Le Top 5 / Flop 5 de la 20ème journée de Top 14 (01/03 au 03/03)
Le Top 14 au menu ce Tops/ Flops du week-end.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le Top/Flop fait la part belle au Top 14 cette semaine avec de bons points pour Castres, Toulon et le Racing. Agen, le Stade Français et les Crusaders sont au piquet.
La journée prolifique de Top 14 a donné de nombreux Tops cette semaine avec Castres et Perpignan, sans oublier Toulon et le Racing. Les Flops sont consacrés à Agen et aux clubs basques en passant par le Stade Français. Les Crusaders ont aussi droit à un petit clin d'oeil pour leur entame ratée en Super Rugby.

Les TOPS

Le spectacle de Castres vs Montpellier

Comme on pouvait s’y attendre, la rencontre entre le quatrième et le cinquième de Top 14 a été d’une rare intensité ce samedi. Et si Montpellier, bien emmené par Trinh-Duc, a connu une très bonne entame sous l’impulsion de Lucas Amorosino et de Yohann Artru, c’est bien le CO, survolté après sa victoire sur Toulon, qui est sorti vainqueur du choc. Concentrés et opportunistes, à l’image de Marc Andreu, les hommes de Laurent Travers se sont donnés un peu d’air au classement en attendant le déplacement à Clermont.

Racing Métro – 7e victoire d'affilée

Les interrogations du début de saison semblent bien loin alors que le Racing Métro a enchaîné sur une septième victoire de rang ce week-end aux dépens du promu grenoblois (23-3). En pleine confiance, le club francilien n’a laissé que des miettes aux visiteurs isérois et consolide ainsi sa place parmi les prétendants aux phases finales. L’Argentin Juan Imhoff, intenable samedi soir et auteur d’un doublé, continue de s’imposer comme une pièce maîtresse de l’attaque. A noter également, le bon rendement de Jonathan Wisniewski au pied ainsi que dans la construction du jeu.

Les frères Taofifenua

Deux ans que l’USAP n’avait pas connu trois victoires d’affilée. Son dernier succès en date contre Mont-de-Marsan, le club catalan le doit en partie aux deux frères Taofifenua, auteurs d’un essai chacun samedi dernier. C’est Romain, de retour en club après un passage en bleu, qui a frappé le premier à la demi-heure de jeu sur le bord de touche après une très belle passe sautée de Hook. Lancé à 15 mètres, l’aîné de la fratrie s’est facilement imposé face à l’ailier montois. Son frère ne pouvait lui aussi pas laisser deux défenseurs l’empêcher d’aller à dam à seulement deux mètres de la ligne.

Le RCT en taille patron

C’était le choc de cette 20ème journée, mais finalement l’excitation n’aura duré qu’une mi-temps tant le RCT a dominé son sujet et son adversaire. Un Stade Toulousain pourtant plus prompt à trouver le chemin de l’essai par Matanavou sur une récupération de balle hasardeuse, mais au final incapable de mettre à mal la défense toulonnaise. Des Varois qui, à l’inverse, ont parfaitement su trouver les failles et les exploiter par Bastareaud notamment. Un succès également acquis au pied grâce à un Jonny Wilkinson infaillible, auteur de 25 des 35 points de son équipe, avec au passage deux drops dans le dernier quart d’heure.

Trévise qui va chercher le match nul en Ulster

Principal fournisseur de joueurs internationaux de la sélection nationale italienne, le Benetton Trévise a fait forte impression en Ligue Celtique en allant faire match nul contre l'Ulster à Ravenhill (29-29). Une performance que le club italien doit notamment à son troisième ligne néo-zélandais, Dean Budd, auteur de trois essais contre les Irlandais. Chose assez rare pour être soulignée. 7ème avec 7 victoires, 1 nul et 9 défaites, le Benetton reste toujours pensionnaire du ventre mou du Pro 12.

