Coupe du monde féminine : World Rugby dévoile un nouveau format
Le rugby féminin est en pleine progression.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
La Coupe du monde de rugby féminin va connaître plusieurs évolution afin de protéger la santé des joueuses et augmenter la compétitivité.

VIDEO. Les 5 plus beaux essais de la Coupe du monde féminine avec la très belle course de Romane MénagerDans le cadre de son plan de développement 2017-2025 du rugby féminin et afin d'accroître l'impact de la Coupe du monde, tout cherchant à préserver la santé des joueuses, World Rugby a décidé de modifier le format de la compétition. Le nombre d'équipes ne change pas puisqu'il y aura toujours 12 nations qualifiées lors des prochaines éditions à partir de 2021. C'est la durée du tournoi qui va être revue à la hausse en passant de 23 à 35 jours grâce notamment à l'ajout de quarts de finale et d'une plus grande plage de repos entre les matchs.

  • durée qui passe de 23 à 35 jours
  • quatre jours entre chaque match de poule, contre trois en 2017
  • entre cinq et six jours entre les matches des phases finales, contre quatre en 2017
  • ajout d'un quart de finale : jusqu'ici, les trois vainqueurs de poule et la meilleure deuxième étaient qualifiées pour les demi-finales. Les autres nations s'affrontaient ensuite pour la 5e et la 9e place selon leur classement
  • augmentation des effectifs de 28 à 30 joueuses

Ces modifications interviennent après que l'instance internationale à consulté les équipes et les joueuses après l'édition 2017. Laquelle a été la plus suivie de tous les temps. "Nous souhaitons construire sur ce succès, c'est pourquoi nous introduisons quelques changements en vue de la prochaine édition en 2021. En assurant plus de compétitivité et d'enthousiasme dans le futur, le rugby féminin peut continuer à jouer un rôle essentiel dans le développement du rugby et élargir notre base de fans," commente Bill Beaumont, le président de World Rugby.

Pour l'heure, l'hôte du prochain Mondial n'est pas encore connu. L'Europe a accueilli cette compétition à sept reprises depuis 1991, le Canada ayant été désigné en 2006. Il n'est pas impossible que le continent asiatique soit désigné. Encore faut-il qu'un pays d'Asie dépose sa candidature avant le 31 mai. Le Japon, qui va accueillir la Coupe du monde masculine en 2019 puis les Jeux olympiques en 2020, pourrait serait un candidat idéal. Une fois le dossier reçu début juin, les fédérations intéressées auront jusqu'au 10 août pour le remettre. Le Conseil de World Rugby rendra sa décision finale le 14 novembre 2018.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Du point de vue de la santé des joueuses c'est un grand pas en avant. Par contre, le statut de joueuses amateurs nécessitera un aménagement, poser 35 jours de congés sans soldes sera difficile pour certaines, espérons que la fédé et le board se pencherons rapidement sur le sujet (je sais on peut toujous rêver)

OK pour des 1/4. Parce que c'était vraiment hard de devoir finir de poule "quanhême" !
Mais en conséquence, le rallongement, c'est pas cadeau. 35 jours, ca fait long pour des vacances pour le public.
Pour le lieu, ca se murmurait du côté de l'Australie . Sinon, côté résultats et développement, j'aurais bien vu ca aux USA ou au Canada...
Le Japon... bof...

Derniers articles

News
News
Transferts
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News