Le Top 14 selon Marine Le Pen
Nous avons épluché les propositions du FN et avons essayé d'imaginer la tournure que prendrait le Top 14 avec l'élection de Marine Le Pen
Le Top 14 selon Marine Le Pen
Marine Le Pen
Alors que le monde du football tremble avec ses quotas, un article paru sur le 10 sport a retenu toute notre attention cette semaine. La rédaction de ce journal s’est intéressée au programme du FN pour les prochaines élections présidentielles. Le 10 sport s’est intéressé au football, il est de notre rôle d’éplucher cette « charte pour l’identité des clubs participants aux championnats nationaux ».

Proposition FN : « Les championnats nationaux ne seront désormais ouverts qu’aux clubs dont une partie significative des joueurs sont de nationalité française, voire nés ou ayant résidé un temps minimum dans la région ou se situe le club ».

Le Rugbynistère : Depuis quand un gouvernement pourrait-il contrôler les décisions de la LNR ? En gelant les subventions nationales par l’intermédiaire de la FFR ? La Ligue et son président ne dépendent absolument pas de décisions étatiques. Un gouvernement ne pourrait pas imposer de telles mesures discriminatoires à un organisme totalement indépendant. Et quid des lois européennes sur la libre circulation des travailleurs ? Le FN a tenu à réagir sur ce point. ».

Proposition FN : « Une telle mesure irait directement contre la jurisprudence de la CJCE dans l’arrêt Bosman, qui réduit le sport à une activité économique, et interdit la limitation du nombre de joueurs étrangers dans une équipe au nom des principes de libre circulation et de libre établissement. Cela impliquera une renégociation des traités concernés avec l’UE ».

Le Rugbynistère : Il est totalement vrai que cette proposition va à l’encontre de la décision de la Cour du Justice de la Communauté Européenne. Le FN est d’ailleurs bien conscient qu’il est impuissant face à une loi européenne (à moins de se sortir de l’UE…). Une renégociation des traités se ferait à 26 et non pas tout seul ».

Proposition FN : Il s’agit d’éviter les « achats » de joueurs que les clubs vont chercher à l’étranger pour ne pas avoir à payer la formation en France, et pour pouvoir s’en débarrasser facilement s’ils ne s’avèrent pas « rentables ».

Le Rugbynistere : Avons-nous besoin des hommes politiques pour arriver à une telle conclusion populiste ? L’intérêt du rugby français n’est pas d’avoir moins de joueurs étrangers dans notre championnat, mais il est primordial de laisser s’épanouir les jeunes joueurs français issus de la formation. Ceci dans l’intérêt du niveau de son équipe de France. La FFR et la LNR ont déjà attaqué le problème à bras le corps en instituant les fameux JIFF. Ce règlement oblige les clubs à avoir un minimum de joueurs issus de la formation française (JIFF). A savoir que cette mesure sera de plus en plus contraignante pour les clubs ces prochaines saisons. les clubs de Top 14 devront compter dans leurs effectifs professionnels au moins 50% de JIFF en 2011-2012 pour atteindre 60% la saison suivante ».

En conclusion, nous avons affaire à des propositions populistes. Que la classe politique laisse le rugby en dehors de ces débats qui secouent notre société. Il ne s’en portera pas plus mal…
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Minotop
    13882 points
  • il y a 13 ans

_Alex_ le souci du championnat ce n'est pas d'aider les joueurs de petite nation du rugby en premier , c'est de trouver des joueurs suceptible de jouer en équipe de france. Et il faudrait peut etre mieux qu'il se débrouille tout seul pour pouvoir construire sur le long terme. Rappel toi que l'équipe de france c'est faite en environ 50 ans pour devenir performante!

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News