Je me suis levé à 7 heures du matin pour voir... Uruguay/Géorgie !
Je me suis levé à 7 heures du matin pour voir... Uruguay/Géorgie !

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Qui dit Coupe du Monde, dit aussi des matchs au lever du jour. Si tu fais partie de ceux qui se mutilent pour du rugby, alors cet article est peut être pour toi.

« Salut Thibaud, est ce que ça te dit de faire un article sur un match du dimanche matin ? ».C’est avec ces mots qu’ont été bercées mes journées cette semaine. Faire le compte rendu d’un match du dimanche, cela veut probablement dire écrire sur Pays de Galles/Australie, le match phare de la Poule D. Une rencontre avec deux belles équipes qui jouent déjà un match décisif pour ce qui devrait jouer la 1ère place ? Apparemment non. Me voici donc devant Géorgie/Uruguay. Un dimanche. Il est 7 heures du matin. Très peu d’heures auparavant, j’étais dans un pub. La vie est mal faite. Je vous raconte.

Le réveil retentit au son de Wu Tang Clan, célèbre groupe de hip-hop américain des années 90. Une musique de voyou donc. « Do you believe it's morning. I'm alive. » « Crois-tu que c’est le matin ? Je suis vivant. » D’après Google trad’. Très approprié pour quelqu’un qui s’est couché fumé comme un saumon, qui n’a dormi qu’une poignée d’heures et qui s’est réveillé un peu paumé et les yeux collés.

Je le répète, nous sommes dimanche, il est 7h du matin, à l'heure où je devrais être en train de tartiner du pâté au marché du coin, je me retrouve là, avachi dans mon canapé devant Géorgie - Uruguay. Pourquoi dormir seulement 3 h pour du rugby me direz-vous ? En 1, parce que German Kessler, je ne perdrais aucune occasion de voir son mulet flotter dans l'air. 

La fausse interview de Germán Kessler, nouvelle star de la Coupe du monde 2019 !La fausse interview de Germán Kessler, nouvelle star de la Coupe du monde 2019 !En 2, parce que ce sont deux équipes qui proposent un joli jeu. En 3, parce qu'on se doit de respecter les équipes du Tier 2. En 4, parce que je suis un putain de junkie du rugby. 

LE MATCH : LELOS VS TEROS

Déjà, je tiens à préciser que quand j’ai allumé ma TV, c’était la 30e minute. Et oui vous vous doutez bien qu’il était trop beau de se lever frais comme un gardon. Et vous admirerez au passage mon goût pour la métaphore sous-marine. Le score affiche 12 à 0 pour les Géorgiens, 2 essais à 0. Quelqu’un leur a dit qu’il y avait des matchs après les Fidji ?

Les Uruguayens, vexés de se faire secouer, mettent du rythme dans ce match. Sur une touche lancée avec élégance et magnificence par Kessler (évidemment), les arrières combinent dans la zone du 10 et un exter/inter/exter plus tard, Vilaceca atterrit dans l’en-but. L’essai est transformé par Berchesi. Je me rends compte qu’on peut jouer une coupe du monde tout en évoluant à Dax. C’est quoi la prochaine étape ? Des internationaux qui jouent le reste de l’année en 2e série ?

‘’Le rugby chez nous, il n’y a que les fous qui y jouent'’ : zoom sur Felipe Berchesi, ouvreur de l’Uruguay et de Dax‘’Le rugby chez nous, il n’y a que les fous qui y jouent'’ : zoom sur Felipe Berchesi, ouvreur de l’Uruguay et de DaxLes Lelos n’arrivent pas à suivre. C’est le moment choisi pour casser ce rythme grâce à une petite querelle entre arrières. Bien sûr, ce ne sont que des trois-quarts, ça reste gentillet. Mais voilà qu’un avant géorgien vient s’en mêler et met un terme à cette dispute avec une clé de cou. Efficace. 

Le gong sonne la mi-temps. Même ça, ça me fait mal à la tête. 12 à 7 au tableau d’affichage. Je me demande encore ce que je fous là. Vous vous dites sûrement que le compte-rendu de la 1e mi-temps est bien court ? Je vous rappelle que je n’ai vu que 10 minutes de jeu jusqu’à présent. Ressenti 40 par contre.


PAUSE CAFÉ

Nicolas Delage et Olivier « Twitter » Magne font le point : les Géorgiens sont bons en mêlée, mais quand il s'agit de jouer à la balle ça bégaie. Techniquement, quand on recrute géorgien, c'est plus pour sa poussée dos droit que sa double sautée.

À la pub, on voit Stéphane Bern s'incruster pendant le petit dej’ d'une famille pour parler Louis XIV et monnaie de Paris. Plutôt pour gratter un petit dej si vous voulez mon avis. Maintenant, imaginez ce même Stéphane Bern débouler de nulle part dans votre salon, à 7 heures du matin, pendant que vous regardez Géorgie/Uruguay. Personnellement, le café il le prendrait dans la tronche, je suis un peu soupe au lait à une heure si matinale.

LA RACLETADZE

Les Géorgiens démarrent fort la 2e période et font mentir les analyses ! Un jeu ouvert des intervalles, une croisée plus tard... Non je déconne, Levan Chilachava marque sur un pick and go. On reste sur du classique. Les commentateurs, eux, se retrouvent à analyser la chemise de Milton Haig le sélectionneur géorgien transpirant à grosses gouttes. Eux non plus n'ont clairement pas envie d'être la visiblement.

