinon on est réaliste et on diminue le nombre de matchs.
Hors de question de toucher au tournoi, ça reste quand même une des plus vieilles compétitions internationales tous sports confondus.
On peut pas non plus supprimer les tournées qui sont vitales pour la plupart des pays pratiquant ce sport, soyons réalistes qui à part la France et l'Angleterre pourrait vivre sans les tournées annuelles?

Il faudrait donc taper sur le top 14, mais pourquoi réduire le nombre d'équipes? on se plaint du manque de spectacle mais avec un top12 ou 10 est-ce que ça va changer grand chose, alors qu'actuellement une série de 2 victoire permet de viser la qualif et une série de 2 défaites doit faire penser au maintien?

On pourrait passer à 21 équipes et faire qu'une phase aller, ce qui ferait 20 matchs.
Ouais mais lui il reçoit les forts chez lui, moi je dois aller chez eux, lui il me reçoit pour le maintien c'est pas juste. On s'en branle, est-ce qu'on rale parce que lors du prochain tournoi on doit se taper l'Irlande et l'Angleterre chez eux? on s'en fou car l'année d'après on les recevra, et peut-être que dans 10 on pleurera car Ecosse et Pays de Galles à l'extérieur c'est mission impossible alors que l'Irlande c'est en dessous de l'Italie actuelle

Pour le top21 on fera pareil, l'ordre des matchs sera inversé d'une année sur l'autre. Le principal avantage sera de ne pas voir toujours les mêmes clubs qualifiés, on pourra avoir plus de surprises.
Plus de clubs en 1ere division c'est potentiellement plus de sélectionnables, et quand on voit tous ces clubs formateurs en pro D2 actuellement et ces clubs de top14 qui sortent personne c'est pas du luxe.

Ensuite il y'a un paradoxe dans votre raisonnement. Si on change le calendrier, c'est pour qui ? Un joueur d'une "petite" équipe de Top 14 dont l'équipe brade le challenge européen en plus de ne pas jouer les phases finales et pour ceux qui sont réservistes d'une équipe de haut de classement ? Ou bien pour les internationaux qui sont sur tout les fronts ?
Réponse : pour les internationaux.

Donc, dans cette perceptive, supprimer les doublons n'a absolument aucun sens. Ça ne change rien pour les internationaux et les joueurs "moyens" s'ennuient.

En fait revenons à la 1ere Division avant le Top !!!
Avec quelques aménagements

On surprime les barrages, on passe à un top 12 et pouf ! Magie ! On gagne 5 journées dans le calendrier. Pas la peine d'inventer des formules artificielles tirées par les cheveux pour gagner de 4 à 7 dates.

@Vae Victis Brennos

Et si le problème est le rythme des rencontres, il suffit tout bêtement de faire une ligue fermée.

  • vevere
    48014 points
  • il y a 10 mois

...bref, un championnat illisible et qui ne plairait ni aux propriétaires/mécènes des clubs ni aux diffuseurs.

"Inconvéniant: Baisse du nombre de matchs avec un impact sur les recettes billetteries des clubs et potentiellement sur le montant des droits TV"



Cette phrase est ridicule, si on veut baisser le nombre de matchs il faut pas se plaindre qu'il y en ait moins.



Aujourd'hui un club de top 14 fait au minimum 26 matchs de championnat et 6 d'Europe, soit 34 matchs, si on rajoute 3 matchs en Europe et 3 autres en top 14, ça laisse 12 dimanches pour les matchs internationaux, 5 matchs de tournoi et 6 lors des tournées, ça laisse 1 dimanche sans rugby si on supprime les doublons pour les internationaux. On pourrait faire un tournoi sur 5 semaines et les phases finale européennes sur 3 semaines.

Je vois aucun problème là dedans, un non international éliminé en poule en Europe et pas qualifié en top 14 aurait 5 semaines de repos lors du tournoi puis 3 autres lors des coupes d'Europe, encore 3 lors des phases finales du top 14, puis 3 autres lors de chaque tournée.

Pour les internationaux les vacances seraient prises lors du top 14 ou lors de phases finales auxquelles il ne participerait pas.

Si on veut pas supprimer des matchs je vois pas mieux que ça, on supprime les doublons et on a du rugby toute l'année

le probleme sous-jacent, et sur lequel personne ne va vouloir lacher de terrain, c'est qu'avec le nombre de match, les recettes augmentent.

Quand on voit qu'on rajoute un match contre les All-blacks entre 2 matchs internationaux pour des raisons de tunes, accrochez vous faire baisser le nombre.

---attention paragraphe tres tiré par les cheveux----
Ou alors on cree un championat parallele etranger (avec les Cruden, Savea. etc.. puisqu'apparement, c'est ce que demande le peuple et le spectacle et qu'il y a un marché) et un championnat de joueurs francais qui aura le merite de faire jouer et progresser nos joueurs, quitte a le reduire a un Top12.

