Le XV de France Féminin craque face à l'Angleterre, que retenir du match ?
Retour sur le premier match du Tournoi des 6 Nations du XV de France Féminin face à l'Angleterre.
Retour sur le premier match du Tournoi des 6 Nations du XV de France Féminin face à l'Angleterre.

L'Angleterre d'entrée

Deux essais inscrits en moins de vingt minutes, une possession largement à son avantage... Le XV de la Rose a réalisé l'entame parfaite dans ce Crunch. Disons les choses : les Bleues n'ont tout simplement pas existé, encaissant deux réalisations sur le large, puis en force. Si Emily Scarratt a raté sa première réalisation, la n°13 n'a pas tremblé sur la deuxième : 0-12, circulez...

Les Bleues opportunistes

Mais petit à petit, les coéquipiers de Gaëlle Hermet ont remis la main sur le ballon. Patientes, elles trouvent la faille dès leur première incursion dans le camp adverse. On joue la 23e minute de jeu, et la capitaine traverse un ruck en partant dans l'axe. Sansus a parfaitement suivi, résiste à un plaquage, et marque.  Trémoulière transforme, et passe une nouvelle pénalité, cinq minutes avant les citrons.

Opportunistes, les Tricolores...

Une seconde période crispante

Portées par un public du Hameau au rendez-vous, les Bleues ont eu des difficultés à enchaîner les temps de jeu, avec des manques à la conservation du ballon. Mais tout a été fait pour arracher cette victoire, avec une seconde période en plusieurs actes.  Premier tournant, cet essai (justement) refusé aux Red Roses juste après le retour aux vestiaires, pour un passage vide. Deuxième tournant, cette action de la 54e où la France est incapable de scorer.

Mais l'Angleterre se montre impitoyable sur une combinaison d'école à l'heure de jeu : touche déviée sur les 3/4, fixation au milieu du terrain, passage de bras, soutien axial, et personne n'arrête Scarratt...

A dix minutes du coup de sifflet, la France a l'occasion de revenir à six points en obtenant une pénalité. Las, on choisit la touche... et les Bleues ne marquent pas. Il faut attendre la 74e (et une nouvelle pénalité) pour prendre les trois points, par Trémoulière (13-19). Mais c'est trop tard : l'Angleterre ne lâchera plus le ballon, et le conservera jusqu'à la sirène.

La femme du match : Laure Sansus

On a l'habitude de voir (et d'encenser) Pauline Bourdon à la mêlée du XV de France. Titularisée à l'ouverture, la Bayonnaise a laissé sa place à Laure Sansus, qui a réalisé une belle partition. La n°9 du Stade Toulousain a lancé le renouveau des Tricolores, en dynamisant le jeu français. C'est elle qui est au soutien d'Hermet pour inscrire l'essai de la révolte. A revoir, et vite.


L'évolution du score

8e - Essai Angleterre : Abby Dow (0-5)

18e - Essai Angleterre : Vicky Fleetwood (0-10)

19e - Transformation Angleterre : Emily Scarratt (0-12)

23e : Essai France : Laure Sansus (5-12)

24e : Transformation France : Jessy Trémoulière (7-12)

35e : Pénalité France : Jessy Trémoulière (10-12)

61e : Essai Angleterre : Emiliy Scarratt (10-17)

62e : Transformation Angleterre : Emily Scarratt (10-19)

74e : Pénalité France : Jessy Trémoulière (13-19)

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • jojo7
    1839 points
  • il y a 2 mois

Physiquement ns filles sont un peu justes . Là , elles font avec leurs moyens et c'est méritoire . En revanche dans le domaine de la maladresse elles excellent Elles ne sont pas fichue de garder un ballon . Quant aux passes elles peuvent les travailler . Le seul progrès c'est dans le tir au but . Trémoulières a du travailler sérieusement . Bref , c'est dommage parce que j'aime bien les voir jouer !

  • stef7
    6803 points
  • il y a 2 mois

Grosse domination Anglaise, mais quand on a des pénalités dans le camp adverse on prend les trois points....

Le début de match attentiste des bleues, trop crispées par l'enjeu, me semble responsable des nombreuses maladresses de la suite. Cela semble un mal récurrent ces débuts de matchs timides.

Sansus a été tres bonne mais on gagne difficilement un match toute seule.
l'angleterre était bien plus forte, plus présente sur les impacts, mieux organisée, meilleur timing. Il n'y avait qu'une seule équipe pendant 20-25min

  • Pianto
    35256 points
  • il y a 2 mois

premier ballon à jouer vers la 20ème.
ça dit beaucoup du match.
Les anglaises conservent et jouent, correctement sans rien de très brillant.

Le bleues dominent mais ne conservent pas le ballon, ont des trous en défense (gros match de la n°23 qui est entrée au centre et qui a découpé toutes les anglaises à portée).

Au départ on se fait défoncer en mêlée mais plsu le match avance, plsu on reprend le dessus. les anglaises avaient des gros gabarits mais dès qu'elles devaient courir, elles baissaient vite d'intensité.
dès la 25ème minute, il y en avait toujours une avec un genou au sol, les arrêts de jeu étaient très longs. Faut dire qu'il faisait 28/29°...

Résultat, un match frustrant, où on a vu peu de jeu.
la petite n°9 a fait un match intéressant mais plusieurs mauvais coups de pied dans des moments importants.

En revanche, le jeu au pied de Jessy Trémoulière est une bénédiction quand on est sous pression. mention à la troisième ligne française que j'ai trouvé très bien. les percussions dans la ligne de la n°5 aussi, très intéressantes.

Au final, match tendu, très haché dont on sort en se disant qu'on n'a pas vu de jeu.
En plus avec tous ces temps morts, les parkings fermés qui nous ont conduit à nous garer à Tataouine, on a raté les 15 premières minutes du match des mecs.

  • breiz93
    53881 points
  • il y a 2 mois

Les filles beaucoup trop maladroites pour espérer quelque chose devant des anglaises très fortes. Même si l'esprit du jeu est bleu, le réalisme est blanc.

C'est terrible, comme pour celui des Bleuets hier j'ai l'impression qu'on a déjà vu ce match X fois...

@Team Viscères

au bout du compte, un peu le meme match que ceux de Novembre

Les anglaises ont été bien meilleures dans les gestes du combat, le blocage des bras des adversaires, le pourrissement des ballons. Et les françaises n'ont pas su faire montre de beaucoup d'imagination près de la ligne anglaise. Dommage.

  • Kad Deb
    29661 points
  • il y a 2 mois

Les Bleuets, les Bleues : et à la fin, ce sont les Roses qui gagnent. J'ai bien peur que ce ne soit pareil pour les Bleus. De l'envie, de belles actions, mais les Anglais qui s'imposent par quelques mouvements bien huilés et une défense en béton.

  • sha1966
    54599 points
  • il y a 2 mois

trop brouillonnes les filles

Comme les jeunes hier soir, on domine, on veux trop jouer et on se fait punir.
Il y a du boulot...

Comme écrit dans l'article , l'entame du match catastrophique des bleues leur est préjudiciable à la fin...ce n'est pas la 1ère fois que je les vois attentiste voir apathiques en début de match...et avec une défense "portes de Saloon"...c'est dommage car elles avaient vraiment les moyens de faire mieux...
Il faut passer à autre chose , comme nous jeunes hier , pour repartir plus fort...

Derniers articles

News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos