VIDEO. 6 Nations : George North KO deux fois sans être remplacé, la polémique enfle au Pays de Galles
6 Nations - Pays de Galles : George North et la polémique après les KO.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Le staff médical du Pays de Galles est dans le viseur du World Rugby après les deux KO subis par George North sans que ce dernier ne sorte du terrain.
Vendredi soir, le Tournoi des 6 Nations s'est ouvert de la plus belle des manières avec le choc entre le Pays de Galles et l'Angleterre. Une rencontre qu'il ne fallait absolument pas louper, vu le spectacle proposé le lendemain par ItalieIrlande et, surtout, France – Écosse. Au final, le XV de la Rose s'est imposé et confirme son statut de favori, à quelques mois d'une coupe du monde disputée sur son sol. Seulement, tout n'a pas été rose dans cette rencontre, marquée par une polémique qui monte outre-Manche. Non, les commentaires du duo Lartot-Galthié ne sont pas parvenus à leurs oreilles. C'est George North qui fait beaucoup de bruit, à la suite de deux KO subis pendant la rencontre.

À la demi-heure de jeu l'ailier du Pays de Galles a dû laisser sa place après avoir reçu un coup de pied – involontaire – de Dave Attwood. Normal, puisque le joueur a subi un protocole commotion. Celui-ci n'a visiblement rien révélé puisque North était de retour sur la pelouse moins de dix minutes plus tard. Problème, le joueur de Northampton a une nouvelle fois été secoué après un choc à la tête avec Richard Hibbard, sans qu'un nouveau protocole soit mis en place malgré des images au ralenti assez « impressionnantes » qui montre clairement une perte de conscience immédiate. The Guardian dévoile que le staff médical des Diables Rouges ne s'en était même pas rendu compte, contrairement aux millions de téléspectateurs et aux personnes présentes dans le Millennium. Inconscience ?


Crédit vidéo : ArsenaL FanS

« Si North avait disputé un combat de boxe, celui-ci aurait été arrêté »

Pour rappel, George North avait manqué le dernier match du Pays de Galles face l'Afrique du Sud après avoir subi (déjà) une commotion. Face à cette polémique, World Rugby a demandé un rapport pour vérifier que le protocole effectué en première période avait bien été suivi à la lettre. La Fédération galloise a d'ores et déjà annoncé que North ne souffrait d'aucun symptôme après le coup de sifflet final. Il postule pour le match face à l’Écosse, ce qu'a du mal à réaliser Barry O'Driscoll. L'ancien conseiller médical en chef de l'IRB, qui a toujours lutté pour la sécurité des joueurs déclare ainsi dans The Telegraph : « J'ai peur que dans beaucoup de cas, les résultats des protocoles commotions soient déterminés par l'enjeu du match et non le cerveau du joueur. Si North avait été sur un ring de boxe, le match aurait été arrêté. Pour World Rugby, il y a deux catégories de commotions : la suspectée, qui te fait rester en dehors du terrain jusqu'à la fin du match, et la potentielle, qui permet d'y revenir. C'est n'importe quoi. C'est la porte ouverte à des blessures cérébrales. » Prav Mathema, manager du secteur médical au sein de la WRU, a lui aussi réagi : « Avec cet incident, on a vu que nos protocoles avaient besoin d'être améliorés. Pour les prochains matchs, nous regarderons les ralentis de chaque action instantanément. On discute avec World Rugby pour des améliorations, pour obtenir de l'aide. »

En France, la cas de Florian Fritz avait lui aussi fait couler beaucoup d'encre il y a quelques mois :

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Kadova
    31045 points
  • il y a 5 ans

Enterrement de 1ere a la fede galloise et la fede internationale: le staff gallois n'avait rien vu, le World Rugby (=IRB) demande un rapport, les instances galloises disent dans leur rapport que George North n'avait aucun symptome apres le match, conclusion de WR "la fede galloise a bien suivi le bon protocole".

