Ecrit par vous !
Bernard Laporte conduit-il le rugby français dans le mur ?
Bernard Laporte, patron du XV de France.
Et si le rugby, souvent décrit comme un sport avec des principes, était en train de prendre la voie du foot?

La question mérite d'être posée lorsqu'on voit la manière dont Bernard Laporte transforme le rugby français, à savoir vers un sport qui ne se préoccupe plus ni des hommes ni des petits clubs, qui a des visions à très courts termes et dont les mots d'ordre sont : recettes, audiences, victoires... Bien sûr, le parallèle avec le foot peut paraître injuste. Il ne faut pas oublier que ce qui se passe dans le monde du ballon rond - et dont le rugby était jusqu'alors en parti « protégé » - est devenu la norme : qui s'étonne de voir des clubs changer trois ou quatre fois d'entraineurs dans l'année ? Qui doute encore de l'intégrité des dirigeants de la FIFA ? Est-on surpris de voir un pays considéré comme une dictature et pratiquant l'esclavage organiser une Coupe du monde ? C'est qu'au nom de l'universalisme, le foot s'est autorisé toutes les dérives. Sous prétexte de remplir toujours plus les stades, d'être toujours plus à la télé et d'être toujours plus « mondial », il (et ses dirigeants avec) ne recule devant rien : ni scandale, ni fraude, ni déshumanisation.

Novès et le passé

Après sa nomination en 2015, beaucoup ont vu en Guy Novès l'homme de la situation. Après des années de marasme rugbystique, seulement sauvées par une finale de Mondial (loin d'être complètement méritée), et terminées par une raclée historique (amplement méritée), l'équipe de France avait besoin d'un homme fort, un homme qui sait comment gagner. Lorsque le CV affiche quatre coupes d'Europe et neuf titres de champions de France (l'entraîneur de club le plus titré de la planète) et que notre jeu est reconnu dans le monde entier, on peut légitimement prétendre à ce poste de sélectionneur de la 7ème nation au monde.

XV de France - Guy Novès : quel futur pour l'ex-sélectionneur des Bleus ?Oui mais voilà : Novès est un homme qui appartient au passé. Ce passé pas si lointain où la valeur du maillot, la notion de dépassement de soi, l'appartenance à un groupe avaient un sens, un passé où jouer les All Blacks représentait une opportunité, jouer les Anglais un challenge, jouer le Japon une assurance... Ce passé ou l'on respectait les hommes, les institutions et le travail du sélectionneur. Novès appartient à ce passé là, celui que les plus de 20 ans connaissent, et il n'appartient pas au même monde que Laporte, c'est une certitude. Et à bien y regarder, c'est peut-être une bonne chose.

D'abord parce que Laporte, c'est une nouvelle façon de concevoir le rôle de président de la FFR. Loin de la discrétion de M. Camou, Laporte est sur tous les fronts. Il occupe le paysage médiatique comme un homme politique ou un homme d'affaire soucieux de son image. C'est d'ailleurs peut-être sur ce point que Laporte se démarque de Novès : il est un homme qui met les affaires économiques et politiques au premier plan. Jusque dans sa gestion de la FFR. Novès ne vend rien, il fait son travail. Il fait son travail consciencieusement et méthodiquement, que l'on soit d'accord ou non avec ses choix est une autre chose.

Réformes, coulisses et communication

Parce que depuis que Laporte est aux affaires donc, les annonces de réformes sont plus ou moins novatrices. Le gain de l'organisation de la Coupe du monde 2023 (qui a donné lieu à une très belle campagne de communication) est l'arbre qui cache la forêt et soulève beaucoup de questions sur son attribution. Laporte clame toujours plus fort que c'est bon pour le sport amateur que d'organiser un événement aussi important. Mais si l'on se penche sur les retombées de l'Euro de foot 2016, on s’aperçoit vite que les laissés pour compte sont les petits clubs et les amateurs. Mais surtout, pour Laporte c'est une omniprésence dans les médias, et pas toujours pour de bonnes raisons : on ne reviendra pas sur l'affaire avec Altrad, mais on pourra au passage rappeler que Bernard Laporte n'en est pas à son coup d'essai. On ne présumera pas de l'innoncence de Bernard Laporte, mais force est de constater que ses démêlés avec la justice n'aident en rien à l'image de l'équipe de France et que les mauvais résultats s'ajoutent à un climat nauséabond.

Alors certes on parle de situation exceptionnelle, que tant de défaites ne sont pas tolérables mais comment en est on arrivé là ? Tout simplement par la mauvaise gestion hiérarchique et communicationnelle de la FFR. Des annonces à tort et à travers (exiger trois victoires en quatre matches alors que l'on joue deux fois les All Blacks, quelle nation pourrait aujourd'hui annoncer une telle chose ?) ; une gestion du cas Serge Simon, placé au dessus de Novès alors même qu'il est complètement novice en tant qu'entraineur ; une tournée sud-africaine encore plus catastrophique en coulisses que sur le terrain ; laisser fuiter le renvoi de Novès avant d'en avertir l'intéressé...

XV de France - Guy Novès conteste la légalité de son licenciementNous sommes aujourd'hui dans une gestion en costard de la FFR, tout se joue en coulisses. Il faut connaître le patron, être dans les petits papiers. Et peu importe le palmarès, peu importe l'implication, le projet de jeu, l'expérience.

« Fais ce que je dis, mais pas ce que j'ai fait »

L'une des raisons invoquées est clairement le remplissage des stades : faut-il rappeler que le Racing 92 ne parvient que trop rarement à remplir son enceinte de Colombes (et que la U Arena est tout sauf un stade de rugby...) ? Que jouer trois matchs en sept jours se fait forcément au détriment de l'affluence ? Faut-il rappeler que l'image que véhicule l'équipe de France remplit au moins les stades que ses résultats ? On pourra aussi rappeler que lorsque Laporte était au manette de l'équipe de Toulon, les notions de beau jeu ou de JIFF étaient secondaires : un seul essai marqué lors des phases finales en 2013, à peine huit joueurs Français (dont 5 remplaçants) lors de la finale 2014... Et l'on pourra se poser la question du nombre de joueurs JIFF issue de la formation toulonnaise qui foulent aujourd'hui les pelouses du Top 14. En définitive, pour le président Laporte c'est : « fait ce que je dis, mais pas ce que j'ai fait ». Une maxime qui s'applique également trop souvent aux hommes politiques, avec des résultats pour tout juste respectés. Bien loin de la conception patriotique et fraternelle que pouvait avoir Novès de sa mission.

