Fédérale 1 : Saint-Jean-de-Luz sous le joug albigeois

Fédérale 1 : Saint-Jean-de-Luz sous le joug albigeois
Albi et Saint-Jean-de-Luz ont offert un duel de braves samedi soir au Stadium Municipal.
Fédérale 1
  • 1 Matchs joués
  • 0 Victoires
  • 12 Classement
  • 11 Points marqués
  • 18 Points encaissés
Le SJLO se présentait samedi soir à Albi en leader incontesté, immaculé de la moindre défaite. Mais le SCA dont la gifle d'Anglet a eu des vertus salvatrices, a su imposer puissance collective en conquête.

Dans cette Fédérale 1 qui fait s'opposer armadas professionnelles comme le SCA aux structures amateures comme le SJLO-PB (100% de joueurs pluris-actifs), le match du week-end dernier en était l'absolu. Saint-Jean-de-Luz, petit village d'irréductibles Basques de l'ovalie, résistait à deux bataillons professionnels : Tarbes et Albi. Invaincus et ayant fait tomber la garnison tarbaise lors d'une belle bataille automnale, c'est des guerriers luziens emplis de certitudes qui sont venus dans la préfecture tarnaise. Malgré les déclarations dans le #MagSport RadioAlbiges pleine d'humilité du chef de clan Baladhère : "L'équipe qui va gagner demain soir, on la connaît, mais je vais donner des petits objectifs à mon équipe. Car je ne veux pas qu'on disparaisse dans un score fleuve."  Personne n'était dupe ! Et tout le monde se doutait que le coach et ses troupes allaient venir dans la cité épiscopale pour renverser l'ordre établi. Comme pouvait le trahir ses propos quelques phrases plus loin : "On vient pour défendre les couleurs de notre club". Les Basques laissaient donc volontiers le « Bouclier de favori » au Tarnais, pour appréhender ce match avec le moins de pression possible. 

Envoyer un message aux tribus normandes et drômoises

Les légions d'Arnaud Méla, elles, avaient tout le poids du favori à la montée en Pro D2 à assumer. Le tout devant un public albigeois impatient qui réclamait un match référence. Auteur de deux faux-pas dans ce championnat, le match inaugural chez l'autre favori de la poule (Tarbes) et la défaite épique à Anglet (qui blessa l'orgueil des gladiateurs jaune et noir), le SCA était au pied du mur. Soit il se montrait digne de ses ambitions, en basculant en tête à l'issue de ce match charnière. Soit il se fourvoyait dans un chasse-patate mortifère. Il est peu de dire que le Sporting Club Albigeois et sa cohorte de professionnels a su envoyer un message aux tribus normandes et drômoises, qui elles aussi, sont en quête d'un bouclier synonyme d'ascension. 

Les Luziens tenaient la dragée haute aux légions du général Méla

Ce fut quand même les vaillantes troupes du président Bonachera qui bousculèrent d'entrée les Tarnais en passant l'en-but sur un groupé pénétrant, suivant une touche bien maîtrisée. Saujous inscrivait un essai en force, mais comme un signe du destin, il se blessait sur l'action et devait laisser ses camarades seuls au front. Albi n'en demandait pas tant et le jeune légionnaire jaune et noire Paul Farret, dans l'avancée comme souvent cette saison, franchissait le rideau du SLJO pour s'allonger entre les perches. Le SCA remettait les pendules à l'heure dans un match qui, dans l'intensité, était parti sur de sérieuses bases. La densité physique albigeoise et sa conquête impériale samedi concassaient des Basques qui, malgré cela, ne se résignaient pas et tentaient vaille qui vaille, à chaque trou de souris, d'écarter et d'envoyer du jeu. Malgré une domination albigeoise, le premier acte ne se ponctuait que d'un 13-10, tant les Luziens tenaient la dragée haute aux légions du général Méla. 

Le résumé du match sur "Le #MagSport Radio Albiges" : 

Réduit temporairement à 14 en fin de première période, les visiteurs laissaient craindre de voir le ciel leur tomber sur le coin du museau. Beaucoup dans les gradins se questionnaient pour savoir comment cette équipe basque, ayant fini quasiment en sur-régime la 1re période, allait pouvoir résister aux assauts des mastodontes albigeois. "Hé bien au courage messieurs, dames !" Il faudra attendre, le money time et les dix dernières minutes du match pour voir le SJLO PB céder. Car le rouleau compresseur tarnais avait bien percé la défense luzienne dans son axe profond via la paire de centres Nabaro-Vasuinubu (52e). Le premier cité avait bien donné un avantage non-négligeable aux locaux (20 - 10) sur une combinaison 10/12/13 bien initiée par l'ouvreur du SCA, Jérémy Russell qui, tel un albatros, avait pris son envol lentement, mais sûrement, tout au long du match. Mais Saint-Jean-de-Luz par la botte d'Irruturia avait su rester dans le match (20/13), tenant Albi à portée de fusil. 

