VIDEO. L'ovale dans le sac à dos de Lola : en route pour Madagascar
CAN - Rugby : le voyage dans le sac à dos de Lola à Madagascar.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Découvrez le voyage de Lola Barthès : elle a grandi en Afrique et s'est rendue à Madagascar, caméra à la main, lors de la dernière CAN.
Lola Barthès est originaire de Castres. Cette fervente supportrice du CO a grandi en Afrique pour suivre son père, membre de l'IRB (devenu depuis World Rugby) dans la section de ce continent. Elle marche dans ses pas et y développe deux passions : le rugby... et l'Afrique. Rentrée en France, elle s'installe à Paris pour suivre des études de réalisation audiovisuelle. Son but ? Repartir seule là où elle a grandi, une caméra à la main. À l'occasion de la dernière CAN, qualificative pour le Mondial de rugby 2015, Lola s'est rendue à Madagascar. Elle nous raconte son voyage dans un des pays les plus pauvres de la planète, où sont présentes de nombreuses associations.

Qu'est-ce qui t'a motivé et donné envie d'aller à Madagascar pour couvrir la CAN ?

J'ai fais ce voyage parce que mon père me racontait sans cesse des histoires sur Madagascar, que le rugby là-bas était le sport roi et qu'il soulevait les foules ! Dur à croire ! Donc j'ai finalement sauté sur l'occasion de la CAN pour suivre mon père à Mada. J'ai pris ma caméra, mon appareil photo et je suis partie.

Que peux-tu dire sur le niveau de jeu de cette CAN 2014, qualificative pour le Mondial ? Et commet as-tu réussi à infiltrer l'équipe de Madagascar ?

Le niveau de jeu m'a impressionné. Certes ce n'était pas la France, ce n'était pas l'Afrique du Sud, mais j'ai vu ces équipes (Kenya, Namibie, Madagascar et Zimbabwe) évoluer au fil des années, et la progression est fulgurante ! Pour infiltrer l'équipe des Makis, j'ai contacté l’entraîneur Berthin Rafalimanana, je lui ai expliqué ce que je voulais faire et ils m'ont ouvert leurs portes. Ils sont tous d'une simplicité et d'une gentillesse incroyable ! J'ai souvent de leurs nouvelles, ils m'appellent la Malgache ! L'entraîneur était ravi et m'a expliqué que beaucoup de réalisateurs étaient déjà venus faire des films sur eux, mais il y a tellement de choses à filmer, qu'ils repartaient avec 30h de rushes et n'en faisaient rien par la suite.

Qu'est-ce qui t'a le plus marqué lors de ce voyage ?

Tout m'a marqué pendant ce voyage, j'ai fais un film sur les Makis mais finalement toutes les équipes avaient une histoire à raconter, toutes étaient là pour se battre, pour prouver qu'en Afrique le rugby monte. Toutes jouaient un rugby du cœur, un rugby qui les passionnent. Les 30 000 supporters présents au stade m'ont beaucoup marqué aussi, pas un seul n'est resté assis pendant le match. Beaucoup sont arrivés dès 6h du matin alors que les premiers matchs n'étaient pas avant 13h mais tous voulaient avoir leur place ! D'ailleurs le stade était trop petit pour accueillir tout le monde, beaucoup de supporters se trouvaient sur les collines autour du stade pour regarder les matchs.

Après ton séjour qu'est-ce qu'il manque aux Makis pour qu'ils passent un palier ?

Je me dis que finalement, il ne manque pas grand chose aux Makis, mais le chemin va être compliqué pour eux. Leur plus gros problème c'est leur gabarit, alors comment pallier ça... Leur second problème c'est que l'équipe n'a presque jamais changé, les joueurs commencent à être âgés, mais c'est plus qu'une équipe, c'est une vraie famille ! Ils ont grandi ensemble, ont trouvé un travail et une femme en même temps, aucun ne veut se quitter !

La suite, c'est quoi pour toi ?

En décembre 2014, je me suis rendue à l'Assemblée Générale de Rugby Afrique (une filière régionale de World Rugby) pour présenter le film réalisé pendant la CAN. Tous les présidents des fédérations africaines étaient là, le président de la fédération malgache a donc vu les images pour la première fois et il en a versé quelques larmes. Il m'a dit que j'offrais un très beau cadeau aux Makis. Un moment très touchant... Puis finalement, le film a plu et j'ai été engagé par Rugby Afrique pour réaliser beaucoup d'autres films du même genre, je suis donc la responsable communication du groupe et je suis bien décidée à faire savoir aux gens ce qu'il se passe en Afrique ! J'ai même écrit un article sur mon voyage.

Découvrez le film de Lola :


Crédit vidéo : Rugby Afrique
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

...

"à bloque" sinon cela ne veut rien dire.

On devrait envoyer l'équipe de France la-bas il reviendrait bloque.

Superbe film, et en plus ils sont "Charlie".

  • sylche
    37658 points
  • il y a 5 ans

oui, le jour où tout un stade chantera ça, les "Land of my fathers" du Pays de Galles et autre "flowers of Scotland" pourront tous aller se rhabiller

  • Kadova
    31045 points
  • il y a 5 ans

Bravo a Lola pour ce tres beau film, et tres beau chant a la fin.

  • Kad Deb
    30005 points
  • il y a 5 ans

Sympa et très émouvant... Merci pour cette belle séquence.

  • lau1
    12488 points
  • il y a 5 ans

J'en ai vu un match contre La Namibie ça envoie du jeu dans tous les coins.

la chanson à la fin c'est classe

De bien belles images.

superbe .... le chant a la fin,me dressait les poils sur les bras

  • HH
  • il y a 5 ans

De bien belles images de rugby !

Derniers articles

Sponsorisé News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News
News