Coupe du monde. Les expatriés australiens désormais sélectionnables
Coupe du monde. Les expatriés australiens désormais sélectionnables. / Crédit Photo : Compte Instagram : Matt Giteau

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
À quelques moins de la Coupe du monde, la fédération australienne a annoncé que les joueurs basés sont désormais sélectionnables sous certaines conditions.
À quelques mois de la Coupe du monde, la fédération australienne a annoncé que les joueurs basés à l'étranger qui ont joué au moins sept ans en Australie et comptent plus de 60 sélections sont désormais sélectionnables. « C'est un moment charnière pour le rugby australien », a commenté le directeur général de l'ARU Bill Pulver. Une décision avec effet immédiat qui suit l'évolution de ce sport. Celle-ci s'adresse en effet aux joueurs qui ont largement contribué au succès des Wallabies par le passé. En France, ils sont plusieurs dans ce cas-là. On pense bien évidemment aux Toulonnais Matt Giteau et Drew Mitchell, qui comptent respectivement 92 et 65 sélections, à George Smith (111 caps) ou encore au futur Parisien Will Genia, James Horwill (58), Quade Cooper (52) ou encore Berrick Barnes (51), qui pourraient remplir les critères à condition de gratter quelques matchs comme le préconise l'ARU.

Pour l'ancien centre Tim Horan, via Fox Rugby, le premier est le principal concerné par cette mesure à l'heure actuelle : « Je pense que Michael Cheika devrait l'intégrer dans le squad pour le mondial en tant que troisième ouvreur en cas de blessures ». Giteau s'est d'ailleurs rapidement fendu d'un tweet.

Une nouvelle qui ne devrait pas vraiment faire plaisir aux clubs, qui comme le RCT comptent des Australiens dans leurs rangs. En signant Adam Ashley-Cooper (104 sélections), l’UBB a fait un très gros coup sur le marché des transferts, mais devoir éventuellement se passer de son ¾ polyvalent ne faisait sans doute pas partie de ses plans initiaux. Du côté du MHR, on ne se fait pas trop de souci puisque Nic White ne compte que 19 sélections, et Ben Mowen, 11.

Pour l’ARU, c’est tout bénef puisqu’elle encourage ses jeunes joueurs à rester au pays pour remplir les critères de sélection en cas de départ et en profite ainsi durant plus longtemps. Autre point important, cette nouvelle mesure adoptée va permettre aux joueurs qui décident de rentrer en Australie d'être immédiatement sélectionnables, à condition qu'ils s'engagent pour au moins deux saisons avec une franchise évoluant en Super Rugby. La fédération espère ainsi que ces ouailles vont revenir au pays pour le bien des Wallabies et des clubs australiens. Une décision forte qui pourrait inspirer l'Angleterre.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

En Australie les medias ont deja baptisé cette ouverture la "Guiteau Law"... ca sent Bon (ou mauvais ca depend si on les affronte) le retour de Guiteau en selection.

C bien pour les joeurs Australiens d'avoir une chance de defendre sont pays et c couleur pendant une coupe du monde

Quel pif, le MHR...

  • indy
    23083 points
  • il y a 5 ans

Je trouve ça assez normal de la part d'une Fédération de favoriser les intérêts des joueurs qui peuvent au final toucher plus de dividendes de leur notoriété ce qui est le but de tout sportif pro, notoriété qu'ils continuent a entretenir avec et pour le bénéfice leur pays, plutôt que celui des franchises et des clubs pros étrangers.

Fair enough !

Je suis pas fan de cette réforme...

dans 1 premier temps on aura pas intérêt nous super sélection française a croiser le fer avec ces australien car ils seront clairement plus fort.

Dans 1 second temps je suis plutôt favorable à 1 interdépendance championnat/sélection ce qui permet de dire sélection française et clubs français. Avoir 1 sélection de la fédé française et des club aux sièges sociaux français ça me parle bcp moins ... Donc au contraire du foot, ce qui je le reconnait créerai bcp moins d’émulation et de vie dans ce sport je reste favorable a 1 sélection de joueur de la nationalité désigné et venant de club de ce pays.
Faire venir les meilleurs étrangers oui, clairement oui!! Mais limiter leur afflue et leur nombre ça oui aussi.

et 3eme point est ce possible de faire ca aux clubs qui ont recrutés les joueurs avant cette ouverture ? ... Hein parce que la les effectifs des clubs français vont devoir encore augmenter si en debut de saison tu as pas tes sudistes Sud-af et australiens et qu'en hiver la ce sont tes européens qui te font défaut. Et pire quid de la CDM ... ou alors la il vaudra mieux ne pas avoir d'internationaux.

  • dom666
    44014 points
  • il y a 5 ans

Pas vraiment un probleme pour le RCT. Il n'y a pas de match pendant la phase de poule. Donc pas mal de joueurs reviendront au moment des doublons.
De plus au mieux, la France se fera sortir par la NZ en quart donc les français seront aussi dispo rapidement..
Le problème Giteau et Mitchel (sil est selectionné) ou Halfpenny , Habana, manqueront. Cooper ne viendra qu'après la cdm... sans parler des argentins...

Ce changement ne risque-t-il pas de poser de problème « légaux » . Ces joueurs ont négocié avec leur club un contrat de travail en partant du principe qu’ils n’étaient plus sélectionnables et qu’ils joueraient à 100 % pour leur club. Les clubs ne seraient-ils pas fondés à demander des dédommagements en cas de sélection ?

  • mimi12
    77193 points
  • il y a 5 ans

Si ça se concrétise,le RCT aura des soucis pour la période World Cup!

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News