Ecrit par vous !
''Ce n'est pas Fabien Galthié qui a rendu l'équipe de France comme cela''
Pierre Salviac analyse le Tournoi.
Fabien Galthié, Shaun Edwards, Tournoi des 6 Nations, XV de France, Teddy Thomas, Corona virus, Top 14 ou encore Christophe Urios. Tous ses sujets et bien d'autres sont évoqués avec Pierre Salviac

Lors des trois premières journées du Tournoi des 6 Nations, le XV de France mené par Fabien Galthié a connu trois belles victoires. La première contre l'Angleterre 24-17, le seconde contre l'Italie 35-22, et le dernière aux Pays de Galles 23-27. Cette série de victoires s'est soldée par une défaite en Écosse 28-17. "C'est un parcours ordinaire réalisé par la France. Dans la mesure où les deux premiers matchs à domicile ont été remportés. Battre l'Angleterre et l'Italie à la maison ne relève pas de l'exploit. En revanche aller battre les Gallois à Cardiff, ça c'est un événement. Mais il est en quelque sorte gâché par une défaite sans contestation possible face à l'Écosse. Cela nous indique que l'équipe de France n'est pas en progrès au niveau des résultats. Cependant elle est en progrès sur le plan de la défense. Celle-ci est très bien organisée par Shaun Edwards. La France est également en progrès sur la communication. Elle fait croire qu'elle a réalisé des choses anormales, en ayant fait des choses normales. Puis à l'issue de la troisième journée, avant le match en Écosse, on parlait déjà de Grands Chelem pour la France. On avait vendu la peau de l'ours avant de l'avoir tué. On s'est comporté comme si il était écrit que la France gagnerait à Murrayfield."

Il est possible malgré tout de constater un changement du jeu proposé par ce XV de France, depuis l'arrivée de Fabien Galthié à la tête de la sélection. "Ce n'est pas Fabien Galthié qui a rendu l'équipe de France comme cela. C'est Shaun Edwards, le spécialiste qu'il est allé chercher au Pays de Galles, qui a amené sa méthode. Sur les trois premiers matchs cette méthode a très bien fonctionné. En revanche, lors du quatrième en Écosse ce fût déjà plus compliqué. La France a rendu de belles copies défensivement. Mais offensivement, je pense pas que l'on est retrouvé le french flair. Donc en ce qui concerne Galthié, je me contenterai de penser qu'il a fait la bonne pioche en recrutant j'imagine à prix d'or, Shaun Edwards. On a déshabillé Galles pour habiller France."

Avec cette défaite à Murrayfield, les Bleus se retrouvent à égalité avec l'Angleterre. Le XV de la Rose se déplacera en Italie tandis que la France recevra l'Irlande, le 31 octobre. Les Bleus ont peut-être perdu le Tournoi contre l'Écosse. "Je pense que la France s'est tirée une balle dans le pied pour la victoire finale dans ce Tournoi. Mais elle ne peut s'en prendre qu'à elle même. Elle a considéré l'Écosse comme l'Italie. À l'heure actuelle, on est dans une configuration où la France peut tout gagner comme tout perdre. Elle peut gagner le Tournoi avec une victoire contre l'Irlande et une contre-performance de l'Angleterre. Mais elle peut également finir troisième en perdant sans bonus défensif contre l'Irlande. Mais dans ces 6 Nations, on s'est vu trop beau trop vite. La France reste malgré tout une formation en convalescence. La planète médiatique, qui sert Galthié, s'est emballée. Seuls les vrais connaisseurs du rugby, du Tournoi et de l'histoire du XV de France ne se sont pas emballés. J'ai lu et entendu des journalistes disant qu'après ses trois victoires la France pouvait déjà faire le Grand Chelem. J’ai remarqué que l’environnement du XV de France, à commencer par la presse spécialisée, avaient envie de faire table rase du passé et ont prétendu avoir retrouvé une équipe de France compétitive. Mais ça c’est la méthode Coué. On pourra juger le XV de France à la fin du mandat Galthié. C’est à dire dans 4 ans, lors de la Coupe du Monde, s'il reste jusqu'au bout."

