VIDEO. Madagascar : quand le rugby et ses valeurs viennent en aide aux enfants
Madagascar : le Rugby French Flair est présent auprès des enfants.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Madagascar est un pays fou de rugby mais aussi l'un des plus pauvres de la planète. Une bonne raison pour que plusieurs associations y interviennent avec succès
S'il arrive de plus en plus fréquemment de questionner les fameuses Valeurs © du rugby, rassurez-vous : certains se battent pour qu'elles persistent et soient transmises aux nouvelles générations, partout dans le monde. C'est le cas de l'association Rugby French Flair – composée d'anciens joueurs – qui mêle rugby et solidarité. Son but ? Transmettre et partager via ses membres, parmi lesquels Yannick Jauzion, Yann Delaigue ou Lionel Faure. L'association voyage aux quatre coins de la planète. Il y a quelques semaines, elle a posé ses valises à Madagascar, un pays fou de rugby mais aussi l'un des plus pauvres au monde. Les caméras de Canal+ étaient présentes. Yannick Jauzion, à la retraite depuis l'été 2013, témoigne : « On se régale de transmettre quelque chose aux enfants. […] Madagascar nous a donné la diarrhée, nous on a donné le virus du rugby. »

Madagascar, une véritable terre de rugby chère à Jeff Tordo. L'ancien capitaine du XV de France a lui aussi créé une association : Pachamama, qui signifie « Terre Mère ». Cette dernière possède plusieurs missions comme la protection des écosystèmes et la réhabilitation sociale. Pachamama s'occupe de 300 enfants. Tordo dévoile : « La flamme, il l'avait en eux, mais elle était un peu éteinte. Beaucoup de gamins travaillent dans les rizières, font la cueillette du coton. Vous imaginez que l'école, c'est bien loin... L'idée, c'était de les faire revenir sur un terrain, de leur parler du sport, de leurs rêves et essayer de les scolariser. » Un vrai message d'espoir, à découvrir dans cette vidéo.

Crédit vidéo : Canal+

Le rugby comme lien social à Madagascar... ce n'est pas fini. En juillet, l'association « Terre en mêlées » se rendra là-bas deux semaines durant pour y développer la pratique du ballon ovale, mais aussi former des éducateurs via un tournoi incluant 200 enfants. La seconde semaine sera consacrée à la sensibilisation pour la protection de l'environnement, mais aussi à l'hygiène. Marine Perceval, joueuse de Blagnac-Saint-Orens, sera du voyage avec sa coéquipière, Margaux Deylaud. Elle confie : « On souhaite faire connaître l'association pour récolter des fonds et du matériel pour pouvoir leur amener. Nous allons auto-financer notre voyage et nous démarchons des entreprises, des partenaires, les médias... » L'an passé, Terre en mêlées s'était déjà rendu à Madagascar, un pays de 22 millions d'habitants. Cette fois, ils seront vingt-deux (onze garçons et onze filles) à faire le voyage.

L'action de Terre en mêlées, qui développe un rugby solidaire, agit aussi en France en tentant par exemple de promouvoir le rugby féminin. Pour plus d'informations sur l'association ou sur le voyage à Madagascar et la récolte de fonds, vous pouvez vous rendre sur le site ou contacter Marine via [email protected] !


Crédit vidéo : Terre en mêlées

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Bien vu le Rugbynistére , encore une bonne valeur mise en avant .
Le rugby est une famille bigarée et qu'elle le reste , elle peut en être fière .
Merci , c'est magnifique

  • ced
    100128 points
  • il y a 5 ans

superbe

Tiéééééé les Makis là ! C'est des sacrés tripoteurs de ballon là ! Les Fidjiens d'Afrique déh...

En vrai, les Malgaches c'est pas rigolo de jouer contre eux, ça va vite, c'est hyper technique, et ça ne se défile pas au plaquage, y compris contre les brutes boks ou namibiennes...

Et surtout : 40 000 personnes dans le stade national pour les matchs de phase final... C'est un peu plus qu'à Sapiac y paraît Jake...

Derniers articles

Arbitrage
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
News
News
Vidéos
Vidéos