En attendant, il ne joue pas samedi, ils ont peut-etre eu peur retrospectivement...

Même le capitaine de l'équipe peut s'en entretenir avec l'arbitre à la vue des images dans le stade .
Personne n'a intérêt à ce qu'un joueur sur la pelouse en ko , y reste , et dans les deux sens du terme .

  • dam82
  • il y a 5 ans

Un joueur qui a pris une commotion cérébral n'a pas la lucidité de se sortir tout seul, surtout qu'il n'en a pas forcément conscience, c'est le rôle du staff médical de faire le diagnostic et de prendre la décision de le sortir.

  • Kadova
    31045 points
  • il y a 5 ans

"les résultats des protocoles commotions soient déterminés par l'enjeu du match et non le cerveau du joueur.", c'est exactement ca. C'est effarant que North soit reste apres le 2e KO.
En tout cas, World Rugby a reconnu qu'il y avait commotion pour le 2e KO. C'est dans Rugbydump ici:
www.rugbydump.com/2015/02/4084/world-rugby-accepts-george-north-should-have-left-field-after-concussion Et l;interview de la WRU est "interessante":
supporters.wru.co.uk/matchdaytv/?play=media&id=20198

(C'est en anglais)

Et c'est là qu'on s'aperçoit qu'en fin de carrière pas mal de joueurs de tous niveaux ont des lésions cérébrales

Il devrait avoir l'intervention de l'arbitre video , car on l'a vu deux à trois fois en boucle ce K.O .
Comment ne pas s'en indigner . Dommage pour la notation de cet arbitre francais , qui ne sait pas trop mal débrouillé .

J'ai du mal avec le fait que personne ne s'en rende compte, il y a un staff entier d'analystes vidéos en tribune devant leurs écrans qui discutent en direct avec les adjoints, pas un pour leur dire que le mec tombe raide ?

  • Baek
    4465 points
  • il y a 5 ans

Le danger est clairement pour le joueur, c'est lui qui devrait réagir il est coutumier du fait

Un KO comme le deuxième subit par North devrait être éliminatoire. Un mec groggi je veux bien qu'il revienne après un protocole, mais là c'est imcompréhensible...

Y'a effectivement des remplaçants sur le banc, comme pour n'importe quelle blessure.

Ou alors adjoindre un toubib "indépendant" à ceux des équipes, qui aurait le final cut en cas de désaccords… Peut-être le seul moyen de zapper, au nom de la santé des joueurs, les intérêts commerciaux… Les cas d'anciens joueurs souffrant des mêmes pathologies que les boxeurs ou les footballeurs américains devraient être plus largement pris en compte… Le cerceau qui bascule et vient frapper l'avant du crâne, ça peut avoir des séquelles gravissimes, motrices, neurologiques… Jusqu'à l'hémiplégie, partielle ou totale… Raison de plus pour revenir un peu plus à un jeu d'évitement, d'appuis et d'intervalles pris à contre-pied… Sans effacer le combat, bien sûr, mais dans un cadre beaucoup plus surveillé… Je sais bien que les images ralenties ne rendent pas compte de la vitesse d'exécution, mais le coup de pied de l'anglais, même dans le doute et au vu des images, aurait dû être plus sévèrement sanctionné...

@Chips du RCT

Regarde le cas de Fritz : tout le monde voit qu’il est groggy, il sort. 10 min plus tard, il revient sur le terrain car un ou des médecins ont jugé qu’il était en pleine forme. Comment veux-tu qu’un arbitre déjuge le ou les médecins ? Sur quels critères ? Ils savent examiner un patient, ils ont pris 10 min pour l’examiner, pourquoi l’arbitre dirait-il en 15 secondes « non, non, vous vous êtes trompés » ? Mais ce sont les médecins qui sont responsables s’il y a une couille par la suite.

