VIDEO. Merab Sharikadze casse quatre plaquages samoans et donne la victoire à la Géorgie

VIDEO. Merab Sharikadze casse quatre plaquages samoans et donne la victoire à la Géorgie
Georgie : Merab Sharikadze assoit quatre samoans... Solide.
Les Géorgiens ont la réputation d'être solides... devant. Et derrière ? Ce n'est pas mal non plus, à voir le jeune centre Merab Shakiradze. Soyez honnêtes : si vous aimez le rugby géorgien au point d'être un inconditionnel des Lelos ou de vous faire tatouer Mamuka Gorgodze en tutu sur le pec droit, ce n'est pas grâce au beau jeu de sa sélection. Sauf si bien sûr, par beau jeu vous entendez bourre-pifs, cocottes et mêlées. Les Géorgiens sont solides devant. Logique, donc, de les retrouver dans les packs des équipes de Top 14 et de Pro D2. Pourtant, face aux Samoa, la victoire des Lelos est venue d'un... trois-quart centre, Merab Sharikadze. Un joueur a priori lambda qui ne devrait pas tarder à sortir de l'anonymat.

Sharikadze n'a que vingt ans mais évolue déjà en France. A Bourg-en-Bresse plus exactement. Aligné deux fois par ses entraîneurs, le jeune centre Géorgien s'était déjà fait grandement remarqué cet été, lors de la Tbilissi Cup, face à l'Uruguay.



On vient de le découvrir, Sharikadze, c'est un physique de géorgien avec une technique individuelle de polynésien. Cocktail explosif ? Assurément puisque face aux Samoa, le Bressan s'est permis d'asseoir pas moins de quatre joueurs, avant de tranquillement plonger dans l'en-but. D'après la rumeur, Johnny Leota, Faifili Levave, Jack Lam et Piula Fa'asalele ne s'en seraient toujours pas remis...