Les coéquipiers de Jaba Bregvadze ne changent pas une technique qui marche et continuent les groupées pénétrants. Pendant que Joaquin Freitas vient s'éteindre sur une hanche géorgienne. Il devrait apercevoir des étoiles en plein jour. Les réalisateurs font un gros plan sur le meilleur marqueur géorgien de leur histoire. Étonnamment, il ne s’agit ni d’un ailier, ni d’un demi d’ouverture, mais de Mamuka Gorgodze. Ce n’est pas révélateur ça ? Et après, on nous fait chier pour les faire rentrer dans les 6 Nations.

Coupe du monde - L'Uruguay craque complètement face à la GéorgieCoupe du monde - L'Uruguay craque complètement face à la Géorgie4e essai géorgien, identique aux précédents. Se lever si tôt pour voir des essais marqués sur ballons portés alors que j'aurais pu voir un match de 2e série à 15h. Le coaching est bon côté uruguayen, le changement de piliers mettant à mal les Lelos en mêlée fermée. Non, c'est faux, ils se font rouler dessus en marche avant et marche arrière. Mais la coiffure de Kessler ne bouge pas.

33 à 7 désormais. Bonus offensif marqué après un coup de pied à suivre du talonneur géorgien. Et ce sont les mêmes mecs qui ont battu les fantasques Fidjiens. Une question se pose : les Uruguayens étaient-ils très forts ou est-ce que les Fidji défendent comme des brèles ? On a le droit de s’interroger.

Coupe du monde - Géorgie vs Uruguay a quand même fait réagir sur les réseauxCoupe du monde - Géorgie vs Uruguay a quand même fait réagir sur les réseaux
" Comme beaucoup d'internationaux Français vous avez noués beaucoup de lien en Amérique du Sud ?" Nicolas Delage en roue libre et à deux doigts de demander à Olivier Magne de raconter leurs virées à la Jonquera. Wayne Barnes invoque le TMO : « Toi aussi tu t'emmerdes devant ton écran ? Vas-y on arrête le match ? » Sévère mais juste. On se fait clairement chier. J'en veux à tous les hipsters qui me promettaient un match fantastique à la rédaction. Je vous retrouverai.

Il reste 14 minutes de supplice. L'occasion de se demander qui produirait le moins de jeu dans une rencontre entre la Géorgie et l'Italie ? Est-ce possible d’en arriver à un score négatif ? Alexandre Ruiz LE FRANÇAIS sépare une altercation impliquant un Géorgien. Quel courage. Certains ont eu la Légion d'honneur pour moins que ça. Freitas revient sur le terrain après avoir répondu au protocole commotion en donnant la recette d’un bon asado.

Les Géorgiens renient leur rugby et proposent du large-large. Ce qui n'impressionne pas les Teros bien plus habitués à prendre des bus dans la tronche. Cette branlée est une désillusion pour les sud-américains. Déjà la fin de la hype uruguayenne ? Ça y est, on peut arrêter de boire du maté ?

Un pack dominateur mène les Géorgiens à un succès bonifié face à l’Uruguay [VIDÉO]Un pack dominateur mène les Géorgiens à un succès bonifié face à l’Uruguay [VIDÉO]
Pour ne rien arranger, carton rouge pour Facundo Gattas sur une charge à l'épaule. Même Wayne Barnes est gêné de lui faire ça à 4 minutes de la fin. D’autant plus que le seul geste violent que peut subir un Géorgien serait de faire une passe. Dernière minute d'un match ou il ne se passe pas grand-chose. J'en profite pour dire ce message aux acteurs de ce match : « COMMENT OSEZ-VOUS ? VOUS AVEZ VOLE MES RÊVES ET MON ENFANCE AVEC VOS PAROLES CREUSES. » Et un peu de mon sommeil aussi. Pragmatique, Gorgodze met fin à tout ça en balançant un coup de pompe dans le ballon. 

FIN DU MATCH

À Paris, sur le plateau du mag, Denis Brogniart et ses consultants sont gênés. Ils se rendent compte qu'ils vont devoir analyser un match où il ne s’est pas passé beaucoup de choses. Pour vous résumer la chose, Boum boum gagne contre large-large. Ce qui est bien dommage, car après leur victoire de la semaine dernière, on s’emballait déjà sur un possible affrontement entre Français et Uruguayens qui aurait donné un bon derby capillaire entre German Kessler et Sofiane Guitoune que l’on aurait appelé la « mèchetico ». Bon allez, moi je vous laisse, j’ai un oreiller qui m’attend. Dimanche 13 octobre se jouera Namibie/Canada à 5 h 15. Hâte. 

LA DÉCLA:

Quel poutain chaleur ! - a déclaré Milton Haig, la chemise trempée de sueur.

LA STAT :

5. Points pour les géorgiens, un bonus offensif glâné par 2 essais sur ballons portés et 1 pick and go. Aucun respect pour la pratique du rugby.

Géorgie - Quand ton talonneur pète les plombs et tape au pied...pour l'essai ! [Vidéo]Géorgie - Quand ton talonneur pète les plombs et tape au pied...pour l'essai ! [Vidéo]

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Peu importe l'heure dès l'instant qu'il y ait une gogue on a l'ivresse du rugby....

Rugueux mais dans les règles, c’est bien écrit et drolifiant. Bien joué.

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News