Chabal dénonce l'arbitrage et se fait tacler par derrière
Le 3ème ligne centre du Racing sort son autobiographie où quelques déclarations font grîncer des dents... extraits
Chabal dénonce l'arbitrage et se fait tacler par derrière
Sébastien Chabal
Dans une interview dans le JDD, Sébastien Chabal n’a pas été tendre avec les arbitres et le système du rugby français. Il a véritablement passé un savon aux hommes chargés de diriger les rencontres de Top 14 : « Je dis ce que je pense: les arbitres du Top 14 sont nuls. Ils me rendent fous. Il n’y en a que deux ou trois qui sont pros. Et encore, j’aimerais savoir ce qu’ils font vraiment. Les juges de touche ont un boulot la semaine, et ils sont tout contents d’être là le week-end. Ils n’aident pas l’arbitre central et quand ils interviennent… c’est catastrophique. ».

Didier Mené, le patron des arbitres, n’a pas vraiment apprécié la sortie de Sébastien Chabal dans la presse lors de ce week-end pascal : « Mes arbitres sont au-dessus de ça et heureusement, ils ont belle hauteur de vue. Ce n'est pas ça qui va les déstabiliser. Ce qui me gêne le plus, c'est la portée symbolique. Quand un international français - et je ne personnifie pas le constat à l'icône du rugby français - se permet de faire ces déclarations, je me dis que pour l'ensemble du rugby, c'est plus problématique. La portée de ces propos est inquiétante pour le rugby dans son ensemble. J'en parlerai mardi au président de la Fédération. ».

Le 3ème ligne centre du Racing s’est permis de critiquer les compétences des arbitres français, mais a surtout remis en doute leur honnêteté. Il reproche dans son autobiographie que des clubs comme Castres ou Biarritz soient avantagés grâce à la présence de Pierre-Yves Revol ou de Serge Blanco. « C’est une réalité. Je cite un match de la saison dernière où tout le monde l’a vu. Les gonzes, ils ne se cachent même pas. C’est dommage pour notre sport. Avant, c’était pareil avec Biarritz (le club de Serge Blanco, ancien président de la Ligue)… et c’est toujours un peu le cas. Il suffit de regarder les tirages au sort des poules de Coupe d’Europe : Biarritz n’a jamais des groupes très relevés. Ils ont de la chance, tant mieux pour eux. ».

Laurent Travers, entraîneur du Castres Olympique fut un des premiers à réagir, ce lundi 25 avril : « Il faudrait déjà que Sébastien Chabal apprenne le mode de désignation des arbitres du Top 14. Ils dépendent de la FFR et non pas de la Ligue. Je voudrais dire à Sébastien qu'il reprenne les derniers matches entre le CO et le Racing. L'an passé (20e journée, 24-24), Simon Raiwalui (deuxième-ligne du Racing) avait commis un véritable attentat sur Giorgadze. Notre talonneur vient tout juste de reprendre le rugby. On avait décidé de ne pas porter de réclamation. Ce serait bien que Sébastien reprenne certaines vidéos. Il est le bienvenu à Castres. Je ne veux surtout pas donner de l'importance à ces propos. Mais ce qui me gêne, c'est qu'il fait injure aux joueurs et à deux hommes : Pierre-Yves Revol et Serge Blanco. C'est mal les connaître quand on connaît leur intégrité »

Les réactions ne devraient pas tarder à s’enchaîner…
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • bouli
  • il y a 13 ans

arretez de critiquer chabal , le racing 92 , c est lui , mais il demontre certaine choses , la pas bien , je me mare , de toute façon ,fait parti des trentes , et vi sinon ont est mal ; pour la critique ,reste en honneur en f3 f2 , et taper vous sur la gueule , ça nous fais des vacances ;;;;😉)))

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos