6 Nations - Le Crunch entre l'Angleterre et la France vu par la presse étrangère
XV de France - Mathieu Bastareaud retrouvera Manu Tuilagi dimanche.
Suite à l'annonce de la composition du XV de France face à l'Angleterre, petit tour d'horizon des réactions outre-Manche avant le Crunch de dimanche.

XV de France : 7 changements dans le XV de départ pour défier l'AngleterreLa composition concoctée par Jacques Brunel pour affronter l'Angleterre dimanche dans le 6 Nations a provoqué de nombreux remous dans le rugby français. En l'espace d'une semaine, le sélectionneur des Bleus a changé la moitié de son équipe, en partie en raison de blessures, mais surtout sur des choix stratégiques. Il a notamment rappelé sur la feuille de match et titularisé Mathieu Bastareaud après l'avoir laissé dans les tribunes face au Pays de Galles. Pour le Dailymail, c'est "une réponse directe à la menace de destruction massive que représente Manu Tuilagi." Le site anglais s'attend à un choc des titans entre les deux solides centres. L'absence du Clermontois Wesley Fofana pour ce match en raison d'un bobo musculaire est perçue comme "une mauvaise nouvelle" pour le camp français.

Le "poids léger" Romain Ntamack sur le banc, c'est Geoffrey Doumayrou qui évoluera aux côtés du Toulonnais. La paire aura la lourde tâche de contrer non seulement Tuilagi mais aussi Henry Slade, auteur d'un doublé contre l'Irlande aux termes d'une grosse prestation. Pour Rugbypass, l'association qu'ils forment a posé de gros problèmes à l'Irlande, en alternant entre le poste de premier et de second centre. La défense ne sachant pas toujours où Tuilagi allait défier le premier rideau. "Il faudra beaucoup de calme à Doumayrou pour le suivre et s'en occuper. Si la France le déplace plus loin dans la ligne défensive, préférant que Mathieu Bastareaud prenne soin de Tuilagi, il devra se coltiner le polyvalent et imprévisible Slade."Angleterre : plus fort que la maladie, Henry Slade est la nouvelle pépite du XV de la RoseSi les Bleus portent aussi le sceau de l'imprévisibilité, "des difficultés physiques et dans la prise de décision au sein de l’équipe" dans le second acte face au Pays de Galles, font dire aux médias étrangers que la victoire reviendra aux locaux devant leur public. Pour espérer gagner ou tout du moins rivaliser avec les meilleurs, pour reprendre la formule consacrée, les Tricolores devront réussir là où l'Irlande a échoué : gagner la ligne d'avantage. La défense anglaise à Dublin n'a laissé aucun répit aux porteurs de balle irlandais. Or, la plus grande chance de succès côté bleu réside dans la puissance de ses avants, bien que la composition soit plus légère et mobile que la semaine passée. Si la France veut envoyer du jeu, cela passera par de l'avancée et des sorties de balles rapides comme en première mi-temps vendredi soir. A ce titre, Morgan Parra aura un grand rôle à jouer.

Ben Kay, ancien international anglais via Rugby World
"La France fait partie de ces équipes qui soufflent le chaud et le froid. Ils ne font jamais les choses à fond jusqu'au bout, c’est lent, très lent, mais à un moment, ils auront alors une chance de vous tailler en pièces avec un exploit individuel. L’Angleterre ne doit pas donner à la France d’opportunités faciles qu’elle puisse exploiter : des pénaltouches pour qu'ils puissent faire de puissants ballons portés, des pénalités pour renforcer leur confiance. Mais si l'Angleterre ne lève le pied, ne serait-ce que de 5 %, elle sera toujours efficace. D'autant que sa défense ne sera pas aussi sollicitée que face à l'Irlande".

Il y aura également un match dans le match à la mêlée entre deux des meilleurs cornaqueurs du rugby mondial estime RugbyPass. Si Ben Youngs est aussi précis dans son jeu au pied qu'il ne l'a été la semaine passée en Irlande, et que les 3/4 sont aussi efficaces à la tombée du ballon, l'Angleterre fera la passe de deux. Cependant, Parra a déjà gagné contre l'Angleterre et il est "plus que capable de mettre en avant et de profiter des erreurs de positionnement ou du manque de communication des trois-quarts anglais." Quid de Yoann Huget ? Outre-Manche, on s'étonne de le voir à l'arrière aux dépens du Toulousain Thomas Ramos, excellent en club jusqu'à présent. De son côté Jacques Brunel est sûr de ses choix.XV de France - Le retour de Bastareaud, Fickou à l'aile, Huget à l'arrière, la logique selon Brunel

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Cet article laisse entendre que Brunnel est aussi incompris outre-mer, ce qui amène le compte à 99,99 % des gens qui ne comprennent pas ses choix.

