XV de France - Yannick Nyanga : ''Le problème en France, c'est qu'on attend que des Owen Farrell''
Yannick Nyanga sur le plateau d'Entre les potos sur RMC
Dans l'émission ''Entre les potos'' sur RMC, Yannick Nyanga dresse un bilan sur l'état du rugby français actuel et le XV de France après la défaite face à l'Angleterre.

C'est sur une question de Richard Pool-Jones que Yannick Nyanga dévoile une des stratégies utilisées par le Racing 92 en Champions Cup face à l'équipe de Jonny May, le Leicester. La question posée était de savoir combien de joueurs français étaient aujourd'hui capable de prendre la place de Jonny May, l'ailier et bourreau du XV de France à Twickhenam : "C'est pas Penaud, qui a les qualités pour devenir un grand joueur, qui va prendre la place de Jonny May en Angleterre." Voici la réponse de Yannick Nyanga :

Jonny May, on a joué contre lui deux fois, match aller, match retour. Dans notre plan, il fallait attaquer Jonny May parce qu'il ne savait pas défendre. On a marqué deux essais en première main, au match aller et au match retour. On fait une double sautée, on arrive face à Jonny May, on marque".

Mais l'ancien flanker du Stade Toulousain et du Racing ne s'arrête pas là. Il continue d'analyser le jeu de Jonny May, mais surtout le système de jeu dans lequel l'ailier anglais se trouve :

Donc Jonny May, que tout le monde vend comme étant le meilleur ailier du monde parce qu'il a marqué trois essais. Il est au coeur d'un système qui est mis en place pour exploiter les qualités de vitesse de Jonny May. On l'a vu sur les essais, il est sur le bord de touche et il attend. Ça travaille autour et sur le troisième temps de jeu : Farrell, pied pour Jonny May." 

Il finira cette intervention par un constat du rugby français et des attentes sur ce rugby, que ce soit des supporters, médias et/ou sélectionneur :

Le problème en France, c'est qu'on attend que des Owen Farrell, que des phénomènes !"   

Crédit audio : RMC

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Franchement un peu de botox, de la cortizone, des pace-makers et quelques anabolisants et on l'a notre équipe de France :



Première ligne Cholley- Ibanez ou Servat - Mas

Deuxième ligne Nallet - Roumat

Troisième ligne Nyanga - Harinordoquy - Magne

Demi Mignoni

Ouvreur Michalak

Centres Jauzion - Rougerie

Ailiers Clerc - Ntamack (papa)

Arrière Heymans



En centre remplaçant faudra penser à prendre Dourthe et Marty, histoire qu'on rigole...



Sélectionneur : Villepreux

Entraîneur des avants : Rives

Entraineur des 3/4 : Sella

Coach mental : Daniel Herrero

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
Sponsorisé News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News