VIDEO. Les images du retour de Mathieu Raynal lors du match des Espoirs du Stade toulousain
Les images du retour de Mathieu Raynal.
Dix mois après sa violente fracture tibia-péroné, Mathieu Raynal a fait son retour sur le pré le week-end dernier avec énormément de plaisir.
Le 8 mars dernier, l’arbitre de la rencontre MHR – Racing Métro, Mathieu Raynal subissait une violente fracture tibia-péroné et une fracture de la clavicule suite à un choc involontaire avec François Van Der Merwe et Fabrice Estebanez. Presque un an plus tard, le Catalan est de retour sur le pré. Le week-end dernier, celui qui était devenu arbitre international en 2012, a officié lors de la rencontre entre les Espoirs du Stade toulousain et ceux de l’ASM. « C’est un bonheur immense. Ça fait tellement de temps que je travaille pour ce moment-là ». Les semaines qui ont suivi l’incident non en effet pas été faciles : « J’ai raté des échéances importantes, et ça m’a un peu plombé au début. » Puis est arrivé le temps de l’acceptation et surtout de la rééducation avec ses longues heures passées avec le kiné.

« Quand on fait six heures de travail par jour avec la même personne, des liens affectifs se créent. Il y a une complicité. Une confiance qui s'installe. » Épaulé par le personnel médical, Mathieu Raynal a reçu le soutien de ses proches et de sa famille, mais encore celui plus inattendu de Pierre Camou, président de la FFR. « Ça m'a énormément touché » à l'instar « des nombreux messages de joueurs, de présidents, de journalistes ou de simples supporters provenant du monde entier. » Au total, plus de 6 000 lettres, comme le précise l'Indépendant. Le genre de soutien qui contraste énormément avec l'attitude actuelle de certains acteurs du rugby. « En tant qu'arbitre, on n'est pas forcément habitué à ça. »

Fort de tout ce travail et de toutes ces marques d’affection, Mathieu Raynal est aujourd’hui prêt à reprendre le chemin des terrains sans trop d’appréhension. « Il faudra attendre le premier choc » plaisante ce dernier. Cohabiter avec les joueurs au quotidien lui a également beaucoup apporté : « Je découvre d'autres points de vue, ça m'apprend beaucoup. Je discute avec les joueurs, les premières lignes, les coaches. Dans mon arbitrage, c'est quelque chose qui me servira beaucoup. » Réponse dès ce week-end puisqu’il sera au sifflet de la rencontre Albi-La Rochelle, comptant pour la 17e journée de Pro D2 avant d’officier lors de Clermont-Stade français le 8 février prochain.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • fredo16
    21783 points
  • il y a 10 ans

et oui...l'arbitre est aussi indispensable...sans lui le Rugby n'existe pas..

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News