Serait-il possible qu'en plus ces même choix ne soit pas efficaces ? Oui.

Conclusion : on a remplacé le meilleur entraineur français de tous les temps par un mec dont les choix sont incompressibles et qui ne font en plus pas gagner notre équipe.
Nous ne voulons pas gagner sinon nous aurions fait les choses autrement, depuis le temps nous aurions pris un coach mental, on aurait pris pleins de jeunes pour construire une équipe, on aurait donné moitié moitié au XV masculin et au XV féminin, bref, on aurait agis...

@coupdecasque

J'aimerais bien savoir qui sont ce 0,01%. Et puis si par la même occasion ils peuvent nous expliquer, ce n'est pas de refus.

@Vae Victis Brennos

Je crois qu'il y a que lui, après en terme de pourcentage c'est moins que 0,01 mais par convention j'étais obligé d'arrondir à 99,99...

Oui on le l'a pas assez souligné, la liaison Youngs-May a été très importante à Dublin. Plusieurs fois ils ont permis à l'Angleterre de sortir de la pression de manière très efficace !

Notre 14 (Penaud je crois) et notre 15 vont avoir pas mal de travail là-dessus.



Ensuite, l'article met bien en évidence la répartition défensive des centres français. Soit on laisse Basta en 13, mais on a intérêt à avoir une ligne étendue (autrement Daly et les deux flèches vont s'éclater) et ce qui permet de ne pas pas mordre aux courses alternatives proposées par Salde. L'inconvénient étant qu'on se retrouve avec une ligne avec peu de densité (bonjour pour garder la ligne d'avantage !), d'autant plus que ça semble risqué d'être à 14 sur la ligne (ils savent jouer au pied les anglais).

Soit on fait comme l'Irlande avec une ligne dense composée de Basta en 12 pour accueillir Tuilagi et le bout de ligne qui monte comme des cons, glisse efficacement pour boucher les trous ; Doumaryou gardant un oeil sur Slade. Il est également important de noter dans ce système l'importance du 15 qui peut rapidement se retrouver tout seul en second rideau en fonction de la montée des ailiers. Henshaw, qui n'a plus couvert ce poste que par intermittence a était mis en très grand difficulté dans ce domaine. Pas sûr que Huget fasse beaucoup mieux...



Même si en théorie la seconde option en défense inversée est la plus efficace (c'est la mode en tout cas), on est forcé de constater que les Anglais ont facilement transpercé une des défense les plus organisée du rugby mondial (les trois premiers essais anglais sont des modèles de comment contrecarrer cette défense ; et ils n'étaient pas loin d'entre un de plus juste avant la mi-temps...).

@Vae Victis Brennos

Notre 15 ? Quel 15 ?
Contre l Irlande j ai vu J Nowel s intercaler et gagner plusieurs metres et ce n est pas Basta qui pourra l arrêter malgré les qualités de ce dernier la vivacité n est pas ds sa panoplie.

@Passovale

Celui qui aura le numéro 15 dans le dos j'entends.

@Passovale

Il ne joue pas, Ashton le remplace.

Ce sont vraiment des gros prétentieux ces Zangliches, ils croient qu'ils vont gagner ! Contre une pareille EdF ! Pov' nuls !

@lelinzhou

d'abord, ya le Brexit…. qu'est ce qu'ils foutent là ….
rien qu'à l'idée d'entendre Swing low … etc pendant une heure , je craque !

@batelier

Si ça se trouve, ils vont chanter pendant au moins une heure et 20 minutes (il n'y a pas de prolongations)

@lelinzhou

Yes Sir ! Et généralement, quand les Anglais chantent, les Français déchantent!

"D'autant que sa défense ne sera pas aussi sollicitée que face à l'Irlande" : bel hommage à notre paire de centres !

  • breiz93
    32073 points
  • il y a 3 mois

Surpris, j'ai au moins un point commun avec les Anglais...

@breiz93

Breton !

@Garou-gorille

Oup là tu t engages sur un terrain glissant, il n y a pas plus de points communs entre Bretons celtes et Anglo-saxon qu entre Brunel et Eddy Jones.

Derniers articles

Transferts
Arbitrage
Vidéos
Sponsorisé Vidéos
News
News
Vidéos
News
News
News
Page facebook