Et un match de gala a l'occasion entre les 2 vainqueurs.

J'aime pas trop ce système, je prends beaucoup moins de plaisir depuis que la Guinness Pro 14 est rentrée là-dedans, trop illisible.



Inconvénient supplémentaire: dans vos conférences on perd quelques derbys. De la même manière le Pro14 avait perdu ses derbys et a du bricoler un système totalement artificiel pour qu'ils aient lieu chaque saison.



Il vaudrait peut-être mieux supprimer les phases finales et que les équipes jouent le jeu toute la saison.

  • epa
    34800 points
  • il y a 10 mois
@Glas.Wegian

ou sélectionner que les 4 premiers pour gagner une date

@Glas.Wegian

Les phases finales c'est ce qu'il y a de plus beau dans le sport et c'est au coeur du rugby a tous niveaux

@Yionel ma star

C'est même au coeur de beaucoup de sports autres que le rugby : basket, hockey, foot US, baseball, volley, etc.
Le seul point où le rugby se démarque vraiment des autres c'est de faire une phase finale sèche quand les autres sports le font avec des séries, ce qui limite les surprises (à la fois une bonne et une mauvaise chose).

@Yionel ma star

Je suis bien d'accord j'aime beaucoup ça aussi, il n'empêche que c'est aussi un des principaux maux du championnat (impasses, manque d'équité en fin de saison etc)

@Glas.Wegian

Les impasses c'est plus du fait de qualifier 6 équipes sur 14 que de l'existence des phases finales. Si tu qualifies moins d'équipes, les places sont plus chères et les impasses pèsent de plus en plus lourd. À 4 places pour aujourd'hui 7-8 équipes ça va commencer à se battre vraiment, si tu rajoutes que le premier et le deuxième reçoivent en demies ça va se battre méchamment toute l'année et si tu bascules sur une finale directe entre le premier et le deuxième ça s'entre-tue sans pitié toute l'année.

@Glas.Wegian

Les poules changeraient chaque année pour les derbys.
Sinon même idée que toi depuis longtemps : on enleve les plays off

@charly le vrai

ça n'enlève pas du tout les derbys, juste parfois certaines années il n'y aurait qu'un aller, ça donnerait encore plus de piment à ceux-ci les années où les équipes se rencontrent deux fois.
imaginons Brive et Clermont dans deux poules différentes, pendant deux ans ils ne s'affrontent qu'une fois, tu te dis "bon l'année prochaine faut qu'on les tape", mais le calendrier les blessures etc fait que bon l'année suivante tu peux pas faire grand chose, c'est la loi du sport. Par contre la troisième année tu les joue deux fois si tu en perds, eingculé trois mois après le retour tu as pas intérêt à le perdre.
En plus ça valoriserait les joueurs qui restent au sein du club, le jour ou le derby est à double tranchant tu les écoutes, ils font monter la sauce. C'est comme au niveau amateur quand sortent les poules, tu te dis "oh putain ça y est ils ont brassé les poules qui on a?: ah ouais ceux-là je m'en souviens ah ça va être bon ça"...

@George Smithwick's

Ça n'enlève pas "tous" les derbys mais dans l'exemple en question on n'a qu'un Racing-SF par an, donc l'une des deux équipe ne joue pas le derby à domicile une année sur deux.
Sans compter que le système doit être prévu de manière à ce qu'une équipe ne reçoive pas son unique derby plusieurs années de suite, ce qui n'est pas acquis si les poules chaque année.
Enfin tu as peut-être raison mais je trouve ça un peu dommage quand même.

Dans les avantages vous faites miroiter un retour de clubs historiques ou de nouveaux emergeants de régions toujours pas représentées dans notre championnat ! !!!
Or soit dans la première option on garde les mêmes pour leur faire jouer moitié moins de matchs
Soit on rajoute 2 clubs.
Or le système de montée en top14 restera le même et si ces clubs n'arrivent pas à monter en top14 aujourd'hui leur problème sera exactement le même avec ce format !
Je ne vois donc pas bien l'intérêt de ce paragraphe ! ?

Pour moi le défaut majeur est quand ne faisant qu'un seul match contre les équipes de l'autre conférence cela crée une iniquité totale dans le calendrier .

@Rchyères

Est-ce que le six nations est "équitable"? non mais pas grave d'une année sur l'autre ça se compense. Et ça met en valeurs les joueurs qui restent.

@Rchyères

Ah oui ça c'est sûr. Mais pourquoi un championnat annuelle doit-il forcement être équitable ?
Parce qu'il y'a des enjeux financiers trop importants pour les équipes qui descendent ou non. Ce système d'iniquité ne peut être envisagé que dans une ligue fermée.

