Coupe du monde - Frédéric Michalak : ''Quand j’ai vu la défense française, j’ai repris espoir''
Coupe du monde - Frédéric Michalak pense que les Bleus peuvent battre l'Argentine.
L'ancien ouvreur du XV de France Frédéric Michalak estime que les Bleus ont toutes leurs chances face à l'Argentine.

Une semaine, c'est tout ce qui sépare désormais le XV de France de son entrée en lice dans la Coupe du monde 2019 au Japon. Les Bleus ne vont pas avoir le temps de monter en puissance dans cette compétition puisque c'est l'Argentine qui se présente dès le premier match de poules. Victoire obligatoire pour les Tricolores sous peine de ne pas voir les quarts de finale d'un Mondial pour la première fois de l'histoire. Les Français abordent cette poule et ce match déjà couperet dans la peau d'un outsider face à des Argentins en constance progression depuis leur intégration dans le Super Rugby via les Jaguares et le Rugby Championship.Assistez à France vs Argentine en direct avec Guy Novès 
Malgré tout, l'ancien ouvreur du XV de France Frédéric Michalak estime que les Bleus de Jacques Brunel n'ont pas à baisser la tête face aux Pumas. Selon lui, un match de Coupe du monde se gagne notamment avec une bonne défense. Et celle des Français a montré satisfaction. C'est l'un, si ce n'est son point fort. "Quand j’ai vu la défense française, j’ai repris espoir." Grâce à elle, avec le bon état d'esprit, une bonne touche et une mêlée conquérante comme il a pu le constater, le XV de France peut gêner ses adversaires. Attention cependant à ne pas faire des fautes bêtes qui permettent à l'adversaire de rester dans le camp tricolore.

Ensuite, et on l'a vu lors des matchs de préparation, elle excelle dans le jeu de contre avec des trois-quarts de talent. L'ancien Toulousain, passé par Toulon ou encore Lyon, considère via RMC Sport que l'Argentine n'a pas montré autant de garantis cet été.

Face à l’Afrique du Sud, on a vu une équipe d’Argentine très très faible. Les Français peuvent s’appuyer dessus pour le prochain match. […] Je n’ai pas vu une équipe française en-dessous de celle de l’Argentine sur les derniers matchs. Pour moi cette équipe est en fin de course.

Il y a pourtant d'excellents éléments dans cette équipe argentine particulièrement derrière avec des joueurs d'appuis et de vitesse comme Boffelli, Delguy ou Moroni. Nicolas Sanchez en revanche n'a pas les faveurs de Michalak. Il "fait partie des bons ouvreurs mais ce n’est pas le meilleur du monde." En revanche, Pablo Matera "fait partie des joueurs de classe mondiale." Les Bleus devront se méfier du troisième ligne car "il parvient souvent à casser les défenses adversaires" en plus d'être un gros défenseur.Argentine - Pourquoi Pablo Matera pourrait être l'une des stars de la Coupe du monde 2019Argentine - Pourquoi Pablo Matera pourrait être l'une des stars de la Coupe du monde 2019

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • ced
    97467 points
  • il y a 1 mois

c'est vrai que nous avons une grosse défense, surtout face à l'extraordinaire attaque Italienne
je pense que contre les USA notre défense sera également à la hauteur

@ced

Mefi quand même 😉

  • cahues
    106973 points
  • il y a 1 mois

En souhaitant tout simplement que le mental et l'envie vont prévaloir pour ne pas ressembler au France-Argentine basket d'hier.

  • Pianto
    31626 points
  • il y a 1 mois
@cahues

les basketteurs ont vengé les footballeurs de l'été dernier.
C'est maintenant aux rugbymmen de venger les basketteurs.

Quelle défense française ? Celle du dernier tournoi il y'a à peine 6 mois contre l'Angleterre et l'Irlande notamment ?

  • Ahma
    80882 points
  • il y a 1 mois
@Garou-gorille

Bien que n'ayant pas vu cette émission, je crois comprendre qu'il s'agit en fait de l'évolution du système défensif constatée lors des matchs de préparation, probablement pas de la défense du Tournoi.

@Garou-gorille

Certainement celle contre L'Angleterre, sereine et très forte sous les ballons hauts...