Comme le propose POB, l’examen par un médecin indépendant serait peut-être une meilleure solution mais j’entends d’ici les récriminations : « O’Connel n’a pas été sorti alors que Machin, lui l’a été, ça manque de cohérence, ça fausse le Tournoi etc. ».

  • Compte supprimé
  • il y a 5 ans

C'est tout de même super inquiétant: sur le premier acte; le numéro 4 anglais envoie consciemment et délibérement un coup de pied dansla tête de North: le ballon est hors de protée depuis longtemps et North est déjà sur le pojtn de protéger le ballon. Fair play qu'ils disent. Pour moi c'est rouge. Ce qui encore plus insensé, c'est le deuxième acte: North attérit comme une crêpe sur la pelouse, et personne ne se soucie vraiment de revoir la vidéo. Bon sang, à quel jeu jouent les officiels? le staff? Est-ce qu'au moins il sera laissé au repos pour le prochain match?

  • sylche
    37658 points
  • il y a 5 ans

La comparaison de BOD avec la boxe est intéressante.
Sortir les joueurs qui ne se sont pas relevés quand on a compté jusqu'à 3, ça a le mérite de poser très concrètement et très clairement les choses.

  • POB
    1698 points
  • il y a 5 ans

Pour moi la solution serait toute simple au niveau professionnel, il suffit qu'il y ait à chaque match, un médecin indépendant mandaté par la FFR ou l'IRB pour les matchs internationaux et dès qu'il y a KO ou suspicion de KO, ce soit ce médecin qui prenne en charge le joueur et qui interdise ou non le retour sur le terrain, au lieu que ce soit le staff médical de l'équipe !

Le joueur n'est-il pas sous la responsabilité globale de l'IRB ? et en délégation de l'arbitre de champ qui peut décider d'arrêter le jeu ?

Il ne s'agit pas de responsabilité en tant que garantie mais de prendre une décision. parce que pour le reste que disent les assurances ?

Je ne fais que poser une question sans avoir quelconques réponses de la part des instances officielles ou de me substituer à elles 🙂

@Pikeyboy
La question est : qui peut prendre la responsabilité juridique de laisser sur le terrain un joueur qui a potentiellement pris un KO ? Si tu dis que c’est au 4e arbitre de le faire et qu’un jour il passe à côté d’un choc sévère, le joueur ou sa famille pourra se retourner contre lui devant un tribunal. Ce n’est pas aux arbitres de prendre cette responsabilité, il n’ont ni la formation, ni les assurances pour ça.
Le règlement laisse à l’arbitre de champ la possibilité de forcer la sortie d’un joueur mais il ne lui en donne pas la responsabilité : ce sont les staffs médicaux en pro et les entraineurs en amateurs qui sont responsables en cas de pépins.

  • prout
  • il y a 5 ans

Tant qu'à faire d'utiliser la vidéo pour un oui ou pour un non, il me semble que ce devrait être la responsabilité du corps arbitral d'exiger le remplacement du joueur lors du deuxième KO, quitte à ce que ce soit par un mec déja sorti.

@Grand Sachem : Je ne suis pas médecin non plus mais dans ce cas, ne vaut-il pas mieux décider de mettre systématiquement fin au match d'un joueur ayant subi une perte de connaissance ?

On risque quoi ? Les remplaçants sont faits pour ça non ?

Post match, le joueur passe les examens médicaux appropriés et ce sont les médecins qui décident de la marche à suivre.

Les gallois ont un peu perdu le North sur ce coup...

Pour avoir vu le coup en direct c'est juste....impressionnant !
Continuez à laisser jouer vos joueurs victimes de K.O et vous les verrez s'écrouler 10-15-20 minutes après le choc sans raison....mais là il sera trop tard !

