6 Nations 2016 - Les déceptions du Tournoi selon le Rugbynistère
6 Nations 2016 - Les déceptions du Tournoi selon le Rugbynistère.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Une semaine après la défaite du XV de France face à l'Angleterre en clôture du Tournoi des 6 Nations, il est temps de boucler notre bilan de la compétition.
Une semaine après la défaite du XV de France face à l'Angleterre en clôture du Tournoi des 6 Nations, il est temps de boucler notre bilan de la compétition. Après les meilleurs joueurs, la révélation, le pire moment et le meilleur, place à la déception de cette édition 2016.6 Nations 2016 - Les déceptions du Tournoi selon le Rugbynistère 6 Nations 2016. Les meilleurs moments du Tournoi selon le Rugbynistère

La déception du Tournoi des 6 Nations 2016 :

Maxime : la fluidité du jeu malgré des conditions plutôt bonnes

Il est vrai que le Tournoi se joue en hiver, mais on est loin d’avoir eu des conditions dantesques sur la majorité des matchs. Le niveau de jeu de la Coupe du Monde était superbe avec notamment une finale d’anthologie, sur ce Tournoi 2016, je suis resté un peu sur ma faim. J’ai eu écho que quelques spectateurs curieux de l’hémisphère sud se sont fait surprendre en train de dormir devant quelques rencontres soporifiques. Au rayon des déceptions, je retiens également la première mi-temps des Gallois contre le XV de la Rose.

Clément : le format du 6 Nations gravé dans le marbre

Le niveau de jeu m'a également beaucoup déçu. Certains blâment la météo ? Alors pourquoi ne pas disputer le Tournoi en avril et mai ? Voire en fin de saison ? On a malheureusement plus de chance de voir Uini Atonio rattraper Virimi Vakatawa au sprint que d'avoir une réorganisation du calendrier international. De fait, le format du 6 Nations semble gravé dans le marbre. Et je regrette que l'idée d'un système de relégation / promotion - qui amènerait un peu de nouveauté et un peu plus de suspense - ne soit même pas envisagé.6 Nations 2016 - Les déceptions du Tournoi selon le Rugbynistère VI NATIONS. Sergio Parisse opposé à un système de montée/descente dans le TournoiThibault : la 5e place du XV de France

On savait pertinemment que les Bleus n'aillent soudainement pas se transformer en une équipe capable d'aligner 5 victoires de rang et de remporter le Tournoi ainsi que le Grand Chelem. Cependant, cette 5e place fait tache. Malgré le nouveau staff et de nouveaux joueurs, cette équipe n'a pas pu faire mieux que la précédente. À l'heure actuelle, les démons de l'ère PSA sont toujours là. Elle avait pourtant les moyens de faire beaucoup mieux, notamment face à l'Écosse et dans une moindre mesure contre le Pays de Galles. Une troisième place aurait été bien plus encourageante. Néanmoins, il faut savoir relativiser face au faible temps dont à disposer l'encadrement tricolore pour préparer un groupe où le turnover a été important.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Deux groupes de 5 ça fait 4 équipes à trouver et à part la Géorgie et la Roumanie je ne vois pas de pays capable de progresser rapidement. Pourquoi pas deux groupes de quatre ? On pourrait resserrer le tournoi sur 3 semaines, ce qui arrangerait les clubs et éviterait les journées off qui rendaient si bizarre la formule à cinq...

  • Pianto
    36981 points
  • il y a 4 ans
@jfblanc

deux groupes de 4 + demi-finale, finale... ça fait 5 weekends comme maintenant et la relégation n'est plus trop une crainte pour les historiques...

les britanniques n'accepteront jamais un tournoi où il n'y a pas chaque année Angleterre-Écosse, Angleterre-Galles, Galles-Irlande, etc.

  • Pianto
    36981 points
  • il y a 4 ans

le système de relégation fera que les équipes ne voudront pas perdre. Et pour ne pas perdre, on ferme le jeu, voire on pourrit le jeu.

L'Écosse serait descendue avec ce système et elle n'aurait pas mis en place le jeu de mouvement qui leur vaut leur renouveau.

C'est une très mauvaise idée pour la qualité de jeu du tournoi donc pour le spectacle, donc pour les audiences et l'argent, ça ne se fera donc jamais.

Ce qu'il faut, c'est organiser des tests réguliers avec ces équipes.

Par exemple, on pourrait imposer qu'un des matchs de la tournée de novembre doit se faire contre une équipe européenne qui ne participe pas au tournoi. ça ferait un match dans lequel les grosses nations pourraient faire tourner et tester de nouveaux joueurs et pour la Georgie ou la Roumanie, ça ferait 3/4 matchs de plus haut niveau.

Ce sera forcément à la place des fidjis, samoa, tonga qui jouent actuellement ce rôle là...
Mais bon, on ne va pas inventer des dates internationales...

  • to7
    15036 points
  • il y a 4 ans

La 5e place je la relativise surtout de par le fait qu'il n'y a jamais eu de grands écarts. Quand on a gagné, on a gagné d'un poil de cul et sur nos défaites, disons qu'à un rebond très favorables pour les gallois près, des décisions arbitrales un peu étranges pour les écossais et les anglais, on n'était pas loin. Très différent de l'an dernier ou on avait une meilleure place mais après avoir été nettement surclassé par l’Angleterre.