Parce que la réalité du terrain, ce sont des rugbymen qui ne savent pas jouer un deux contre un, qui vont à cinq dans les rucks sans se préoccuper de savoir si la balle est gagnée ou perdue, des joueurs qui ratent des coups de pieds faciles, des transmissions de plus en plus lentes, une transformation du jeu et une créativité en berne, une qualité de formation qui souffre à chaque match international. Ce sont des joueurs de plus en plus fatigués et donc blessés. Comme dans le foot, ils deviennent des bêtes de somme obligées d'enchaîner les performances, de réitérer les efforts... Faut-il souligner le caractère traumatisant du rugby ? Il suffit de jeter un œil aux performances de Guirado et Picamoles, fers de lance dans le combat, lors des derniers tests-matchs pour comprendre que les joueurs étaient au bout du rouleau, lessivés, vidés de toute énergie, alors que nous n'étions qu'au début de l'année sportive...

Questions sans réponse

Restent toutes ces questions fondamentales qui aujourd'hui ne sont même plus posées : que faire de ce calendrier et de tous ses doublons ? Que faire de ce championnat toujours plus dur pour les organismes et pour les esprits ? Quid des JIFFs ? Parlera-t-on enfin de la formation ou de l'influence des présidents de clubs sur la sélection ? Bref, il existe des mots sur les maux.

DOSSIER. XV de France : les mots sur les maux des BleusSi Novès a sa part de responsabilité dans ces mauvais résultats, son éviction et ce qui pourrait suivre montre que le rugby français n'en est qu'au début de ses turbulences. Laporte se rêve en président qui remplit les stades et qui redonne envie aux jeunes de se tourner vers le rugby, mais s'il veut y parvenir, il devra engager des vrais chantiers et laisser tomber le copinage, les affaires douteuses, les scandales, l'omniprésence dans les médias, et surtout cette vision à court terme si caractéristique des dérives de notre société.

Nous avons l'exemple à ne pas suivre sous les yeux : malheureusement, on pourra douter de la capacité de Laporte à faire les bons choix pour le bien commun du rugby hexagonal.

Florian Blondy
Florian Blondy
Cet article est rédigé par Florian Blondy, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • GILLOU
    4644 points
  • il y a 1 an

N'oubliez pas que lors du dernier titre du stade toulousain en 2012 c'est zéro essai en phase finale

J'avais le sentiment qu'il fallait un Laporte pour arriver à faire évoluer le rugby français, un Homme à poigne pour oser et assumer certaines réformes.
Mais je pensais que c'était un homme du rugby, avec des valeurs (au moins celles du milieu) malheureusement il se distingue par ses magouilleries et son irrespect à l'égard du poste de manager de l'EDF et tout particulièrement du monument Novès.
Maintenant ses reformes seront plus difficiles à faire accepter et faire passer, il n'a réussi qu'à renforcer son opposition et ce malgré sa victoire pour la CM 2023.
Goze peut se frotter les mains son meilleur allié dans sa guéguerre avec Laporte n'est autre que ce même Laporte (et Simon)...

  • AKA
    43653 points
  • il y a 1 an

Il y a longtemps que notre rugby fonce droit dans un mur, disons que Laporte et ses sbires ont accéléré le processus!!!

Belle analyse...
On demande à un capitaine d'être exemplaire, on est encore plus en droit de demander la même chose à un président...
En première approche, on pourrait penser que d'envoyer dans tous les clubs
- des grands écrans avec abonnement à Canal
- un ballon pour 5 licenciés
sont des promesses tenues qui servent en particulier les petites associations
Ouais, serait ce trop médisant que de penser qu'il pourrait aussi y avoir derrière ça du populisme primaire qui pouvait raisonnablement favoriser le vote de décembre 2016 ?
Bien sûr que l'ancienne gouvernance fédérale méritait une réelle modernisation, bien sur qu'abandonner le grand stade était raisonnable dans le contexte économique
Bien sûr, bien sûr...
Mais on ne voulait pas changer un système paternaliste resté malgré tout conservateur sur trop de domaines
par un autre système certes plus moderne, mais passablement affairiste et populiste...
Tout ce que nous détestons, dans la vie publique notamment.

Je ne crois pas être un fan de Laporte, mais il me semble que le rugby français à déjà pris le mur en pleine gueule lors de la dernière CDM !
Aujourd'hui on ne sait juste pas trop où l'on va et ça ne changera pas tant que nos problèmes seront plus de savoir qui dirige que de se poser les questions sur quoi faire.

  • Kakou
    63 points
  • il y a 1 an
@math1907

Rien compris .

Un article sérieux !! Merci ... Pour ma part je pense que Bernie conduit surtout ses petites affaires. L'avenir à moyen / long terme du rugby hexagonal n'est pas un sujet pour lui !! Je me demande encore comment les clubs, le monde amateur pour l'essentiel, ont pu se laisser Berner par Bernie et ses "méthodes" : Adieu Ethique, Morale, Valeurs ...

Un grand bravo pour cet article.

Une question que je me posai comme ça... Cela fait près de dix ans que l'on creuse un fossé avec les autres équipes. Et puis j'ai regardé ce que l'on avait fait de différent des autres il y a 10 ans : On a modifié la règle du bonus offensif/défensif! Et on est le seul championnat à avoir fait cela! Ce changement de règle a conduit au jeu restrictif de la plupart des grosses équipes du championnat. Moins de rugby champagne, moins de temps de jeu, moins de volume de jeu, etc. Et on voit nettement la difficulté qu'éprouvent les équipes qui s'adonnent à ce jeu restrictif en coupe d’Europe.
Je pense qu'il est temps de réaligner cette règle de comptage du bonus sur celle de World Rugby et on en trouvera très rapidement les bienfaits dans notre équipe nationale!

  • Pianto
    28399 points
  • il y a 1 an
@Zimba63

oui, ça, c'est ce qu'on a fait de différent des autres.
Je pense que la véritable différence se situe plutôt dans ce qu'eux ont fait et que nous n'avons pas fait.