  Pour préparer ce Tournoi des 6 Nations, Fabien Galthié avait concocté un groupe de quarante-deux joueurs. Un choix qui a fait couler beaucoup d'encre. "Pourquoi pas aller plus loin est en prendre soixante-quatre ? Ou quatre-vingt ? Je trouve cela anormal. Jusqu'à preuve du contraire, une feuille de match ne contient pas quarante-deux joueurs. Je ne comprends pas comment on peut prendre vingt joueurs au club pour faire office de "sparring partner" aux titulaires du XV de France. Pendant cinq semaines les clubs n'ont pas pu jouir de tout leur effectif. Pour quel résultat ? Un Grand Chelem perdu et pas de victoire finale dans le Tournoi pour l'instant. Donc je n'en vois pas l'intérêt. Et puis encore une fois pourquoi quarante-deux ? Peut-être pour embêter la FFR. Ou alors pour alléger la masse salariale des clubs concernés. Mais au point de vu des résultats qu'elle est la différence ? Est-ce que sans les quarante-deux joueurs la France aurait perdu ses matchs à domicile ? Je ne pense pas."

Un autre choix fort à lui était très soutenu. C'est celui de sélectionner beaucoup de joueurs très peu expérimenté en sélection mais aussi en clubs. "J'ai bien entendu la communication faite à ce sujet. C'est la communication de Galthié relayé par les médias spécialisés, qui n'ont pas pris la peine de regarder leurs archives. Bien avant Galthié d'autres l'ont fait. En 2008, Marc Lièvremont a commencé son mandat de sélectionneur, qui s'est terminé par une finale perdue de justesse en Coupe du Monde, avec des joueurs comme Trinh-Duc, Ouedraogo, Élissalde, Vermeulen, Faure, Malzieu ou encore Brugnaut. Autant de joueurs qui n'avaient pas plus d'expériences que ceux sélectionnés cette année. Galthié a simplement appliqué une recette souvent utilisée qui est, lorsque l'on débute son mandat, de créer un nouveau groupe. Groupe qui par la force des choses est plus jeune que le précédent. La solution n'appartient donc pas à Galthié comme on nous l'a fait croire. Si on remporte la Coupe du Monde, je serais le premier à dire : "Bravo Galthié !". En attendant je n'ai pas l'assurance qu'il fera mieux que les autres."

  Titulaire lors des trois premières rencontres, et non-retenu pour le quatrième, Teddy Thomas, l'ailier du Racing 92 n'a pas su convaincre en défense. Ce qu'il lui a valu de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux mais également dans la presse. "Thomas est comme Blanco, un cas particulier. Ces deux là, peuvent faire gagner l'équipe de France à eux seuls avec un exploit personnel. Mais Teddy Thomas a ses limites. On sait que c'est un attaquant mais que la défense n'est pas son point fort. Dans le passé, Jacques Fouroux (ancien sélectionneur du XV de France de 1981 à 1990 ndlr) avait son Teddy Thomas. C'était Serge Blanco. Il mettait Bérot à l'aile ou à l'arrière pour doubler Blanco. Bérot avait pour rôle de rattraper les erreurs défensives de Blanco. Alors si on admet que Thomas est similaire à Blanco. Alors il faut le prendre avec ses avantages et avec ses inconvénients." 

Le coronavirus a chamboulé le Tournoi des 6 Nations mais aussi tous les championnats nationaux. En effet le Top 14 et la Pro D2 ont été suspendus jusqu'au 30 avril à minima. Plusieurs solutions sont à l'étude pour organiser la fin du Top 14. Des quarts de finales à huit, des barrages ou des demi-finales avec le classement actuel, des matchs à éliminations directes organisés en fonction du classement actuel avec toutes les équipes, rattraper tous les matchs en repoussant la fin de championnat, et bien d'autres. "Je pense qu'il faut dans un premier temps annuler la phase finale de la Coupe d'Europe. Et dans un second temps reformuler les phases finales du Top 14. Dans l'état actuel des choses, il y a un groupe de huit qui se détache d'un groupe de six. Et on fait se disputer le Bouclier de Brennus en quarts, demis et finales. C'est la seule solution pour retomber sur nos pattes en fin de saison."

Une solution est en revanche non envisageable pour Pierre Salviac. "Pour moi il n'est pas possible d'annuler la tournée d'été pour jouer le Top 14 ou la Coupe d'Europe. Dans la mesure où l'on a, lors du Tournoi, favorisé le XV de France au Top 14 en accordant quarante-deux joueurs à Fabien Galthié."

Avant l'arrêt du championnat à cause du Covid-19, Bordeaux-Bègles emmené par Christophe Urios était un solide leader avec huit points d'avance sur Lyon, second, et quinze sur le Racing 92 troisième. "Je constate que si Bordeaux est premier, c'est parce qu'il a le meilleur entraîneur. Celui-ci n'a soit dit en passant, jamais été sollicité par la Fédération pour être sélectionneur. Alors moi, je juge un entraîneur selon son palmarès. Et Christophe Urios a gagné la Pro D2 avec Oyonnax. Qu'il a amené en barrages deux saisons plus tard. Puis, trois ans après, il est champion de France avec Castres. Et maintenant qu'il est à Bordeaux, l'UBB domine le Top 14 matchs après matchs. Tandis que Fabien Galthié, lui n'a jamais rien réussi de sa carrière d'entraîneur que ce soit à Montpellier ou à Toulon."

BaptistePiquel
BaptistePiquel
Cet article est rédigé par BaptistePiquel, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Vaut mieux lire ça que d'être aveugle... Pitié le confinement est déjà assez dur n'en rajoutez pas svp. Je coupais le son de ma télé quand il commentait tellement c'était insupportable pour moi de l'entendre sortir toujours les mêmes répliques.

  • valdo
    312 points
  • il y a 1 semaine

Le seul point où je rejoins Salviac c'est sur l'emballement médiatique qui faisait des Français les vainqueurs du tournoi avec un grand chelem à la clé alors que pour beaucoup le coq Français perdrait toutes ses plumes en Ecosse .
Mais pour le reste !! oser comparer Thomas à Blanco , dénier tout mérite à Galthier ..........
Salviac fait du Salviac rien d'étonnant il alimente le débat ,ça ne veut pas dire qu'il a raison

  • jojo7
    1835 points
  • il y a 1 semaine

Qu'il n'ait ou non jamais touché un ballon de rugby , et il n'est pas le seul , ne l' empêche pas d'avoir une bonne vison d'ensemble du monde du rugby . Quand il faisait ses commentaires , associé à Albaladéjo , il était loin d'être ridicule surtout comparé aux commentateurs actuels . Je pense qu'il dérange beaucoup de monde . Probablement des aigris !

  • Jak3192
    55046 points
  • il y a 1 semaine

Au risque de paraitre pour un vilain petit canard,
je partage pas mal les réflexions du bonhomme.
Préambule: Salviac, c'est pas ma tasse de thé, et il ne m'a fait rire que dans son époque commentateur et ses "cabanes tombés sur le chien" et autres "la mouche a changé d'âne".
Pour le reste, bof....

Mais sinon,
et loin de le défendre,
je répète,
je partage pas mal de trucs

Le problème: dire "normalement" ce qu'il affirme sans passer pour un aigri rancunier

  • nemo34
    1113 points
  • il y a 1 semaine

Qu'attendre d'autre de Salviac. Pour rappel, ce type n'a jamais touché un ballon de sa vie et exerce aujourd'hui le métier de polémiste. Donc le lire faire du Zemmour sur le dos de Galthie et du XV de France n'a rien d'étonnant. C'est son métier.

Je vous parie notamment que si Urios était sélectionneur du XV de France, Salviac serait le premier à s'offusquer qu'on choisisse un entraineur de seconde zone et non pas le plus grand technicien de tous les temps.

  • Jak3192
    55046 points
  • il y a 1 semaine
@nemo34

C'est pas un argument le fait qu'il ait ou non touché un ballon
Et concernant Urios,
j'aime particulièrement le côté boule de cristal de ton intervention
je ne comprends pas bien: Urios est il un entraineur de seconde zone, ou l'inverse ?