La relégation, je n'y crois pas: cela va fermer encore plus le jeu.
En revanche, jouer toutes les semaines clarifierait un peu le calendrier et le tournoi serait plus compact, plus technique avec des joueurs ensemble pendant 5 semaines.

Tant qu'une solution plus intéressante financièrement ne sera pas sur la table, le format du tournoi ne changera pas !

Personnellement, avec deux groupes à 5 équipes et un système de montée/descente, je crois que ça donnera un enjeu supplémentaire à chaque rencontre tout en augmentant le public touché. Il faut aussi adapter l'arbitrage pour favoriser le jeu. J'aimerais bien par exemple voir 2 arbitres de champs pour éviter toutes ces fautes dans les rucks par exemple.

Je ne vois pas en quoi un système de relégation amènerait du suspense : 99 fois sur 100, ce serait l'Italie ou le promu de l'année qui descendrait. Pour éviter la mésaventure de la France, dernière en 2013, les "grosses nations" fermeraient encore plus le jeu.

Tandis que certains pensent à une ligue fermée pour favoriser le jeu en Top14, d'autres proposent des relégations dans le 6 Nations en espérant les mêmes résultats.

  • Iyhel
    23101 points
  • il y a 4 ans
@Grand Sachem aux sages commentaires

@Bitch : je pense que seule l'Angleterre est à l'abri d'une descente. Le Pays de Galles est capable d'alterner année noire et Grand Chelem et l'Irlande, avant de remporter deux fois le Tournoi, avait fini 5ème au point average juste devant la France (2013, trois défaites et un nul chacune). Et quand bien même, 3 équipes concernées sur 6, ce n'est pas restreint.
Et si la montée/descente est sanctionnée par un match de barrage, franchement, je ne vois pas le problème si la différence de niveau est si énorme que Parisse le dit.

Pour ce qui est du plan de jeu en Super18... si on avait une présaison de plus de trois semaines qui serve à autre chose qu'à panser les plaies de la saison passée et à lever de la fonte...

@Grand Sachem aux sages commentaires

Mouais, je ne pense pas que jouer contre la Géorgie ou la Russie aide à préparer la coupe du monde. En 17 participations, l'Italie a gagné 12 matchs dont 7 contre l'Ecosse.

@Grand Sachem aux sages commentaires

Seules l'Ecosse, la France et l'Italie auront la pression. Même avec un jeu restrictif, elles ne gagneront pas, il faudra plus pour espérer ne pas terminer dernier !

Les 3 autres équipes pourraient proposer tranquillement leur jeu, ils savent qu'ils gagnent généralement leurs matchs à domicile et peuvent éviter la dernière place. En plus, ils viseront chaque année la victoire et non le maintien.

@Grand Sachem aux sages commentaires

Oui, c'est un risque ! Pour gagner, il y a toujours eu la solution de "facilité" de jouer petit, ce n'est pas pour ça que toutes les équipes vont y céder, surtout que ça ne les aidera pas pour se préparer à la Coupe du Monde et affronter les équipes du sud.

Le Top 14 est très différent. Les compositions d'équipe changent tout le temps, avec des transferts même en pleine saison. Je ne vois pas comment elles peuvent se construire et produire du jeu. En Super XV, tout est fixé en pré-saison avec un gros travail stratégique collectif (inexistant en France et aussi pour l'Equipe de France bien sûr).

  • Dich67
    20081 points
  • il y a 4 ans

Je me demande si le rugby de l'hémisphère Nord ne devrait pas se remettre un peu en question.

Le retard par rapport au Sud me semble toujours aussi immense...Une victoire contre les All Blacks, les Boks, les Wallabies et bientôt les Pumas vu la vitesse de leur progression, relève les 3/4 du temps d'une performance aux yeux des nordistes ,d'exceptionnel, voire de l'exploit pour nos bleus en particulier.

Ce manque de compétivité des nations du Nord, que ce soit dans l'intensité, la vitesse d'éxecution, la technique individuel, etc. Me fait penser qu'il va falloir à l'ensemble des nations européenes un virage culturel qui risque très certainement de faire grinçer des dents les amoureux du rugby de clochets.

Je pense qu'un championnats de franchises en ligue fermée sur le modèle du Super Rugby est l'avenir de l'hémisphère Nord.

Je dit bien "hémisphère Nord" et pas seulement l'Europe car je pense que les USA et le Canada peuvent faire partis de ce projet.

Bien sur je parle de ce "Super rugby du Nord" pour permettre d'accroître la competivité des équipes Nationales, le sujet des repercussions sur les clubs n'est pas mis en avant.

  • Iyhel
    23101 points
  • il y a 4 ans
@Dich67

Je crains que Canadiens et Américains ne nous attendent pas, ils viennent de créer leur ligue nationale en y mettant les moyens et pour l'international ils vont se tourner soit vers l'Amérique Latine soit vers le Pacifique (Japon, Fidji, Samoa, Tonga). Le temps que les instances européennes se réveillent, le train sera parti.

Le tournoi devrait se dérouler sur 5 semaines à la suite. C'est bien le principal problème d'organisation qui pénalise malheureusement plutôt la France par rapport à ses adversaires.

@artillon

tout à fait d'accord. ce machin avec des coupures, des matches de championnat au milieu ou pas est dépassé.
5 matches sur 5 week ends consécutifs et un champion.


pour la relégation/montéee faut suelement verrouiller le systeme pour que seules italie, géorgie soient éligibles....

@artillon

Tout a fait d accord lou cantaou.

Derniers articles

News
Page facebook
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News
News
News
News