Transfert. Contacté par Toulouse, Bismarck du Plessis lorgne sur Toulon
Top 14 - Transfert : Bismarck du Plessis pourrait rejoindre le RCT dès novembre.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Le talonneur actuel des Sharks Bismarck du Plessis qui a refusé une offre de Toulouse, se verrait bien jouer à Toulon aux côtés de son frère et des autres Boks.
Décidemment le talonneur actuel des Sharks Bismarck du Plessis n’a d’yeux que pour le rouge et le noir, les couleurs notamment portées par le Stade Toulousain et le RC Toulon. Deux clubs fortement intéressés par le profil du joueur sud-africain, en passe de dire au revoir au Super 15, pour rejoindre le Top 14 et notamment la Rade aux dépens de l’illustre club haut-garonnais. Les raisons ? Selon Midi Olympique, Bismarck, comme d’autres cadres de la franchise de Durban, aurait très mal pris le remplacement de John Plumtree, technicien néo-zélandais en place depuis 5 ans, d’ici à la fin de l’exercice en cours. Mais pourquoi donner la priorité au récent champion d’Europe plutôt qu’à Toulouse, dont le palmarès et l’expérience sont pourtant gage de qualité ?

D’autant plus que c’est le Stade Toulousain, qui, le premier, avait contacté le talonneur. « Le timing n’était pas approprié, révèle Bismarck du Plessis au bihebdomadaire. Mon seul but était alors de récupérer de ma blessure à un genou. » Depuis Toulouse s’est trouvé un autre talonneur sud’af, en la personne de Chiliboy Ralepelle. Le plus jeune de la fratrie du Plessis n’a désormais plus qu’un seul prétendant. Ce qui ne l’empêche pas de se faire désirer et de poser subtilement quelques conditions à sa venue dans le Var. Il poursuit : « Tout ce que je peux vous dire, c’est que je souhaite continuer à évoluer au côté de mon frère Jannie. Je ne veux pas transiger sur ce point. » La colonie sud-africaine du RCT pourrait donc accueillir un voire deux nouveaux membres d’ici à 2014 même si le Midol précise que pour le moment seul Bismarck a reçu une offre.

Un exode d’internationaux qui ne va certainement pas ravir le sélectionneur des Springboks Heyneke Meyer. D'autant plus que le demi de mêlée international des Bulls Jano Vermaak a demandé à être libéré de son contrat, qui expire en octobre, pour rejoindre le Stade Toulousain. « Nous avons beaucoup discuté avec Jano, et cela semblait prometteur, précise le manager de la franchise de Super 15 via sarugbymag. Mais il a finalement choisi d’accepter l’offre de Toulouse». Une mauvaise nouvelle pour les Bulls qui n’arrive pas seule puisque le flanker Dewald Potgieter a lui opté pour la Top League japonaise chez le Yamaha Jubilo.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • gabach
    4451 points
  • il y a 7 ans

les blacks ,les australiens ect..... n oublions pas qu il y a quelque annees il n y avait quasiment pas d etranger dans le championnat et on avait pas un reservoir plus performant.il faut savoir que pour le top 14 il faut plus de 500 joueurs de haut niveaux et malheureusement pour les Français on a toujours était loin du compte,et surtout il faut avouez que des mecs comme mac alister giteau et autre sivivatu apporte eux aussi une culture differente qui nous permet de nous ouvrir a d autre système de jeu.le fait d avoir des etranger permet aussi d avoir un championnat plus competitif et evite la domination de deux voir trois clubs qui mettent 30 pion tout les week-end au autre equipe , ce qui permet a nos meilleur joueur d avoir des confrontation de haut niveaux tout les samedi et surtout n allez pas croire que je suis toulonnais pour dire sa , au contraire je suis toulousain et suis heureux de voir mon equipe batailler tout les week-end et pas mettre des branlers comme c était le cas les autres années

  • tototerto
  • il y a 7 ans

Le ciel t'entende.. Je te rejoins en tous points..

  • jacswr
    221 points
  • il y a 7 ans

Si cet exode ne ravit pas les Springboks il ne m'enchante guère non plus et je ne suis pas le seul ... ceci se fait au détriment des joueurs français .... je suis pour un quota de joueurs non français qui ne devrait pas dépasser 5 joueurs étrangers en même temps sur le terrain ... nous apprenons notre jeu à tous les pays du rugby mondial et nous nous étonnons que notre équipe nationale ne gagne plus ni en Europe ni ailleurs ! cette politique nous amène droit dans le mur ... que ceux qui ne sont pas d'accord me citent un autre pays qui pratique de la même façon ... et PSA n'y est pour rien ...

Derniers articles

Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
News
News
News