ANGLETERRE - À quoi pourrait ressembler le XV de la Rose en 2023 ?
ANGLETERRE - À quoi pourrait ressembler le XV de la Rose en 2023 ?
Il y aura forcément des survivants de la campagne 2019, mais aussi quelques nouveaux. Dès le prochain 6 Nations ?

Quel visage aura la sélection anglaise 2023 ? Avant de se pencher sur le cas des Springboks, étudions un peu le cas des vice-champions du monde. De façon tout à fait arbitraire mais pas si illogique, on a décidé de fixer - au niveau international - la limite d’âge d’un avant à 34 ans.

Et à 33 ans pour un trois-quart.

Poste par poste, à quoi ressemblera le XV de France pour la Coupe du monde 2023 ?Poste par poste, à quoi ressemblera le XV de France pour la Coupe du monde 2023 ?

Le XV de la Rose ? Une équipe certes vieillissante, mais pratiquement inchangée. Dan Cole, Ben Youngs et Willi Heinz seraient atteint par limite d’âge, Joe Marler aurait repris sa retraite internationale. George Kruis, Courtney Lawes, Jonny May et Piers Francis passeraient tout juste, et il sera interéssant d'observer les choix de Jones dans les mois à venir, lui qui a déjà déclaré qu'une nouvelle équipe allait être mise en place pour le prochain 6 Nations.

Si on suppose que les frères Vunipola et Manu Tuilagi ne soient pas gravement blessés d'ici là - tous ont enchaîné les pépins ces quatre dernières années - voilà un squad pour le Mondial 2023, composé de 28 joueurs présents en 2019 :

  • Pilier gauche : (entre parenthèses, l'âge en 2023)

Ellis Genge (28 ans), Mako Vunipola (32 ans)

  • Pilier droit :

Kyle Synckler (30 ans)

  • Talonneur :

Luke Cowan-Dickie (30 ans), Jamie George (33 ans), Jack Singleton (27 ans)

  • 2e ligne :

Maro Itoje (28 ans), George Kruis (33 ans), Joe Launchbury (32 ans), Courtney Lawes (34 ans)

  • Troisième ligne :

Tom Curry (25 ans), Lewis Ludlam (27 ans), Sam Underhill (27 ans), Mark Wilson (34 ans)

  • Numéro 8 :

Billy Vunipola (31 ans)

  • Demi de mêlée :

Ben Spencer (31 ans)

  • Demi d’ouverture :

Owen Farrell (31 ans), George Ford (30 ans)

  • Trois-quart-centre :

Piers Francis (33 ans), Jonathan Joseph (32 ans), Henry Slade (30 ans), Manu Tuilagi (32 ans)

  • Ailier:

Joe Cokanasiga (26 ans), Jonny May (33 ans), Ruaridh McConnochie (32 abs), Jack Nowell (30 ans)

  • Arrière:

Elliot Daly (31 ans), Anthony Watson (29 ans)

Qui sont les prétendants ?

Les avants

Ne vous inquiétez pas pour les Anglais, le réservoir est là. Certains sont déjà internationaux comme Alec Hepburn (pilier gauche ; 29 ans en 2023) ou Harry Williams (pilier droit ; 32 ans en 2023), et pourraient vite revenir. Chez les piliers droits, la grosse cote se nomme Will Stuart (27), qui vient de passer des Wasps à Bath.

En 2e ligne, Lawes, Kruis et Launchbury sont de la même génération. Difficile de tous les imaginer poursuivre pendant quatre ans. Avec Maro Itoje, Ted Hill (24), Joel Kpoku (24), Charlie Ewels (28) seront probablement testés, à l'instar de Nick Isiekwe (25).

Un cran plus haut, Alex Dombrandt (26) des Harlequins a une immense carte à jouer au poste de n°8, si les blessures de Billy Vunipola continuent. Sam Simmonds (28) et Zach Mercer (26) sont deux joueurs exceptionnels, mais leur manque de puissance pourrait être préjudiciable dans le système mis en place par Eddie Jones. Ben Earl (25), Jack Willis (26) Teimana Harrison (31) seront surveillés. Idem pour un certain Ben Curry (25), frère jumeau de Tom.

Les arrières

L'âge de Willi Heinz semble rédhibitoire. Ce n'est pas forcément le cas de Ben Youngs, qui aura 34 ans en 2023... Mais l'Angleterre va tout de même devoir se trouver un n°9, alors que Danny Care (écarté en 2019) ne sera plus une option. Outre Spencer des Saracens, Alex Mitchell (26), Dan Robson (31) et Jack Maunder (26 ans) seront forcément vus. A l'ouverture, Ford et Farrell sont en place. Mais Marcus Smith (24) aura forcément sa chance.

Au centre, le nom du polyvalent Piers O'Conor (28) de Bristol revient souvent. Difficile de ne pas citer Joe Marchant (27), déjà indiscutable avec les Harlequins.

Pour le triangle d'attaque, Ollie Thorley (27) de Gloucester est un candidat naturel, déjà appelé par Eddie Jones. Ryan Olowofela (25), Gabriel Ibitoye (25) et Ben Loader (25 ans) ont brillé chez les jeunes, alors que Denny Solomona n'aura que 30 ans...

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je pense que les anglais ont tout intérêt à conserver l'expérience accumulée lors de ce mondial en gardant une grosse quinzaine de joueurs déjà présents et en apportant une dizaine de nouveaux joueurs comme Isiekwe, Mercer ou Smith. Mais hormis Cole, Lawes, Wilson, Youngs et May, tous les autres peuvent en être en 2023.

  • fabien81
    17587 points
  • il y a 1 semaine

les anglais ont pris une branlée chez eux en 2015 et ils se sont posés les bonnes questions.
On a aussi pris une branlée en 2015, mais a on préféré se moquer des anglais.

Soyons réalistes, si on veut taper les anglais en 2023 il faudra pas compter sur cette génération mais espérer que des jeunes que 17 ou 18 ans aujourd'hui explosent très vite, les futurs internationaux m'ont pas l'air très supérieur à la génération actuelle, et quand on voit la différence de niveau on est pas prêts de leur faire peur

  • NS7
    1576 points
  • il y a 1 semaine

Pourquoi enlever Youngs de votre liste alors que vous laissez un joueur comme Lawes qui a 6 mois de plus ?

@NS7

Question de poste sûrement... Les demis de mêlée de 34 ans internationaux en activité sont moins courants que les deuxième lignes.

Punaise Mako Vunipola n'aura que 32 ans en 2023 ! On dirait qu’il en a déjà 50...

  • NS7
    1576 points
  • il y a 1 semaine
@Fufu Brindacier

Le Nairo Quintana du rugby

Donc les mêmes avec 4 ans d'expérience en plus et deux trois pépites qui vont éclore ?
Va falloir drôlement s'exciter si on veut éviter de voir les anglais gagner leur deuxième CDM chez nous ...

  • Mat RCK
    1953 points
  • il y a 1 semaine

Au vu de l'équipe et de la moyenne d'âge, je préconise un match d'une mi-temps ou sur un demi terrain. Va falloir mettre du neuf

  • Zakgabr
    6368 points
  • il y a 1 semaine

Marcus Smith a le potentiel pour détrôner Ford ou Farrell d'ici 4 ans, très doué techniquement, il faut juste qu'il développe un peu ses qualités athlétiques, aux Quins de polir le diamant

sacré groupe

Singleton il s'appelle comme ça parce qu'il n'y a qu'une personne qui le connaît.
Sinon Manu Tuilagi, woh. Il n'aura que 32 ans et il était déjà là en 2011 en NZ.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News