Le Top 5 / Flop 5 du week-end (25/10 au 27/10)
Les Tops et Flops du week-end du 25/10 au 27/10
Le Top 5 / Flop 5 est de retour pour le week-end du 25/10 au 27/10. Retrouvez notre point de vue sur le pire et le meilleur du week-end rugby...
Top 14, ProD2 et Premiership sont au menu de ce Top / Flop de la semaine, qui n'épargnera pas non plus les déboires du Biarritz Olympique ou de Mike Phillips...

LES TOPS

Brive

Les Coujous n'en finissent plus de surprendre. Après avoir accroché un match nul à Grenoble et des points de bonus précieux au Racing et au Stade Français, les promus sont cette fois-ci passé tout près de briser la longue série d'invincibilité à domicile de Clermont. 2 essais et 29 points marqués : cela faisait bien longtemps que les Jaunards n'avaient pas tremblé comme cela au Stade Marcel Michelin. Si les Brivistes ont mené au score par deux fois en seconde période, ils repartiront finalement avec un point de bonus défensif (défaite 36-29). 1 point, c'est peu, mais pour la confiance et la lutte pour le maintien, ça va compter...

Northampton

Aujourd'hui, Northampton semble être le seul club anglais à pouvoir rivaliser avec le Top 14 au niveau du recrutement. Renforcés par les arrivées de Kahn Fotuali'i, Alex Corbisiero et George North, les Saints réalisent actuellement un beau début de saison. Samedi dernier, ils ont largement battu les Saracens, leaders de Premiership, sur le score de 41 à 20. Le puissant seconde ligne américain Samu Manoa s'est illustré avec un essai et un beau cadrage débordement sur l'arrière des Sarries Alex Goode, tandis que Ben Foden s'est rappelé au bon souvenir du XV de la Rose en signant un doublé.

Narbonne

Les Narbonnais ont réalisé la bonne opération de la 8ème journée de ProD2 en allant remporter le derby de l'Aude chez le voisin carcassonnais (13-23). L'ailier fidjien Sakiusa Navakadretia, passé par la Fédérale 1 à Lourdes et Saint-Etienne, a marqué les deux essais de son équipe. Il en est déjà 6 réalisations en 7 matchs. Grâce à ce résultat, le RCNM se place dans les 6 premiers du classement.

L'Equipe de France de rugby à XIII

Pour leur entrée en matière dans la Coupe du monde de rugby à XIII, les Français se sont fait peur face à la Papouasie Nouvelle Guinée. Disputé à Hull (Angleterre) dans des conditions que l'on pourrait qualifier de typiquement britanniques, le match a été particulièrement poussif pour les Bleus, qui ont finalement réussi à simposer d'un petit point grâce à un drop de William Barthau. Ils peuvent également remercier le buteur papou David Mead, qui aura tout raté au pied. Mais peu importe la manière, les Français devaient l'emporter avant d'attaquer la Nouvelle-Zélande et les Samoa, les gros morceaux de la poule. C'est chose faite.

Castres et le trio Castrais Talès – Palis – Dulin

Le Castres Olympique a changé d'entraîneurs cet été, et aussi de style. Le duo Milhas-Darricarrère voulait voir un jeu plus porté vers l'offensive, à l'image de ce qu'ils avaient proposé à la Rochelle il y a quelques années. Et face à Biarritz, on a pu admirer cette philosophie nouvelle. Bien aidés par la défense en plots du BO, les Castrais ont développé un gros volume de jeu. Talès parfait en Chef d'orchestre, Dulin en dynamiteur, Palis en finisseur... la ligne arrière du CO a brillé.



La suite en page 2 !

LES FLOPS

Biarritz

« Que dire... ? ». Avec cette phrase, Didier Faugeron a assez bien résumé les choses après le match face à Castres. Le BO s'enfonce encore plus loin dans la médiocrité, au point qu'on risque bien de les retrouver dans notre rubrique flops chaque semaine. Fanny et risibles défensivement à Pierre-Antoine, on voit désormais mal ce qui pourrait sauver les Basques, qui semblent résignés...

Florian Fritz

Auteur d'un gros début de saison, Florian Fritz semblait avoir pris une dimension supplémentaire en étant nommé capitaine du Stade Toulousain. Irréprochable dans l'engagement, féroce en défense, percutant en attaque... seulement voilà, ce week-end, FF n'était pas très inspiré. En attaque, il a vendangé un 8 contre 2, ce qui pourrait être qualifié de crime contre le rugby par le tribunal pénal international de la Haye. En défense, il a fait une faute bête qui a offert une pénalité décisive - et heureusement pour lui ratée - à Jonny Wilkinson dans les derniers instants de la partie. Un match à oublier.

Jonny Wilkinson

On y vient. Rentré en cours de match pour remplacer un Frédéric Michalak qui avait excellé dans son rôle de buteur (4/4), Sir Jonny n'a pas été l'impact player attendu dans le money time. Il aura pourtant eu trois minutions pour tuer le match dans les 5 dernières minutes : deux pénalités et un drop. Ratés. Dommage pour le RCT, qui aurait pu l'emporter à Ernest Wallon. A sa décharge, il n'a pas été aidé par le vent d'autan, qui a également déréglé les buteurs du Stade Toulousain en première mi-temps.

Mike Phillips

Les rugbymen et l'alcool, c'est une grande histoire d'amour. Mais les supporters Bayonnais peuvent légitimement en avoir assez des frasques de Mike Phillips, qui brille bien plus dans les 3èmes mi-temps que sur les terrains, où il apparait assez quelconque depuis son arrivée à l'Aviron. Viré pour s'être présenté ivre à une séance d'entraînement, Phillips a le culot d'attaquer son ancien club en justice pour licenciement abusif. Pas très classe, et Bayonne n'avait pas vraiment besoin de ça...

Le derby parisien

La proximité géographique ne suffit pas forcément à faire un bon derby. La preuve avec l'opposition entre le Stade Français et le Racing Métro 92, qui n'a pas attiré les foules au Stade de France (32 000 spectateurs seulement). On dit que les absents ont toujours tort, mais vu la pauvre qualité du spectacle proposé par les deux équipes samedi soir, finalement on en doute un peu...

Heureusement, Pascal Papé nous aura quand même fait rire (ou pas) avec son pétage de plomb habituel.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • leminet34
  • il y a 10 ans

Le B.O souci le L.O.U à la place et oui chacun son tour

Derniers articles

Transferts
News
News
News
Vidéos
News
News
News
Transferts
Transferts
News