Nous sommes le seul pays qui n'a pas fait évoluer son rugby vers un jeu de mouvement et de conservation qui s'appuie principalement sur la vitesse pour déborder l'adversaire en multipliant le temps de jeu effectif.

Nous sommes également le seul pays à ma connaissance où les joueurs refusent d'appliquer les consignes du coach parce que c'est trop difficile. Lièvremont et Novès ont été confrontés à ce problème de cadres qui disent que ce n'est pas comme ça qu'il faut jouer au rugby.

Je n'ai jamais entendu parler d'un groupe irlandais, australien, anglais, argentin ou autre qui contesterait la tactique du coach et déciderait de revenir à celle qu'il maîtrise plutôt qu'à l'évolution que demande l'encadrement.

Peut-être me trompe-je...
Vous connaissez des exemples ?

Ensuite on me dit ici "On ne peut ps conserver un entraîneur sans l'adhésion des joueurs." On dit dans l'article autour du préparateur physique de l'UBB "les joueurs NZ sont autonomes et pro, pas besoin de les surveiller, ils font ce qu'ils ont à faire, en France il faut être derrière eux."

Je pense qu'on touche au coeur du problème... En plus des soucis de formation, de calendrier, si les joueurs ne veulent pas évoluer, on ne pourra pas y arriver.

Les coachs des autres nations sont-ils plus persuasifs ? Nos joueurs sont-ils moins confiants ?

@Pianto

Oui je suis tout à fait d'accord sur le fait qu'on a pas fait évoluer notre jeu dans ce sens , mais je suis persuadé que c'est dû au changement de cette règle qui a influé directement => le style de jeu des équipes => les axes de formation => le style d'arbitrage => le niveau technique des joueurs => le style de jeu de l'équipe de France.
Nous sommes le seul pays où les joueurs se sont permis de vouloir changer cela car nous sommes le seul pays où l'encadrement a voulu faire sortir les joueurs de leur style de jeu habituel!
On a changé cette règle car certains trouvaient trop injuste qu'une équipe prenne 1 point de BO alors qu'elle avait pris 80 pions mais en avait marqué 40. Mais quand je vois des matchs finir à 21-15 avec le BO et d'autres finir à 41-36 sans BO je me demande ce qui est le plus juste. En coupe d'Europe les équipes s'imposent des temps de jeu monstre pour aller chercher ce point de BO! Et on se régale bien souvent! Sauf devant CO-MHR... Bizarre...

Le rugby français allait déjà très bien dans le mur tout seul bien avant Laporte.

Quand je lis que les maux du XV de France datent d'un an (dans les commentaires, pas dans l'article), je me dis que si on enlève la Coupe du Monde façon "French Chatte" où on va en finale sous Lièvremont, on était déjà en déclin bien avant ça.

Après, là ou un Camou nous accompagnait dans le mur, doucement, "pépère", Laporte nous y emmène en mettant un grand coup d'accélérateur. Mais ce n'est que mon avis.

  • Tekaha
    3253 points
  • il y a 1 an

Juste merci.

C'est bien les rééditions de parpaings ou pamphlets (Ça dépend où chacun se situe !) listant les maux ou dysfonctionnements du Rugby Français...La liste n'étant malheureusement pas exhaustive et la machine à poncifs se renouvelant sans cesse, chacun peut y aller de sa diatribe, les éditeurs se frottent les mains...
De temps en temps, on peut trouver autre chose....En cherchant, on peut parfois tomber sur un petit manuel parlant de "Ça qu'il faudrait faire !"....Ça change du " Ça qui va pas !", un peu plus compliqué à lire mais tellement, tellement plus intéressant !

  • Kak
    914 points
  • il y a 1 an

Je viens de quitter l appli Rugbyrama... quel plaisir de vous trouver! Tant au niveau du lexique, du fond... et des com’. Merci les gars, vous faites du bien au rugby !

@Kak

C'est vrai que c'est 2 mondes différents!

@Kak

comme quoi, on n'est pas trop rancunier

@Kak

T'as de la chance dur cet article , tu as plusieurs posts de Ceven, qui est toujours un régal à lire.
Bisous.

  • CEVEN
    153762 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

Je lâche tous mes comm. en début d'année; de sorte à être pépère pépouze pour la suite.😊
Tactique de la raréfaction ...

@CEVEN

Plus c'est rare, plus c'est cher.
L'offre et la demande quoi.
Tu es prof d'économie au moins ?

Merci. Article précis et bien argumenté. BL n'a pas de parole, GN lui, a des valeurs. Où est le type du passé et celui de l'avenir ?

Article qui n'apporte pas forcément d'axe de réflexion nouveau, même s'il n'est pas désagréable à lire.
Toutefois l'habituel procès "les joueurs français c'est du rentre-dedans" vaut également et surtout pour Novès. L'équipe de France a clairement affiché sur ses 5-10 dernières sorties un niveau largement en-dessous des meilleures équipes de Top 14 alignant des français (La Rochelle et Clermont lorsque ce dernier jouait avec ses internationaux valides). En Novembre, on a vu nos 3/4 bleus incapables de se faire plus d'une passe, aucun lancement de jeu, aucune combinaison, et je ne parle même pas d'essais en première main. Bref, mettre en cause la formation française, pourquoi pas, mais par exemple les essais de Rougerie et Grosso en première main ce week-end montrent que le problème est peut-être plus tactique qu'autre chose, ce qui ne risque bien entendu pas de s'arranger après l'éviction de Novès et n'excuse en rien la forme employée pour son licenciement.

Je suis globalement d'accord avec l'article, qui présente beaucoup de faits incontestables.
AMPSHA, beaucoup de commentateurs font un contresens en prétendant que cet article accuse Bernie-le-Dingue d'être responsable des maux du rugby national. Je comprends cet article comme disant non pas que Laporte est responsable, mais qu'il est le symbole (et le résultat des dérives) qui amènent aujourd'hui l'EdF dans le mur, et qu'il ne pourra en être le sauveur. Entre l’annihilation du 'french flair'(tm) lorsqu'il était sélectionneur à son emploi immodéré de joueurs étrangers quand il était à Toulon, il représente bien une bonne partie des choses qui ne vont pas au sommet du rugby français.

  • mth
    327 points
  • il y a 1 an
@potemkine09

A Toulon, B. Laporte a profité d'un système qui était le même pour les 14 équipes. Cela ne veut pas dire qu'il cautionne ce système. Il l'a dit lui-même qu'il était difficile, mais qu'il diminuerait le nombre d'étrangers dans les clubs. Quand au "French-flair", c'est beaucoup plus vers les écoles et la formation qu'il faut se tourner.

  • CEVEN
    153762 points
  • il y a 1 an
@potemkine09

Qu"en termes simples (!= "simpliste") ces vérités sont énoncées.
Constructif avis et constat éclairé.
Strike !

Au moins le titre et l'article sont en adéquations!!

Pour ma part, ce que j'aime le plus chez Laporte c'est sa langue de bois surtout quand il dit "j'aime bien ce staff" en parlant des nouveaux coachs de l'EDF alors que l'ensemble de l'équipe est un 2eme, 3eme voir 4eme couteau.

Même Brunel puisque BL aurait préféré un entraîneur étranger mais malheureusement ils sont tous sous contrat...

J'espère qu'il se regarde dans la glace en se disant "oulala cette fois ci je suis dans la merde"

  • Alan
    19 points
  • il y a 1 an

Cet article est une violente diatribe contre l'équipe actuelle, vous oubliez totalement la présidence de Pierre Camou qui a été aux affaires de mi 2008 à fin 2016. Vous oubliez également la LNR présidée par Paul Goze. Ce sont surtout ces personnes (avec certains présidents de club) qui sont les responsables de l'état actuel du rugby français. Ils ne font rien depuis 20 ans pour faire évoluer le rugby français. Le professionnalisme a bouleversé les données et ces vieux dirigeants n'ont pas compris que le monde avait changé, ils sont restés des amateurs.
Le rugby français est la risée de tous les sportifs français. Dans quelle compétition fait-on jouer le même jour l'équipe nationale et des journées de championnat? Le rugby. Dans quelle compétition, le 1er du championnat n'est pas champion de France? Le rugby.
Tous les maux actuels du rugby français seraient donc d'après vous imputables à BL alors qu'il n'est président que depuis 1 an. Les maux sont connus, le niveau actuel de l'équipe de France, les étrangers, les JIFF, la formation, les doublons, etc...
Tout votre article cible la personnalité de BL avec les différentes affaires (voire affairisme) en cours. Laissons la justice faire son travail.
Revenons au rugby français. Pourquoi Guy Novès a été viré (je le reconnais la forme est très maladroite) parce qu'il n'a pas eu les résultats attendus, un point c'est tout (c'est le plus mauvais résultat de ces dernières années) . Et pourtant c'est l’entraineur qui a eu les joueurs pour la préparation estivale à sa disposition le plus longtemps. Il fallait donc réagir en urgence pour le tournoi et la tournée d'été chez les Black. Maintenant attendons de voir pour les réformes de fond par rapport aux problèmes cités ci-avant.
M. Blondy, je ne sais pas quel âge vous avez, mais vous semblez être un nostalgique de ces fameuses valeurs du rugby. A vous lire, le retour à une élite à 64 équipes avec 16 poules de 4 règlerait les problèmes (j'exagère un peu). Nous sommes au 21ème siècle.
Les querelles actuelles de personnes n'apportent pas la sérénité nécessaire à ce débat vital pour l'avenir du rugby. Alors, évitons d'alimenter ce buzz qui attise les haines.
Personnellement, je pense qu'il faut une révolution. Il faut réduire le nombre de matchs avec un championnat à 12 ou 10 équipes, voire à basculer vers un championnat d'élite fermé comme dans l'hémisphère sud et les provinces irlandaises. Oh là là, j'entends déjà les levées de boucliers dans les chaumières du Sud-Ouest. Limiter le nombre d'étrangers pour laisser la place aux jeunes (attention toutefois à l'arrêt Bosman). Revoir la formation (c'était la mission dévolue à Elissalde). Clarifier la relation entre la FFR et la LNR.
Pour finir, je souhaite préciser que je ne suis pas un pro Laporte (je suis un simple amateur de rugby du Nord de la Loire), j'essaie seulement d'avoir un peu d'objectivité sans polémiquer sur des querelles de personnes (le débat actuel tourne essentiellement entre le différend Laporte /Novès, on s'en fout), et seulement d'être constructif sans haine, ni insultes (comme on en voit beaucoup trop souvent dans les commentaires des internautes).
Vive le rugby.

@Alan

"Dans quelle compétition, le 1er du championnat n'est pas le champion de France?"
Je n'ai pas regardé pour la balle au prisonnier (Dodge Ball!) et l'ultimate freesbee. Mais le volley, le basket et le hockey sur glace attribuent également le titre à l'issue de play off.

  • CEVEN
    153762 points
  • il y a 1 an
@Alan

Exégèse des échange et ces inattendus de l'épistolaire transposé dans la dimension 2.0

- "La bienvenue à toi @Alan; crépitant est ton feu, intense est ta foi.
Confie ton trouble au groupe, zyva crache ta valda"
- "Bonsoir @Alan" souffla le groupe.

@Alan proposa alors poncifs & «c'est la faute aux z'autres; les méchants/pardessus/collabo/fiottes/etc d'avant»

Digestions d'huîtres & d'agapes de fin d'années aidant, perso j'ai décroché juste après « vous oubliez totalement la présidence de Pierre Camou».

De la magie des newbies & du progrès en marche .....

@CEVEN

Tu as donc manqué :
"laissons la justice faire son travail ".
Dommage.

On a compris cet auteur n'aime pas Laporte. Certaines choses sont justes mais il existe un manque d'objectivité certain dans cet article. Il ne faut pas autant vomir Laporte.

  • spir
    14369 points
  • il y a 1 an
@Clempaff

tu as suivi le lien vers le résumé de ses affaires affairistes ?

@Clempaff

L'auteur de l'article n'aime pas BL ?
Ben ya de quoi...
1 an de présidence déjà
et quel(le)s changements, évolutions, modifications structurelles
ont été pris(e), mis(e) en place, développé(e)s ?
A part
- foutre à la porte le coach national,
- mettre le nom d'un copain (?) sur un maillot,
- et se retrouver avec une enquête de son ministère de tutelle ?
"Les promesses n'engagent que ceux qui les croient"
Allez cher @Clempaff, c'est noel pas loin derrière, cadeau pour toi:
attendons encore 1 an
et on verra ce que...
RV le 05/01/19
Ok ?

