Coupe du monde 2019 - L'Ecosse avec 42 joueurs mais sans Richie Gray et Duncan Weir
Richie Gray n'a pas réalisé une grande saison avec Toulouse.
Le deuxième ligne de Toulouse Richie Gray n'a pas été retenu par Gregor Townsend dans un groupe initial pour préparer la Coupe du monde au Japon.

Une sélection sans surprises…. À deux exceptions. Deux exceptions qui font figure d’absent : Richie Gray et Duncan Weir. L’Ecosse sans l’attelage des frères Gray c’est un peu comme un cocktail sans alcool. Richie Gray sort d’une saison difficile contrariée par les blessures. Il n’a d'ailleurs pas été aligné une seule fois au cours du Six Nations, l’Ecosse ayant tourné avec Ben Toolis, Grant Gilchrist, Jonny Gray et Magnus Bradbury tous convoqués par Townsend au prochain rassemblement. Il faut simplement reconnaître que depuis deux saisons Richie Gray n’est plus l’un des meilleurs du monde à son poste. 21 matchs avec Toulouse en deux ans, il n’est même pas un élément incontournable en Top 14. A tel point que les dirigeants toulousains envisagent de s’en séparer parce qu’il pèse dans la masse salariale et ne donne pas de garanties à la hauteur de ses émoluments sur le terrain.6 Nations - Duncan Weir va-t-il faire un retour gagnant avec l'Ecosse face aux Bleus ?6 Nations - Duncan Weir va-t-il faire un retour gagnant avec l'Ecosse face aux Bleus ?Duncan Weir est un cas diamétralement opposé. Il sort d’une saison accomplie à Worcester selon les observateurs. 26 matchs, 6 essais, 250 points, il a été déterminant dans le maintien des Warriors. Mais à son poste il souffre de la concurrence de Finn Russell, Peter Horne et du nouveau venu Adam Hastings. Parmi les autres absents de marque notons Alex Dunbar, Mark Bennett et John Hardie co-équipiers à Newcastle.COUPE DU MONDE 2019 : le Pays de Galles dévoile un premier groupe de 42 joueurs !COUPE DU MONDE 2019 : le Pays de Galles dévoile un premier groupe de 42 joueurs !Trois joueurs ne comptent aucune sélection, mais leur convocation ne surprend pas et ne souffre d’aucune contestation. Grant Stewart, talonneur, 24 ans a été préféré à Jake Kerr (Leicester). Dans une équipe qui tient le haut du pavé, Il est le deuxième choix à égalité avec George Turner (convoqué) derrière Fraser Brown. Stewart a été aligné 16 fois par Glasgow, marquant trois essais. Pendant le Six nations, il était dans la liste du camp d’entraînement. Blade Thomson, arrivé aux Scarlets cette année, n’a finalement pas beaucoup joué (10 matchs). Mais ses expériences passées plaident en sa faveur : six saisons de Super rugby avec les Hurricanes, soit 50 matchs et 11 essais. Le Néo-zélandais de naissance qualifié pour l’Ecosse a 28 ans et l’expérience des joutes du sud. Il grille la priorité à Richie Gray en raison de sa polyvalence (2ème-ligne, N°8, flanker).

Rory Hutchinson avait fait l’objet de belles éloges de la part d’Ugo Monye pour qui le centre des Saints était d’ores et déjà opérationnel pour la sélection nationale. C’est un jeune joueur de 23 ans passé par toutes les sélections de jeune qui explose cette année aux Saints. Il a joué 15 matchs, inscrit 5 essais et a été l’auteur d’une bonne partie contre Clermont en quart de finale de la Challenge Cup.

Le groupe écossais : 

Avants  :

John Barclay (Édimbourg), Simon Berghan (Édimbourg), Jamie Bhatti (Glasgow Warriors), Magnus Bradbury (Édimbourg), Fraser Brown (Glasgow Warriors), Allan Dell (Édimbourg), Matt Fagerson (Glasgow Warriors), Zander Fagerson (Glasgow Warriors), Grant Gilchrist (Édimbourg), Gary Graham (Newcastle Falcons), Jonny Gray (Glasgow Warriors), Stuart McInally (Édimbourg ), Willem Nel (Édimbourg), Gordon Reid (London Irish), Jamie Ritchie (Édimbourg), Sam Skinner (Exeter Chiefs), Grant Stewart (Glasgow Warriors), Josh Strauss (Sale Sharks), Blade Thomson (Scarlets), Ben Toolis (Édimbourg), George Turner (Glasgow Warriors), Hamish Watson (Édimbourg), Ryan Wilson (Glasgow Warriors).

Arrières :

Darcy Graham (Édimbourg), Nick Grigg (Glasgow Warriors), Chris Harris (Newcastle Falcons), Adam Hastings (Glasgow Warriors), Stuart Hogg (Glasgow Warriors), George Horne (Glasgow Warriors), Pete Horne (Glasgow Warriors), Rory Hutchinson (Northampton Saints), Huw Jones (Glasgow Warriors), Sam Johnson (Glasgow Warriors), Blair Kinghorn (Édimbourg), Greig Laidlaw (Clermont Auvergne), Sean Maitland (Saracens), Byron McGuigan (Sale Sharks), Ali Price (Glasgow Warriors), Henry Pyrgos (Édimbourg), Finn Russell (Racing 92), Tommy Seymour (Glasgow Warriors), Duncan Taylor (Saracens).

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Pour Gray ce n'est pas tellement une surprise. Cela va faire 2 ans qu'il n'a pas vraiment joué en sélection (juste une apparition de 27 minutes dans le Tournoi 2018, sinon il faut remonter à une titularisation en février 2017), les Écossais ont construit un groupe sans lui depuis. Dommage d'être aussi fragile pour un joueur avec un tel potentiel.

@Team Viscères

C’est vrai qu’il n’a pas beaucoup joué ces 2 dernières années. Par contre il nous sort de ces matchs depuis son retour! S’il continue comme ça jusqu’à la fin de saison et que son dos le laisse enfin tranquille, ça m’étonnerait pas qu’il soit tout de même appelé à la faveur d’une blessure de dernier minute dans le squad écossais.

Derniers articles

News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos