TOP 14. Et si Paul Costes (TOULOUSE) ''explosait'' complètement cette année ?
Paul Costes marque dans points durant l'absence des internationaux.
Paul Costes (20 ans) s'est illustré avec l'équipe première toulousaine, face au MHR, pour sa première sortie de la saison, en Top 14.

Initialement prévu remplaçant lors du Mondial U20, il a pris l’absence d’Emilien Gailleton, retenu avec les grands pour préparer la coupe du monde, comme une superbe opportunité. Lui ? C’est évidemment Paul Costes, 20 ans tout juste et auteur d’une compétition 4 étoiles durant l'été, à l’image de sa finale dantesque face à l’Irlande.

RÉSUMÉ VIDÉO. Champion du monde, la France U20 atomise l’Irlande et souffle l’idée aux grandsRÉSUMÉ VIDÉO. Champion du monde, la France U20 atomise l’Irlande et souffle l’idée aux grands

Une prise de confiance qui lui permettait, logiquement, de postuler à "matcher" plus souvent avec les pros du Stade Toulousain en ce début de saison marqué par les absences des internationaux. Chose qu’aux prémices de ce nouvel exercice, Ugo Mola promettait déjà lui aussi.

RÉSUMÉ VIDÉO. Toulouse lance sa saison de Top 14 en étrillant MontpellierRÉSUMÉ VIDÉO. Toulouse lance sa saison de Top 14 en étrillant MontpellierCe dimanche soir, Costes a donc profité de sa première titularisation de la saison pour montrer ce qu’il avait dans le ventre. Dans la lignée de sa coupe du monde U20, le champion du monde se mit en évidence à de nombreuses reprises : même s’il n’est pas le plus imposant de la ligne de 3/4 haut-garonnaise (1m82 pour 90kg), il fut déjà extrêmement agressif en défense, comme à l’accoutumée. Des montées bien senties et un retour défensif décisif juste avant la pause qui montrent qu’il est en mesure de tenir le coup physiquement à ce poste très exposé.

J'ai pris beaucoup de plaisir sur le terrain. -  Paul Costes au micro de Canal + 



Mais surtout, au cœur d’un match à l’allant très offensif proposé par les Toulousains, le fils d’Arnaud s’en donna à cœur joie lui aussi. Remuant, inspiré et capable de faire jouer derrière lui, le blond peroxydé a gagné 126 mètres ballon en main au total, en 9 gonfles touchées.

De quoi confirmer tout ce que les prémices montrées laissaient envisager : que Paul était taillé parfaitement pour s’inscrire dans le projet de jeu du Stade Toulousain. Tout en affichant une complémentarité assez étonnante avec l'autre puncheur, aujourd'hui peut-être plus régulateur, Sofiane Guitoune, de 14 ans son aîné.

En l’absence d’Ahki, Chocobares et de tous les autres 3/4 internationaux, Ugo Mola ne demandait que ça. De (très) bon augure pour la suite…

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Tonioo
    34508 points
  • il y a 8 mois

Filez la recette aux autres les Toulousains, chaque année ça sort des tops joueurs ou futurs top joueurs. J'adore le fait qu'il soit pas hyper massif, il est dominant malgré tout grâce à son agressivité et mêlé à son intelligence de jeu ça promet...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News