Ecrit par vous !
Super Rugby - Sous l'impulsion d'un milliardaire australien, la Western Force continue de se battre
Andrew Forrest, le héros ?

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Depuis l'officialisation de sa mise à l'écart du Super Rugby, la franchise australien s'agite en coulisses pour avoir un avenir.

Australie - La Western Force quitte le Super RugbyLe combat de la Western Force se poursuit. Poussés par l'énergie du désespoir, leurs dirigeants ont obtenu mercredi le droit de faire appel de leur exclusion du Super Rugby. Cette lutte face à la Fédération australienne n'a que peu de chances d'aboutir car il est probable que la Cour Suprême de la Nouvelle Galles du Sud ne prendra en compte que des éléments judiciaires (voir si la fédération est dans la légalité en supprimant cette franchise) et non sportifs. Les hommes forts du club le savent et ont donc tenté de convaincre directement la fédération avec l'appui d'un homme providentiel.

Andrew Forrest, un passionné prêt à tout !

Cette personne, c'est Andrew Forrest, un milliardaire australien qui fait fortune dans les ressources minières. Il a rencontré l'ARU mardi à Adélaïde et aurait posé 50 millions de dollars sur la table selon les médias nationaux (ils s'accordent tous sur ce montant). Une "offre sans précédent" comme l'a déclaré Cameron Clyne, président de l'ARU, elle a quand même été rejetée.

Forrest ne lâchera pas pour autant l'affaire. S'il est logiquement apparu déçu au sortir de la réunion, il rêve en grand pour la Force. Pour sauver le club historique de l'ouest australien, il a comme projet de créer ou d'intégrer une compétition qui a des fuseaux horaires semblables, a-t-il annoncé lors d'un discours aux supporters. Ce serait une compétition internationale "centrée sur la région indo-pacifique". Si la fédération s'est dite prête à aider la Force dans ce projet, on sait d'ores et déjà qu'elle ne le fera pas financièrement. Le problème est que l'on ne voit pas quelle compétition existante pourrait correspondre, et qu'il sera très difficile d'en créer une alors que le Super Rugby peine à trouver la bonne formule et que les signaux économiques des clubs sudistes ne sont pas au vert. Quels clubs et de quels pays pourraient y participer ? On ne voit pas. Mais le projet est seulement en phase d'étude.

Le Pro 14, un choix logique ?

Quelles poules et quel fonctionnement pour le Pro 14 ?Il est en revanche plus plausible de voir la Force imiter les Cheetahs et les Southern Kings en rejoignant le Pro 14 non pas cette année mais la suivante. La ligue celtique qui compte donc des équipes italiennes et sud-africaines (et bientôt allemande ?) ne sera sûrement pas contre cette arrivée, et deviendrait un championnat avec un modèle calqué sur celui du Super Rugby. En attendant, les amoureux du club se sont réunis le 20 août dernier pour protester contre cette éviction. Ils étaient 8000 selon ABC devant le siège de Rugby WA à Perth, l'organisme chargé du rugby et de son développement en Australie occidentale. Dimanche, ils pourraient bien être autant, voir plus.

Sacha Harleux
Sacha Harleux
Cet article est rédigé par Sacha Harleux, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

La western force existe en super rugby depuis 2006 il me semble... Donc trois franchises existaient avant....
Simple précision Bravo et merci pour ton article

@batelier

Ironique pour le bravo ? 😉

Je veux bien que l'histoire de l'Australie soit récente mais qualifier la Western Force de club historique de l'ouest australien me semble un peu fantaisiste

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News