  • CofCof
    17999 points
  • il y a 5 ans

J'ai manqué la première Mi temps du match donc je n'ai pas vu ces actions en directe. Apparemment selon les journaux et autre, North a fait un bon match. Etant arrivé après, je n'ai pas trouvé North au top, je l'ai trouvé complètement ailleurs, ce qui m'étonnait car d'habitude c'est un bon joueur.
Laisser le joueur sur le terrain après deux tampons comme ça, ok tu garde North qui est un bon ailier, mais le mec était complètement à la rue après, à quoi ça sert de prendre encore plus de risque parce qu'il manque encore plus de lucidité et risque de se blesser d'avantage.
Mauvaise analyse de la part du staff gallois!

Si on interdit aux pros de jouer "sonnés", on va bientôt interdire aux amateurs de jouer bourrés.

  • flogule
    11415 points
  • il y a 5 ans

2 KOs et il continue à jouer... C'est de l'inconscience.
Les examens médicaux devraient être systématiques après un KO et le joueur ne devrait en aucun cas retourner sur le terrain. Même si "apparemment" il n'y a pas commotion il peut y avoir des dégâts causés ou fragilisation de structures cérébrales.
On connait maintenant quelle est la réalité des commotions subies par les joueurs de football américains, doit-on attendre 10 ans pour voir de tels ravages au rugby et protéger réellement les joueurs ?

@Kat_Mlslg

Ce serait faire porter la responsabilité légale à quelqu’un qui n’est pas médecin. Dans ce cas, au moindre doute, le 4e arbitre va se couvrir en refusant à un joueur de revenir... d’où de nouvelles polémiques.

bonne conscience. Gros lapsus !

Comme tout le monde, je suis sidéré.

Ça tend malheureusement à prouver que la réglementation (le protocole commotion en particulier) a été mis en place pour se donner bonne confiance. Si elle n'est as respectée dans des cas aussi flagrants, alors franchement je n'en vois pas l'intérêt.

Et puis je ne m'explique pas comment les types de l'encadrement peuvent prendre délibérément le risque de mettre en danger leurs joueurs et les regarder dans les yeux après. Soit c'est de l'inconscience, mais je ne pense vraiment pas qu'à ce niveau on puisse ignorer les risques encourus, soit c'est froidement calculé, auquel cas c'est grave.

En même temps si à chaque perte de connaissance on faisait sortir définitivement le joueur... La règle n'est pas appliquée. Elle dit clairement que quand un joueur a un signe évident de commotion, il doit sortir. Or, de partout, quand il y a un signe évident, on fait juste un protocole, qui, semble t-il ne sert à rien... On en est presque à espérer un mort pour faire évoluer enfin la question...

ce qui serait intéressant, c'est de savoir si North a suivi de véritables examens neurologiques après la rencontre, pour détecter d'éventuelles lésions, et qu'on ne se soit pas contenté de ce grotesque protocole commotion, qui est aussi efficace qu'une alarme de piscine contre la noyade des enfants. Nous avons tous été un jour ou l'autre sonnés sur un terrain, avec le désir de ne pas abandonner les copains, l'orgueil et l'esprit de compétition nous intimant d'aller jusqu'au bout, qui plus est sur des matches à gros enjeu. Personnellement, j'ai plusieurs fois envoyé paître le médecin du staff dans une situation équivalente, mais il a toujours su trouver les mots pour me faire prendre conscience des situations et me protéger contre moi-même. Alors, peut-être faudrait-il ajouter à la formation des médecins de ces équipes des modules de formation à la gestion psychologique de ce type de situation ?

Pas convaincu qu'on se soucie vraiment de la santé des joueurs

Le 4eme arbitre devrait refuser que le joueur rentre sur le terrain...

  • mimi12
    78438 points
  • il y a 5 ans

c'est une honte,le staff gallois aurait du le remplacer

  • Bine
    5078 points
  • il y a 5 ans

Il y a clairement une perte de connaissance sur le deuxième. C'est dingue que rien ne soit fait.

  • tom4995
    16780 points
  • il y a 5 ans

Le 2ème ko est impressionnant. Sous certains bords, ça me rappelle un peu le cas Fritz...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News