Il restait huit minutes et le SJLO, le point de bonus dans la besace, pouvait encore entrevoir d'arracher un score de parité, et faire vivre cette sacro-sainte invincibilité. Pourtant les Albigeois s'employaient sur les touches défensives (plus de 10 ballons captés) tout en enfonçant un pack luzien en souffrance à chaque mêlée. Mais avec force d'abnégation, le Sporting va faire sauter le verrou d'un adversaire qui, le glaive à la main, ne voulait pas courber l'échine. Sur un beau mouvement des lignes arrières, et un coup de pied par dessus la défense bien senti de Jérémy Russel, Thomas Lacelle, qui s'était envolé à la lisière de la touche pour capter le ballon et aplatir en coin, était fauché en plein vol. L'ailier supersonique du SCA, venait de faire tourner le match car le club visiteur subissait la double peine : essai de pénalité et fin de match en infériorité numérique. À 27/13 face des visiteurs qui venaient de comprendre l'inévitable épilogue de ce match, le collectif albigeois utilisa toutes les ressources subsistant pour faire fructifier la poignée de secondes restantes. Et sur un dernier rush salvateur, sur un deux contre un, Dorian Hermet, le minot du groupe, avec un certain culot, allait en bout de ligne aplatir l'essai du bonus (32/13). 

Albi et ses troupes impériales règnent désormais en maître

Albi pouvait savourer sa victoire acquise sur les cendres de la défaite d'Anglet et à la force d'un état d'esprit collectif qui peut permettre à ce groupe de gravir des montagnes. Ultra dominateur en conquête, les Albigeois auront longtemps buté sur des amateurs basques qui ont fièrement démontrés que la place de leader qu'ils occupaient jusqu'à présent n'était pas usurpée. Pour preuve, les déclarations du talon Albigeois Romain Casals : "Je tiens à féliciter Saint-Jean-de-Luz, c'est vraiment une grosse équipe ! En 1re mi-temps, on a été surpris de l'engagement qu'ils ont mis !... Ils vont faire mal à beaucoup d'équipes". Et son comparse Thibault Bisman de rajouter : « ça à l'air d'être une bande de copains qui vit et travaille ensemble depuis un moment ! Ils sont hypers solidaires, c'est dangereux les équipes comme celles-là qui jouent sans pression !" Quant à la prestation des siens, le demi de mêlée tarnais faisait preuve de clairvoyance : "On joue au rugby pour jouer des matchs comme ça ! Il a fallu qu'on soit solidaire et qu'on aille se la chercher ! Je félicite les gros pour leur match, notamment sur la touche défensive et les mêlées". Quant à Arnaud Méla, tel un Jules César venant d'asservir de vaillants guerriers de la frontière hispanique, il avait le triomphe modeste : "Le soutien du public à été important, c'est dans des matchs comme celui-là : qu'un groupe se crée ! À voir la joie des gars, ils ont passé un palier." 

Ce match qui avait été vendu tel les jeux du cirque comme un summum de la Fédérale 1, en fut bel et bien un ! Car même s'il y eu beaucoup de déchets techniques, l'intensité et le combat furent à la hauteur de cette joute entre deux rugbys qui s'opposent : le professionnel et l'amateur ! De cette guérilla de 80 minutes, où les acteurs ont mouillé les tuniques et fièrement arboré leurs étendards, les spectateurs de l'arène albigeoise pouvaient s'en aller repus d'avoir eu : du Pain et des Jeux. Albi et ses troupes impériales règnent désormais en maître sur la poule 2 de Fédérale 1. Mais qui sait, un petit village d'irréductibles Basques tentera envers et contre tous, de résister encore et encore aux armées d'Arnaud Méla. Réponse le 24 mars prochain au Pavillon Bleu Kechiloa de Saint-Jean-de-Luz !

Derniers articles

News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Transferts
Vidéos
News
Transferts
News