@Clempaff

Sûr ! Ça doit racler l'oesophage.

  • CEVEN
    153762 points
  • il y a 1 an
@Clempaff

Certains spécialistes de la chose ("Allo Doc.") diagnostiquent, en ces périodes, les nausées comme signe avant-coureur d'une gastro.
Que Smecta© nous préserve ....

  • mth
    327 points
  • il y a 1 an

Pour l'instant, on a rien vu tant que le tournoi n'est pas joué. Critiquer à l'aveugle est facile, mais apporter des solutions, c'est mieux. Pour l'instant, la FFR est critiquée de toutes parts, mais on ne peut pas reprocher à ces dirigeants de ne rien tenter. Personnellement, je préfère ces initiatives que l'immobilisme des anciens représentants qui ont plombés notre sport.

@mth

Pour commencer,
donc RV après le tournoi, c'est ça ?
et tenter est une chose (tiens, voir GN se dépatouiller cet automne avec des 2, ou plutôt 3 et 4eme choix...), réaliser est probablement plus complexe. Mais il s'est engagé le pépére l'an dernier AVANT d'être élu
Allez faisons sobre: RV mi mars pour un topo, Ok ?

@mth

Le mouvement ne sert à rien s'il n'est que pour lui même

'On ne présumera pas de l'innoncence(sic) de Bernard Laporte'...la tournure de phrase m'a bien fait marrer. En général on 'présume l'innocence' ou on 'ne présume pas de la culpabilité' de quelqu'un, l'inversion laisse assez peu de doute sur le parti-pris de l'auteur.

Cela dit, je ne suis pas en désaccord avec le fond de l'article et sa conclusion.
Pour équilibrer les débats, est-ce que le rugbynistère invitera un pro-Laporte à écrire une tribune?

  • spir
    14369 points
  • il y a 1 an
@ChausetteAClous

ça se trouve où, ce bestiau-là ?

  • Ahma
    73304 points
  • il y a 1 an
@ChausetteAClous

Vu le nombre d'utilisateurs inconnus à ce jour qui prennent la défense de Laporte dans les commentaires, je me demande si celui-ci ne s'est pas chargé de répondre lui-même en se créant quelques comptes vite fait.

  • vrodi
    571 points
  • il y a 1 an
@Ahma

c'est une invasion de ses potes de Rugbyrama

@Ahma

Non,
moi je pense qu'il fait donner la cavalerie....

@Ahma

Tu oublies le Doktor Simon et Lafond-cul-sec que nous accueillons également sur ce forum. Bienvenue à eux ;-P

@potemkine09

"Lafond-cul-sec" est laaaargement évitable, surtout ici.

@Marc Lièvre Entremont

Oui M'sieur bien M'sieur je recommencerai plus M'sieur!

Lafond-yau-d-'poële? Bon ça veut rien dire.
Lafond-d'la piscine? Brrrh, ca me rappelle trop la chanson pourratche d'Adjani.
Lafond-fond-la Marionnette! J'peux celle-là, M'sieur?

  • Ahma
    73304 points
  • il y a 1 an
@potemkine09

Le brainstorming fédéral commence à sécher un peu pour les pseudos, ça va se voir.

Je vois qu'on a encore un petit nouveau ci-dessus, bonjour Alan.

"On ne présumera pas de l'innocence de Bernard Laporte," Lapsus révélateur ou contresens ?

@Grand Sachem aux sages commentaires

Vérité vraie.

@Krakinut

ou procès d'intention ...

  • lau1
    11500 points
  • il y a 1 an

je suis sur qu'il trouvera un repreneur Canadien.

  • ced
    95895 points
  • il y a 1 an

Florian je vais pas tout reprendre mais pour moi tu t'égares. Ce n'est pas un article de rugby, tu devrais peut être en parler à tes proches, n'hésite pas ma porte est ouverte aussi

  • Ahma
    73304 points
  • il y a 1 an
@ced

@Marc Lièvre Entremont, profite, une porte à enfoncer !

@Ahma

Laporte de CED, c'est un peu comme la pipe de Magritte, elle n'existe pas.
Il n'y a d'ailleurs pas de portes ni de fenêtres en Catalonie.

  • Ahma
    73304 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

S'ils n'ont pas de murs non plus, Laporte devrait y installer le rugby français.

  • spir
    14369 points
  • il y a 1 an
@Ahma

oui : déménageons Marcoussis à Cadaquès !

  • ced
    95895 points
  • il y a 1 an
@spir

pas sur que ça nous aide à progresser rugbystiquement parlant

@ced

Je pouçoie.

  • Ahma
    73304 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

Petit pouçoie.

@Ahma

Tu crois que Ced nous accueille si on debarque à 3?

  • Ahma
    73304 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

Il n'habite pas à 3, il est plus près de 7.

  • ced
    95895 points
  • il y a 1 an
@Ahma

ouf là il est temps d'y aller

  • ced
    95895 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

moi oui mais ma femme va gueuler

@ced

Ah... J'avais oublié Madame... Ca se corse, comme ils disent à Bastia...

@ced

Je plussoie

  • ced
    95895 points
  • il y a 1 an
@quentin2dakar

à la base j'étais super sérieux j'avais oublié que vous étiez convalescents

L'EDF de rugby est arrivée ( je l'espère ! ) au point Knysna. À un moment on va pouvoir faire que mieux !

  • spir
    14369 points
  • il y a 1 an
@BonusOffensif

Je poussoie, mais juste pour ne pas vivre qu'en pays de non-espoir. Le rugby français n'est-il pas déjà capable de faire mieux, je veux dire pire, que son homologue footballistique ? En tout cas, son président, lui, le peut !

@BonusOffensif

Ne sous-estime pas notre capacité à creuser encore plus bas...

  • Ahma
    73304 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

Pour passer sous le mur.

  • spir
    14369 points
  • il y a 1 an
@Ahma

Oui, on va inventer le rugby tunnel ; nouvelle tactique d'essai, imparable ! Après avoir sélectionné & recruté que des Golgoths, on va sélectionner & recruter que des sapeurs. Enfin un espoir vrai pour le rugby français ! (mais leurs outils seront-ils otorizés sur le terrain?)

  • Ahma
    73304 points
  • il y a 1 an
@spir

Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage.

@Team Viscères

Avec du bol on trouvera du pétrole.

