VIDEO. La mêlée des Lions renvoie les Wallabies aux vestiaires
Tournée des Lions britanniques : La mêlée des Wallabies ne fait pas le poids.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
En tout début de rencontre, la mêlée des Lions britanniques a fait parler sa puissance face à l'hôte australien. Une démonstration de force à relativiser.
Sans vouloir jouer les rugbix (version ovale du footix), nous pouvons affirmer que le premier test-match entre l’Australie et les Lions britanniques et irlandais (21-23) a été l’un des plus beaux matchs de cette année 2013. Il faut dire que les deux formations sur le pré avaient à cœur d’en découdre après des semaines de préparation. Au final, le spectacle a été au rendez-vous avec de l’engagement et des joueurs capables de faire la différence sur des actions de génie. Référence ici à la très belle inspiration du demi de mêlée des Wallabies Will Genia et au cavalier seul de l’ailier gallois George North. En présence de certains des meilleurs joueurs de la planète, il ne pouvait en être autrement en ce qui concerne la base du rugby, à savoir la conquête.

Néanmoins, si on connaît la force des européens en mêlée, on ne peut pas dire que les Australiens excellent dans l’exercice. S’ils tendent à rattraper leur retard grâce à des joueurs d’expérience tel que Moore ou Alexander et de jeunes loups comme Palmer, les Corbisiero, Youngs et autre Jones gardent une longueur d’avance. Et lorsqu’on leur colle aux fesses O’Connel, Croft, Warburton et Heaslip, cela donne une mêlée surpuissante qui ne laisse aucune chance à son homologue comme en témoigne cette vidéo. Les Wallabies avaient d’ailleurs bien senti le coup en tentant d’anticiper les commandements. Malheureusement pour eux, l’arbitre a fait refaire la mêlée, et ils ont pris 10 mètres dans les jambes.

Il faut cependant relativiser cette belle avancée du pack des Lions britanniques car si l’on se réfère aux statistiques de ce premier match, on constate que ces derniers n’ont pas été si efficaces que ça dans l’exercice. En effet avec trois mêlées perdues, les hommes en tunique rouge dépassent péniblement les 60% de réussite en mêlée fermée avec trois perte de balle. La touche, elle, ne souffre aucune critique avec 12 alignements gagnés. De leur côtés, les Australiens ont répondu présents avec un 100% en touche, mais également en mêlée. Ils ont même tenu la dragée haute à leurs adversaires dans les rucks avec 96,2% de réussite contre 95,3.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos