Rugby Europe Championship - L’Espagne tournée vers un avenir radieux [VIDÉO]

Ecrit par vous !
Rugby Europe Championship - L’Espagne tournée vers un avenir radieux [VIDÉO]
Crédit photo : Étienne Gagnon
Retour en vidéo sur la victoire de l'Espagne sur la Belgique lors de la quatrième journée du Rugby Europe Championship

Crédit photo : Etienne Gagnon

Ce dimanche à Madrid, tout était question d’animation.
 Pour démarrer, le staff de Santiago Santos avait encore titularisé une charnière différente. Les automatismes n’étant pas réellement un souci pour les deux frères Rouet, qui retrouvent la sélection après avoir écopé d’une lourde suspension suivant les évènements du match de qualification pour la Coupe du Monde de l’été dernier. Pour les remplacer en cours de jeu, la sélection espagnole enregistrait l’arrivée d’un petit nouveau, David Mélé, bien connu des aficionados du rugby français.Espagne - Sanctions revues à la baisse pour les frères Rouet Et question ambiance les tribunes du Central ne sont pas en reste, les tribunes se garnissent et scandent « España » sous un soleil toujours plus radieux de semaine en semaine. Mais la belle histoire du jour se situait derrière les poteaux, dans les gradins où ont pris place un groupe de Belges tout acquis à la cause des Diables Noirs. Et pour cause, il s’agit là de l’équipe féminine de Seven venue préparer la qualification pour le tournoi de Hong-Kong et par la même occasion « supporter les copains du XV ».Crédit photo : Etienne Gagnon

Côté terrain, malgré les encouragements d’Evelien, de ses partenaires et de Robin leur coach, l’équipe belge souffre et concède trois essais avant la trentième. Les mauls espagnols, bien construits après une prise en touche de l’inévitable Lucas Guillaume, se concluent inévitablement dans l’en-but. Valeureux, les partenaires du capitaine Thomas Dienst sont loin d’abdiquer mais n’existent que trop rarement, se contentant de pénalités obtenues notamment sur mêlée. Quand ce n’est pas en force, l’Espagne parvient à développer un jeu plaisant, basé sur la vitesse de leurs trois-quarts, Gimeno au centre et Linklater à l’arrière donnant le tournis à la défense des hommes en noir. Louis De-Moffarts, le buteur et numéro 13 belge me confiait être tombé sur une ligne arrière vive, bien organisée et très efficace proche des lignes, ce qui manque encore à la jeune sélection du plat pays. Le score à la mi-temps est de 26 à 9 et il semblerait déjà que la messe soit dite.Crédit vidéo : Rugby Europe

Cependant au retour des vestiaires, l’ambition initiale du squad belge ressort beaucoup plus nettement. Notamment dans l’organisation, aussi bien défensive qu’offensive, domaine dans lequel ils étaient pris à la gorge en première mi-temps. Malheureusement pour nos voisins, la marche est encore un peu haute pour rivaliser avec une nation qui prépare déjà sa qualification pour la prochaine Coupe du Monde. L’Espagne ira affronter l’Allemagne sur ses terres. Bons derniers, les Allemands auront tout de même à cœur de finir le tournoi sur une bonne note.Rugby Europe Championship - La Géorgie titrée après sa victoire sur l'Allemagne [VIDÉO]Au coup de sifflet final, Pierre Barthère, titulaire en troisième ligne au coup d’envoi, s’enorgueillissait du travail effectué ces trois-quatre dernières années, notamment au niveau de la formation. « Les jeunes nous poussent un peu plus à chaque rassemblement, on intègre des joueurs de l’équipe moins de vingt ans à chaque match et c’est très plaisant pour nous ». Auteur d’une partie magistrale, Julen Goia me l’a répété, cette équipe d’Espagne avance chaque année un peu plus en direction de l’objectif clairement énoncé. Dans le sillage également de l’équipe Seven qui vient de battre l’épouvantail néo-zélandais, le rugby espagnol poursuit sa marche en avant, vers France 2023.Rugby à 7: l'Espagne s'offre un succès historique face aux All-Blacks