@breizovale

Avant c'était "on a pas de pétroles mais on a des idées", maintenant c'est "on a pas d'idées, si on trouvait du pétrole?".

@Team Viscères

Et si on ne trouve pas de pétrole, on pourra dire que c'est aussi à cause de Laporte.

  • CEVEN
    153762 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

Ou alors que l'or noir était bien (qu')atcher

Si le projet BRUNEL et consort ne fonctionne pas, Que se passera t-il ? Il les vire, on recommence en reformant un nouveau staff ou LAPORTE et SIMON démissionnent ? Je n'espère pas le voir mais j'attends de voir quand même.

  • CEVEN
    153762 points
  • il y a 1 an
@sorgina

«LAPORTE et SIMON démissionnent»
Nan, le Boss et le Bis ne démissionneront pas; ils sont du sérail.

La seule incertitude qui plane sur la gouvernance FFR consiste dans le dossier transmis le ministère.

Mais ensuite, qui pour prendre la place, mais surtout pour assumer la charge et servir la noble cause ?

@CEVEN

Si on étudie la succession de personnages ayant défilé à la tête de la FFR, on peut facilement dresser un portrait type du futur président : un type avec plein de contacts dans le rugby (pas tous très nets), des casseroles au cul, qui pense pouvoir sauver le rugby seul, fera plein de promesses, écartera ses opposants une fois en place, oubliera ses promesses, prendra quelques décisions sans effet mais très médiatiques puis passera la majeure partie de son temps à essayer de consolider sa place (bref tout ce qu'il aura reproché à ses prédécesseurs avant d'obtenir la place). Ah, et il sera pote avec Claude Atcher.

@Team Viscères

Un politique en somme.

  • CEVEN
    153762 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

Alors nombreux sont les prétendants qui cadrent avec votre (avisé) profil-type.
Long is the way ....

Attention Le Rugbyministère, cet article à charge est limite anti démocratique, puisqu'il ne faut pas oublier sur Laporte a été ELU !!!
Laporte a au moins le mérite des idées.
Faire croire que la Guitoune est un saint est un peu abusé, il ne pouvait pas sauver son poste avec des résultats et une communication de ce niveau.
Novès a été un excellent manager à Toulouse, mais ses dernières années prouvent qu'il n'a pas su prendre le tournant des années 2010 en restant sur des valeurs obsolètes.
Le rugby français est très très mal au point, et j'en parle en connaissance de cause en étant éducateur en école de rugby, diplôme FFR en poche.
Les comités régionaux sont gagrénés avec des planqués qui ne pensent qu'à la politique en privilégiant les "copaings".
Bref, le rugby français va dans le mur, et ce n'est pas Bernie qui a lancé la machine.......

@Darkmamooth

Louis Napoléon Bonaparte a été lui aussi élu avant de faire un coup d'Etat, sans parler d'Adolf (point Godwin pour moi)! Etre élu n'est pas un gage de démocratie.
En fait, tu dis les mêmes choses que l'auteur: _Monsieur_ Novès était resté sur des valeurs obsolètes: honneur, respect, travail, franchise... quand le rugby français moderne ne devenait que pognon, brouzouffe, fraîche et picaillons.

  • spir
    14369 points
  • il y a 1 an
@potemkine09

selon le wiktionary.fr, "brouzouffe" s'écrit en fait "brouzouf" :
https://fr.wiktionary.org/wiki/brouzouf
Mais dis-moi, t'en connais des mots et des synonymes, toi : ah, c'que c'est d'avoir été à l'école !

@Darkmamooth

100% d'accord avec toi.

  • CEVEN
    153762 points
  • il y a 1 an
@Darkmamooth

"cet article à charge est limite anti démocratique".

Merci, les fou-rires de début d'année requinquent ! 😊

@CEVEN

J'aime beaucoup le petit "limite" qui magnifie le propos.

  • CEVEN
    153762 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

Et "passées les bornes, il n'y a plus de limite".
Ou alors "le mur du çon" comme aime à le rappeler le palmipède.

@CEVEN

Oui, elle est bonne. Il n'y a que dans les démocraties populaires qu'on n'a pas droit de critiquer les élus 😉

  • CEVEN
    153762 points
  • il y a 1 an

Bernie est par nature un personnage clivant.
Ainsi soit-il.

Appréhender son apport au rugby (avant bilan) sous cet angle aurait permis une certaine approche prospective.

Il est là et bien là dans la place; il est lui aussi devenu (depuis 1 an) un "fédéraste"
Peu importe que son profil soit sulfureux/antipathique/nauséabond/valeureux/courageux/avant-gardiste/etc*
[* rayer la/les mention(s) inutile(s)].

Pour faire quoi et combien de temps ? sont -le concernant- les 2 seules questions actuellement pertinentes ... mais qui en disent long.

  • spir
    14369 points
  • il y a 1 an
@CEVEN

Tu veux dire que l'absence ou plutôt le vide de réponse (possible, réelle), en dit long ?

Encore merci à ceux qui ont élu ce pourri !

  • spir
    14369 points
  • il y a 1 an
@Rchyères

Ils se sont juste fait berner par un expert manipulateur / affairiste / politicien.
Rappelez vous aussi vos cours d'histoire antique, l'Athènes démocratique :
* La démocratie était incarnée par l'attributon des postes politiques *au hasard* : ce qui voulait dire des représentants réellement représentatifs (sic!).
* Le système éléctoral faisait partie des systèmes qu'il nommaient aristocratiques (avec le pouvoir des nobles, des riches, des propriétaires, des ecclésiastes....). Et même c'en était l'exemple le plus pur, étant basé sur l'idée que certains appartiennent à une sorte de race supérieure et que ceux-ci doivent avoir le pouvoir sur les inférieurs.

Le rugby français allait mal avant Laporte...et ce mal est si profond,qu'on ne voit pas comment le nouveau président pourra y changer grand chose...
On connaissait le bonhomme avant qu'il ne soit président sur sa façon de fonctionner
N'avait-il pas dit lors de la prise de fonction de Lièvreront que le réservoir français était nul.?
Qu'a-t-il fait pour ce réservoir,l'auteur de l'article en dit quelques mots (Jiff de Toulon,Joueurs français présent dans ses feuilles de matchs...)
Après,comparer Noves à Laporte en tant qu'homme je veux bien,mais en tant que sélectionneur/président,c'est ridicule...
Enfin,cet article ne fait qu'enfoncer des portes ouvertes,et nos bleus vont jouer le 3 février prochain contre la verte Irlande qui elle,sait où elle va

Vu qu'il a été élu grace au monde amateur et qu'on ne le decouvre pas aujourd'hui...on a juste le rugby qu'on mérite.