  • nemo34
    1113 points
  • il y a 1 jour
@Jak3192

Je pense qu'il y a une différence de perception entre rugbymen et non-rugbymen. C'est mon avis et je le partage. Le cœur de mon propos est que le métier de Salviac consiste à faire du buzz, créer des polémiques, susciter des émotions. Dans ce domaine il est bon.

Pour la qualité des analyses, ce n'est pas son métier. Il n'est ni entraineur ni joueur. Ce n'est pas pour rien qu'on lui met un expert à côté pour lui expliquer ce qui se passe.

Urios est un excellent entraîneur. Mon propos est dire que quelque soit l'entraineur du XV de France Salviac trouvera à le critiquer

  • Ahma
    90833 points
  • il y a 1 semaine
@nemo34

Le fait d'avoir touché ou non un ballon de rugby, ou le niveau auquel on l'a touché, n'ont rien à voir avec la pertinence de l'analyse, on en a d'innombrables exemples.

  • math1907
    11859 points
  • il y a 1 semaine

Analyse insupportable à souhait !!!!!
On m'aurait demandé qui l'a faite, j'aurais pu répondre Salviac.
L'auteur à carrément assuré dans son imitation des Salviac !

  • duodumat
    15793 points
  • il y a 1 semaine

Les effets du confinement ?

  • math63
    1823 points
  • il y a 1 semaine

Salviac a encore raison. Galthié n'a rien révolutionné. La preuve : tous les sélectionneurs ont mis quinze titulaires avant lui. Les joueurs jouent avec des crampons comme avant etc.... Et comparer la pale carrière de Blanco au génie de Teddy c'est osé.... Salviac a tout vu et tout compris. Et pourtant sans animosité puisqu'il reconnaitra le talent de l'imposteur Galthié s'il gagne la Coupe du monde et trouve un vaccin contre le covid 19 mais attention sans l'aide des scientifiques parce que ça aussi on l'a déjà vu

  • Pianto
    35236 points
  • il y a 1 semaine

Quel talent ce Pierre Salviac.

"La France a amélioré sa défense mais pas son attaque;"

France : meilleure attaque du 6 nations, plus grand marqueur d'essai, 5ème défense/6 devant l'Italie.

Purée,Salviac il était déjà imbuvable quand il commentait,mais là,il sent carrément le vinaigre!C'est à se demander si ce mec connaît le rugby.Qu'il n'aime pas Galthié,c'est son droit,je suis réticent moi le premier sur le personnage mais ça ne lui donne pas le droit de proférer des *neries!Comme si on battait les Anglais si souvent que ça!Bof...remettez le dans son bocal(de vinaigre)et fermez bien le couvercle

Quel aigris, quand il commentait je le trouvais chauvin à la limite de la nausée il est au même niveau dans l’aigreur. On a bien compris qu’il n’apprécie pas Galtier et adore Urios mais son avis est tellement peu objectif de la part de quelqu’un dont je doute de l’intelligence de ses propos et de sa connaissance du rugby.

Pourquoi donc êtes vous allé le déterrer de son trou ? Il faut respecter le confinement surtout pour les personnes âgées qui racontent n’importe quoi

  • papidol
    1740 points
  • il y a 1 semaine

Il y a deux personnes qui m'ont gaché les retransmissions : Salviac et Maciello .
Pourquoi êtes vous allé reveiller cet incompétent ?

  • STEDF
    975 points
  • il y a 1 semaine

J'espère que l'on ne entendra plus jamais .👎
GROS JALOUX !

  • STEDF
    975 points
  • il y a 1 semaine

Pierre vous avez choppé le corona virus, pour dire de pareilles bêtises. Bon on sait bien que comme
commentateur, , vous étiez à peine au niveau de larto.
Comme vous m'avez fait regretter roger couderc.

Dans la série des chroniqueurs imbus d'eux même qui donnent leurs opinions toujours en donneur de leçon dès qu'on leur en donne l'occasion, Salviac est un champion.
Tout ce qui est excessif est insignifiant.