@Vae Victis Brennos

C'est exactement ça . On ne peut pas se permettre de voir descendre une équipe plutôt qu'une autre juste à cause d'un calendrier plus défavorable . Les enjeux financiers sont trop énormes ( et un club ce n'est pas que des joueurs et un staff c'est aussi des employés administratifs ou autres qui perdent leur emplois en cas de descente ) alors que dans un tournoi comme les VI nations effectivement le calendrier n'a aucune importance .

Cela ressemble à la Mitre 10 Cup, et là je dis...pourquoi pas !
10 Clubs dans la première poule (la plus relevée) et 10 autres dans l'autre !
Ensuite des franchises régionales pour éffectuer la Coupe de Champions.

@Marc Couasnon

rien à voir

@George Smithwick's

éh bien... dommage !

Le problème des conférences/poules c'est toujours le même, le souci d'équilibrage. Peu importe la façon utilisée pour les définir, tu peux avoir des poules avec un niveau très différent mais qui qualifient de la même façon (d'ailleurs au sud beaucoup de gens veulent revenir en arrière sur le système de conférences qui est totalement déséquilibré).

Si en fin de saison dernière on avait basculé sur ce système, on aurait probablement pris le classement final de la saison régulière pour répartir les équipes dans les deux poules. Mais la forme d'une saison n'étant pas forcément celle de la suivante on peut se retrouver l'année suivante avec les 4-5 meilleures équipes dans la même poule, et des équipes seront éliminées non pas parce que les 6 équipes qualifiées ont fait une meilleure saison mais parce que certains avaient juste une poule plus accessible sans les poids lourds du championnat. Et c'est totalement imprévisible, personne ne pouvait prédire que Toulouse flamberait autant cette année, que Toulon serait aussi faible ou que le MHR serait aussi fragile.

  • epa
    34800 points
  • il y a 10 mois
@Team Viscères

Tu aurais pu citer Clermont, on était plein à prédire que le stade allait pas tarder à flamber, ça fait même 5 ans qu'on le prédit. Et pour Toulon depuis la première année en top 14, tout le monde dit que ce n'est pas possible d'avoir des résultats juste en achetant des joueurs à prix d'or.... Que ça ne fait pas une équipe.

  • pjb
    17920 points
  • il y a 10 mois

On reste avec le même nombre d équipes à la fin des matchs aller retour le classement est ce qu' il est point

Ce format est illisible et ne changerait pas grand chose. Pour moi la meilleure solution serait un championnat ferme a 12 avec, comme ca a ete dit, 4 qualifies en champions cup 4 en challenge, comme ca ca releve le niveau de la challenge cup et lui donne plus d'interet

@Yionel ma star

Et on en profite pour virer les barrages. Voir même si on veut faire encore plus de place dans le calendrier on bascule sur une finale directe entre le premier et le deuxième, ce qui mettrait un gros coup aux impasses.

@Team Viscères

Entièrement d'accord avec vous deux.
C'est le plus simple, le plus lisible et le fait de virer les barrages (voire les demi) serait une prime à la régularité.

@Flanquart St Lazare

Si on décide de garder les 4 premiers qualifiés, il faudrait donner la réception des demies aux équipes classées 1 et 2. Histoire de primer la régularité et décourager un peu les impasses.

Pourquoi faire compliquer? Un Top 12, une seule descente ça permet déjà de gagner 4 dates. Et stop à la qualif auto pour la petite coupe d'Europe. On passe à 16 en HCup et 16 en Challenge - 4/4 pour les clubs du Top 14 et ça allège le calendrier pour les petits clubs qui n'arrivent pas à suivre la course à l'armement.

On n'a toujours pas évoqué la possibilité d'une élite à 20 clubs sans phase retour : 19 matchs de poule, au lieu de 26 actuellement, et tout le monde se rencontre. Utopique ?

@Yann Béli

la même que toi, et on inverserait l'ordre des matchs d'une année sur l'autre

@Yann Béli

Très compliqué à équilibrer, ce n'est pas la même histoire quand tu joues Clermont Toulouse et La Rochelle à l'extérieur ou à domicile sur le même saison. Tout comme le système de conférence il peut facilement y avoir un biais important dans l'équité sportive, dans un cas par le fait de se déplacer ou recevoir les équipes et dans l'autre de par la composition de la poule.

@Team Viscères

sauf si ils jouent tout au SDF, comme ca on regle un autre probleme en passant

  • epa
    34800 points
  • il y a 10 mois
@LaGuiguille

A Barcelone c'est plus sympa

@LaGuiguille

Vois la tronche de la pelouse le jour de la finale

Derniers articles

News
News
Transferts
Transferts
News
News
Transferts
Transferts
News
News
News