  • spir
    14369 points
  • il y a 1 an
@Nuage69

oui !

Article à charge certes, mais en cherchant je ne trouve pas de quoi lui apporter un soutien.
Concernant les bleus le mal ne date pas d'hier mais aujourd'hui c'est l'ensemble du rugby qui va être gangrené.

Il faudrait voir à ne pas tomber non plus dans l'anti-Laporte primaire. Ce n'est pas en résumant le problème du rugby français à une opposition manichéenne entre les gentils et les méchants ou en s'attardant sur des épiphénomènes qu'on s'en sortira.
En 1998 l'ennemi numéro 1 du rugby c'était Guazzini qui pervertissait les "Valeurs©", ensuite l'ennemi a été le tout puissant Blanco qui complotait dans l'ombre, puis on a eu le vilain Boudjellal qui a sali le rugby, puis Lorenzetti, puis Altrad, et maintenant c'est Laporte. Cela soulage certainement d'avoir un nom et un visage sur lesquels passer sa frustration de voir notre rugby s'enfoncer, mais cela n'arrange rien.
Et si on peut contester le fond et la forme de l'éviction de Novès, il faut admettre qu'elle n'a pas un poids très lourd dans le marasme de notre rugby. Le XV de France c'est le sommet de la pyramide, on peut le repeindre ou le briser mais cela ne fera ni s'effondrer ni se redresser la pyramide. On passe certes pour des cons, mais le ridicule ne tue pas.

  • Pianto
    28399 points
  • il y a 1 an

je ne peux pas encadrer Laporte et j'ai plutôt un à-priori positif pour les idées de Novès qui rejoignent celles de Lièvremont et celles de Skrela/Villepreux avant eux.

Mais quand même, article à charge qui semble faire porter l'ensemble des problèmes sur une personne alors que le mal est plus profond et même si Laporte incarne une certaine insistance dans l'erreur à mon avis, il n'est que le porte étendard d'une idée très répandue dans le rugby français.

Il a été élu parce que les gros pardessus n'ont plus la côte et parce que ses idées ont séduit. Il faut toujours se rappeler qu'on a ce qu'on mérite. C'est la démocratie. Il ne s'invente pas différent de ce qu'il a toujours été. On savait que ce serait comme ça et il a été choisi par les dirigeants des clubs.

Mais il n'est que le fruit d'un arbre qui raconte que le rugby c'est d'abord du combat qu'avec de la conquête, de la défense et de l'occupation tu t'en sors toujours, etc.
On a toujours eu la double culture de la violence et du romantisme. On nous a empêché de poursuivre avec la violence et on n'arrive pas à comprendre qu'il y a d'autres manières de dominer son adversaire. On a traduit par "puisqu'on ne peut plus être plus méchants, on va être plus costauds, pour faire mal dans les règles."

Et ensuite, on vit sur un mythe de la glorieuse France qui gagnait un tournoi sur deux dans les années 90 et qui est à minima en demi-finale de coupe du monde.
Or ce n'est plus le cas, loin de là.
Notre niveau réel est entre la 4ème et la 10ème place mondiale depuis 6 ans et les équipes mieux classées que nous nous dominent régulièrement.

Novès a fait progresser l'équipe de France par rapport à là où elle était tombée avec les 4 ans physicophysiques de Saint-André mais pas assez haut, pas assez vite pour la vox populi, pas seulement pour Laporte. Si on ajoute les deux dernières tournées catastrophiques, son arrête de mort était signé. Et comme il fait attention à son image Laporte doit agir.

Il est une réponse à un sentiment qui gangrène le rugby français, pas la cause du mal.

  • oZbeck
    26065 points
  • il y a 1 an
@Pianto

Elle me reste d'ailleurs en travers de la gorge, cette arrête 😉

  • Khris
    19611 points
  • il y a 1 an
@Pianto

Ouais mais la gangrène en équipe de France, elle a commencé avec Laporte comme sélectionneur, ça serait bien qu’elle termine avec Laporte à laporte.

Laporte étais un homme du nouveau monde et il devait apporter les changements en profondeur que j'attendais dans la fédé et la dissolution de la lnr. Mais il s'est fais bouffer par eux
DOMMAGE

@charly le vrai

@Team Viscères ,c'est pour toi !

@Marc Lièvre Entremont

Charly est un génie incompris, ne l'embête pas!

  • spir
    14369 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

un VRAI génie, c'est pourquoi pas l'embêter
il pourrait nous sortir une idée de génie pour sauver le rugby français, comme rugby à creuser plus haut ; non ?

Je ne vois pas en quoi un article manichéen comme celui-ci peut nous éclairer sur la situation. Il a en outre le défaut d'opposer deux hommes qui n'occupent (occupaient ?) pas du tout les mêmes fonctions au moment des événements, et de ce fait, deux situations qui n'ont rien de comparable, celle d'un président de fédération sportive, et celle d'un sélectionneur d'équipe nationale.

Après, savoir si monsieur Laporte va comme il l'a promis durant sa campagne, faire progresser le rugby amateur et l'aider, on le saura d'ici quelques années.

Article très intéressant mais quand même presque uniquement à charge. N'oublions pas les anciens dirigeants de la FFR (Camou le pire de tous) qui ne faisaient rien d'autre que de s'organiser des gros gueuletons entre anciens internationaux. Les types ne faisaient rien et c'est bien pour ça qu'on en est arrivé à ce stade, il me semble.
Je ne soutiens absolument pas Laporte mais pourquoi comparer un président avec un sélectionneur? Comparons les présidents entre eux plutôt, non?

  • oZbeck
    26065 points
  • il y a 1 an
@LarsoRCC

Mais quand le président de la fée-dé se prend pour le sélectionneur on fait comment du coup???