  • Fanch
    20327 points
  • il y a 1 semaine

Pierre le Rageux:" c'est pas grâce à Galthié, c'est grâce à Shaun Edwards, que Galthié est allé chercher". C'est donc quand même un peu grâce à lui, Pierre je-dis-n'importe-quoi-mais-je-le-dis quand-même.

  • Yonolan
    69186 points
  • il y a 1 semaine

Diagnostic :Aigri , approximatif et négatif
Traitement : confinement total avec ,non pas un masque mais un bâillon

Qui a eu l'idée aussi sotte que grenue de réveiller Salviac.

Ce type a été le plus mauvais commentateur sportif de tout les temps, il s'est fait virer et cela l'a rendu aigri, il a toujours prétendu avoir raison contre tout le monde, aujourd'hui sa tête de turc c'est Galthié dont la majorité considère qu'il fait un bon travail. Ce monsieur souffre de melonite aggravée, il prétendait même devenir président de la Fédé.

Qu'il retourne se coucher ou s'occuper des ses plantes vertes, mais surtout qu'il se taise !!!

  • adourAB
    4656 points
  • il y a 1 semaine

Et qui suppléait les erreurs de Salviac? Albaladejo? En avait il le temps, tout en commentant le match? X

Déjà comparer Blanco à Thomas je dis chapeau, étayer son argumentation sur une erreur d analyse c est une faute professionnelle. Blanco est suppléé en défense par P Berot bon mais Blanco détient 93 selections Berot 19, Blanco commence sa carrière internationale en 1980
et Berot en 1986, Il me semble que Blanco avait validé ses sélections par ses qualités offensives et défensives sans être complété par qui que ce soit et en tout cas bien avant P Berot.
Ce Salviac il ne peut rien dire sans démonter quelqu un.
S il vous plait Rugbynistere Pourriez Vous nous éviter de lire Salviac ?

Un poil aigri sur le coup, le père Salviac...

  • Tchou63
    388 points
  • il y a 1 semaine

Qu'il est le loin le temps où ce monsieur se faisait virer manu militari du vestiaire du Michelin...et c'est bien dommage de lui demander encore son avis.
Il est plein de rancœur et ne supporte toujours pas de s'être fait virer du service des sports de France Télévisions.
Laissons Galtié et son staff faire leur travail et, pour ce qui est de la reprise éventuelle des championnats, attendons de voir ce que nous réserve cette pandémie.

Enfin Salviac vint et la lumière fut ! Quelle lucidité, quelle perspicacité, quelle finesse dans l'analyse ! Et quelle objectivité bien qu'on sente le gros travail sur lui-même pour ne pas laisser transparaître son amour idolâtre pour Calepied.
Parfait exemple de ce qu'on pourrait entendre au Café de la mairie et des sports réunis, avec l'accent, les jaunes et les caouettes en moins.
Décidément, l'âge n'a pas de prise sur le Pierrot : il est toujours aussi khon et fier de l'être.

Il dit des choses plutôt pertinentes, mais d'une façon très péremptoire comme s'il détenait la vérité, ce qui est assez irritant. Tout comme cet état d'esprit "Galthié sceptique", où il ne parle absolument pas de son palmarès : champion de France en 2007 avec le stade français et finaliste du top14 avec Montpellier en 2011, que personne n'avait vu venir jusque là.

  • Mnry
    15841 points
  • il y a 1 semaine
@Sécator

Finaliste malheureux la même année en H Cup (contre Toulouse) et en Top 16 (contre Biarritz aux prolongations) en 2005...

@Sécator

sans oublier meilleur joueur du monde en 2002 !
et entraineur ne connaissant pas toutes les règles en cas d'égalité (désolé j'pouvais pas m'en empêcher... )

  • adourAB
    4656 points
  • il y a 1 semaine

Salviac sélectionneur/entraineur. Qu’il aille interviewer de Kersoson, je m’en souvient encore, un grand moment.

"Pas content, Pas content"

C'est qui lui déjà..?

Derniers articles

News
Vidéos
Transferts
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News