Les FLOPS

Le derby Basque

On connaît l’enjeu qui entoure chaque rencontre entre le Biarritz Olympique et l’Aviron Bayonnais ainsi que la pression qui en découle. On en apprécie d’ailleurs chaque année la mise en lumière. C’est pourquoi on ne peut être qu’attristé par le résultat final (6-6). Un score de parité qui est en définitif un juste résultat au vu de la prestation des deux équipes. Car si le match aller a été pauvre en action avec seulement un essai côté bayonnais, ce 104ème derby a frisé le soporifique. Cantonnées une majeure partie de la rencontre aux abords de la ligne médiane, les deux formations basques, bien que pleine de bonnes intentions, n’ont jamais semblé être en mesure de faire basculer la rencontre d’un côté ou de l’autre.

Agen au plus mal

Le maintien du SU Agen dans l’élite du rugby français passait inéluctablement par une victoire sur Bègles-Bordeaux le week-end dernier. En perdant largement (48-17), le club d’Alain Tingaud s’est sérieusement compliqué la tâche. De nouveau dans la zone rouge, le SUA compte désormais trois points de retard sur son principal adversaire. Lequel a réalisé l’opération parfaite sous la houlette du trio Avei – Talebula – Lopez. Ne reste désormais que peu d’occasions à Agen pour faire la différence.

Le Stade Français loin de son niveau

La situation comptable du club parisien n’est pas aussi dramatique mais son irrégularité, compte-tenu de la richesse de son effectif, laisse perplexe. Samedi après-midi contre Clermont, la différence fut telle qu’on eut l’impression de voir l’ASM à l’entraînement (10-37). Le Stade Français vainqueur de Montpellier en ouverture puis de Toulouse et capable d’accrocher Toulon à Mayol, est actuellement loin de son niveau. Encore une année sans qualification pour le club de la capitale.

Les Crusaders

Pour leur premier match dans cet édition 2013 du Super Rugby, les Crusaders ont subi la loi des Blues en pleine bourre en ce début de championnat. Vainqueur des Hurricanes lors de sa première sortie, la franchise d’Auckland n’a laissé à Dan Carter et ses coéquipiers que cinq malheureuses pénalités. Le club aux sept titres en Super Rugby a lui été plus généreux avec cinq essais au profit des locaux. Sans doute leur faut-il encore faire quelques réglages avant d’être compétitifs. Réponse vendredi contre les Hurricanes à Wellington.

La bagarre Nevers vs Limoges

Vous êtes près de 60 000 à avoir regardé le match de boxe grandeur nature entre Nevers et Limoges, ce qui ne valide pas pour autant l’attitude des joueurs. Comme souvent, ce genre de bagarre a une origine obscure et ne concerne généralement qu’un ou deux joueurs sur le terrain. Mais comme la solidarité fait partie des valeurs défendue par le rugby, c’est toujours comme ça que ça se termine. Une fois encore c’est l’image du rugby qui en prend un coup. Sans compter le match qui s’est retrouvé privé de quatre de ses acteurs.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Alambix
  • il y a 7 ans

privé d'apéro ce weekend, ça m'apprendra à lire !

  • aupaAB
    8631 points
  • il y a 7 ans

Je vous trouve sympa d'avoir mis le derby en première place des flops car effectivement c'était une purge, indigne d'un match de Top 14 et c'était effectivement le "top des flops"! M'en suis toujours pas remis d'avoir assisté à cette parodie de rugby! Heureusement que la soirée avait mieux commencé avec une superbe ambiance dans le stade, seule chose à retenir

  • TPhib
    47799 points
  • il y a 7 ans

Salut Alambix, le texte mentionne le match aller le 30/09/2012 soldé sur le score de 15 à 16 pour l'Aviron avec l'essai de T. Lacroix à la 11e. Bonne soirée 😊

  • Alambix
  • il y a 7 ans

Un essai coté Bayonnais, je pense qu'il y a erreur, surtout pour un score de 6-6 !

@Valuscoor : Oui l'UBB aurait pu être dans les Tops ! Ils auront droit à la vidéo dans la semaine 😉

  • Valuscoor
  • il y a 7 ans

Je pense qu'un meme que les joueurs de l'UBB ont vraiment réalisés un très gros match. Agen s'est retrouvé totalement dépasser par le match. Il mériterait je pense une place dans le Top 5 ou au moins une petite vidéo car ce fut un beau match, a sens unique certes, mais un beau match tout de même.

Derniers articles

News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
Vidéos
News
News
Vidéos
News
News
Vidéos
News
News