Je trouve cet article d'une médiocrité sans nom.
1) la question du chapeau, à savoir "Laporte mène-t-il le rugby français dans le mur ?", est purement rhétorique. Et la première question que l'auteur aurait dû se poser est : le rugby français allait-il bien avant l'arrivée de Laporte ?
2) Les propos tenus sont à la limite de l'insulte permanente, les affirmations ne sont étayés par rien. Je peux comprendre qu'on aime pas Laporte, mais de là à déverser sa haine par un article aussi long, je reste circonspect.
3) je déteste devoir prendre la position du défenseur de Laporte, mais je suis outré d'autant de haine.
4) les comparaisons avec le foot sont malhonnêtes intellectuellement (après 1998, le nombre de licenciés à exploser), et la vision du rugby avant Laporte est totalement fantasmée (genre il est responsable du changement de mentalité dans le rugby)

Désolé mais pour moi, les affirmations de cet article sont à côté de la plaque et je suis en désaccord avec le constat.

  • spir
    14369 points
  • il y a 1 an
@quentin2dakar

Je trouve pas l'article génial ni nouveau, mais tes commentaires sont pour moi pires. Genre hypocrisie et malhonnêté et détournement de sens des mots. Appeler le rappel d'infos présentes dans la sphère publique, avec nombreux faits prouvés et enquêtes juridiques multiples, de la "haine" et de l'"insulte permanente" et des "affirmations [...] étayés par rien", faut le faire ! Toi, t'as osé ! Tu iras loin... sur le chemin des Bibi Laporte et copaings, ouais ! D'ailleurs, tu gagnes déjà plein de pouces !!! Tu vois, la manipulation mentale, ça marche ! Tu brigues un poste à la fédé ?

PS : Excusez le ton méchant, mais ce commentaire m'a vraiment fait bondir. Ca c'est écrit comme ça, je laisse et j'assumme...

  • CEVEN
    153762 points
  • il y a 1 an
@spir

C'est chaud patate ce début d'année !
Du nectar quand les comm. sont étayés, passionnés mais réfléchis.
Poussage de circonstance ...

@quentin2dakar

Insultes ?.. Rappeler les casseroles de Bernie, je ne vois pas où est l'insulte... La dernière avec Altrad, bons gros mensonges initiaux, comme d'hab, avant que la justice souffle sur la fumée... Mais il y en a eu d'autres, l'extorsion de capital du casino d'Arcachon, l'escroquerie avec fonds fantômes pour sauver le Stade Français (qui se sauvera autrement et sans Laporte, éjecté), l'enquête fiscale sur ses 20 sociétés, Olé Bodega en tête, "présomptions de détournements d'actifs, dissimulations de recettes, majorations artificielles des charges, double compta, travail au noir", les suspicions d'évasion fiscale à St-Martin, les "abus de confiance" dans l'immobilier, les 150000 ballons fabriqués en Inde et revendus en France par l'intermédiaire d'un holding luxembourgeois dont l'intermédiaire disparaît dans la nature, quand ça sent mauvais, et que Laporte jure n'avoir jamais rencontré... Bref, la liste est longue, t'as qu'à gougueuliser pour vérifier... On sait aussi qu'il a bénéficié de la protection de Sarko-Bismuth, qu'il s'est bien servi de ses relations présidentielles, et qu'il a été bombardé secrétaire d'état, avec sa célèbre tirade : "C'est pas moi le père à la petite à Rachida"... C'est pas de la haine, juste du mépris et du dégoût... Le type qui fait fuiter le licenciement de Novès, les ragots de vestiaire, pour accoucher d'une "faute grave" en forme de farce fielleuse, une semaine après avoir clamé "Guy sera là en 2019, je l'ai dit et je n'ai qu'une parole", t'appelles ça comment, toi ?... Et non, la comparaison avec le foot n'est pas stupide... Laporte c'est : comment faire de l'audience, du public, du merchandising, bref un max d'oseille... La Fifa qui débarque en mini-état dans l'état, qui impose ses prix et ses lois, ça, ça doit vraiment le faire mouiller...

  • CEVEN
    153762 points
  • il y a 1 an
@ginobigoudi

@Ginobigoudi
Concernant Bernie-&-les-affaires, les plus curieux iront fouiner dans les archives de "Bakchich" (site disparu)

  • spir
    14369 points
  • il y a 1 an
@ginobigoudi

Je suis d'accord avec tout.

  • reivax
    1979 points
  • il y a 1 an
@quentin2dakar

Tout à fait d'accord avec ce commentaire Quentin2Dakar...et je rajouterais une autre malhonnêteté intellectuelle de cet article en rapport avec Toulon et les Jiffs...si on regarde bien, il y en a quelques uns qui traînent sur les pelouses du top 14 et de pro d2 dans d'autres clubs (Martin, Sinzelle, Maestri, Orioli, Ivaldi....) !

On enfonce les portes ouvertes maintes fois, mais bon, why not ?

  • Ahma
    73304 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

Au moins, si on enfonçait maintes fois une porte fermée, on pourrait essayer de savoir qui la referme à chaque fois, alors que là on se sent complètement impuissant.


N'empêche, heureusement que tu es là, je n'aurais osé faire une telle réponse à personne d'autre.

@Ahma

Je t'en prie, c'est un plaisir de te permettre de d'exprimer librement.

  • Ahma
    73304 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

Voilà qui me change agréablement des psychiatres, qui ne me laissent m'exprimer que contre rémunération.

Loin de moi l'idée de dédouaner Laporte, mais le marasme du rugby français remonte à un peu plus d'un an et tout ne peut lui être imputé.
Pour moi le rugby français n'a pas bien négocié le tournant du professionnalisme en s'endormant sur des lauriers acquis dans le temps du rugby "amateur" où l'amateurisme à la française était peut-être un peu plus professionnel que chez les concurrents.

@Dormeur 15

Il a aussi une belle part de la merde ambiante. Et ne serait-ce que par son action façon moulin à vent, il porte une part conséquente de ce qui se passe.

Et il n'a même pas pensé à faire sponsoriser l'EDF par le jambon Madrange !

@lelinzhou

Trop peur que Goze se mette à courir après les joueurs en voyant le maillot.

  • Bagnar
    7002 points
  • il y a 1 an

Petite typo qui traine. "Fais ce que je dis [...] "

Mais non enfin, on a déjà vu quand il bossait pour un ministère à quel point il était à la fois compétent et l'homme de la situation !

@Querrebleu

Aucun souvenir pour ma part, ni positif, ni négatif.

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
News
News
Transferts
Vidéos
News
News
News