"Quand j’ai vu la défense française, j’ai repris espoir." Grâce à elle, avec le bon état d'esprit, une bonne touche et une mêlée conquérante comme il a pu le constater, le XV de France peut gêner ses adversaires."
Je croyais qu'on allait là-bas pour gagner, mais si c'est juste pour gêner les adversaires alors on peut sans doute atteindre notre objectif.
Un p'tit apéro au Royal Neuilly ?
- Bonjour Antoine, bonjour Georges !
- Bonjour Monsieur !
- Bonjour Charles-Henri !
- Donnez-moi un double Ricard Georges s'il vous plait.
- Mon cher Charles-Henri, nous avons comme chaque année privatisé le golf de Saint-Nom-la-Bretêche pour notre petit tournoi entre amis, serez-vous des nôtres ?
- Je crains bien que non Antoine, j'ai pris quelques distances avec le golf depuis quelque temps, je trouve que nous y sommes trop entre gens du même monde et ce n'est pas sain : il faut garder un contact avec le peuple pour bien garder la notion des réalités sociales, et le rugby nous le permet. Quand je suis dans ma loge à Jean Bouin je prends vraiment conscience que tous ces gens qui braillent en bas ont des aspirations, des desiderata et des valeurs bien différentes des nôtres et qu'on ne peut les ignorer.
- Charles-Henri ! Le Ricard et maintenant ceci ! Deviendrez-vous de gauche ?
- Dieu m'en garde ! Mais il et toujours bon de connaître les gens dont nous dépendons, après tout ce sont eux qui achètent nos produits. Et il n'y a guère qu'au rugby que depuis ma loge je peux ainsi rencontrer le peuple, je ne peux quand même aller m'encanailler dans des bars de banlieue ou parler avec les chauffeurs de taxi !
- Quelle horreur ! Georges, voulez-vous nous resservir s'il vous plait. Mais Charles-Henri, vous me promîtes il y a quelque temps de me narrer l'étrange aventure qui vous fit découvrir le Ricard.
- Il est vrai. Eh bien, il y a trois semaines j'étais dans l'Aveyron le week-end pour un séminaire destiné aux chefs d'entreprise, sur le thème "Boostez la motivations de vos cadres grâce au cerveau reptilien". Un petit château superbe, mais je ne pus y trouver mes cigares, vous le savez je ne fume que des Montecristo N° 4. Je me rendis donc à la localité la plus proche pour en faire l'acquisition, un bourg improbable nommé Laragnasse-sur Égoût ou Agout, je ne sais plus. Excusez-moi un instant.. Allo ! Oui, Marie-Pierre... Ah! Le con ! La police et les pompiers... c'est fait... bien, j'arrive. Je suis
désolé, c'était mon assistante, le directeur commercial nous fait un burn-out et menace de se jeter du huitième étage. Georges, un double Ricard rapidement s'il vous plait et appelez moi un taxi.
- Voilà qui est dramatique Charles Henri !
- Oui, c'est le mot, je vais encore avoir les syndicats sur le dos ! Je file, au revoir Antoine, au revoir Georges !
- Au revoir monsieur Leroydec !
- Au revoir Charles-Henri !
Le sourire du jour :
https://lelinzhou.blogspot.com/2019/09/le-sourire-du-14-septembre.html

  • breiz93
    42215 points
  • il y a 1 mois
@lelinzhou

@LELINZHOU

Que tu places ce bourgeois dans une loge à Jean Bouin plutôt qu'au Racing, j'encaisse mais que tu celtises (du verbe celtiser du1er groupe ) son nom en lui collant un suffixe en "ec" je dis non.

Je prends ça pour une attaque personnelle, déjà que l'équipe se fait atomiser aux 4 coins de l'hexagone...
Mais continue à délirer il en restera bien quelque chose 😂 au moins me faire rire.

@lelinzhou

Il paraîtrait que ce cigare était le préféré du Che, il semblerait que Charles Henri ait pris un virage révolutionnaire.

@lelinzhou

Impossible de corriger, donc :
"deviendriez" , "motivation"," Laragnasse-sur-Égoût" et autres bricoles...

@lelinzhou

Vous vous laissez aller très cher

@Le Haut Landais

Veuillez m'excuser Jean-Édouard.

@lelinzhou

Mon Dieu ! Un Montecristo N°4 avec du Ricard ? Quelle hérésie ! Certes on peut s'encanailler pour se sentir plus proche des occupants des gradins, mais à ce point !
Je me régale à vous lire !

@duodumat

La richesse n'est pas une garantie de bon goût, il semble même que depuis toujours se soit plus souvent le contraire...
Merci pour ce retour sympa.

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
News